AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266279939
Éditeur : Pocket (26/04/2018)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 93 notes)
Résumé :
L’univers de Neil Gaiman est nourri par les légendes nordiques. Il revient à ses sources et nous raconte enfin la grande saga des dieux scandinaves qui l’ont inspiré pour son chef d’oeuvre "American Gods". De la genèse des neuf mondes au crépuscule des dieux et l’ère des hommes, ils reprennent vie : Odin, le plus puissant des dieux, sage, courageux et rusé ; Thor, son fils, incroyablement fort mais tumultueux ; Loki fils d’un géant et frère d’Odin, escroc et manipul... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  05 septembre 2018
La mythologie nordique revue par les yeux de Neil Gaiman, ça donne un super recueil de nouvelles.
Je ne suis pas une spécialiste de cette mythologie là. Je connais bien certains Dieux nordiques ( Odin, Thor,..et quelques autres), mais au final je me suis rendue compte que je méconnaissais les Dieux Vikings.
Avec sa plume très agréable , ponctuée de l'humour so british de l'auteur c'est un pur régal de plonger dans ces histoires.
On reconnait ces Dieux immanquablement, qui se jalousent, qui aiment la bonne chère, qui boivent comme des trous, qui sont sanguinaires malgré tout. Par contre contrairement à la mythologie grecque je les trouve moins " méchants", plus humain . Mais au final c'est peut-être aussi l'optique que Gaiman a voulu donner a son oeuvre.

Et puis il faut avouer que l'auteur présente ces Dieux sous un jour un peu particulier, quelques qualités mais beaucoup de défauts. Défauts qui permettent à Loki de jouer de stratégie juste pour passer le temps.. ou pas

J'ai franchement adoré en fait. Et j'avoue que si toutes les mythologies étaient présenter de cette façon j'y plongerais le nez plus facilement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          773
BazaR
  27 août 2018
J'ai lu ce recueil de contes mythologiques alors que je gambadais sur les sentiers de Bretagne. Je trouve que lire des récits de l'imaginaire pendant un splendide voyage sublime les deux, renforce le plaisir et le souvenir que l'on aura de chacun.
Comme Neil Gaiman, j'ai pris contact avec Asgard au travers du comics de Stan Lee et Jack Kirby, le puissant Thor. J'ai adoré l'ambiance qui s'en dégageait (j'aime toujours d'ailleurs), le langage shakespearien et les décors féériques. Gaiman est allé plus loin que moi ; il a lu les transcriptions originales des mythes scandinaves et a voulu les raconter lui-même, avec son propre style. Grâce lui en soit rendu, cela a donné ce recueil magnifique et bien trop court.
Neil Gaiman nous raconte en quelques récits l'histoire de l'univers, de sa création à sa destruction, selon les Vikings – et probablement les Germains – avant leur christianisation. Cet univers s'inspire beaucoup de ce que ces peuples devaient rencontrer tous les jours, mais agrandis, magnifiés : les êtres mythiques sont des loups, des corbeaux, des arbres, des vents ou des sources, et aussi des géants et des dieux à forme humaine la plupart du temps. Les récits sont parfois lacunaires – Yggdrasil et les neuf mondes, par exemple, apparaissent sans qu'on sache trop comment – mais ce n'est pas la faute de Neil Gaiman qui parvient au contraire à nous faire oublier ces manques grâce à sa verve.
Ce sont bien sûr les péripéties des dieux d'Asgard qui prennent le plus de place pour notre plus grand plaisir. La plupart de ces histoires sont plutôt amusantes car l'auteur s'est ingénié à surjouer les « défauts » des personnages. Thor a l'air d'un grand benêt, bien que la puissance de Mjollnir son marteau n'ait rien à envier à ce que Jack Kirby avait dessiné. Freya m'a souvent fait penser à une mégère peu commode. Odin reste énigmatique – quand il prend son bâton, son chapeau et sa cape grise de voyageur, je n'ai pas pu m'empêcher de voir la ressemblance avec Gandalf le Gris. Mais c'est Loki qui est définitivement le plus intéressant. Là où Stan Lee s'était limité à en faire un vilain, on trouve une personnalité beaucoup plus facétieuse et farceuse, souvent de bonne compagnie, et souvent insupportable. C'est seulement quand approche le Ragnarok – la fin du monde – qu'une haine véritable s'empare de lui, qui consumera l'univers. Je n‘ai pas pu m'empêcher de visualiser la tête de Tom Hiddleston à chaque fois qu'il intervenait.
J'ai aussi beaucoup apprécié les caractères des adversaires des dieux. Neil Gaiman met de l'intelligence et de la ruse chez les ogres et les géants, là où les comics se contentaient de brutalité sans cervelle. le voyage de Thor au pays des géants, au cours duquel Thor et son frère rencontreront leurs limites, est typique de cet aspect malin des géants.
Le livre finit donc par le Ragnarok, la destruction du monde, une tragédie où l'on meurt noblement en combattant, comme l'aimait les vikings. C'est un final en feu d'artifice que Stan Lee avait d'ailleurs entièrement repris dans un épisode de Thor particulièrement mémorable. C'est une fin, mais aussi un nouveau commencement. La mythologie scandinave décrit un univers cyclique de création et de destruction. On n'est pas très éloigné de certaines théories du big bang.
C'était mon premier Neil Gaiman. Curieusement, j'avais un énorme préjugé à son égard, visiblement absolument injustifié tellement il m'a régalé entre deux randonnées bretonnes. J'irai assurément faire un tour dans le reste de son oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          456
Yendare
  12 août 2018
Cinq étoiles pour ce merveilleux bouquin, cinq étoiles données pour quinze merveilleux contes que nous raconte Neil Gaiman que j'ai lu avec grand plaisir.
Vous l'aurez compris j'ai beaucoup aimé ce bouquin qui se lit toutes seules. j'ai en effet beaucoup aimé découvrir cette mythologie nordique que je ne connaissais pas, ce fut donc avec plaisir que je découvris celle-ci et ses personnages qui sont très plaisants à lire dont le dieu Loki, étant à chaque conte un peu plus curieux de savoir quel mauvais tour il allait faire et comment il allait s'en sortir.
le tout se lit très facilement, les contes ne sont pas très longs et s'enchainent à une vitesse folle. le glossaire à la fin a été pour ma part aussi très apprécié afin de pouvoir s'y retrouver parmi tous ses nouveaux prénoms, lieux et objet.
Ce fut donc une belle découverte que ce soit sur cette mythologie nordique qui semble être très riche et qui fera donc l'objet d'autres lectures mais aussi de l'auteur qui m'était inconnu.
En bref un livre à lire et à relire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          454
Foxfire
  06 août 2018
Gaiman est peu à peu en train de devenir un de mes auteurs favoris. Dans mes précédentes lectures de l'auteur, j'avais particulièrement apprécié l'écriture très fluide, les touches d'humour et surtout le don de Gaiman pour instaurer une ambiance singulière et prenante. Dans ce recueil de contes de la mythologie nordique j'ai retrouvé toutes ces qualités pour un résultat encore meilleur. En effet, si dans les autres oeuvres de Gaiman que j'ai lues l'auteur faisait preuve d'un immense talent pour créer une atmosphère, les personnages manquaient un peu d'épaisseur et les intrigues étaient parfois assez minces. Ce n'est pas le cas ici. Il faut dire que le matériau de base et très riche et Gaiman l'utilise à merveille. On se plonge avec délice dans la mythologie viking et on prend plaisir à suivre des personnages bien campés, le plus délectable étant bien entendu Loki.
J'ai donc passé un excellent moment avec ce recueil qui m'a permis de découvrir une mythologie que je connais très peu. Une lecture divertissante et enrichissante qui incite à la curiosité (il faudra un jour que je tente la lecture de l'Edda poétique).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Dionysos89
  25 juin 2018
Neil Gaiman est fan de mythologie nordique, et on le comprend ô combien ! du coup, en 2017, il a publié un recueil de nouvelles reprenant les principaux personnages de cette mythologie afin d'en créer un récit construit.
La mythologie nordique, la « mythologie des vikings »
Il y a, tout d'abord, un premier aspect qui peut faire tiquer, c'est la traduction du titre : là où Neil Gaiman nomme son ouvrage « Norse mythology », la traduction française choisit « La mythologie viking ». Bon… ce n'est donc presque rien, mais l'abandon de l'expression « mythologie nordique » est symptomatique : le grand public adhère-t-il davantage à l'idée de « vikings » plutôt qu'à l'idée de « nordiques » ? Sûrement, sinon ce choix n'aurait pas été fait, mais c'est tout de même d'autant plus amusant quand on lit Neil Gaiman préciser que cette mythologie est loin de limiter son influence aux guerriers du haut Moyen Âge venant de Scandinavie. Odin, Thor, Loki et leurs comparses sont ainsi la partie émergée d'un iceberg conséquent qu'est cette mythologie nordique. Ce petit ouvrage en seize récits et un glossaire est donc l'occasion de remettre à l'endroit ce qui est à savoir à propos des Neuf Mondes, des deux corbeaux Huginn et Muninn, de la vache Audhumla, du néant Ginnungagap, de la guerre entre les Ases et les Vanes et de tant d'autres choses. L'ensemble est finalement bien didactique.
Un recueil de contes à lire et à faire lire
Neil Gaiman a ici opté un recueil de nouvelles écrites sur la base de références bibliographiques précises, mais sous la forme de nouvelles tout à fait cohérentes. L'ensemble crée ce qu'on peut appeler parfois un « fix-up », puisque ces nouvelles se suivent, se complètent et forment une histoire globale cohérente. Parmi ces nouvelles, la réussite n'est pas forcément homogène, les meilleurs sont probablement « La tête de Mimir et l'oeil d'Odin » et « Les trésors des dieux ». La construction du recueil est bien vue et progressive, pour s'immerger au fur et à mesure dans la mythologie asgardienne. le plaisir peut être tout aussi grand si on découvre tout (des origines d'Yggdrasil aux facéties des géants) ou si on a déjà les principales bases. D'ailleurs, le but de ce recueil est d'abord de servir de petit livre de contes pour enfants, ce qui n'est pas bête, rien que pour proposer un autre imaginaire, alternatif aux habituels contes de Perrault et autres légendes bibliques.
Une mythologie à redécouvrir
Faire ce point sur l'ensemble de la mythologie nordique, c'est l'occasion de revenir aux sources de ces personnages divins et d'en tirer des réflexions intéressantes. Ainsi, Thor est un peu con, Freya est la plus belle mais n'est vue que comme une marchandise que la plupart et les dieux en général ne sont pas très fins, par contre sont particulièrement radins, assistés et individualistes. Autre paradoxe, pour certains, les dieux ont la capacité de changer de sexe et n'ont donc pas forcément une sexualité orthodoxe par rapport aux préjugés occidentaux et pourtant (ô combien, et pourtant !) ces derniers sont bien présents ici, ils pèsent sur les représentations divines en conservant des postures sexistes et traditionalistes. C'est assez amusant de voir Neil Gaiman jouer subtilement avec ces remarques-là.
En somme, Neil Gaiman a la légitimité de ses nombreux écrits fantasy et fantastiques pour se permettre de reprendre à son compte l'ensemble de la mythologie nordique et d'en faire un recueil de contes cohérent, « définitif » au sens de complet et tout à fait auto-suffisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283

critiques presse (1)
Elbakin.net   10 avril 2017
Le tout est exécuté avec talent, mais on imagine que d’autres auteurs auraient pu faire de même au bout du compte.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   21 juin 2018
Loki essaya de réprimer son agacement. Tous les dieux étaient-ils des idiots ? Il se mit à leur expliquer, comme s’il adressait à un petit enfant. « L’ouvrier va entamer la construction de son enceinte. Il ne l’achèvera pas. Il va travailler six mois, sans salaire, en pure perte. Au terme des six mois, nous le chasserons – nous pourrons même le rosser pour sa présomption – et ensuite, nous pourrons utiliser ce qu’il aura pu accomplir jusque-là comme fondation de l’enceinte que nous achèverons au long des années à venir. »
[…] Tous les dieux bougonnèrent et flanquèrent des claques dans le dos de Loki en le traitant de grande canaille, jugeant que c’était une excellente chose qu’il soit une canaille et dans leur camp, qu’ils allaient ainsi obtenir des fondations qui ne leur coûteraient rien. Et ils se félicitèrent de leur intelligence et de leur science du marchandage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BazaRBazaR   24 août 2018
Odin et ses frères formèrent la terre à partir de la chair d'Ymir. Ses os, ils les entasserent en montagnes et en falaises.
Nos rochers et nos cailloux, le sable et le gravier que vous voyez: c'était les dents d'Ymir et les fragments des os qui ont été brisés et broyés par Odin, Vili et Vé dans leur bataille contre Ymir.
Les mers qui encerclent les mondes: c'était le sang d'Ymir, et sa sueur.
Levez les yeux vers le ciel: vous regardez l'intérieur du crâne d'Ymir. Les étoiles que vous voyez la nuit, les planètes, toutes les comètes et les étoiles filantes, ce sont les étincelles qui ont jailli des feux de Muspell. Et les nuages que vous voyez le jour? C'était autrefois la cervelle d'Ymir, et qui sait quelles pensées les agitent aujourd'hui encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
YendareYendare   11 août 2018
Il n’est rien qui n’aime pas le soleil. Il nous donne la chaleur et la vie ; il fait fondre la neige et la glace cruelles de l’hiver ; il fait pousser les plantes et s’ouvrir les fleurs. Il nous offre ces longues soirées d’été où jamais l’obscurité ne tombe. Il nous préserve des âpres journées du cœur de l’hiver, quand les ténèbres ne s’interrompent qu’une poignée d’heures durant et que le soleil au loin est froid, comme l’œil livide d’un cadavre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
TatooaTatooa   05 juillet 2018
- Boire une fois l'eau de votre puits, oncle Mimir, a dit Odin. C'est tout ce que je demande.
Mimir a secoué la tête. Personne ne buvait au puits, hormis Mimir lui-même. Il n'a rien dit : il est rare que ceux qui gardent le silence commettent des erreurs.
- Je suis votre neveu, a insisté Odin. Ma mère, Bestla, était votre soeur.
- Cela ne suffit pas, a répondu Mimir.
- Une fois. En buvant une fois à votre puits, Mimir, je deviendrai sage. Annoncez votre prix.
- Mon prix, c'est ton oeil. Ton oeil dans le bassin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BazaRBazaR   27 août 2018
— Ton marteau a été volé par Thrym, seigneur de tous les ogres. Je l'ai convaincu de te le rendre, mais il exige un prix.
— Soit, fit Thor. Quel est son prix?
— La main de Freya.
— Il veut seulement sa main? demanda Thor rempli d'espoir. Elle en avait deux, après tout: on arriverait peut-être à la convaincre d'en céder une, sans trop de discussions.
Commenter  J’apprécie          210
Videos de Neil Gaiman (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Neil Gaiman
How to talk to girls at parties - bande-annonce .En pleine période punk, trois ados sont déniaisés par des extraterrestres ayant pris forme humaine. Une joyeuse lecture d?une nouvelle de Neil Gaiman, incarnée par Elle Fanning et Nicole Kidman...
autres livres classés : légendes nordiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les livres de Neil Gaiman

Coraline découvre un autre monde qui semble plus agréable que la réalité. Mais pour y rester, il faut...

offrir son âme à une sorcière
manger une araignée vivante
se coudre des boutons à la place des yeux
oublier son passé
chanter du karaoké

10 questions
86 lecteurs ont répondu
Thème : Neil GaimanCréer un quiz sur ce livre
. .