AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757866184
Éditeur : Points (02/11/2017)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Voici les saisons de couture de Loïc Prigent. Depuis 2011, celui qui est le plus influent documentariste de la mode tient un compte twitter (@LoicPrigent) qui fait grincer des dents tout le milieu de la mode et rire tous les autres (et parfois le milieu lui-même). Laissant ses oreilles traîner dans les défilés et les studios, il y recueille les bons mots, les rosseries, les énormités, les béatitudes et les coups de griffe des participants de ce petit cercle qui gouv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  09 novembre 2017
Le lendemain d'une grande révolution sur twitter avec ces 280 caractères qui ne vont  certainement pas changer la face du monde mais au moins les habitudes des twittos les plus fervents dont votre humble serviteur, je vous propose un petit zoom sur un de nos plus influent compte twitter (@LoicPrigent) qui fait grincer des dents tout le milieu de la mode.
 Loïc Prigent est un journaliste documentariste de la mode   qui  explore les différents rouages  de ce monde à vase clos  notamment au travers de ses séries documentaires pour Arte (Le jour d'avant, Signé Chanel…) .
Laissant ses oreilles traîner dans les défilés et les studios, il y a recueilli  les bons mots, et autres coups de griffe des participants de ce petit cercle qui gouverne le goût du monde entier. :créateurs mannequins, journalistes, attachées de presse et autres petites mains des maisons de haute couture tous et toutes ont un jour prononcé ces phrases que Prigent a récupéré dans son compte twitter.
Un florilège de tweets, devenu un livre "J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste" sorti le 2 novembre dernier en poche aux éditions Points et qui  réunit  tout juste 2000 « petites phrases » entendues dans les coulisses de la mode, notamment au cours des défilés ou pendant leur préparation.
  Bref, une sorte de "brèves de comptoir  "appliquées à l'univers de la mode assez jubilatoire à découvrir :  Cyniques, parfois désabusés, mais aussi lucides que spirtituels , les auteurs  de ces punchlines terriblement efficaces dévoilent un univers  aussi drôle que méchant et  aussi snob que vaniteux, 
Ces courtes phrases, que Prigent ne cherche jamais à contextualiser  ne manquent pas de dessiner en creux, un univers totalement à part. déconnecté du monde réel mais qui agace autant qu'il ne fascine les gens qui n'en font pas partie.
Et des phrases qui forment un recueil de tweets publié,  qui évite le coté lassant grâce à sa dimension  intemporelle et drôle des phrases tirées.

 Voici un Petit florilège de ces phrases extraites de ce recueil qu'on ne se lassera pas de picorer à petites doses : 
 .-Ne mange pas , après tu dois digérer et c'est crevant." 
- "Elle est en vacances sur Snapchat."
- "Elle va manger au Flore, ça lui donne l'impression de lire."
 -"J'en peux plus des assistants débraillés. Quand je débutais je venais au  bureau en Mugler. Avec le trou de l'antivol, mais en Mugler." 
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
vrgnblch
  30 juin 2018
"Rome et Hermès ne se sont pas faits en un jour".
J'ai enfin fait l'acquisition de J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste de Loïc Prigent, génialissime journaliste de mode.
J'ai découvert Loïc Prigent lorsque je travaillais sur mon mémoire de recherche en visionnant "Le testament d'Alexander McQueen". La qualité d'analyse et la somme de connaissances distillées dans un discours pertinent m'ont conduit à visionner tous ses documentaires.
Toujours dans le cadre de mon travail de recherche sur le défilé de mode, j'ai entreprit d'analyser l'idiolecte du monde de la mode en lisant "Le Système de la Mode" de Barthes et je me suis retrouvée, à nouveau, confrontée à l'analyse très pointue mais désopilante de Prigent sur le décryptage du langage de la mode dans sa chronique hebdomadaire dans l'émission "Bonjour la France" sur Europe 1.
Car, ce qui caractérise Prigent, c'est son indescriptible humour qui permet d'aborder le monde de la mode avec recul, accessibilité et une certaine remise en questions. de sa chronique radio à son émission "La Brigade du Stup", je suis parvenue à son compte Twitter, regroupant des publications de 140 caractères sur ce qui a pu être dit dans l'asile psychiatrique le mieux habillé du monde.
Suivant déjà son prolifique compte Twitter, j'étais donc dubitative à l'idée de faire l'acquisition de la somme de ces phrasés que j'avais déjà lu, vu, entendu, (oublié aussi) sous format papier, puisque le livre ne contient aucun plus valu.
Mais, au final, ces phrases, sorties de leurs contextes, anonymes, brèves, sont la marque de toute la réflexion de l'auteur autour du monde de la mode. Elles sont à la fois représentatives de ce monde, hermétique et isolé sur sa tour d'ivoire, parce qu'elle permette de mieux l'appréhender: avec réalisme, humour et dénonciation parfois ( Prigent a toujours pris le parti de la réglementation de la condition des mannequins, par exemple ). Alors, rien que pour son rationalisme sans filtre, son humour cocasse ( quel autre journaliste oserait faire suivre la phrase "Tu dis pas que tu as perdu un truc, tu dis qu'il a été préempté par le temps." avec "Regarde ! Une mannequin qui mange ! Filme-là !" sans avoir peur de griller sa carrière ? ), et son titre au chiasme annonciateur, j'approuve "J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kuato
  23 janvier 2018
Attention, Loïc Prigent est un génie: sous prétexte de donner une image peu reluisante mais comique de la mode, cet auteur se moque, en fait, de son lecteur! Le lecteur pense lire un livre où il rira d'autrui mais c'est en fait l'auteur qui ri de lui! Génial!
Si vous achetez ce livre, Dieu merci je ne l'ai point fait, vous serez le dindon de la farce! Si, de plus, vous l'appréciez... que dire en fait!
Déjà peut-on appeler ça un livre?
L'auteur( auteur ?) se contente en fait de faire partager ce qu'il a pu entendre ou lire sur tweeter( oui un copié/collé c'est plus rapide pour faire un livre) sans JAMAIS faire l'effort de contextualiser la chose! Nous avons droit, en fait, à des phrases courtes déballées les unes après les autres et sans aucun rapport entre elles.
Alors ça c'est pour la forme mais sur le fond, ces phrases pourraient être effectivement drôles, surprenantes, elle pourraient prêter à la réflexion...
Quelques exemples vont vous apprendre que non; tenez vous bien:
-"Oh mais tu as fondu, c'est merveilleux"
Passons aux suivantes car OUI il n'y RIEN d'autre après ça, "tu as fondu, c'est merveilleux" point final!
-"J'adore pleurer" point final; je précise encore qu'il n'y a aucune coupe, je cite le texte/la phrase dans son intégralité.
-"Visuellement on douille"
-"J'ai besoin de faire un puzzle 1000 pièces"
-"Tu as fais quoi ce week end? Je ne me souviens pas."
-"C'est presque 100% vrai"
-"Y a perdage de pédales"
...
Bon je ne vais pas citer tout le livre. Travaillé? Aucunement! Drôle? Jamais! Pour être sincère je trouve même honteux d'éditer une telle chose mais je trouve aussi formidable que des gens puissent aimer.
Je vais moi aussi écrire un livre, il y aura une phrase par page et je vais vous faire partager les 4 premières:
- La crème de marron, c'est bon!
- Quel jour on est au fait?
- T'as pensé à acheter du camembert?
- Bon, ce soir je vais regarder Sylvain Mirouf à la TV.
Si avec ça on ne dit pas que j'ai pondu un chef d'oeuvre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Poniel
  24 janvier 2018
Voici une compilation de toutes les phrases saugrenues que Loïc Prigent a pu entendre de 2014 à 2016 lors des événements liés à la Haute Couture. Et il y a quelques perles. Certaines phrases sont vraiment drôles, d'autres sont aberrantes. Pour beaucoup on se demande quel pouvait bien être le contexte pour sortir une phrase comme celle-ci. Mais de toutes les façons on se dit que la mode est tout de même un monde à part !
Ce qui m'a un peu déçu, c'est que ce livre est en fait une compilation des tweets de Loïc Prigent, sans plus. Il n'y a pas plus de contextualisation, pas de développement, pas de petits mots, petites notes, petits ajouts de l'auteur. Juste une compilation de tweets. du coup, au bout d'un moment, c'est quand même assez rébarbatif et moins drôle. Sur la dernière saison, j'avais presque hâte d'en voir le bout.
A mettre entre les mains des followers de l'auteur sur Twitter, ou bien de celles et ceux qui adorent critiquer la mode, peut être.
Commenter  J’apprécie          30
Ltl-ae
  03 octobre 2016
Sachant que je suis Loïc Prigent sur Twitter, il était donc logique que je m'achète le livre qui regroupe les meilleures perles de ces 4 dernières années dans le monde de la mode.
Grâce à ces pépiements nous découvrons un monde qui est en même temps familier et inconnu du public. On se trouve plongé dans les backstages que ce soit des défilés, des soirées et des maisons. On découvre ici un monde très différents des strass et des paillettes, mais plus comme une compétition de tous les jours pour rester au top ou faire sa place. On aperçoit ici un monde à part, un peu fou, qui a ses propres codes, son propre langage ce qui illustre le mieux ce monde est une phrase tirée du livre : "Bienvenue dans l'asile psychiatrique le mieux habillé du monde."
Ici nous n'avons pas vraiment de personnage mais plus une galerie de personnes qui représentent les différents métiers qui existent dans ce milieu. On voit que tout n'est pas rose et qu'il est compliqué de se faire une place d'autant plus dans les grandes maisons. On est de temps en temps choqué et en même temps on rit des phrases dites à la volée qu'elles soit méchantes, hypocrites ou sérieuses. C'est justement ce contraste avec le sérieux du ton et le côté délirant des mots dits.
Conclusion :
+ : Connaissant ce monde, vu que j'y travaille, je trouve que ce livre représente un bon moyen de décrire ce monde particulier. Avec seulement des phrases on peut faire une bonne description de la mode. de plus, on voit une différence entre les saisons parcourues.
- : le livre est trop court, heureusement que Twitter existe !! ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LePoint   27 septembre 2016
Brillant.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (411) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   20 novembre 2017
Saison 2014


" Fini le jet-ski à Saint-Barth ! Ma fille s'est mise
 à calculer l'empreinte carbone de la famille.
           C'est une nazie verte. "

p.50
Commenter  J’apprécie          91
coco4649coco4649   22 novembre 2017
Saison 2014


" Tu lui parles trop, il te voit comme
sous les néons crus d'une laverie.
Pas de mystère. Faut tamiser. "

p.82
Commenter  J’apprécie          120
coco4649coco4649   20 novembre 2017
Saison 2013


            " Elle a quel âge ?
‒ Impossible à dire. Elle a fait des liftings pervers
où le chirurgien laisse des vraies fausses rides. "

p.21
Commenter  J’apprécie          60
BazartBazart   09 novembre 2017

"Elle n'a pas voulu d'enfant, Hermès  faisait  pas de couches culottes.. "
Commenter  J’apprécie          200
coco4649coco4649   08 janvier 2018
Saison 2014


 "C'est le dernier de mes anniversaires
de 35 ans, l'année prochaine
ce sera mon premier 39 ans."

p.121
Commenter  J’apprécie          100
Video de Loïc Prigent (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Loïc Prigent
Interview de Loïc Prigent.
autres livres classés : modeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13925 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre