AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : SIE90811_842
Hachette (30/11/-1)
3.4/5   45 notes
Résumé :
Une automobile noire surgit de la nuit à deux pas d'Alice et enfonce un portail. Accident sans gravité qui, pourtant, va lancer la jeune détective américaine dans une nouvelle et passionnante aventure !
Pourquoi la maladroite conductrice de la voiture noire a-t-elle pris le large sans fournir d'explications ? Parce qu'elle n'a sans doute pas la conscience tranquille. Les écoles de vison qu'elle propose de porte en porte, à des prix vraiment avantageux, ne ser... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
BenedicteBiblio
  22 décembre 2021
Alice et le vison a été publié pour la première fois dans les années 50 aux États-Unis. Alice est sans aucun doute l'héroïne que toute petite fille rêve de devenir un jour. Intelligente, courageuse et débrouillarde, il lui arrive toujours de folles aventures. Me replonger dans ses enquêtes, c'est me retrouver enfant le temps de quelques chapitres. Il y a deux ans, j'avais eu la chance de trouver une ancienne édition d'Alice en Écosse dans une boîte à livres. Rebelotte aujourd'hui avec ce roman édité en 1965.
Je me suis surprise à accrocher à l'intrigue. Alice Roy est ici chargée de retrouver une certaine Mme Bruce, rencontrée alors que cette dame en manteau de fourrure percute un portail, par temps de neige, lors d'un accident de la route. À peine le temps de lui porter secours que notre curieux personnage prend la poudre d'escampette ! Alice et ses amies découvrent alors que Mme Bruce est en lien avec une bande d'escrocs. Leur objectif ? Vendre des fourrures volées à toutes les femmes crédules des alentours.
Je dois dire que j'ai pris plaisir à lire ce roman en hiver. Tempêtes de neige, repas chauds au coin du feu ou encore balades en raquettes sont au programme. Nous apprenons aussi que notre héroïne se débrouille très bien chaussée de patins à glace. Mais surtout Mme Bruce a le don de jouer la fille de l'air et de se trouver là où on ne l'attend pas. Jusqu'au dénouement où Alice se retrouve en danger face à toute une bande de malfaiteurs.
Si vous hésitez encore à ouvrir un roman de Caroline Quine (qui est en réalité un nom d'emprunt, et regroupe plusieurs auteurs), foncez ! Les anciennes éditions possèdent un charme fou. Il y a le phrasé tellement éloigné de notre monde actuel. Mais j'aime décidément beaucoup leurs illustrations. Je le répète, nous ne sommes pas sur de la grande littérature mais c'est plutôt plaisant de retrouver ses dix ans le temps de quelques pages.
Lien : https://labibliothequedebene..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
MCG-Juliette
  11 avril 2013
Le livre de la série des -Alice la détective- que j'ai le moins aimé. Dès l'enfance où je l'ai lu, je n'appréciais déjà pas les pièges, les trappeurs, les élevages de visons, la fourrure... Pour la défense du livre, il faut dire qu'il a été écrit en 1952 et qu'à l'époque, toute femme élégante avait des fourrures. Heureusement que les choses ont changé de nos jours et la cause animale occupe une place plus importante.
- Parution en 1952 sous le titre -The mystery at the ski jump-
- Traduction française en 1962
Commenter  J’apprécie          41
rulhe
  10 décembre 2016
une intrigue taillée pour les enfants,avec une héroïne credible et attachante qui devrait ravir un public féminin.
Commenter  J’apprécie          50
lovelybook
  01 mai 2016
Une femme vient d'avoir un accident. Alors qu'Alice la secours et lui dit son nom, la femme s'enfuit. Rapidement, Alice constate que beaucoup de personnes achetent des actions à une société fabriquant des manteaux en peaux de visons. Mais tout ceci n'est-il pas une grosse escroquerie ?
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MCG-JulietteMCG-Juliette   11 avril 2013
J'ai une torche sur moi, dit Alice. Je vais faire le signal S.O.S. Trois courts, trois longs, trois courts. C'est bien cela ?
- Oui.
Tout en progressant, Alice répéta plusieurs fois le signal. Leurs pas se faisaient plus lourds, plus lents, l'espoir d'être secourus commençait à les abandonner
Commenter  J’apprécie          90
CielvariableCielvariable   11 février 2019
Alice n'attendit plus. Elle frappa des poings la porte à coups redoublés.

« Bess! Marion! Je suis enfermée ici! » hurla-t-elle.

Elle entendit une exclamation de surprise, puis un bruit de pas rapides. En moins d'une seconde la clef tournait dans la serrure et la porte du placard s'ouvrait.

« Alice! Que t'est-il arrivé? demanda Bess éberluée.

- Mme Bruce a dit à ces gens de m'arrêter, expliqua Alice hors d'haleine. elle leur a raconté que j'étais une voleuse. »

L'homme plissa le front.

« Qui est Mme Bruce, s'il vous plaît?

- La femme au manteau de fourrure, répondit Alice. Elle a volé deux étoles de vison à Masonville, hier. Je suppose qu'elle se préparait à vous voler quand elle m'a aperçue.

Alice est détective », expliqua Bess.

La mine des deux propriétaires du magasin exprima la stupeur et l'inquiétude.

« Détective? » murmurèrent-ils en chœur.

Et l'homme s'empressa d'ajouter :

« Je ne vous voulais pas de mal, mademoiselle. »

Ce changement d'attitude fit sourire Alice mais ce n'était pas le moment de se perdre en récriminations.

« Par où est sortie Mme Bruce? demanda-t-elle.

- Par la porte de derrière, répondit le fourreur mortifié. Je suis navré de notre attitude à votre égard, mademoiselle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : élevageVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Alice et les chats persans

comment s'appelle la dame propriétaire des chats?

Mademoiselle Arnold
Agnès
Marion

3 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : Caroline QuineCréer un quiz sur ce livre