AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207071909X
Éditeur : Gallimard (30/10/2003)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :

J'ai grandi avec les genêts, les lilas - les astres m'ont pris pour amant, ils ont épuisé mon sang, les astres, mots vaillants, mots de trop, mots trompeurs - et je regrette mes lilas, mes genêts, l'air du matin, mon nom vierge de tout appel, tout repère, mon nom petit, si petit qu'un chant de pinson suffisait pour que je vive

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   06 septembre 2016
Dérive heureuse — tu
t'étonnes qu'un voyageur
détaille tes secondes
passées à vivre,

il prend son temps,
le voyageur, il
connaît tes impasses,
tes chemins de traverse,

il dit que ta vie est là,
dans les petites plaies,
les rires furtifs, les
plis à peine aperçus —

heureuse dérive, lueur
de qui se voit près de soi.
Commenter  J’apprécie          120
coco4649coco4649   07 septembre 2016
Étreins les ultimes
fumées sur les champs,
élève-toi, écoute
l'espace fidèle
aux tombes négligées.

Les reflets journaliers
qui hantent tes yeux
éclairent dans ton sang
les chemins qu'emprunta
ton père — dompteur

aujourd'hui des mirages
où se débat ta parole.
Commenter  J’apprécie          90
coco4649coco4649   08 septembre 2016
Matin — immense force
du matin, fourmillement
de l'été, pierre et braise.
Matin sans tendresse,
réfractaire — pas
de bonjour dans le miroir,
poussière sur
les vitres — piège
de l'enfance qui broie
l'aujourd'hui — matin
du piège entre mes os.
Commenter  J’apprécie          90
coco4649coco4649   05 septembre 2016
Un pétale — quelqu'un
s'agrippe à lui, il
sait peut-être où
commence la lumière,

quelqu'un de si léger,
de si lointain sous
les paroles éteintes,

quelqu'un, le passant
qui erre en nous, qui
s'éloigne en chaque pétale
mourant — l'insoumis.
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   08 septembre 2016
La lumière, sa hauteur,
ce matin sur les roses,
la plaie terrestre
se referme.

Une buse s'empare
de l'espace, la lumière
entre en nous — souvenirs,
respirez dans le ciel,
nos morts ont peur
de rebrousser chemin.

Nos amours, nos adieux
couvrent de mousse
la murette — et
nous vivons.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Richard Rognet (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Rognet
Lecure ac Richard Rognet. Episode3.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
728 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre