AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207061283X
Éditeur : Gallimard (07/06/2007)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 113 notes)
Résumé :
Jim Taylor, fidèle ami de Sally Lockhart, est à la recherche d'Adélaïde, petite orpheline dont il a perdu la trace.
Quelle surprise de la retrouver sous les traits d'une jolie jeune femme au bras du prince héritier du trône de Razkavie, minuscule royaume au cœur de l'Europe. Mais des forces obscures sont à l’œuvre et le royaume est en grand danger. N'écoutant que son courage, Jim se porte au secours de son amie... Quatrième et dernière aventure de la série Sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
florencem
  08 mars 2018
J'ai enfin fini la saga Sally Lockhart. Je n'ose même pas regarder de quand date ma lecture du tome trois... mais en même temps, j'avoue que ce dernier volume n'est absolument pas indispensable. Il a beaucoup plus des allures de spin-off et si vous êtes fan du personnage de Sally, autant vous dire tout de suite qu'elle fait deux apparitions extrêmement brèves et c'est tout. J'irais même jusqu'à dire qu'au final La princesse de Razkavie laisse sur sa faim le lecteur. J'ai passé un bon moment, certes, mais il y a plusieurs points qui m'ont chagrinée.
Pour remettre un peu dans le contexte, nous suivons Jim, le meilleur ami et fidèle compagnon de Sally dans une aventure assez rocambolesque. Il a enfin retrouvé Adélaïde, la petite fille dont la bande s'était occupée brièvement au début de la saga et qui avait disparu. J'avoue que cet épisode là de l'histoire m'était sorti de la tête et je ne m'attendais pas forcément à une suite. Néanmoins, c'était une très bonne idée, surtout que Jim est ainsi bien mis en valeur. Les deux amis sont ainsi embarqués dans une histoire de complots politiques qui va vite finir en eau de boudin, mais qui est palpitante et plutôt bien menée.
L'atout principal de ce dernier tome est qu'il est, et cela dès le départ, empli d'action. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde car l'auteur ne nous laisse guère le temps de nous appesantir. Les machinations, les tours de force, les enquêtes, les découvertes s'enchaînent et cela pour mon plus grand plaisir. Philip Pullman parvient même à faufiler de la politique et de la réflexion par-ci, par-là. Et franchement cela fonctionne très très bien. En plus de vraiment découvrir Adélaïde, c'est la Razkavie et ses coutumes qui se dessinent devant nous. le pays n'existe pas mais c'est à s'y méprendre. Cependant, j'avoue qu'à certains moments, j'ai trouvé le roman trop... romancé. C'est paradoxal mais il se passe tellement de choses et à une vitesse assez impressionnante qu'il y a un effet de surdose. Si vous voulez du romanesque, foncez ! Et cette surenchère m'a un peu perdue en route à certains moments.
Par contre, au niveau des personnages, rien à redire. Jim est égale à lui-même, intrépide, entier, avec sa petite dose de nonchalance insolente. Il rêve de beaucoup de choses et il a un tel potentiel qu'on se dit qu'il peut tout accomplir en toute modestie qui plus est. Adélaïde a un peu été une découverte car je n'avais aucun souvenir d'elle. Un personnage féminin fort et doux à la fois qui se révèle. D'une part, l'héroïne renvoie une image très positive de la femme, mais elle fait aussi comprendre que ce n'est pas notre naissance qui fait ce qu'on est. C'est nous avant tout. Et ceux qui viennent des bas fonds comme le diraient certains personnages du roman sont autant capables de grandes choses que l'élite (voire même de plus !). du coup, impossible de ne pas apprécier Adélaïde et cela même avec ses petits défauts. Il en va de même pour Becky qui a été une adolescente tout à fait charmante à suivre et à laquelle on s'attache très rapidement.
Un dernier tome qui n'est donc pas indispensable mais qui se laisse lire sans aucune difficulté. Il a ses défauts avec notamment une fin qui ne clôture quasiment rien, nous laissant même avec de nombreuses questions, mais qui a tout de même le mérite d'être captivant et plein de rebondissements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Gwenaweb
  23 avril 2015
Dernier tome d'une série jeunesse du grand Pullman. Il est titré "Sally Lockhart", ça commence bien, mais ! Où est donc Sally ? En tout et pour tout, elle apparaît deux fois dans ce livre d'environ 400 pages, qui porte son nom… C'était un aspect assez bizarre. Par contre, on y retrouve des personnages qu'on n'a plus vus depuis le premier tome. Et ceux-ci se retrouvent embarqués dans une histoire rocambolesque, où patriotisme et résistance se mêlent. Donc on perd notre héroïne initiale mais on finit des histoires commencées au tout début de l'histoire. Enfin, quand je dis "finir", je veux dire "continuer" parce qu'il n'y a pas de conclusion à cette série. L'auteur nous fournit des indices pour nous guider vers la fin qu'il a décidée mais ça reste très ouvert. Je dois avouer que ça m'embête un peu. J'aime avoir une fin claire et définie. Mais je suppose qu'en ayant eu 4 tomes assez confus, je ne pouvais pas décemment m'attendre à une fin précise.
Commenter  J’apprécie          60
Jeni
  13 avril 2016
geniallll !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
florencemflorencem   07 mars 2018
Quand elle est suffisante, la force l’emporte à tous les coups. — Pour toujours ? Il n’y a donc aucun espoir en dehors de la force ? — Non, pas pour toujours. Pendant un certain temps seulement. Ensuite, des fissures apparaissent, l’étau se desserre et les gens se souviennent de ce qu’ils étaient, ils sentent qu’ils veulent reprendre en main leur destin. La vie n’est pas une chose statique, Becky. La vie est dynamique. Tout change. C’est ça qui est beau…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
MercurialSpriteMercurialSprite   13 avril 2012
Intelligente, gaie et pauvre, Rebecca Winter avait atteint l'âge de seize ans sans avoir jamais vu exploser une seule bombe. Ce n'était pas très difficile: en 1882, Londres n'était pas une ville plus explosive qu'aujourd'hui, mais pas moins non plus, car la dynamite constituait déjà un vigoureux adjuvant de la politique.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Philip Pullman (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip Pullman
Mary a habité là pendant des années. Entre ses murs, elle a vécu les pires moments de sa vie. Ella, elle, ne peut s?empêcher d'observer cet étrange endroit depuis sa chambre. La nuit, elle se demande ce qu?il cache. Certains ne voient en lui qu?un vieil orphelinat. D?autres sont au courant de son secret? Mais tout le monde connaît son nom. Thornhill. Dans la lignée des romans de Brian Selznick, encensé par Philip Pullman, le premier roman graphique de Pam Smy est un petit bijou gothique.
"Thornhill" de Pam Smy © Éditions du Rouergue, 2019 Musique © Kevin MacLeod
autres livres classés : monarchieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A la croisée des mondes 1 : Le Royaume du nord, de Phil Pulman

Comment se nomme le héros de l’histoire ?

Iorek BYRNISON
Lyra BELACKA
Marissa COULTER

7 questions
87 lecteurs ont répondu
Thème : À la Croisée des Mondes, tome 1 : Les Royaumes du Nord de Philip PullmanCréer un quiz sur ce livre