AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791030701319
Éditeur : Au Diable Vauvert (18/05/2017)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 51 notes)
Résumé :
L’univers de Neil Gaiman est nourri par les légendes nordiques. Il revient à ses sources et nous raconte enfin la grande saga des dieux scandinaves qui l’ont inspiré pour son chef d’oeuvre "American Gods". De la genèse des neuf mondes au crépuscule des dieux et l’ère des hommes, ils reprennent vie : Odin, le plus puissant des dieux, sage, courageux et rusé ; Thor, son fils, incroyablement fort mais tumultueux ; Loki fils d’un géant et frère d’Odin, escroc et manipul... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Elamia
  23 mai 2018
Le grand frêne Yggdrasil, l'arbre du monde, abrite en son sein bien des mythes et des légendes. Et rien de tel que le talent de conteur de Neil Gaiman pour revisiter et sublimer les grandes sagas nordiques.
Des dieux Asgardiens, nous retenons le plus souvent les noms d'Odin, Thor et Loki. Ce trio de tête est présent dans toutes les épopées. Odin, père de tout, fait preuve de sagesse et d'impartialité. La force de Thor est incomparable mais rien n'échappe à la fourberie sans limite de Loki. Loki, le fauteur de troubles, capable de semer la pagaille et l'instant d'après, de rendre service.
Mais Loki n'oeuvre pas seul, sa terrible descendance sème également le chaos dans l'harmonie du panthéon nordique. Ases et Vanes s'affrontent, s'entraident, vivent mainte aventure mystérieuse ou quête prophétique. L'harmonie déjà défaillante, dûe aux complots et trahisons, prendra fin lors de Ragnarök, la fin de toutes choses et le commencement d'un nouveau cycle.
Merveilleusement choisis et racontés par Neil Gaiman, ces mythes nordiques, parmi les plus connus à être arrivés jusqu'à nous, retrouvent un nouveau souffle. Ces sagas germaniques et scandinaves sont des sources d'inspiration inépuisables. L'imagination de ces peuples d'autrefois était foisonnante : création de neufs mondes, créatures impressionnantes : Fenrir, Jormungand, Géants de givre/feu, Alfes..  On comprend aisément pourquoi Tolkien et tant d'autres par la suite s'en sont inspirés pour des oeuvres de Fantasy.
A lire et à relire éternellement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
celindanae
  10 septembre 2017
J'ai toujours beaucoup aimé les histoires liées à la mythologie et plus particulièrement à celle des pays nordiques . Les mythologies grecques et romaines sont très connues et on retrouve leurs influences dans beaucoup de domaines. La mythologie nordique est moins répandue, pourtant elle est tout aussi riche que les autres et ne se résume pas seulement à Thor. Au travers de ce livre, Neil Gaiman a voulu rendre hommage à cette mythologie qui l'a influencé dans ses écrits.
Le livre parle des légendes nordiques mais pas des vikings, vous ne trouverez pas leurs histoires, ni leurs conquêtes mais tout ce qui a trait à leurs croyances religieuses. Les pays nordiques sont fascinants pour de nombreuses raisons et sont une terre de Légendes, les divinités nordiques sont multiples et ce livre est un véritable condensé de toutes ces histoires. Neil Gaiman commence par une présentation des dieux principaux et de leur monde avant de nous conter plusieurs histoires (une quinzaine environ).
Les récits sont variés, parfois tristes, parfois drôles, parfois épiques, mais toujours agréables à lire. L'écriture de Neil Gaiman est vraiment à souligner pour ce livre tout comme la traduction de Patrick Marcel. Sa plume est fluide, imagée et immersive et il fait vraiment montre d'un talent d'un conteur. On aimerait écouter ses histoires le soir au coin d'un feu et rêver de ces magnifiques contrées, des ces êtres fabuleux et de leurs aventures. Les histoires prennent la forme de nouvelles, elles sont rythmées, bien construites, c'est un réel bonheur à lire.
L'ouvrage se veut une porte d'entrée sur la mythologie nordique et il réussit très bien sa mission. On apprend à mieux connaitre les divinités du panthéon nordique, leurs liens, leurs conflits, leurs amours. On apprend aussi à mieux connaitre leur univers et les diverses créatures qui le peuplent, au nombre desquelles figurent bien sur les trolls. On voit d'ailleurs bien l'influence qu'a pu avoir la mythologie nordique chez Tolkien avec par exemple Midgard qui est la terre des hommes et qui veut dire « l'enceinte du milieu », devenue la terre du milieu chez Tolkien. On note aussi que le fameux Ragnarök est précédé par des hivers sans fin où le soleil n'apparait plus, cela rappelle quelque peu les hivers de George R. Martin.
Les histoires présentées parlent souvent de Thor, Loki et Odin mais elles font aussi la part belle aux femmes avec la très désirée Freya mais aussi l'histoire de la géante Skadi qui choisit son époux d'une drôle de façon, ou encore la fille de Loki prénommée Hel qui règne sur le monde de ceux qui ne sont pas morts au combat.
Ce livre est un excellent condensé de la mythologie nordique, avec des histoires bien racontées et écrites qui plaira aux novices comme à ceux qui connaissent déjà ces légendes. Les récits montrent la diversité et la richesse de cette mythologie et permettent de mieux comprendre les croyances vikings. On retrouve d'ailleurs plusieurs des récits présents dans ce livre dans la série Vikings. Les dieux nordiques avaient chacun leurs personnalités, ils pouvaient se montrer cruels ou conciliants et étaient bien loin de l'aspect manichéen des religions monothéistes. J'ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture de ce livre, un très bel hommage aux pays nordiques et à leurs légendes foisonnantes. À noter aussi, une très belle couverture représentant Mjöllnir et un glossaire à la fin plutôt complet.
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Pois0n
  06 décembre 2017
Tout l'amour de Neil Gaiman pour la mythologie nordique transparaissait déjà dans sa nouvelle jeunesse, Odd et les géants de glace ». Il était donc logique que le maître éprouve l'envie de partager avec le plus grand nombre ces légendes faisant partie de son imaginaire et de son univers créatif.
De ce côté-là, La mythologie viking est une franche réussite : ceux que les ouvrages pointus peuvent rebuter, ou qui n'aiment pas recoller les morceaux, découvriront avec plaisir dans ce recueil des nouvelles assemblées par ordre chronologique et ne s'embarrassant pas de détails. Neil Gaiman excelle pourtant dans l'art de poser une ambiance ; mais ici, son style se veut le plus simple et le plus direct possible. A l'instar des conteurs au coin du feu, il raconte ici des faits, et rien que des faits. En résulte un aspect un peu dépouillé et parfois très rapide, contrastant de façon assez saugrenue avec certains passages très blabla pas forcément utiles. Cependant, il ne faut pas oublier que le matériau d'origine est épars, fragile : dès lors, comment reprocher au passionné qu'est l'auteur d'avoir voulu intégrer tout ce dont il disposait ?
Ainsi se côtoient les nouvelles vraiment enchanteresses (la visite chez Utgarda-Loki !) et celles franchement moyennes (Frey tombant amoureux), la seconde partie de l'ouvrage se révélant tout de même, globalement, plus intéressante.
Le livre se digère facilement, le format des nouvelles se prêtant bien aux courtes sessions de lecture. Reste que la simplicité de la narration peine à totalement convaincre. Aurait-il fallu que Neil Gaiman brode, rajoute des détails, de l'épique ? Pas toujours, mais en ce qui concerne le dernier chapitre, c'est certain. Développe un peu certaines histoires histoire d'apporter un peu plus d'équilibre entre elles ? Assurément, mais l'auteur y a sans le moindre doute réfléchi en écrivant et a fait le choix de s'abstenir.
Bilan, si l'on ne passe clairement pas un mauvais moment à la lecture de la mythologie viking, et que l'on ne peut que remercier Neil Gaiman pour s'être attaqué ainsi à la tâche colossale de rendre abordable ces histoires venues du fond des âges, le tout a comme un goût de trop peu, de manque d'un petit quelque chose. On sent que chacun de ces textes a été écrit avec passion... mais on peine parfois à se laisser transporter. Et pourtant, ayant bouffé le « Dictionnaire de la mythologie égyptienne », bien plus « brut », étant ado, adorant le folklore, les mythes et légendes, j'aurais DÛ accrocher davantage. Mais non. Peut-être l'ouvrage n'était-il justement pas assez pointu pour moi. Ou trop axé sur les pitreries de Loki et les balades de Thor dans la cambrousse (sans autre but, semble-t-il, que d'aller castagner du géant), occultant ainsi tous les autres personnages, dont certains promettaient pourtant beaucoup (Tyr!).
La mytholgie viking est clairement un ouvrage « de découverte », et en ceci, il remplit très bien son rôle. Des tranches de vie divines, des anecdotes, parfois mouvementées, parfois ridicules. Une très bonne entrée en matière, de quoi avoir envie de creuser un peu plus le sujet.
Vraiment, le livre est sympathique à lire.
Le problème, c'est peut-être qu'il n'est « que » sympathique. Mais bon, c'est déjà pas si mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lulu_Off_The_Bridge
  30 octobre 2017
De son propre aveu – et on n'a aucun mal à le croire -, Neil Gaiman n'est pas un historien. Pas un mythologue. Son propos n'est pas de faire somme, pas plus que de réécrire une cosmogonie ancienne qui fasse sens pour nos esprits modernes. Sa mythologie personnelle est déjà écrite, de Neverwhere à American Gods. En reprenant la matière nordique, Neil Gaiman écrit les histoires qui le fascinaient quand il était petit. 15 nouvelles inspirées de l'Edda de Snorri Sturluson pour raconter à grands traits grandeurs, misères et chute des dieux vikings. Et il s'amuse. Avec l'apparente simplicité qui est sa marque de fabrique, il livre un ensemble cohérent qui s'adresse aussi bien aux enfants de 9 ans qu'aux adultes fans de fantasy épique. Phrase courtes, dialogues enlevés, descriptions saisissantes mais dénuées d'images recherchées : il assume la posture du conteur, du passeur (il serait, à vrai dire, difficile et prétentieux de faire autrement), s'inscrit dans une lignée là où Tolkien et Lovecraft se voulaient démiurges. Des histoires, donc, pas une religion, pas une explication du monde, mais des anecdotes, terribles ou hilarantes.
Sous la plume de Gaiman, Odin est un vieux renard belliqueux, avide de richesses autant que de connaissances. Thor est une sympathique grosse brute qui n'aime rien tant que vider des tonneaux d'hydromel et écraser son marteau dans la face de quelqu'un. Loki au doux visage enfante des monstres dans l'ombre et passe ses journées à réparer les catastrophes que ses traquenards ont causées la veille. Les nains sont rustres et méfiants comme il se doit, les déesses secouent leurs nattes de lin pour vous faire oublier un instant qu'il ne faudrait pas trop les chercher. Quant à Midgard (le monde des hommes), ce n'est pas le sujet. Contrairement aux dieux de l'Olympe, les Ases n'ont pas grand-chose à faire des humains, de leurs femmes et de leur politique. Ils n'ont d'autre intérêt qu'eux-mêmes, prouver leur bravoure et leur sagacité, protéger Asgard. Ils courent de quête en banquets, se retrouvent dans des situations grotesques (Thor, 2 m de tresses et de poils roux, forcé de s'habiller en femme pour récupérer Mjolnir, Loki chargé de divertir la géante Skadi en attachant ses testicules à la barbe d'une chèvre… ). Banals, les dieux vikings? Non. Mortels.
C'est tout le tragique des dieux du nord : ils sont voués à périr, ils sont créés pour disparaître avec leur monde, dans les flammes et le sang. Ragnarok leur donne sens – et la nouvelle finale vous glace le sang, quand les autres vous ont fait bêtement ricaner dans votre grog. Tout comme le récit de la mort – symbolique – de Loki, cette image terrible du dieu enchaîné à une table de pierre par les intestins de son fils tandis que le venin d'un serpent lui coule inexorablement dans la bouche, son épouse stoïque à ses côtés.
De la création des mondes au crépuscule des dieux, il y a là une matière littéraire organique et orientée, Gaiman n'avait qu'à se baisser pour ramasser et présenter un recueil cohérent et ramassé.
Dire que Neil Gaiman a sorti une oeuvre majeure serait un peu exagéré. Cette Mythologie viking est sans aucun doute une bonne cuvée et on perçoit à chaque ligne la jubilation de l'auteur face à ce qu'il est en train d'écrire, dont on n'a aucun mal à croire qu'il s'est fait plaisir. Et cela fonctionne. Rien qui vous renverse dans votre fauteuil, mais une excellente introduction à cette matière immense qu'est la mythologie nordique.
Lien : http://www.luluoffthebridge...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Emnia
  15 février 2017
Voilà un livre que j'attendais depuis un moment. Une fois de plus, Neil Gaiman confirme ses talents de conteur et de narrateur. C'est en version audio que j'ai abordé l'ouvrage. Le fait qu'il soit lu par son auteur est un plus non négligeable : Neil Gaiman joue à la perfection de sa voix tantôt douce tantôt tonitruante toute la galerie des personnages, des dieux aux géants en passant par les nains. (Et son accent britannique est un délice.)
En 6 h 30, durant lesquelles il déploie une quinzaine de récits allant du comique au tragique, l'auteur nous propose de nous plonger très agréablement et très simplement dans la mythologie nordique, de la création du monde à Ragnarok. Gaiman explique dans la préface et on sent à la lecture que les textes sont construits sur une bibliographie solide, notamment les Edda, mais ils n'en deviennent pas pour autant indigestes ou excessivement compliqués, bien au contraire. Pour qui souhaiterait découvrir les principaux mythes et figures de cet univers sans effort et avec plaisir, c'est l'ouvrage parfait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (1)
Elbakin.net   10 avril 2017
Le tout est exécuté avec talent, mais on imagine que d’autres auteurs auraient pu faire de même au bout du compte.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ElamiaElamia   21 mai 2018
Ce sera une époque de vents cruels, une époque où les gens seront semblables aux loups ; ils seront chacun la proie de l'autre et ne vaudront pas mieux que des bêtes sauvages. Le crépuscule viendra sur le monde, les lieux de vie des humains tomberont en ruines, s'embrasant brièvement avant de s'effondrer et de se réduire en poussière et en décombres.
Alors, quand les rares survivants vivront comme des animaux, le soleil au ciel disparaîtra, comme dévoré par un loup, et la lune nous sera enlevée, elle aussi, et nul ne pourra plus voir les étoiles. Les ténèbres empliront les airs, comme un brouillard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SachenkaSachenka   20 août 2017
- Une fois. En buvant une fois à votre puits, Mimir, je deviendrai sage. Annoncez votre prix.
- Mon prix, c'est ton oeil. Ton oeil dans le bassin.
[...]
Le visage d'Odin est resté figé.
- Donne-moi un couteau, voilà tout ce qu'il a dit.
Une fois qu'il a eu accompli ce qui était nécessaire, il a déposé avec soin son oeil dans le bassin. L'oeil le regardait au fond des ondes. Odin a rempli la Gjallerhorn avec l'eau du bassin de Mimir et l'a porté à ses lèvres. Elle était froide. Il l'a bu d'un trait. La sagesse l'a inondé. Il a vu plus loin et plus clairement avec son seul oeil qu'il ne l'avait jamais fait avec deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
psycho14psycho14   07 septembre 2017
Odin regagna sa halle et ordonna à la fille de Loki de s'avancer.
Il la considéra : sur le côté droit de son visage, sa joue était rose et blanche, son œil avait le vert de ceux de Loki, ses lèvres étaient charnues et carminées ; sur le côté gauche, elle avait la peau mouchetée et zébrée, boursouflée par les flétrissures de la mort, un œil aveugle pâle et putréfié, une bouche sans lèvres, desséchée et retroussée sur des dents brunes.
« Comment t'appelle-t-on, petite ? demanda le Père de tout.
- On m'appelle Hel, dit-elle, ne vous déplaise, Père de tout.
- Tu es une enfant polie, je dois l'admettre. » commenta Odin.
Hel ne répondit rien, se contentant de le regarder de son unique œil vert, acéré comme un éclat de glace, et de son œil livide, terne, mort et gâté, et Odin ne lut en elle aucune peur.
« Es-tu vivante ? demanda-t-il à la fillette. Ou es-tu un cadavre ?
- Je ne suis que moi-même : Hel, fille d'Angrboda et de Loki. Et j'aime surtout les morts. Ce sont des êtres simples, qui me parlent avec respect. Les vivants me considèrent avec révulsion. »
Odin considéra la fille et se souvint de ses rêves. Puis il dit :
« Cette enfant sera souveraine du plus profond des lieux obscurs et souveraine des morts des neuf mondes. Elle sera reine de ces âmes infortunées qui meurent de façon indignes - de maladie ou de grand âge, par accident ou en couches. Les guerriers qui périssent au combat viendront toujours à nous ici, au Valhalla. Mais les morts qui périssent d'autres façons seront son peuple, pour la servir dans ses ténèbres. »
Pour la première fois depuis qu'on l'avait prise à sa mère, la petite Hel sourit, avec la moitié de sa bouche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SachenkaSachenka   21 août 2017
- Loki, déclara-t-il. C'est Loki qui a fait ça.
- Pourquoi dis-tu cela? [...]
- Parce que, lui dit Thor, dès que quelque chose ne va pas, la première idée qui me vient toujours à l'esprit est d'y voir la faute de Loki. Ça fait gagner du temps considérable.
Commenter  J’apprécie          180
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   23 juin 2017
Il y a les trois sœurs, les nornes, qui sont des vierges sages. Elles veillent sur le puits et s'assurent que les racines de Yggdrasil sont couvertes de boue et entretenues. Le puits appartient à Urd ; elle est le destin et la fatalité. Elle est votre passé. Avec elle se trouvent Verdandi - son nom signifie "devenir" et c'est à elle qu'est dévolu le présent - et Skuld, dont le nom signifie "ce qui est prévu", et son domaine est le futur.
Les nornes décideront de ce qu'il adviendra dans votre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Neil Gaiman (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Neil Gaiman
Emission #1 du podcast Hommage Collatéral, qui s’intéresse à des personnalités intrigantes dont on apprécie l’art, mais aussi la personnalité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec Gaiman, on ne peut pas rester insensible face à l’un ou l’autre.
Alors qu’on s'apprête à découvrir la série American Gods de Bryan Fuller, adaptée de son best-seller, l’écoute de ce show tombe à pic pour (re)faire connaissance avec Gaiman et s'imprégner de son génie. On y retrace toutes ses carrières, de Sandman à Neverwhere en passant par La Mythologie Viking.
autres livres classés : légendes nordiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les livres de Neil Gaiman

Coraline découvre un autre monde qui semble plus agréable que la réalité. Mais pour y rester, il faut...

offrir son âme à une sorcière
manger une araignée vivante
se coudre des boutons à la place des yeux
oublier son passé
chanter du karaoké

10 questions
85 lecteurs ont répondu
Thème : Neil GaimanCréer un quiz sur ce livre
. .