AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782072769009
256 pages
Gallimard (16/05/2019)
4.1/5   5 notes
Résumé :
« Mais qu’est-ce que la fertilité, si ce n’est la capacité à continuer à vivre dans les histoires des autres ? La capacité particulière à s’accrocher à la vie, même quand tu es mort et enterré depuis longtemps ? »

Au début des années 1990, un jeune garçon d’Odense, souffre-douleur d’autres enfants du voisinage, est la proie de voix et de visions épileptiques, notamment d’un chasseur de taupes et d’un nain qui déclarent que le gamin est «le suivant». L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Sofiert
  30 octobre 2021
Ce roman étrange est composé de fables ou plutôt de farces rabelaisiennes, pleines de sexe et de magie. On y découvre des trolls aux seins pendants, des enfants-crapauds, des pierres magiques et des paysannes qui se donnent du plaisir avec des légumes et donnent naissance à des bébés difformes. Les personnages grotesques se succèdent et nul n'est épargné, pas même les prêtres stupides et concupiscents.
Ces fables moyen-âgeuses sont racontées par le grand père à son petit fils, victime comme lui de crises d'épilepsie et d'hallucinations.
Il s'agirait de l'histoire de leurs ancêtres, de pauvres paysans danois superstitieux entrés en possession d'un oeuf magique en or, qui selon les uns seraient source de fertilité, source de graves ennuis pour les autres.
Mais pour le grand père, la fertilité c'est surtout la capacité à raconter des histoires et en cela, le lecteur est gâté.
Commenter  J’apprécie          70
katicha
  05 juillet 2021
Un grand et beau moment de lecture avec ce petit roman très déroutant, qui m'a fait penser au Günter Grass du "Tambour" ou du "Turbot".
Il est difficile à résumer, je ne m'y aventurerai pas: disons simplement que le narrateur est un petit garçon atteint d'épilepsie, qui reçoit des visions étranges durant ses crises. Comme son grand-père avant lui. Un grand-père que sa fille à fui, tant il était étrange, et dérangeant avec ses histoires du temps passé.
Des histoires qui expliquent les visions de l'enfant, qui retracent des siècles d'errance et de crainte, de fierté et de détermination.
Des siècles passés à se transmettre un oeuf. Sans bien comprendre pourquoi.
Commenter  J’apprécie          10
voui
  20 mai 2022
Lorsqu'on lit L'oeuf de Mortem Ramsland , c'est comme si l'on contemplait des peintures de Bruegel l'Ancien ou de Jérôme Bosch. On entre dans le Moyen Âge par la porte de l'imaginaire, celle des légendes et des croyances encore païennes qui parviennent à apaiser nos peurs. L'oeuf, c'est le symbole de la fertilité, mais c'est aussi celui de la pérennité de l'histoire de nos ancêtres. Histoire léguée de génération en génération, fantasmée par la transmission orale.
Un très beau livre que je vous recommande vivement.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 juin 2019
Elle n’avait pas vu une telle splendeur depuis le jour où, neuf mois plus tôt, les rois de légende avaient traversé leurs champs de seigle au galop, et la vieille a compris qu’elle venait d’avoir des éclaircissements sur l’un des grands mystères de l’univers : les enfants des riches venaient au monde en étant riches eux-mêmes. Les enfants de pauvres naissaient pauvres.
Commenter  J’apprécie          20
vouivoui   20 mai 2022
Et si les gens la trouvait suspecte - si, par exemple, ils associaient son nez à celui d'un rat, si sa peau ne leur semblait pas de la bonne couleur, si un relent de pourriture flottait autour d'elle, si sa démarche leur faisait croire qu'elle n'était pas un être humain mais une sorte de sorcière, ou encore un de ces êtres qui répandaient les maladies, de mèche avec les forces occultes -, alors on ne l'accueillait pas seulement par le silence, mais par des jets de pierres et des cris hostiles. Sur son chemin, elle a été plusieurs fois chassée par des hommes armés de flambeaux, par trois fois, on a lâché des chiens sur elle et, une fois, un sauvage sur le dos d'un bœuf peint en vert et décoré de plumes criardes a galopé après elle, tout en agitant une épée : « Va-t'en, Satan ! Fiche le camp ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
vouivoui   20 mai 2022
Seules nos histoires connaissent une vie moins pitoyable, ces histoires que nous racontons à la veillée, ces histoires qui nous font pouffer de rire et verser une larme, quand nous les racontons près de la haie qui sépare nos champs, ou à la dernière rangée de l'église quand les paroles du curé sont trop ennuyeuses, parce qu'il nous parle avec une langue destinée à des âmes plus élevées que les nôtres. Les histoires peuvent continuer leur course dans le monde comme de jeunes enfants, mais à la différence des enfants, qui sont distraits, impertinents et parfois effrontés, les histoires, elles, n'oublient rien. Elles n'ont pas de mal à se souvenir même quand nous les avons oubliées. Elles vivent à l'ombre de notre mémoire, ou au grand jour dans nos souvenirs, si on sait le comprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 juin 2019
Sa fille était un terreau fertile qui attendait la bonne semence. Si la semence était pourrie, le seigle ne montait pas.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   03 juin 2019
La liberté inspirait des sentiments mitigés : comme le disait la vieille, le travail était le même, mais on était libre de mourir de faim.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : farceVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Morten Ramsland (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
131 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre