AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2360510878
Éditeur : Orbit (18/09/2013)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Un homme en 2013. Une femme en 1815. Et la Guilde, une société secrète dont les membres voyagent dans le temps. Le livre « Vous êtes désormais membre de la Guilde. À jamais. » Voici ce que Lord Nicholas Falcott entend à son réveil dans un lit d’hôpital, quelque part à Londres de nos jours… deux cents ans après avoir été laissé pour mort sur un champ de bataille napoléonien. La Guilde, une entité qui contrôle le voyage dans le temps, lui assure une vie de privilégié ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  29 septembre 2014
Livre découvert il y a quelques temps déjà grâce à une Masse Critique, je ne l'avais pas sélectionné car d'autres me plaisaient plus. La couverture de celui-ci est très belle et fait penser à un tableau ancien. le résumé donnait l'eau à la bouche sur une histoire de voyages dans le temps. Il me faisait donc très envie. Après quelques heures de lecture, mon enthousiasme est bien vite parti.
L'histoire est très longue à se mettre en place, il y a plus d'explications et de descriptions que d'actions. Et même quand il y en a, c'est plutôt faiblard. La mythologie mise en place est assez intéressante mais ne fait pas tout. Les personnages sont plats et sans consistance, ils se laissent porter par les évènements, qui ne sont d'ailleurs pas très folichons. J'arrivais même à penser à autre chose tout en lisant tellement celle-ci était insipide à mon goût. J'ai arrêté ma lecture à la centième page en pensant arriver, enfin à quelque chose de plus vivace, mais non...
Comme vous l'aurez compris, cette lecture n'a pas été la bonne découverte que j'espérais. le style de l'auteur est certes agréable mais bien trop plat à mon goût. Dommage car le résumé promettait une histoire intéressante. Pour ma part, j'ai beaucoup trop de livres à lire pour m'encombrer avec les insipides. Mais comme on dit, « chacun ses goûts », vous l'apprécierez plus à sa juste valeur que moi.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Saefiel
  27 octobre 2013
J'avais envie de lire ce livre depuis sa sortie pour diverses raisons. D'abord sa couverture que je trouve magnifique et qui m'a attirée, puis le résumé qui laissait présager quelque chose de vraiment mystérieux, de prenant et d'inoubliable. Et en refermant ce roman la seule idée qui m'est venue c'était "Quelle déception..."
La Rivière du temps nous emmène dans l'histoire de Nicholas Falcott, dit Nick, et Julia, sa voisine de 1813 vivant avec le comte de Darchester. Mais Nicholas part à la guerre et n'en revient pas. Il n'est pas mort mais il a fait un saut dans le temps jusqu'en 2003 où il est recruté par une société secrète qui contrôle le temps : la Guilde avec qui il apprend à vivre des siècles après sa naissance. Dix ans plus tard, on lui demande de retourner en 1815, afin de combattre une autre société secrète. Il revient alors sur ses terres natales, accompagné d'Arkady, le mari de la dirigeante de la guilde en 2013, et retrouve Julia, la femme qui a hanté ses rêves depuis tant d'années. Celle ci vient de perdre son oncle qui possédait l'étrange pouvoir de jouer avec le temps.
La romance entre Nick et Julia ne m'a pas touchée pour la simple raison qu'elle me paraît trop cousue de fil blanc, trop évidente. Dès le début on sait que Nick et Julia finiront ensemble quoi qu'il arrive. Nick n'est pas un personnage qui ne m'a pas plut, ses problèmes, bien que légitimes, sont trop rabâchés en permanence et il m'a manqué le petit quelque chose qui fait que je m'attache à un personnage de papier. Et c'est la même chose pour Julia que j'ai trouvé stéréotypée, trop Austenienne, une jeune femme qui ne vit pas avec son temps et réclame uniquement la liberté, qui de plus, ressent des sentiments impossibles pour un homme d'un trop haut statut social pour elle. Ça ne vous rappelle personne ?
L'intrigue en elle même est lente, tout tourne trop en rond et quand on arrive enfin à la révélation finale j'ai été déçue. Plus de 400 pages pour finalement si peu ça me paraît un peu trop. C'est vraiment une grosse déception pour moi puisque j'attendais vraiment un roman plein d'actions mélangeant fantastique, enquête historique et romance (ce qui d'habitude, me plaît beaucoup). Alors que là il n'y a rien. de grands discours, de pâles révélations et un décor et une époque qui m'ont paru trop "clés" dans le roman. Je pense que l'auteur s'est évertué à nous décrire une époque de la manière la plus précise possible afin de nous y plonger mais je préfère largement plonger dans une histoire bien construite et moins complexe. L'écriture en elle même m'a paru redondante, pénible, trop de dialogues inutiles et pseudos philosophique sur le temps qui n'ont finalement fait que m'embrouiller.
En Bref
Je n'ai pas aimé La Rivière du temps pour la simple et bonne raison que je l'ai trouvé sans intérêt. La romance ne m'a pas touchée, les personnages m'ont paru vraiment très niais et je crois que tout est trop complexe. L'écriture, l'intrigue, les personnages, tout a été complexifié pour tenter de donner une profondeur à l'histoire qui finalement est bien creuse. le seul point positif c'est l'ambiance du XIXème que j'ai trouvé bien travaillée.
Je recommande à : Ceux qui n'ont pas peur de 400 pages de rien et 32 pages de "C'est tout ?".
Ma note
2/5
Lecture décevante
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Erine6
  28 février 2017
La Rivière du temps est un livre que j'ai lu dans le cadre du challenge organisé par Sabine alias Magiciennedoz sur Livraddict « Challenge /énigme - Chacun son époque ». Pour ce mois-ci, j'ai choisi un livre classé fantastique. le synopsis m'a surtout attiré par le concept de voyage dans le temps. J'adore cette thématique, j'ai déjà fait plusieurs lectures à l'instar de Malhorne de Jérôme Camut ou encore Amulettes de Véronique Ajarrag. J'étais curieuse de découvrir comment l'auteur imaginait ses voyages, de quelle manière ils se déroulaient, quels en étaient l'objet et l'utilité.
Pour cette fois, pas de réincarnation, juste une histoire de don chez certaines personnes dont notre héros Nick fait partie. L'intrigue nous apprend que ses sauts dans le temps sont surtout des voyages surprises.
Dans ce cadre, Nick va devenir un initié et remonter dans le temps en 1815, dans son propre siècle. Il va être chargé d'une quête étrange dont il est loin de connaître tous les aboutissants mais aussi de renouer avec sa famille qui le croyait mort en Espagne durant la Guerre… Cela présage des moments anodins, intenses et surprenants. L'auteur imagine des retrouvailles crédibles et le héros essaie de jouer son rôle à merveille entre loupées et tentatives de jouer au mieux son rôle à lui qu'il avait abandonné depuis plusieurs années.
C'est une position très ambiguë pour notre héros qui va développer de nombreuses scènes cocasses. Vivre plusieurs années dans une époque contemporaine de la sienne lui a donné certaines habitudes comportementales et linguistiques inhabituelles dans son siècle d'origine. Son entourage le trouve étrange, cela reste drôle par instant et amène un peu de légèreté dans une intrigue bien plus sombre et froide que l'on aurait pu penser au début du livre.
Concernant la quête mystérieuse, je n'ajouterais rien de plus sur les faits. Par contre, elle ajoute du piquant et du potentiel à ce livre. Il est bien dommage que le récit se finisse si vite car des découvertes sont faites mais en nous laissant sur notre faim. Ce livre nous fait prendre conscience qu'il reste encore beaucoup à apprendre.
En parallèle, j'ai aimé la force que l'auteur donne aux événements londoniens du XIX siècle. La population est au prise avec les prix du blé, le climat est chaud bouillant parmi les plus pauvres et des émeutes commencent à éclater. Peu de choses sont dites sur leurs voisins français, quelques faibles allusions seront faites à Napoléon en lien avec son exil.
Concernant les personnages, j'ai eu une impression mitigée pour notre héros Nick. C'est un homme intelligent, tactique, doté d'une bonne éducation mais encore immature et égoïste envers les femmes, envers sa famille. C'est un homme qui a du mal à prendre ses responsabilités quand il n'y trouve pas d'intérêt, j'espère qu'il va s'arranger un peu grâce à l'influence de son entourage proche. J'ai adoré Julia, la jeune femme que la famille de Nick héberge suite à des mésaventures avec un proche parent instable et malveillant. Elle est douce, fragile avec un destin peu ordinaire. Son côté fleur bleue m'a beaucoup plu tout comme l'aspect « fantastique » de sa personne.
Concernant les autres protagonistes, je n'ai pas eu d'attaches particulières avec certains dans l'immédiat. J'attends un peu plus après la soeur aînée de Nick, une femme forte avec ses idées arrêtées. Et j'ai trouvé que la plupart des méchants jouait bien leur rôle et que l'auteur s'amusait déjà bien avec son lecteur en nous proposant des personnages énigmatiques qui jouent déjà sur plusieurs tableaux.
En conclusion, j'ai fait une très belle découverte. C'est un livre peu connu qui mérite de l'être un peu plus qui mêle suspens, mystère autour du temps avec brio. J'espère qu'une suite paraîtra afin d'étayer de nombreux points et surtout d'éviter de nous laisser avec une fin assez banale dans ce livre qui est loin d'être à la hauteur de cette intrigue complexe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MissJZB
  12 octobre 2013
La rivière du temps est un roman qui sort du lot tant il mêle habilement fantastique, romance et enquête historique. Il aurait pu être fastidieux à lire à cause des explications temporelles, mais le piège a été évité haut-la-main, et l'auteure parvient à nous tenir en haleine jusqu'au bout, au point qu'elle nous laisse impatient de découvrir ce qu'il va advenir de la Guilde et de son ennemi juré, l'Ofan, engagés dans une guerre ayant pour enjeu le temps. L'idée de créer une Guilde de voyageurs temporels est juste excellente, et la manière dont l'auteure amène les explications a à la fois un côté technique, qui confère une grande crédibilité à tout le cadre autour, et une certaine poésie puisque le don évoqué est intrinsèquement lié aux émotions.
Côté intrigue, après une dizaine d'années vécues au 21ème siècle, durant lesquelles Nick a essayé d'enterrer son autre vie, l'ancien marquis se voit contraint de rechausser ses bottes, pour un retour dans le passé. La Guilde qui l'a recueilli, après son bond en avant dans le temps, a besoin de lui pour une mission capitale. de lui en tant que Marquis de Falcott revenu d'entre les morts. C'est l'occasion pour lui de retrouver sa famille, son Londres natal et la femme qui le hante positivement depuis son enfance, dont le regard lui a permis de surmonter bon nombre d'épreuves. Sur place, évidemment, rien ne se passe comme prévu. Initié aux secrets de la Guilde, accompagné par l'un de ses membres, le passionné Arkadi, Nick redécouvre son monde, son époque, ses amis, sous un jour nouveau, pas forcément très lumineux. Entre rencontres décisives, moments romantiques, manipulations temporelles et devoirs d'aristocrate à une époque clef de l'histoire de l'Angleterre, nous voici plongés dans la rivière du temps qui continue de couler malgré le fait que certains individus la remontent à contresens. L'existence de la Guilde, de ses ennemis, le fonctionnement de ces entités, tout est passionnant et le devient encore plus quand on découvre les enjeux véritables.
On s'attache à tous les protagonistes, principaux ou secondaires, qui ont chacun une belle consistance et jouent, à un moment ou un autre, un rôle essentiel dans ce récit. L'écriture est d'une grande netteté, elle retranscrit parfaitement les débats intérieurs de chacun des personnages, qu'il s'agisse de Julia ou de Nick. Nick est un merveilleux héros, je me suis immédiatement identifiée à lui quand il nous fait part, avec fraîcheur mais aussi douleur, du mal-être qu'il éprouve à se retrouver catapulté en plein 21ème siècle loin de son Angleterre natale où il était un marquis et un soldat tourmenté par ses responsabilités et par les cicatrices laissées par la guerre. le pauvre, rebelote quand il est de retour dans son temps et que l'amour s'en mêle. Il y a une grande justesse dans la voix que Bee Ridgway lui a donnée qui n'est pas exempte d'un humour subtilement dosé. Quant à Julia, c'est une héroïne agréable qui est une femme de tête dans le passé, qui se bat pour dompter ses « démons », et, chose qui mériterait quelques applaudissements énergiques, elle ne se montre pas aussi timorée que les femmes du 19ème, que ce soit face à son cousin, héritier du domaine de son grand-père et véritable tyran, ou encore face au séduisant Nick.
Grâce à tout cela, La rivière du temps a la quintessence des grands classiques de la littérature anglaise et un panache bien contemporain, un mélange qui rend l'ensemble très addictif. J'espère bien qu'il y a une suite, car l'histoire reste en suspens. Rien n'est vraiment résolu, de nouveaux faits sont abruptement posés, et on se demande bien ce que vont devenir les deux héros dont la romance douce et enflammée à la fois a fait battre nos coeurs, sans empiéter sur la trame de l'histoire, ce qui aurait été fort dommage avec un tel concept de voyage dans le temps, source de gros rebondissements sur la fin.
Lien : http://www.place-to-be.fr/in..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ethernya
  30 octobre 2013
Notre histoire commence en 1815 où une jeune femme, Julia, assiste aux derniers instants du seul parent qui a réellement compté pour elle avant l'arrivée du prochain comte de Darchester. Puis nous basculons en 2013 auprès de Nicholas Falcott, un jeune entrepreneur tout ce qu'il y a de plus banal... En apparence seulement, puisqu'en réalité il est un ancien noble du XIXème siècle qui a fait un bond de plusieurs années dans le temps. Il va être amené à retourner dans son époque d'origine afin de retrouver un mystérieux talisman.
L'intrigue m'a globalement bien plu. Dans la première partie, nous allons osciller entre Julia et Nicholas, et donc leurs époques respectives. Grâce à Nick, nous allons en savoir un peu plus au sujet des voyages temporels. En effet, lorsque ce dernier arrive à notre époque, il découvre qu'il n'est pas le seul à posséder ce don. Toutes ces personnes sont regroupés au sein d'une guilde qui assure ses membres une vie normale et une réadaptation à leur nouvel environnement. J'ai trouvé cette idée très intéressante dans l'ensemble, y compris le fait qu'elle soit régies par certaines règles... Règles qui vont tour à tour être brisées au fil de ce roman. La principale étant : celle de ne pas retourner en arrière.
On découvrira dans les premiers chapitres la manière dont notre héros principal est arrivé à notre époque ainsi que son apprentissage pour s'habituer à la vie moderne. Ce sont des passages que j'ai beaucoup aimés, il faut dire qu'en deux siècles, il y a eu pas mal d'évolutions.
La quête de ce talisman, dans les années 1815, sera donc le coeur de ce roman où se verront opposé la Guilde, mais aussi un autre ordre qui lui est similaire : l'Ofan. En soi, hormis les idées des deux groupes, il y a peu de différences entre les deux à tel point que par moment on a du mal à voir quelle est l'inclination de tel ou tel personnage dans cette affaire.
Cependant, on déplorera que l'histoire se déroule assez lentement. Je dois dire que je m'attendais à ce que les choses évoluent de manière un peu plus rapide. Surtout vu la quantité d'évènements que l'on a tout au long de l'histoire. D'ailleurs, il y en a eu tellement que la conclusion de ce livre m'a assez déçue. Beaucoup de choses sont passés à la trappe comme si l'auteur avait décidé de nous offrir une suite. (J'ai vu certaines bloggueuses qui parlaient d'une suite, mais je n'ai rien retrouvé ailleurs, du coup je doute un peu). Je trouve ça un peu dommage qu'on soit dans le flou total parce que du coup je ne sais pas trop quoi pensé de cette fin. Je dis être déçue, mais dans le cas où effectivement une suite est prévue, je le suis moins. du coup, j'ai vraiment un peu de mal à donner un réel avis sur cette conclusion.
Nicholas Falcott, alias Nick Davenant au XXIème siècle, est un jeune aristocrate partis en guerre au moment où il change d'époque. Son réveil dans cette nouvelle époque lui sera difficile dans un premier temps. Mais une fois qu'il aura accusé le coup, il acceptera un peu mieux les choses malgré les règles, absurdes selon lui, qui régissent la guilde. En dix années, il a réussi à se construire une nouvelle vie qui lui convient assez. Mais il garde en mémoire le visage d'une jeune femme qu'il a laissé bien des décennies en arrière. J'ai eu un peu pitié de Nick à certains moments de l'histoire quand j'ai vu à quel point la Guilde s'est un peu moqué de lui. Lui révélant sans cesse que son objectif n'était pas celui qu'ils nous avaient donné quelques chapitres plus haut. du coup, il m'a donné un peu la sensation de subir son histoire dans un premier temps. Heureusement, il possède assez de jugeote pour 'en rendre compte et tourner les choses à son avantage. C'est réellement à ces moments-là qu'il a su me convaincre de vivre son histoire.
Julia est un personnage adorable. Malgré son âge, elle reste assez candide, mais sans pour autant trop se comporter comme une enfant. Elle arrivera à tenir tête à son tyranique cousin tout au long de son séjour dans le château familial. le fait qu'elle possèdera elle aussi un don de voyage dans le temps n'est en soi pas quelque chose de surprenant, mais les liens dont il résulte a su m'étonner. C'est un bout de femme que j'ai beaucoup apprécié et que j'ai aimé suivre, car elle ne se laisse pas faire et arrive à prendre les devants à une époque où ce n'était pas forcément aisé pour les femmes.
Sans grande surprise, nous allons avoir droit à une petite romance entre les deux protagonistes. Ma foi, elle est assez charmante dans l'ensemble, surtout du point de vue de Julia. Cette dernière est encore toute innocente de ce côté-là (bien qu'elle ait été amoureuse de lui depuis toujours). La manière dont elle se met en place a su me plaire ainsi que celle de se poursuivre au fil des pages malgré les épreuves.
En ce qui concerne les personnages secondaires, on rencontrera tout d'abord d'autres membres de la Guilde. Globalement, ils apparaissent sous un jour assez sympathique, mais un peu mystérieux malgré tout lorsqu'ils font tomber tout ce qu'on croyait connaître à leur sujet. L'Ofan est un peu dans le même genre. On nous présente ses membres comme les grands méchants de l'histoire, mais au vu de toutes les révélations auxquelles nous avons droit, on commence à se poser des questions à leur sujet. Enfin, nous rencontrerons aussi l'entourage familial de Nick au XIXème siècle. Les femmes de sa famille m'ont beaucoup plu dans l'ensemble. Ce sont des personnages que j'ai beaucoup aimées, bien qu'elles n'apportent pas forcément grand-chose à l'histoire.
Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très agréable à lire. Elle arrive à bien nous faire jongler entre les époques où l'histoire se déroule tout en veillant à ne pas perdre le lecteur. Les descriptions et actions sont globalement bien équilibrées ce qui nous offre une histoire prenante et plutôt bien rythmée malgré des petites lenteurs dans l'intrigue. Une jolie réussite de ce point de vue-là en tout cas.
Lien : http://fantasy-princess.ek.l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   03 octobre 2014
- (…) il y a ce fait étrange et inexpliqué : nous. La Guilde. Des gens sont capables de se déplacer dans ce flux. Revenir en arrière ou avancer plus loin, un peu comme... Disons plus comme un insecte aquatique, que comme une goutte d'eau.
- Je ne suis pas une bestiole, ricana Arkady.
- Non, dit Alice. Tu dirais que le temps est comme un harem de belles femmes et que tu es un voleur qui y entre à la dérobée au clair de lune. Mais c'est moi qui parle, et dans ma version, nous sommes comme des insectes aquatiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
WitchbladeWitchblade   02 octobre 2014
(…) il était plus facile de garder le secret sur quelque chose dont elle ne savait rien.
Commenter  J’apprécie          200
WitchbladeWitchblade   02 octobre 2014
Un soldat ne vous dit que ce qui vous est nécessaire lorsque c'est nécessaire.
Commenter  J’apprécie          170
MarquePageMarquePage   02 septembre 2016
- J'ai appris que les règles sont faites pour être brisées. Cependant, il faut bien choisir lesquelles, et à quel moment.
Commenter  J’apprécie          30
Lady_KLady_K   09 novembre 2013
Nick hocha la tête, même s'il se disait qu'ils devaient être fous tous les deux : une paire de bonshommes déguisés en Mr. Darcy, qui se tenaient les mains derrière un arbre et essayaient de se propulser dans un lointain passé en fouillant dans leur coeur. Dingue.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Bee Ridgway (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bee Ridgway
Bee Ridgway - The River of No Return
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Bee Ridgway (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3009 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..