AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782714306807
164 pages
Éditeur : José Corti (09/02/1999)

Note moyenne : 2/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Rare est bien le terme qui convient à toute l’œuvre de Potocki, et en particulier à ce premier ouvrage anonyme : on aurait peine à le trouver simplement cité parmi les récits de voyages en Turquie ou en Égypte dans les nombreuses bibliothèques consacrées au sujet. Pourtant, le "guide" est précieux et, de concert avec Serge Plantureux, le lecteur aura tôt fait de le conseiller aujourd’hui à tout pérégrin en herbe – voire confirmé – tant Potocki, pourtant farci de réf... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Colchik
  09 mars 2018
Lorsqu'en 1784, Jean Potocki, âgé de vingt-trois ans, quitte les terres de sa famille en Volhynie-Podolie (région située aujourd'hui en Ukraine, mais alors rattachée à la Pologne), pour effectuer un long voyage en Orient, il s'embarque dans une aventure peu courante à l'époque. Plutôt que de choisir l'Europe occidentale, il poursuit la route vers l'est et l'empire ottoman dont les frontières s'étendaient jusqu'à la Russie.
En fils attentionné, Jean Potocki adresse des lettres à sa mère tout au long du voyage, lettres qui la rassurent, mais qui laissent entrevoir tous les dangers de la route, depuis les Zaporoviens de la steppe russe jusqu'aux pirates barbaresques de la Méditerranée, en passant par les émeutes dues à la famine en Égypte ou encore la fièvre des marais.
le narrateur découvre la Turquie et l'Égypte en y portant un regard neuf. Jamais la comparaison dédaigneuse avec l'Europe ne grince sous sa plume, jamais d'hostilité à l'égard de peuples ô combien différents de ceux qu'il a fréquentés jusqu'alors ! Il ouvre grand ses yeux, s'invite volontiers dans la demeure des seigneurs étrangers et observe tout en visiteur curieux et soucieux de partager avec ses hôtes les coutumes plaisantes de leur pays. Bien sûr, le pittoresque prend souvent le pas sur l'observation rigoureuse, mais Potocki n'a pas la prétention de mener une expédition scientifique.
Il ne faut pas attendre de ces lettres une foule de détails sur le monde ottoman de l'époque. Elles sont parfois brèves, quelques mots jetés à la hâte avant un embarquement ou lors d'une brève escale, mais elles révèlent l'amabilité d'un caractère, sa bienveillance et son humour en toutes circonstances quand le touriste moderne se laisse souvent aller à la mauvaise humeur face aux aléas du voyage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Alcapone
  11 juin 2011
Jean Potocki n'a que 23 ans lorsqu'il décide pour le malheur de sa mère, d'explorer la Turquie et l'Egypte. C'est ainsi qu'il quitte la Pologne le 8 avril 1784. Pour rassurer sa mère, il va lui écrire une série de lettres faisant état de l'avancement de son voyage et de ses impressions. Ce livre réunit les 20 lettres qu'il adressa à sa mère tout au long de son périple (du 8 avril au 8 novembre).
Publiées pour la première fois sous un nom anonyme chez Riyez, un libraire éditeur du quartier latin, ces lettres constituent un joli témoignage sur la Turquie et l'Egypte du 18ème siècle. Evoquant de manière poétique ses rencontres, ses contemplations et ses anecdotes de voyage, Potocki garde toujours un certain recul sur ses déclarations. Ne jugeant jamais les moeurs ou traditions des pays qu'il visite, il dépeint avec simplicité et impartialité les aventures qui lui arrive.
De nature curieuse, Potocki aime rapporter à sa mère les récits de la culture orientale qu'il glâne ici et là au cours de ses périgrinations et il les restitue avec la justesse qui lui semble de rigueur. Sa lettre N° 18 concernant sa découverte des pyramides d'Egypte m'a interpellée lorsqu'il explique qu'ébloui par la grandeur des monuments, il ne peut s'empêcher, à l'instar des autres voyageurs, de laisser une trace de son passage en gravant l'entrée de la pyramide de ces quelques mots extraits du poème des Jardins : "Leur masse indestructible a fatigué le temps". D'après les notes de l'éditeur, ce recueil de lettres constituerait un édifice important de la littérature de voyage car l'égyptologie ne serait apparue qu'avec l'expédition menée par Bonaparte en 1798 après le passage de Potocki en Egypte.
Le livre contient des notes de l'éditeur, des cartes anciennes, des photographies, des gravures et une postface.
Lien : http://livresacentalheure-al..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ColchikColchik   09 mars 2018
On pourrait croire en lisant ceci, que les Rufaïs ont calqué leur dévotion sur celles des Convulsionnaires de Saint-Médard. Il est certain cependant qu'ils n'en ont jamais eu connaissance. Mais tel est le caractère de la superstition. Si notre œil perd quelquefois la trace dans les courbes excentriques que l'imagination lui fait décrire, bornée comme l'imagination elle-même, nous la revoyons bientôt rentrer dans les mêmes cercles, et tangente aux mêmes points.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
THonigerTHoniger   25 janvier 2014
Hélas! Les voyageurs n'ont ordinairement pour observer que les lunettes qu'ils ont apportées de leur pays et négligent entièrement le soin d'en faire retailler les verres dans les pays où ils vont. De là tant de mauvaises observations.
Commenter  J’apprécie          00
PUECHPUECH   28 janvier 2015
Leur masse indestructible a fatigué le temps
Commenter  J’apprécie          10

Video de Jean Potocki (2) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Potocki : Manuscrit trouvé à Saragosse
Dans une pièce de la Cité internationale universitaire de Paris dans le 14ème arrondissement, Olivier BARROT présente le roman "Manuscrit trouvé à Saragosse" de l'aristocrate polonaisJean POTOCKI publié en 1804.
Dans la catégorie : Turquie (Géographie)Voir plus
>Géographie de l' Asie>Moyen et Proche-Orient>Turquie (Géographie) (6)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
446 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre