AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354080344
Éditeur : Mnémos (27/06/2008)

Note moyenne : 2.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Dis-moi, d'Artagnan, je voudrais savoir pourquoi c'est toujours toi qui m'enseignes l'escrime ? Pourquoi ce n'est pas moi qui te donne des cours ? - Ah ! Et des cours de quoi ? - Je ne sais pas... de couture, par exemple. - Mais... mais... mademoiselle Bonacieux, je suis un mousquetaire, or un mousquetaire ne fait pas de couture ! De quoi aurions-nous l'air, nous autres héros, si on se battait avec des aiguilles à tricoter ? - Ce serait original, non ? - Constance !... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
XoArum
  20 octobre 2010
Envolés les bons sentiments de Chevalerie et d'aventure de Dumas, envolés les perceptions d'honneur et de code du XXème siècle. Aujourd'hui les 4 Mousquetaires boivent, fument de la beuh, jouent au Uno et font des cochonneries avec la gente féminine dans les buissons, voir n'importe ou du moment qu'ils le font.
Michel Robert nous plonge dans une aventure complétement décalée et loufoque, empruntant un cours instant D Artagnan, Porthos, Athos et Aramis pour une chevauchée vers Paris. Ils ont la sacrée mission d'accompagner Joyeuse, une des Messagères du Roi à remettre un Traité entre le Portugal et la France. Joyeuse est la cousine de Constance Bonacieux, compagne attitrée de d'Artagnan qui devient l'un des personnages principaux.
En fait, pour le scénario c'est très pauvre. Rien ne bon mais rien de mauvais non plus. C'est le but finalement d'un pastiche qui nous embarque plus dans une histoire loufoque que dans une réflexion personnelle constructive.
Le problème avec le pastiche de Robert, c'est que cela en devient vite ridicule et très lourd. Les « Fuck the iguana » de Porthos sont marrants une ou deux fois mais pendant 400 pages cela devient vite très lourd. Les personnages de d'Artagnan et de Constance sont également difficile à digérer. Aramis est peut être le seul qui dégage un certain humour avec ses calculs scientifiques. Athos est malheureusement très mal pastiché mais le jugement est bien de trop objectif étant donné que Dumas en avait fait un personnage intéressant. Sa relation avec Joyeuse et le personnage même de Joyeuse est ridicule et mal fagotée.
En fait, j'en sors avec un jugement plus ou moins négatif. Cela en devient pas drôle toute cette ambiance un peu four-tout et embrouillée. L'auteur en profite pour insérer l'un de ses personnages de son oeuvre la plus connue toujours chez Mnémos L'Ange du Chaos (et qui semble quand même plus intéressante) mais seul l'auteur sait de quoi il parle.
En fait, c'est surtout un auteur qui s'est fait plaisir avec sa bande de pote. Après, comme le lecteur n'est pas dans le délire de départ, on s'en sent un peu à l'écart. Je ne vous conseille pas de l'éviter, mais rien que pour la couverture superbe de David Raphet, l'objet vaut le coup.
Lien : http://xoarum.jimdo.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sld09
  28 juin 2017
J'ai capitulé au bout de 20 pages seulement, pour cause d'incompatibilité d'humour irréversible.J'aurais mieux fait de m'en tenir à ma première impression en lisant la quatrième de couverture : ce roman n'était vraiment pas pour moi. Je n'ai pas aimé l'humour assez répétitif (et oui, en seulement 20 pages...) et essentiellement basé sur le goût immodéré des quatre mousquetaires pour l'alcool, l'herbe, les jeux de société, etc. Pas facile de voir un grand roman et ses héros mythiques ainsi égratignés...Du coup, j'ai préféré ne pas insister et passer à une lecture davantage à mon goût.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
sld09sld09   01 octobre 2017
- Salut les garçons, lança alors Constance de sa vois musicale.
Le rouge aux joues, elle tentait de remettre de l'ordre dans sa tenue de cavalière quelque peu malmenée par les grandes mains habiles de d'Artagnan.
- Comment vous allez les farceurs ? reprit-elle en embrassant chacun d'eux. Ne sois pas jaloux, mon d'Artagnan, toi aussi, je vais te ré-embrasser...
- ... Qu'est-ce que je disais, moi ? reprit Constance en se trémoussant. J'ai chaud ! Vous ne trouvez pas qu'il fait chaud ?
Elle se leva et fit un tour sur elle-même avant de se rasseoir.
- Sans vous, ces reîtres m'auraient enlevée, mais comme toujours vous êtes venus à mon aide...
La jeune femme ne cessait de passer sa main dans sa chevelure ébouriffée, ne réussissant qu'à aggraver le désordre.
- ... Porthos, je peu avoir de ton pétard ? Je crois que je suis un peu énervée par les événements. Figurez-vous que j'attendais votre venue, lorsque les Teutons ont pris possession de l'auberge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michel Robert (III) (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Robert (III)
À l'occasion de la 17e édition des Utopiales à Nantes, rencontre avec Michel Robert autour de son ouvrage "L'agent des ombres. Volume 9, Ruisseaux de sang" aux éditions Fleuve.
autres livres classés : mousquetairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15234 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre