AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258039186
Éditeur : Les Presses De La Cite (10/06/1997)
3.99/5   38 notes
Résumé :
Violée par son oncle à l'âge de quinze ans, Geneviève Pasquier est sauvée du suicide par La Voisin, la célèbre voyante. Celle-ci va la droguer pour mieux exploiter le don que possède la jeune fille : elle peut lire l'avenir dans un verre d'eau. Sous le nom de la marquise de Morville, Geneviève rend des oracles qui font courir tout Paris et qui vont la conduire jusqu'à Versailles. Mais "l'affaire des poisons" éclate où La voisin est impliquée ...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ADAMSY
  08 septembre 2018
A la mort de son père et de sa grand-mère, Geneviève, jeune fille de famille bourgeoise, qui a toujours été considérée comme très laide, est prête à se suicider. Mais la Voisin, sorcière connue de tout Paris, a des projets pour elle et la prend sous son égide, la lie par un contrat et la transforme. En effet, Geneviève a des pouvoirs divinatoires assez conséquents qui lui permet très vite d'obtenir la notoriété chez une clientèle fortunée. Même la Montespan la consulte... Et la Voisin s'enrichit.
C'est l'occasion aussi de démontrer que sorcellerie, messes noires, empoisonnements et avortements étaient très courants à l'époque de Louis XIV. Les femmes s'entraidaient et formaient ainsi comme une corporation.
Quant à la Reynie, chef de la police, il avait du pain sur la planche.
Beaucoup de péripéties dans ce roman bien construit qu'on dévore.
Commenter  J’apprécie          60
kangouloup
  30 juin 2016
J'avais lu ce roman il y a très longtemps ( je pense au moment de sa sortie) et j'en avais gardé un excellent souvenir aussi je l'ai racheté chez mon bouquiniste et relu.
Il y a tous les ingrédients que j'aime: roman historique, une histoire d'amour, une femme exceptionnelle.
J'apprécie particulièrement le point de vue adopté par l'auteur sur les affaires d'empoisonneurs et de sorcières à l'époque du roi Soleil: c'est un point de vue résolument féministe ce qui est très novateur. L'idée c'est que dans une société d'hommes, certaines femmes avaient trouvé le filon pour se faire une place et d'autres étaient malheureusement contraintes par la nécessité à avoir recours aux autres.
En bémol, je dirais que les 100 dernières pages se tirent lentement et que la fin est un peu bof.
Commenter  J’apprécie          40
Yuko
  27 octobre 2017
Récit alliant intérêt historique et aventure, La jeune fille aux oracles évoque la clarté de l'esprit et l'importance de la logique dans un monde gouverné par la superstition. de son sinistre foyer à son entrée dans le grand monde en passant par le royaume de la nuit, Geneviève Pasquier fera la découverte de la puissance, de l'arrogance, de la duplicité, de la vanité et de l'amour.
Grâce à son don, elle sera reçue par les plus puissants et n'aura de cesse de développer son esprit critique malgré son jeune âge et sa condition féminine. Car c'est aussi de cela dont il est question ici, du rôle de la femme et de son esprit. C'est en effet le véritable atout de ce roman : les personnages féminins y sont très joliment développés. A la fois fortes mais nécessairement placées sous la protection des hommes, les personnages féminins de Judith Merkle Riley sont des âmes riches et fortes, parfois faibles et vaniteuses mais toujours nuancées.
Une oeuvre féministe forte qui, malgré une mise en place plutôt longue et une fin un peu précipitée, n'en reste pas moins un bon moment et une lecture enrichissante.
Lien : https://leblogdeyuko.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sld09
  27 juin 2017
lu en 1999
J'ai déjà lu ce roman trois fois, c'est dire si je l'adore. J'ai trouvé que l'auteur y mêlait avec talent la grande Histoire (l'affaire des poisons qui a bien ébranlé la cour du Roi Soleil) et la petite histoire, celle d'une d'une jeune fille rejetée par sa famille et recueillie par une "sorcière" qui gagne sa vie dans les salons parisiens. un très bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          41

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
butterflysingbutterflysing   16 août 2012
Les odeurs somptueux du dîner qui se préparait me rendaient folle, car nous avions commencé à jeûner en prévision de la communion de la messe minuit. Il faut savoir, en effet, qu'en ces temps de corruption, où les libertins ne se confessaient qu'au seuil de la mort, et les soldats et les libres penseurs presque jamais, les sorcières de Paris ne manquaient jamais la messe. Seuls le roi et sa cour les égalaient dans leur stricte observance. Celles-ci comme ceux-là ne connaissaient pourtant rien aux Saintes Ecritures et croyaient plus au diable qu'en Dieu. Mais dans la mesure où sans Dieu il n'y a pas de diable, les sorcières rendaient hommage à celui qui était en haut pour mieux adorer celui qui était en bas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
butterflysingbutterflysing   17 août 2012
Une belle silhouette ou un joli profil, chez un homme ou une femme, étaient un avantage, mais un petit avantage ; la rumeur d'un héritage ou la réputation d'avoir de la chance au jeu étaient préférables. Mais rien ne valait un quelconque lien avec le roi, aussi ténu soit-il. Dans cette perpétuelle lutte pour être vu, pour être le sujet de commérages pendant au moins cinq minutes, il n'y avait pas meilleur atout que d'être une femme de cent cinquante ans qui savait lire l'avenir dans l'eau et pouvait accepter de se séparer d'un pot de sa crème de jouvence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sld09sld09   29 septembre 2017
- Grands Dieux ! Qu'est-ce que c'est que ça ?
L'ambassadeur milanais à la cour de sa majesté le roi Louis XIV porta son monocle à son œil afin de mieux examiner la curieuse personne qui venait de pénétrer dans la pièce. La femme qui se tenait là offrait, il est vrai, un spectacle surprenant, même dans le contexte extravagant de 1676, l'année des victoires. Par-dessus un vertugadin espagnol démodé, elle portait une robe de brocart noire à l'étroite collerette blanche à l'instar des femmes de l'époque du roi Henri IV. Presque aussi haute qu'elle, sa canne en ébène, dont le pommeau en argent représentait une tête de chouette, était décorée d'un flot de rubans de soie noire. Un voile de veuve dissimulait son visage. Les murmures qui avaient accueilli son arrivée à la réception de la maréchale cessèrent quand elle souleva son voile pour révéler un visage magnifique qu'une couche de poudre rendait aussi pâle que celui d'un fantôme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ADAMSYADAMSY   08 septembre 2018
- Cette comédienne vous attend-elle ? Ou la louez-vous seulement comme vous louez une voiture ?
- Geneviève Pasquier, dit-il, ne vous êtes-vous jamais dit que l'amour pouvait ne pas s'acheter ?
- Bien sûr, monsieur d'Urbec. L'amour a maintes motivations. La vengeance, par exemple.
- Et la cruauté, Mademoiselle. Cette innocente cruauté qui pousse les chats à déchiqueter une souris ou les enfants à arracher les pattes d'un insecte avec lequel ils jouent. Le besoin qu'un monstre intelligent a de savoir comment les choses fonctionnent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
butterflysingbutterflysing   17 août 2012
Pourquoi les gens persistent-ils à pactiser avec le diable? si Dieu n'existe pas, alors le diable n'existe pas non plus, et tout n'est que perte de temps et sottises. Mais si Dieu existe, pourquoi un être sensé voudrait-il avoir affaire à un être de second ordre tel que le diable? Cela va non seulement à l'encontre de la logique, mais c'est de mauvais goût.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : affaire des poisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2339 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre