AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226270671
Éditeur : Albin Michel (29/02/2012)

Note moyenne : 4.37/5 (sur 498 notes)
Résumé :
Malgré sa mémoire défaillante, Percy Jackson, le fils de Neptune, est désigné pour une dangereuse mission en Alaska.
Là-bas, dans le Grand Nord, rappelés des Enfers par Gaïa, les monstres se réveillent un à un.
Assisté par les demi-dieux Hazel et Frank, Percy doit une fois encore combattre le chaos qui menace.
Pour cela, il lui faudra délivrer une divinité pas comme les autres : Thanatos lui-même, le dieu des Morts…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
Paroledunelivrophage
  04 janvier 2017
Bonjour à tous. Yes ! Je suis de retour avec une patate d'enfer. La joie de lire un bon livre me fait extrêmement plaisir. Bon OK je m'explique. J'adore les livres de Rick Riordan. Hip, hip, hip, hourra !!!!!! Je crois que j'en fais un peu trop là ! Bin apparemment, j'ai du subir une opération du cerveau durant la nuit passée, parce que là, je ne sais plus écrire correctement, sauf pour dire des bêtises. Allez soyez indulgent quoi !!! Je fête le retour de mon petit jeune héros avec de la joie que j'ai a revendre. Eh béé oui !!! Percy Jackson n'était pas perdu tout compte fait, puisqu'il est de retour avec quelque cases en moins, mais çà tous le monde connaît désormais son petit secret, c'est une cervelle d'algue comme le dirait sa combative petite amie Annabeth. Alors son grand retour se fête comme il se doit. Je suis aux anges. C'est par ici pour la suite des aventures du fils de Poséidon.
Commençons par le synopsis du livre afin de vous remettre dans le bain. Percy Jackson s'est réveillé d'un très long sommeil, et découvre qu'il n'a aucun souvenir à part son nom et celui d'Annabeth dont il est sure de connaître la personne. Errant vers le sud depuis des semaines, amnésique, harcelé par des monstres qui ne meurent plus, et sa rencontre avec Lupa la gardienne louve intraitable romaine, Percy arrive enfin au Camp Jupiter, refuge des demi-dieux romain, avec sur ses épaules, porté comme un sac de patates, une vielle femme qui n'est autre que Junon/Héra qui à ce moment là se fait encore appeler June. C'est aux portes du camp, qu'il fait la rencontre de Frank et Hazel, les deux bleus chargés de garder l'entrée. Après leurs entrée fracassante dans le camp, elle révèle alors qu'elle est en réalité Junon et indique aux demi-dieux du camp que Percy est le fils de Neptune. Il doit alors intégrer la légion immédiatement. Aidé par Hazel Levesque, fille de Pluton/Hades et Frank Zhang, un descendant des Argonautes dans son intégration dans le camp, la cervelle d'algue lie rapidement une amitié avec eux. le soir même, Mars/Ares apparaît, annonçant que Frank est son fils. Il confie alors aux trois amis une mission périlleuse : libérer Thanatos, le dieu de la Mort. C'est dans ces dispositions particulières que le camp tout entier découvre que la mère des titans, Gaïa s'apprête à lever une grande armée de géants qu'elle a rappelé du Styx, fleuve qui coule dans les enfers du tartare afin de faire régner le chaos sur le monde. Mars/Ares explique alors aux jeunes que c'est parce que Thanatos a été emprisonné par Alcyonnée, un géant et fils de Gaïa, que les monstres ne peuvent plus être tués. La quête se montre difficile, Alcyonée ayant établi son camp en Alaska, il faut alors remonter toute la côte Ouest pour le trouver. Immortel dans son territoire de naissance, il faudra surtout sortir Alcyonée des frontières de l'Alaska pour le tuer, tout en affrontant son armée et en libérant Thanatos. Mais afin de prouver sa valeur, et surtout qu'il ne porte pas la poisse comme veut les superstitions qui découle du fait qu'il est fils de Neptune/Poséidon, Percy va devoir, de gré ou de force, aller jusqu'en Alaska dans le grand nord, afin de stopper l'ennemi dans son agencée, mais aussi afin de ramener leur étendard perdu. Néanmoins cette quête est aussi une quête envers lui même. Car cela lui permettra de retrouver la mémoire qu'il a perdu. Mais malgré que cette mission fut effectuée plus que correctement, le temps les presse. le Camp Jupiter est en danger. Un autre géant, Polybotès cette fois, menace le Camp avec son armée de monstres. La bataille est remportée grâce à Percy qui réussit avec l'aide de Terminus à le vaincre. le lendemain, un message leur est transmis : les demi-dieux Grecs arrivent. Percy va enfin retrouver son amour de petite amie.
Parlons un peu des personnages de ce livre.
Et pour ouvrir le bal, Percy Jackson. Ce jeune délinquant, heu … Pardon, ce jeune homme, devenu un héros lors de la grande bataille contre Chronos, ce jeune homme plein d'humour, est amnésique. Oui vous l'avez bien lu. Non de non !!! Amnésique !!!! Mais bon faut s'y faire, c'est le choix de l'auteur. Pour en revenir à ce beaux gosses, beaux yeux, Percy Jackson avait disparut mystérieusement en décembre, après la victoire contre les armées de Cronos. Il est néanmoins recherché activement par Annabeth et ses potes de la colonie des sang mêlé, mais en attendant … Cependant, il est l'un des deux leaders qu'Héra à échangé afin d'unifier grecs et romains contre la menace qui est aux portes de la mort. de plus Il ne refait surface que six mois plus tard, en juin, du côté de San Francisco et du Camp Jupiter, sans aucun souvenir à part le nom d'Annabeth qui revient sans cesse sur ces lèvres. Si c'est pas mignon tout plein. Il y rencontre Frank et Hazel. Il accompagne ceux-ci dans une quête pour libérer Thanatos en Alaska et vaincre le géant Alcyonée, et tous reviennent, la quête ayant été réussie. Cependant le Camp Jupiter subit une bataille contre le géant Polybotès, que Percy vainc avec l'aide du Dieux Terminus. C'est ainsi qu'il devient un haut gradé. Ce gamin est resté comme il est. Plein de fougue, de vie, bourré d'humour, de passion, de courage de loyauté, etc. Il est toujours aussi attachant que dans la saga qui porte son nom. de plus c'est un jeune homme sur qui ses amis peuvent compter, car il est prêt à mettre sa vie en danger plutôt que les leurs.
Ensuite Frank, qui est un descendant de Periclyménos, roi de Pylos, un argonaute lui-même petit-fils de Poséidon. Frank est issu d'une famille chinoise établie depuis quatre générations au Canada. Ce fils de Mars/Ares peut changer de forme pour se transformer en n'importe quel animal, don qu'il a reçu de son ancêtre argonaute. Étant considéré comme trop puissant vu qu'il a à la fois le sang de Poséidon et de Mars qui coule dans ses veines, sans compter des capacités guerrières incroyables et son don familial de métamorphe, il fut condamné à la naissance à voir sa vie reliée à un tison. Si ce morceau de bois brûle, Frank meurt. Après le décès de sa mère, soldate en Afghanistan, il part vers le Camp Jupiter où il rencontre Hazel et sauve Percy lorsque ce dernier arrive. Son propre père lui confie alors une quête le soir-même : libérer Thanatos et vaincre Alcyonée, ce qui fait qu'il passe automatiquement au rang de centurion. Pendant cette quête, il va se découvrir lui même et aussi ses capacités. Une fois la quête menée à bien, ils reviennent tous au camp afin de combattre l'armée de Polybotès et c'est après la victoire contre celui-ci qu'il commence à sortir avec Hazel. C'est un jeune homme plein de talent, qui se sert de ses dons pour le bien, il est courageux, très stable malgré ce qu'il est, loyal, et avant tout très perspicace pour un jeune de son age. On sent qu'il en a bavé énormément par le passé. Alors, malgré son coté noir, dans le bon sens du terme, c'est un être attachant, gentil et attentionné. Je l'apprécie énormément.
Puis vient Hazel qui est la fille de Pluton/Hades et d'une voyante afro-américaine. Elle contrôle les richesses souterraines, c'est à dire les métaux et pierres précieuses et peut se repérer dans tous souterrain, voire en modeler le tracé à sa guise si nécessaire. Née en décembre 1928, elle vivait à la Nouvelle-Orléans avant de déménager en Alaska, où sa mère, possédée par Gaïa, la forçait à ressusciter Alcyonée. le dernier soir, elle réussit à retarder le réveil du géant en se sacrifiant et en mourant à treize ans, pendant l'été 1942. Elle resta alors au enfers pendant soixante-sept ans, se rappelant encore de sa vie, quand Nico di Angelo, profitant que les Portes de la Mort soient ouvertes, la ramène dans le monde des vivants, au Camp Jupiter. C'est là qu'elle y rencontre Frank, puis Percy. Elle entreprend avec eux la quête que Mars leur a confié. Mais pendant son aventure, elle trouve Arion, le cheval le plus rapide du monde et le plus beau après BlackJack, qui leur permet de se déplacer bien plus rapidement. de mon point de vu, Hazel est une jeune fille torturée par son passé douloureux qui ne cherche que très peu de chose, l'amitié, l'amour, et plus que tout être acceptée par tous pour ce qu'elle est vraiment et donc pour ce qu'elle a dans son coeur. C'est une jeune fille fière, forte, loyale et courageuse. Les deux nigauds qui sont avec elle dans cette quête, savent bien qu'ils peuvent compter sur elle, et qu'elle ne les laissera pas tomber.
C'est d'ailleurs dans ce tome que réapparaît Nico di Angelo, que l'on a découvert dans la saga Percy Jackson, c'est le fils d'Hadès et demi frère d'Hazel. Après la victoire contre Cronos dans le dernier tome de Percy Jackson, Nico apprend par son père l'existence du Camp Jupiter. Il garde néanmoins le le secret chez les grecs comme chez les romains vu qu'il fréquente les deux camps fréquemment. C'est ainsi qu'on le retrouve. Il est au camp, de passage pour voir sa soeur Hazel et croise Percy, mais quand Percy lui demande s'il ne sont pas déjà rencontrer quelque part et si par le pur hasard ils ne se connaissaient pas, il va le nier. Il est toujours aussi taciturne, et très mystérieux, il n'a pas changé du tout sur ce coté sombre, mais néanmoins je l'ai trouvé plus ouvert aux autres demis dieux que par le passé.
Bien entendu, on ne peut passer sur Reyna, qui est une fille de Bellone, déesse de la Guerre, et la soeur d'Hylla. Elle vivait dans le spa de l'île de Circée avant que Percy ne le détruise. Capturée par Barbe-Noire, elle a réussi avec sa soeur à le battre. Elle a ensuite pris le chemin, seule, du Camp Jupiter, où elle a évolué jusqu'à devenir préteur, le même rang que Jason avant sa disparition. Quand Percy apparaît dans son camp, son émotion est forte. Bien qu'au début elle éprouve une amertume à son égard, elle finit par le considérer comme un allié (allant même jusqu'à lui faire des avances) et quand Percy est promu préteur, Reyna l'accepte volontiers. C'est une femme autoritaire, intraitable mais juste, loyale envers ses compatriotes, et très attachante. Elle porte seule sur ses épaules le poids des décisions depuis la disparition de Jason. Mais selon moi, je dirai qu'elle s'en sert. Et qu'elle s'en sert bien.
Et puis on se retrouve avec comme d'habitude tout un panel de personnages aussi charismatiques les uns les autres, avec Arion le cheval mangeur de pierre, Octave l'augure du camp Jupiter, Kitty O'Leary une chienne des enfers attaché à Percy, Ella une jeune harpie rousse férue de lecture que Percy, Franck et Hazel sauve de la famine et qui possède une mémoire éléphantesque, Hylla la soeur de Reyna et reine des Amazones, le géant Alcyonnée, le géant Polybotès, et bien d'autre encore, sans compter les dieux. Etc.
Bien c'est ainsi que j'arrive au point du roman, où je vais aller fouiner plus en profondeur, avec la plume de l'auteur, la romance entre personnage et bien entendu l'intrigue du tome.
Tout d'abord, la plume de l'auteur.Comme à son habitude, Rick Riordan écrit ses histoires avec beaucoup de légèreté, d'humour, de passion. C'est un vrai festival d'enchantement et d'envoûtement en tous genre. le lecteur est tenu en haleine tout le long du roman, et on ressent très peu le temps qui passe à une allure folle. Les pages défilent sans cesse et rapidement. Les descriptions sont si bien faite qu'à plusieurs reprises, j'ai eut impression d'être face à face, dans le monde réel, d'un paysage ou à un personnage tant l'impression est forte. de nombreuses actions, retournements de situations ou encore de drôlerie, rythme le récit du livre. On se sent happé par cette lecture, mais loin de dire c'en ai assez, on ne cesse de dire ''encore, j'en veux encore''. Par ailleurs, les personnages y jouent un rôle important, ils sont charismatiques, et on se laisse facilement happé par leur petit jeu de bouffonneries ou de leurs aventures, ou encore de leur sentiments qui nous les rendent attachants.
Bref, coté romance entre les protagonistes, on va faire simple on se retrouve comme dans les livres de Percy Jackson, avec une très, très grande amitié. Néanmoins, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'amour naissant. Non bien au contraire, car Frank est amoureux d'Hazel, mais à la différence prés du premier tome ''Le héros perdu'', ce n'est pas un amour qui a été dicté, non, bien au contraire. C'est un amour qui a grandit dans le coeur du jeune homme et qui va exploser lorsqu'il va enfin pouvoir réussir à dire son amour à la jeune femme. D'un autre coté, on est tous habitué à ce que l'auteur Rick Riordan mise dans ses livres, l'amitié. Car au fond même si l'amour fait de grands miracles, l'amitié vient à bout de très grandes choses elle aussi. du coup, on comprend bien mieux la position de cet auteur face à ce sentiment si intense.
Enfin en ce qui concerne l'intrigue du tome. Elle est très bien menée. Comme pour le premier opus, on se découvre un jeune homme amnésique qui se fait pourchassé par des monstres et arrive dans le camp opposé du sien. de là il se retrouve à affronter les dragons (les chefs de camps) puis à jouer au guerrier (capture étendard version romaine) et envoyer en mission où il va au fur et a mesure récupérer ses souvenirs. En fait c'est un peu du copier coller vis à vis du tome un. Mais avec de nouveau personnages. Cependant on n'en voudra pas à l'auteur, car en fait il faut en passer par là pour suivre l'histoire. Mais ici, je dis ouf, je suis contente de retrouver mon petit jeune homme bagarreur, incapable de rester en place avec de très beaux yeux bleus et qui malheureusement n'a plus de mémoire aucune. Ce que j'ai aimé dans ce tome ci, c'est le fait que cette amnésie va lui permettre de vivre de nouvelle péripéties. En plus cela nous montre comment est régenté la vie au camp Jupiter, son fonctionnement, le coté militaire, etc. Les aventures vont êtres nombreuses avec bien entendu les fameuses guerrières sans scrupules les grandes amazones, la manière dont Thanatos connaît qui va mourir (iPad), et puis comme je le disais plus haut, il y a tout un tas de personnages qui peuplent les aventures de Percy dans ce tome qui vont vous donner envie de leur taper sur la tête ou encore de rire un bon coup. Bref pas le temps de s'ennuyer lors de cette lecture. Comme je l'ai dit l'intrigue est très bien menée, tout va à la place qu'il faut, mais aussi, chaque histoire s'emboîte comme pour un puzzle et surtout elles se suivent pour arriver au résultat final, Percy retrouve sa mémoire. Bref j'adore.
En conclusion, j'aime de plus en plus cette façon dont Rick Riordan transpose la mythologie romaine comme grecque dans le monde du XXIe siècle. J'ai adoré le fait que cela en découle des moments forts drôle. le récit est captivant, les pages défilent vites et bien, et l'on sent qu'il n'y a pas de temps morts. On a aussi des personnages attachants, charismatiques, et qui permettent au récit de prendre un sacré coup de fouet. On a aussi un bon petit paquet de suspense, ce qui n'est pas pour me déplaire. Bref un univers riche pour qu'un lecteur, et quel que soit son age, puisse rêvasser à sa guise. Malheureusement pour moi le tome trois n'est pas sous ma main, alors il faudra patienter encore un peu. A la prochaine pour une nouvelle chronique.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ewylyn
  21 juin 2013
Au début de cette année, j'avais chroniqué le premier tome de cette saga, voici maintenant le tour du second opus. Comme pour le premier, c'est un réel coup de coeur et tous les fans de mythologie doivent lire les Percy Jackson !

Pour ce deuxième tome, nous retrouvons Percy Jackson, absent du tome un, pour des raisons qui sera expliqué dans celui-ci. Je suis bien contente de le retrouver, car c'est un personnage très intéressant et dont nous avons suivis l'évolution depuis très longtemps. Son amnésie lui permet de vivre de nouvelles aventures, j'ai bien aimé ses péripéties, les choix qu'il doit faire et son envie de sauver les deux camps grecs et romains.

Dans ce tome-ci, nous rencontrons le camp romain, celui de Jason (vu dans le Héros perdu). Un camp qui marche différemment de la Colonie des Sangs-mêlés et dont j'apprécie les références ainsi que le mode de fonctionnement. L'agencement sonne plus romain, nous sommes face à des cohortes – les demi-dieux sont rangés selon leurs faits d'armes et non plus en raison de leur parent divin. le ton étant plus militaire, si l'on connait l'histoire romaine et la volonté d'expansion des romains, on comprend le camp Jupiter.

Les péripéties sont nombreuses, les rebondissements aussi, les références à la mythologie gréco-romaine sont succulentes et surtout le parallèle avec notre siècle est intelligent. Les farouches Amazones habitent le siège d'Amazon, Thanatos, le dieu de la Mort se sert d'un iPad pour connaitre les âmes à faucher... Nous revoyons centaures, cyclopes et géants, nous avons droit à une belle bataille en fin de tome, une harpie Ella très sympathique et qui semble connaitre des vers prophétiques intéressants. Bref, pas le temps de s'ennuyer, on rit, on s'interroge, on cherche à connaitre ce qui va se passer ensuite, cette aventure était très prenante.

Percy n'est pas seul à être envoyé en Alaska pour libérer Thanatos et se débarrasser des monstres de Gaïa, THE méchant de ce cycle. En effet, il est aidé de deux autres demi-dieux, Frank Zhang et Hazel Levesque. Frank est très intéressant dans son passé, des ancêtres romains, grecs et chinois, il possède plusieurs dons et son histoire, sa quête pour découvrir ses racines fut très riche et prenante. J'ai appris à apprécier ce personnage qui grandit et prend confiance en lui, car au début, je le voyais plutôt pleurnicheur et peureux. C'est un fils de Mars très sympathique.

Quant à Hazel, je dois dire que je l'adore. Elle est extraordinaire, son histoire est magnifique et triste, très intéressante elle aussi, ses pouvoirs sont plutôt bien pensés. Sa personnalité est travaillée, elle est sage et d'un calme olympien – si je peux me permettre l'expression – d'une force tranquille qui impose le respect. C'est un personnage pour qui j'ai eu très peur, en raison d'un certain point de son histoire, mais dont je suis contente de l'issue. J'adore sa relation avec Nico que l'on voit au début du récit et celle avec Frank qui évolue au cours de l'aventure.

Deux autres personnages intéressant, Reyna, prêteur du camp Jupiter. Une femme qui me fait très souvent penser à Clarisse (de la première saga Percy Jackson et les Olympiens). J'ai beaucoup aimé sa manière d'être, sa soeur Hylla, reine des Amazones, son combat pour maintenir le camp en vie depuis la disparition de Jason. L'autre personnage serait plutôt à surveiller de très près pour son comportement : Octave. Je n'aime pas vraiment sa manière d'être, il me semble manipulateur et pas très clean. Il a la tête du trouble-fête, de celui qui amène les embrouilles. Dans un sens il me fait penser à Luke. D'où mon ressentiment négatif. L'un comme l'autre, j'ai hâte d'en lire davantage.

En somme, les sept demi-dieux de la Grande Prophétie, ceux qui doivent refermer les portes de la Mort, nous sont dévoilés : Annabeth Chase (fille d'Athéna), Percy Jackson (fils de Poséidon), Jason Grace (fils de Jupiter), Hazel Levesque (fille de Pluton), Léo Valdez (fils d'Héphaïstos) et Piper McLean (fille d'Aphrodite). Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils sont très différents et très intéressants. Leurs histoires sont fouillées et maîtrisées, leurs personnalités attachantes et leurs aventures nombreuses. On risque de ne pas s'ennuyer avec cette quête qui va les conduire à Rome, puis en Grèce. J'apprécie le travail incroyable de l'auteur d'avoir renouvelé les héros sans oublier les anciens de la première saga, d'avoir su mêler avec brio les grecs et les romains et de se renouveler sans cesse dans ses histoires.

Le style est toujours aussi fluide et maitrisé. Les descriptions sont bien présentées, elles nous permettent d'entrer avec facilité dans l'histoire et dans la peau des personnages. le voyage est prenant, les rencontres amusantes et l'humour est toujours présent, un pur bonheur que de lire ces livres. Quant aux répliques, elles sonnent justes. Que demander de plus ? Si. Lire le prochain tome, La marque d'Athéna.

En conclusion, que l'on s'y connaisse ou pas en mythologie gréco-romaine, la saga des Percy Jackson est à lire. Elle permet de comprendre cette mythologie grâce à la force de la plume de l'auteur qui a su habilement la transposer au XXIe siècle. le récit est prenant, bien écrit et les personnages sont attachants, je n'ai pour ma part rien à émettre de négatif et je garde de cette lecture un excellent souvenir.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Maliae
  26 avril 2014
Bon si j'avais trouvé la couverture du premier tome superbe, autant dire que celle là je la trouve moche, même si elle est aussi brillante. Tant pis. Cela n'enlève rien au fait que j'ai trouvé ce bouquin absolument GENIAL et que je l'ai dévoré. Tout d'abord j'étais absolument RAVIE de retrouver Percy Jackson, et de voir qu'il n'a rien perdu de son humour, même si cette fois-ci comme pour le premier tome des Héros de l'Olympe, l'histoire est écrite à la troisième personne, on se retrouve souvent écroulé de rire grâce (ou à cause de) à Percy. Deux autres personnages apparaissent, venant du camp Romain : Hazel (13 ans (ou plus) mignonne, mais peut-être trop gentille pour son bien, sa capacité à comprendre et laisser faire les gens qui lui font du mal… c'est un truc de dingue) et Frank (grand, un peu asiatique, et qui n'a absolument aucune confiance en lui et pourtant) il vient du Canada alors ça m'a bien fait plaisir (ben oui moi j'adore le Canada). Dans ce livre apparaît brièvement Nico di Angelo, et ça fait plaisir de le voir, Tyson et ça m'a fait jubiler de le voir et Annabeth (niark). Quand aux dieux, et bien on ne les voit pas beaucoup, et la plupart du temps sous leur forme Romaine (normal puisque l'histoire se situe de ce côté là cette fois-ci). Mars (Arès) m'a fait mourir de rire (et comment Percy lui cause aussi) et Junon (Héra) m'a énervé (normal). Iris est … ben disons que je ne m'attendais pas à ça ! Au niveau des personnages, j'ai donc bien sûr totalement adoré Percy (forcément), j'ai bien aimé Hazel et Frank aussi. J'ai détesté Octave (mais comment l'aimer?), Reyna ne m'a pas dérangé mais je l'ai pas idolatré non plus, j'ai préféré sa grande soeur. La grand-mère de Frank m'a fait délirer. Et pour les autres et bien je les ai bien apprécié (sauf Gaïa et les géants), surtout les amazones. Au niveau de l'histoire, Percy, Frank et Hazel doivent aller libérer le Dieu de la Mort : Thanatos. Et c'est pas une quête facile autant le dire, heureusement ils vont trouver des précieux alliés (Ella que j'ai adoré aussi par exemple), et se frotter à des ennemis un peu dangereux (comme des basilics, des géants, des trucs sympa quoi). L'art de Rick Riordan c'est de faire des chapitres sur chacun des trois héros avec un ton différent à chaque fois. Les chapitres de Frank par exemple sont “simples” j'ai envie de dire, et évolue au fur à mesure que le personnage évolue, quand aux chapitres de Percy je me bidonnais la plupart du temps, et pour ceux d'Hazel et bien on avait souvent droit à son passé et sa façon de se torturer sur sa culpabilité. J'ai envie de dire que s'il y a quelques facilités peut-être je pardonne mille fois tellement j'aime, ça se lit vite et bien, c'est bien écrit, c'est super intéressant, drôle mais avec quelques passages tristes, avec pleins de prophétie qui gêne, qui nous embêtes. Comme d'habitude l'auteur aime bien parsemé pleins de petites phrases dans son livre, qui indique que nos héros vont souffrir et qui donne du suspens (aaah je veux savoir la suite franchement !) Bref a lire évidemment (à lire bien sûr après les 5 Percy Jackson et le premier tome de Héros de l'Olympe).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          75
Le_zeppelivre
  16 novembre 2014
Souvenez vous, j'ai découvert l'univers fabuleux de Rick Riordan cet été avec le premier tome de la saga Héros de l'Olympe. Tout naturellement, je me suis ruée sur le tome 2 dès que je l'ai (enfin!) trouvé à la bibliothèque. Alors que je m'attendais à retrouver Jason, Léo et Piper, grosse surprise : j'ai fait la connaissance de Percy, Hazel et Frank.
Me voilà donc enfin face à ce fameux Percy Jackson ; mais un Percy amnésique, qui ne se souvient que de son divin père Posséidon. Ou plutôt Neptune. En effet, Percy n'est pas à la Colonie des Sangs Mêlés comme on pourrait le penser, mais à San Francisco, là où se trouve un autre refuge pour demi-dieux, romains cette fois-ci. Leurs règles et coutumes sont bien différentes de celles des Grecques, et même si notre héros n'a guère de souvenirs de la Colonie, il lui reste des réflexes bien grecs.
Le récit nous est narré du point de vue des trois demi dieux cités précédemment, toujours partagé par chapitre. Alors que la dernière fois j'avais eu un énorme coup de coeur pour Léo, aucun des trois personnages ne m'a particulièrement marqué, même s'il est indéniable que tous trois sont très sympathiques et attachants : Frank est maladroit mais plein de bonne volonté, et traverse une sorte de crise existentielle. Hanté par la mort de sa mère, il n'arrive pas à s'intégrer au Camp et n'a toujours pas été revendiqué par son parent divin. Hazel, elle, traîne un lourd passé ; les extraordinaires pouvoirs qu'elle tient de Pluton lui attirent pas mal d'ennuis. Elle ne manque pas de courage mais est hantée par ses souvenirs. Enfin, Percy fait face à son amnésie avec pas mal d'humour, et on sent qu'il s'agit d'un combattant aguerri ; je comprends ce qui a fait le succès de ce personnage à la fois drôle, simple et courageux.
Les trois personnages sont donc en route pour l'Alaska, afin de libérer Thanatos ; en effet, depuis que celui-ci est retenu captif, les âmes ne vont plus aux Enfers et les monstres ne restent jamais morts longtemps. Impossible, avec de telles conditions de gagner la bataille contre la déesse Gaïa. Leur quête est jalonnée d'épreuves et de rencontres d'ordre mythologique - monstres, personnages, créatures - pour notre plus grand bonheur. Ajoutez à cela une course contre la montre et vous obtenez une aventure haletante, pleine de rebondissements et de sensations fortes!
Avec l'amnésie de Percy, Rick Riordan réussit à rendre la saga accessible aux novices qui n'ont pas (encore) lu les aventures de Percy ; en effet, j'ai craint d'être totalement perdue avec l'arrivée du fils de Posséidon car je pensais me retrouver face à plein de références aux événements précédents. Alors que là, même si certains clins d'oeil m'ont sûrement échappé, j'ai saisi le principal des exploits de Percy. Et puis l'auteur a toujours cette plume audacieuse, moderne et jeunesse que j'adore.
En bref, ce deuxième tome m'a autant charmé que le premier, et je suis ravie de retrouver les demi-dieux au complet dans le prochaine opus!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BernardM412
  04 décembre 2012
Héros de l'Olympe, Tome 2 : le fils de Neptune
Ce livre écrit par Rick Riordan est rempli d'actions. C'est l'histoire d'un adolescent de 17 ans dont le père est Neptune, le dieu de la mer. Il sera poursuivi par des monstres et réussira désespérément à rejoindre le camp Jupiter. Une prophétie annonce la fin des temps Thanatos, le dieu de la Mort, se fit emprisonner par les ennemis au service de Gaïa, la terre elle-même, qui veut régner sur la terre avec les géants. Percy Jackson partira délivrer Thanatos avec l'aide de ses amis Hazel et Frank.
Sincèrement, ce livre est un pur chef-d'oeuvre aux yeux d'un lecteur amateur comme moi. Rick Riordan a vraiment su accrocher ses lecteurs dès la première page du roman, Percy Jackson est poursuivi par des créatures ennemies, ce qui nous fait une entrer dans le livre en pleine action. Selon moi, la plus grande qualité de ce livre est la personnalité de ses personnages principaux. Ils ont toujours un mot pour faire rire. Au fil du récit, Percy Jackson retrouve sa mémoire, et nous retrouvons avec plaisir ses commentaires parfois désobligeant. Il est littéralement impossible d'abandonner ce livre en cours de route, tellement qu'il est accrocheur, principalement a cause de son langage familier que l'on pourrait retrouver autour de nous, et qui nous fait sourire de son sens de l'humour discret mais bien présent. le seul bémol que je vois, est qu'il est assez important d'avoir lu tout les autres tomes de la série, et aussi la série « Percy Jackson » de Rick Riordan puisque sinon, certains points du livre sembleront très incomplets et mal expliqué.
Bref, « le fils de Neptune » est un livre que je conseillerais a mon entourage, j'ai énormément adoré, c'est pour cela que je lui donnerais le note 5 sur 5 comme évaluation générale du livre.
Bernard Meunier
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
mathilde08mathilde08   27 juin 2013
- Euh, seigneur Mars, juste un détail. Pour une quête, il nous faut une prophétie, un poème mystique qui nous guide ! Avant, on les trouvait dans les livres sibyllins, mais maintenant c'est à l'augure de recueillir la volonté des dieux. Alors si vous pouviez me donner deux minutes, que je coure chercher une vingtaine d'animaux en peluche et un couteau, peut-être...
- Tu es l'augure ? interrompit le dieu.
- Oui, Seigneur.
Mars sortit un rouleau de parchemin de sa ceinture à outils.
- Quelqu'un a un crayon ? demanda-t-il.
Les légionnaires le regardèrent avec des yeux ronds.
Mars soupira.
- Deux cents légionnaires et y en a pas un qui soit fichu d'avoir un crayon ? Laissez tomber.
Il balança son M16 sur l'épaule et sortit une grenade. Les Romains furent nombreux à hurler. Alors la grenade se transforma en stylo-bille et Mars se mit à écrire.
Franck regarda Percy d'un œil interrogateur, en articulant silencieusement :
- Ton épée peut se changer en grenade ?
- Non. La ferme, répondit Percy sur le même mode.
- Et voici ! (Mars tendit le manuscrit à Octave.) Une prophétie. Tu peux l'ajouter à tes livres, la graver sur ton sol, comme tu veux.
Octave lut le manuscrit à voix haute.
- C'est marqué : "Partez pour l'Alaska. Trouvez Thanatos et libérez-le. Revenez avant le coucher du soleil du 24 juin, sinon vous mourrez."
- Oui, dit Mars. C'est pas clair ?
- Eh bien, Seigneur... d'habitude les prophéties sont absconses. Elles sont formulées par énigmes, elles riment et...
- Oui ? fit Mars en retirant d'un geste désinvolte une deuxième grenade.
- La prophétie est très claire ! s'exclama Octave. Une quête !
- Bonne réponse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
EwylynEwylyn   19 juin 2013
Thanatos saisit un iPad noir comme jais qui s'était matérialisé dans l'air devant lui. Il tapota quelques instants sur l'écran, et Frank ne pouvait penser qu'à une chose : pourvu qu'il n'ait pas une application faucheuse d'âmes.
- Je ne te vois pas sur la liste, dit le dieu de la Mort. Pluton me donne des ordres spécifiques pour les âmes évadées, vous comprenez. J'ignore pourquoi, mais il ne m'a pas donné de mandat pour la tienne. Soit il considère que ta vie n'est pas finie, soit c'est une négligence. Si tu veux, je peux l'appeler et lui demander...
- Non ! s'écria Hazel. Ca va.
- Tu es sûre ? demanda le dieu de la Mort, plein de bonne volonté? J'ai la vidéoconférence, là-dessus. Je dois avoir son adresse Skype quelque part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
TeaSpoonTeaSpoon   03 mars 2012
- Je suis Polybotès! Agenouille-toi devant moi pour que je t'expédie rapidement à trépas.
Apparemment, personne, dans le magasin, ne fut impressionné. Un minuscule objet noir jaillit de la fenêtre et roula aux pieds du géant.
- Une grenade! hurla Polybotès en se couvrant le visage.
Les monstres se jetèrent au sol.
La chose n'explosant pas, Polybotès se pencha et la ramassa prudemment.
- Un brownie? hurla-t-il, outragé. Tu oses m'insulter en m'envoyant un brownie?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
mathilde08mathilde08   27 juin 2013
Ils s'arrêtèrent au milieu du camp, où deux routes larges et pavées de pierre se rejoignaient à un carrefour.
Une plaque indiquait que la route menant aux grandes portes se nommait VIA PRAETORIA, tandis que l'autre route, qui traversait le camp par le milieu, s'appelait VIA PRINCIPALIS. Sous ces plaques, il y avait des panneaux peints à la main avec des indications du style : BERKELEY 8 KM ; NOUVELLE-ROME 1,5 KM ; ROME ANCIENNE 11 648 KM ; HADES 3 696 KM (flèche pointée vers le sol) ; RENO 333 KM, et MORT CERTAINE : VOUS Y ÊTES !
Pour la mort certaine, le lieu était plutôt propre et bien organisé. Les bâtiments étaient fraîchement blanchis à la chaux, disposés selon un quadrillage impeccable, comme si le plan du camp avait été tracé par un prof de maths méticuleux. Les casernes avaient des galeries ombragées, où les pensionnaires se reposaient dans des hamacs, jouaient aux cartes, buvaient des sodas. Chaque pavillon-dortoir arborait une collection différente d'étendards portant des chiffres romains et des effigies d'animaux - aigle, ours, loup, cheval, et un rongeur du genre hamster.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
AmbrenaAmbrena   18 septembre 2014
Heureusement pour lui, Percy n’avait pas peur des fantômes. La moitié des gens, au camp romain, étaient des morts.

Des guerriers pourpres aux contours scintillants polissaient des épées irréelles devant l’arsenal. D’autres traînaient le long des casernes. Un garçon-fantôme poursuivait un chien-fantôme dans la rue. Et, aux écuries, un grand gaillard rouge à tête de loup gardait un troupeau de… Étaient-ce vraiment des licornes ?

Les pensionnaires du camp ne faisaient guère attention aux fantômes, en revanche quand Percy et son groupe, Reyna en tête, Hazel et Frank à ses côtés, passaient, tous les esprits cessaient leurs activités pour le dévisager. Quelques-uns semblaient en colère. Le petit garçon-fantôme cria un mot ressemblant à « Greggus ! » et devint invisible.

Percy aurait bien aimé être invisible, lui aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Rick Riordan (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rick Riordan
Critique de « Les travaux d?Apollon, l?oracle caché » par Matthieu - Booktube ."Les travaux d?Apollon, l?oracle caché" de Rick Riordan, par Matthieu. A l'occasion du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis à Montreuil, des participants enthousiastes âgés de 11 à 20 ans ont enregistré une critique littéraire vidéo pour défendre leur livre coup de coeur. Rendez-vous sur http://www.lecteurs.com/article/concours-booktube-power-a-vous-de-voter/2442840 pour découvrir toutes les vidéos ! Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWQQ-VlGEFs22XKdO15tQCg/videos Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
autres livres classés : mythologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

percy jakson

qui est le père de Percy ?

Poséidon
Dionysos
Hadès
Chiron

4 questions
669 lecteurs ont répondu
Thème : Percy Jackson, Tome 1 : Le Voleur de foudre de Rick RiordanCréer un quiz sur ce livre
.. ..