AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782707316158
89 pages
Éditeur : Editions de Minuit (07/11/1997)
3.5/5   5 notes
Résumé :

Ce livre a pour point de départ l'idée de répondre brièvement à deux objections qui m'ont souvent été faites. La première porte sur le sens précis que je donne au mot de " réel ". La seconde sur mon refus de prêter l'oreille à tout propos ou pensée de nature morale. La première enquête, sur le réel, m'a amené à un examen radioscopique de la tautologie qui s'est r&... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
LucSeguin
  18 mai 2017
Dans ce bref essai, Clément Rosset répond à deux objections qui lui ont souvent été faites. Je ne m'attarde, dans le présent résumé, qu'à la première, selon laquelle l'auteur ne se met « guère en peine de définir le sens précis [qu'il] prête à ce mot de réel ». (p. 7)
Sa réponse nous est donnée dès la première ligne : « J'appellerai ici réel, comme je l'ai toujours fait au moins implicitement, tout ce qui existe en fonction du principe d'identité qui énonce que A est A » (p. 11)...
La suite à l'adresse suivante :
Lien : http://lachambredecoute.blog..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Wertheimer05Wertheimer05   12 janvier 2014
Ce serait alléger sans doute la cruauté de la réalité, notamment les cruautés perpétrées par les hommes, que de pouvoir en dénoncer, chaque fois que l'occasion s'en présente, le caractère immoral. Mais il faut pour cela un critère, objectif et universel, de ce qui est bien et de ce qui est mal (ou de ce qui est juste et de ce qui est répréhensible) ; bref, un introuvable « fondement » de la morale, inlassablement et vainement recherché depuis Rousseau jusqu’à nos jours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Wertheimer05Wertheimer05   12 janvier 2014
La disqualification pour raisons d’ordre moral permet d’éviter toute effort d’intelligence de l’objet disqualifié, en sorte qu’un jugement moral traduit toujours un refus d’analyser et je dirais même un refus de penser ~ ce qui fait du moralisme en général moins l’effet d’un sentiment exalté du bien et du mal que celui d’une simple paresse intellectuelle.
Commenter  J’apprécie          30
Wertheimer05Wertheimer05   12 janvier 2014
Ce qui est le plus profondément reproché par les moralistes aux philosophies de l’approbation {de l’existence} est moins leur résignation au mal que leur réticence à s’en indigner, et nous touchons là, je crois, au cœur du problème. L’indignation est en effet la principale composante des diverses propensions psychologiques à la morale, son moteur premier et son carburant inépuisable : sans elle, la morale perdrait sa raison d’être et sa raison de persister dans son être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Wertheimer05Wertheimer05   12 janvier 2014
La générosité est par définition étrangère au sentiment du devoir ; elle lui est même contraire, au point qu’il y a certainement moins à craindre des perfidies d’une franche crapule que de celles de quelqu’un qui prétendrait être généreux par devoir.
Commenter  J’apprécie          20
Wertheimer05Wertheimer05   12 janvier 2014
« De tout ce qu’il est possible de concevoir dans le monde, et même en général hors du monde, il n’est rien qui puisse sans restriction être tenu pour bon, si ce n’est seulement une bonne volonté ». (Kant) (…) En vérité, Kant est engagé dans une impasse, et ne peut que répéter que la volonté bonne qu’il voudrait définir n’est que la volonté bonne, rien d’autre que la volonté bonne, qu’une volonté absolument bonne et rien que bonne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Clément Rosset (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clément Rosset
Clément Rosset, le réel et la joie : Entretiens avec Raphaël Enthoven (2006 / France Culture). Photographie : Getty. Crédits : Louis Monier. Cinq entretiens avec Raphaël Enthoven pour l’émission “À voix nue”, diffusés du 20 au 25 février 2006. « “La saveur de l'existence est celle du temps qui passe et change, du non-fixe, du jamais certain, inachevé ; c'est d'ailleurs en cette mouvance que consiste la meilleure et plus sûre permanence de la vie...” Clément Rosset (1939-2018) Né dans les années 30, ancien élève de l'École Normale Supérieure, Clément Rosset obtient à vingt ans l'agrégation de philosophie (malgré la parution, le jour de son dernier oral, d'un grand article dans “Le Monde” sur son tout premier livre). Il conduit ensuite une honorable carrière universitaire principalement à Nice, avant de prendre une retraite anticipée qu'il consacre à ciseler des ouvrages toujours plus brefs, incisifs et désopilants sur le thème du “double”. Il est aujourd'hui adoré du petit nombre de ses lecteurs qui lui reconnaissent le double mérite d'être à la fois un philosophe culte et (encore) confidentiel. Avec “Fantasmagories”, - celui qu'on surnomme “le gai savant” choisit de mettre un point final à une réflexion commencée trente ans plus tôt par “Le réel et son double”, et qui, sur une quinzaine d'ouvrages truffés d'histoires drôles, dresse le portrait d'une humanité désemparée, incapable d'accepter l'indifférence tragique du monde et la joyeuse simplicité de toute chose. “On ne demande pas au philosophe de nous donner des raisons de vivre”, répète-t-il à l'envi. De fait, vous n'en trouverez aucune dans ses livres. Mais peut-être trouverez-vous, au gré de ces “À voix nue”, de quoi vous satisfaire du monde comme il est, et sourire, simplement, de la vie comme elle va. » Raphaël Enthoven
1er entretien : 00:00
2ème entretien : 24:45
3ème entretien : 49:28
4ème entretien : 01:13:55
5ème et dernier entretien : 01:38:54
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : TautologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
364 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre