AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782369740131
192 pages
Akata (28/05/2014)
3.76/5   35 notes
Résumé :
Kii Kogami est un lycéen que tout ennuie... même ses potes ! Débonnaire, il prend malgré tout la vie comme elle vient, même s'il se dit qu'elle serait peut-être un peu plus excitante s'il arrivait à sortir avec une nana sexy... Mais ça, il ne le saura jamais !

Car son quotidien va basculer dans l'horreur quand une drôle de fillette armée d'une « adorable » baguette magique, va défoncer la tête de son prof de sport ! En moins de temps qu'il n'en faut p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 35 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

gayane
  17 juillet 2014
Kii Kogami est un lycéen qui s'ennuie. Lors d'une journée banale d'examen, il aperçoit une "magical girl" défoncer la tête de l'un de ses profs.
C'est le début du carnage. la plupart de ses camarades de classe sont massacrés. Seul reste son amie d'enfance, Tsukune, avec laquelle il va essayer de survivre.
Ce ne sera pas tâche aisée quand ils vont réaliser que l'apparition des "magical girls" n'est pas un phénomène isolé et que l'état d'urgence est déclarée dans tout le pays.
Manga bien sympathique et bien gore. Les têtes explosent et les membres sont arrachés dans tous les sens. de plus, les "magical girls" sont plutôt mignonnes dans leur genre (leurs têtes de psychopathes parfois exceptées).
Ce n'est peut être que mon imagination mais j'ai attrapé au fils de ma lecture quelques références parodiques et beaucoup d'ironie. La belle héroïne de shojo est sauvée ? Ah, bah non, loupé. Oups ! Je décide donc de prendre cette nouvelle série comme étant une parodie.
Le dessin est plutôt intéressant avec une sorte de mélange de genre. Tous les personnages ne sont pas beaux, mais ils ont des traits bien spécifiques et leurs expressions propres. Exit les personnages interchangeables, dessinés sur le même moule, avec uniquement un détail distinctif en plus de leur coiffure ! Les visages sont expressifs, les traits variés et attachants.
Cependant le point noir est que certaines vignettes semblent bâclées. Ainsi, sous le coup de fortes émotions, il m'est arrivé de ne pas reconnaître Kii ou un autre de ses camarades. Dans ces moments là, retour aux personnages interchangeables qui ne font pas oublier le manque de précision au second plan.
Moralité : ce premier volume m'a fait beaucoup rire et conviendrait aussi bien aux lectrices qui ont grandit avec l'image des "magical girls" qu'aux lecteurs aimant les filles aux gros seins et aux petites culottes apparentes !
C'est un début de série plutôt prometteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
juanilin
  17 juin 2014
Aaah, les magical girls… Nostalgie. Vous aussi vous avez été bercé de force dans votre enfance par ces jeunes filles qui tourbillonnaient sur une musique acidulée entourées de paillettes et d'effets de lumières improbables dissimulant la partie la plus intéressante de l'épisode ? Tout ça parce que c'était votre soeur, invoquant impunément le droit d'aînesse, qui choisissait le programme ? Heureusement cette dernière aimait aussi Dragon Ball et City Hunter. Mais j'aurais pu mal tourner…
Redevenons un peu sérieux. Les magical girls, donc. Phénomène envahissant les petits écrans à tubes cathodiques à l'heure des émissions destinées à la jeunesse de l'époque (tiens ça me donne envie de fredonner Aznavour : "Je vous parle d'un temps…" Ahaa, ça y est, vous aussi avez l'air dans la tête !) ces héroïnes étaient la coqueluche des jeunes filles. de certains jeunes garçons aussi, remarquez, mais curieusement pour de toutes différentes raisons. Ces héroïnes, disais-je, étaient tellement prégnantes qu'elles sont devenues un genre à part entière. Tout le monde ici présent connaît au moins la série Sailor Moon (lire à ce sujet le Billet d'humeur d'Elodie). Quand les plus vieux – oui, hein, désolé mais c'est comme ça – se souviendront de Creamy, d'Emi Magique ou bien de Card Captor Sakura, les plus jeunes penseront certainement à Chocola & Vanilla ou Shugo Chara. Et tou(te)s auront en tête des jeunes filles reliées d'une manière ou d'une autre à une dimension parallèle (ou quelque chose d'approchant), disposant de pouvoirs magiques et combattant le mal à coup de baguette magique/cartes (magiques aussi)/serre-tête enchanté/paillettes dorées ou que sais-je encore.
Jusqu'à l'apparition des dark magical girls, Puella Magi Madoka Magica en tête.
Ce genre entrebâille timidement le rideau de l'édition, pose un pied sur scène et regarde si le public se moque de lui ou l'acclame. Pour le moment, avec si peu de titres disponibles sur notre marché (deux et, d'après mes recherches, pas beaucoup plus au Japon à l'heure actuelle), difficile encore de juger. J'espère simplement que le Magical girl of the end dont je veux vous entretenir aujourd'hui saura trouver la cordelette pour ouvrir en grand ces lourds pans de tissu rouge sang (pour filer la métaphore scénique)… Parce que, oui : oeuvre inaugurale et fer de lance de la toute nouvelle collection WTF ? d'Akata, ce Magical girl of the end promet.
La suite sur le lien suivant :-)
Lien : http://www.fnac.com/Is-it-th..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Fionasuna
  24 juin 2014
Un manga qui m'a fait de l'oeil avant et après sa sortie, je n'ai pas résistée et me le suis procurée très vite. le premier tome d'un manga sans doute coup de coeur ! Parce que le premier tome envois vraiment du lourd pour la suite.
Je ne vais pas faire mon propre synopsis dans mon avis, le synopsis de base est bien mieux et je risque de faire doublon. Venons donc au fait.
Mais qu'est-ce qu'une Magical Girl ? Une Magical-girl est censée être un personnage féminin ayant des pouvoirs magiques. Avec ses pouvoirs, elle est désignée à sauver le monde du mal. En général, ce genre de manga sont surtout situés pour les filles. Comme Sailor Moon, Gigi, Creamy et bien d'autres encore.
Ici ? Rien de tout ceci. Rien de tout mignon, tout rose avec des papillons.
Ce manga commence par quelques pages où Kii se sent démoraliser de voir que dans sa vie, rien n'est palpitant, qu'il ne se passe rien. Il n'est pas au bout de ses peines, ça commence fort et très vite. Tout s'enchaîne et devient du survival horror. Un survival horror que je vais suivre de prêt, outre les zombies qu'on a déjà vus et revus, ici ce ne sont que des petites magical Girl qu'on penserait sage et sans défense, jusqu'à ce qu'on se rends compte du contraire. On pourrait presque penser qu'elles sont fragiles et sans force, mais rien de ça. Ce sont des créatures très violentes et très puissantes. Ces Magical Girls exterminent tout sur leurs passages.
Pour ce qui est des personnages, on ne se sent pas perdu. Il y a le mec avec une vie banale qui pourrait être le héros de l'histoire, mais on ne sait pas pourquoi, la pauvre jeune fille qui a une vie scolaire difficile et qui se fait maltraiter par ses camarades d'écoles, la nenette avec des seins énormes et un caractère bien trempé, etc. Rien de très intéressant quand on a l'habitude de lire des mangas du genre shonen. On trouvera toujours ce type de personnage et c'est bien dommage que celle-ci ne change pas.
Pour le moment, tout s'annonce bien pour la suite et j'ai hâte de lire le tome 2 qui devrait sortir le 3 février 2014.
Lien : http://lightsbook.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lysette
  07 janvier 2021
Mitigée.
Je ne me suis pas totalement laissé embarqué dans ce monde apocalyptique. je crois que les personnages qui répètent en boucle le mot "Magicaal" m'ont un peu lassé. Pourtant la saga a du potentiel, avec ce début de saga qui commence par un massacre et qui ne dévoile que peu de chose sur son intrigue.
J'ai été quelque peu septique quand aux graphismes. Il y a de très bonne illustration, alors que par moment les scènes sont presque illisibles.
Je ne sais pas encore si je continuerais, car entre la curiosité et la peur d'être déçue mon coeur balance.
Belle lecture à tous.
Commenter  J’apprécie          30
LeCoindAudrey
  21 juillet 2019
Trois siècles après tout le monde, je découvre à mon tour la saga Magical Girl of the End ! Pourquoi autant de retard ? Une envie qui s'est glissé dans la tête, beaucoup d'autres choses et hop, des années passent ! mais lors d'un détour à Easy Cash, je suis tombée nez à nez avec ce premier tome et j'ai sauté sur l'occasion.

Avant de le lire, j'ai voulu avoir l'avis de mon frère qui s'y connait bien aussi, qui aime bien les mangas (une chose qu'on a en commun), mais à peine commencé, il me le descend en disant : "Trop gore, pas mon truc". Page 16 seulement ! Bon, je me dis "Dans quoi je me lance ..." et lors de cette semaine à mille pages, les mangas sont des belles astuces pour atteindre ce nombre. J'ai donc commencé et ... J'ai adoré ♥

Nous sommes aux côtés de Kill Kogami, un lycéan limite blasé de sa vie et cette monotonie. Il nous présente ses amis, la fille qu'il aime, son ancienne meilleure amie harcelée -mais où il ne fait ABSOLUMENT RIEN pour l'aider - et j'en passe. Alors qu'ils passent tous un examen, une jeunne "fille" en tenue gothic débarque à l'école, explose littéralement la tête d'un professeur pour ensuite s'attaquer à la moindre personne sur son chemin. Un carnage ! Une tuerie dont les rares survivants s'échappent et découvre que cela s'étends à tout ... le pays. Une invasion de Magical Girl ! le hic ? En dehors du fait qu'elles soient PARTOUT, les victimes se "réveillent" et se transforme en marionnettes des Magical Girl.

Dans ce premier tome, c'est donc uniquement de la mise en place, une insistance sur le fait que ces poupées sont pas du tout gentilles ! et on ne nous donne pas plus de détails sur les survivants, mais ce qui est certain, c'est que Kogami est loin d'être dans mon coeu. Ce détournement d'attention envers la pauvre Tsukune m'a donné mal au ventre et je compte bien admirer l'évolution de la demoiselle ! C'est donc la première fois que je vais suivre une histoire pour un personnage qui n'est pas le narrateur.

La série est maintenant terminée et comporte 16 tomes, de quoi me régaler encore de nombreuses heures ! Beaucoup de questions - même trop - sont bien encrées et méritent des réponses, j'espère au fur et à mesure de l'histoire ... Affaire à suivre !
Lien : https://livres-et-compagnie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
ActuaBD   03 octobre 2014
L’auteur s’amuse avec une jouissance communicative à torpiller l’univers rose bonbon des Magical Girls, en orchestrant un jeu de massacre gore mais aussi extrêmement drôle. Dans ce festival d’explosions sombres et sanglantes, il n’oublie jamais de saupoudrer le tout d’humour « fan service » [...].
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BulledEncre   04 août 2014
Ce shōnen est clairement atypique et on ne peut qu’apprécier ou détester. Culte de la violence gratuite, du gore, agrémenté de petites culottes et de décolletés plongeants ou bouleversement des codes culturels [...] ? Difficile de trancher (sauf les têtes) tellement que chaque lecteur aura une perception différente.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
lilouptitelfelilouptitelfe   22 avril 2016
L'état d'urgence a été décrété.
Je répète: L'état d'urgence a été décrété.
Ne sortez sous aucun prétexte si vous êtes à l'extérieur, entrez dans un bâtiment sécurisé immédiatement.
Nous ne pouvons pas mesurer l'ampleur de la catastrophe ...
Commenter  J’apprécie          30
lilouptitelfelilouptitelfe   22 avril 2016
On dirait qu'on est dans un film de S.F
C'était quoi ces choses ?
Commenter  J’apprécie          20
LysetteLysette   07 janvier 2021
Ce jour là fut le dernier...
Que j'ai commencé en disant...
"comme d'habitude!"
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : goreVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
815 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre