AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352946687
360 pages
Éditeur : Bragelonne (21/06/2013)
4.33/5   33 notes
Résumé :
Naslie et Yshem ont vu leur fils, Jelis, leur être enlevé par un sorcier dont la puissance n’a d’égale que la cruauté. Tout porte à croire qu’il s’agit de l’Ancien, le terrible Majeur que Naslie n’a cessé de fuir durant ces huit dernières années. Malgré leur relation explosive et les hordes de guerriers de l’Acier à leurs trousses, Yshem et la sorcière se lancent dans le désert à la recherche de leur fils.

De son côté, Jelis tente désespérément de fa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Allisonline
  12 septembre 2014
(Extrait d'un avis sur les trois tomes, à voir dans son intégralité sur mon blog)
[...]
Le second tome, comme je l'ai précisé plus haut, est bien plus sombre que ne l'était le premier. Les "méchants" que l'on rencontre dans le Prix d'Alaya sont bien plus présents et leur cruauté est mise en avant. La palme revient à un puissant Majeur qui, depuis le début du premier tome, suit les pas de Naslie à la trace, cherchant le meilleur moyen de se venger d'elle. Ce mystérieux Majeur est extrêmement puissant, assez pour questionner les Dieux en passant par l'intermédiaire de Devineresses, des femmes choisies pour leur beauté. Les visions qu'il obtient du présent montrent, à travers des miroirs, le périple de Naslie et Yshem à la poursuite de leur fils, dont l'existence remplie le Majeur de joie. Il voit en Jelis un moyen parfait de se venger de celle qui lui a refusé l'Éternité...

J'ai été impressionnée par cet être cruel qui ne semble avoir aucune limite, pour qui la torture est un jeu, voire une façon de se faire plaisir, qui n'hésite pas à s'abreuver de sang humain... C'est un des êtres les plus malsains que j'ai rencontré en littérature fantasy, et je ne peux qu'admirer le talent de Magali Ségura qui a su créer des personnages si différents, si travaillés, sans avoir peur d'aller trop loin du côté de ceux que l'on n'aimerait pas rencontrer...

Parce que ce terrible Majeur est certes l'être le plus monstrueux du roman, mais il est loin d'être le seul à être mauvais. Il a à son service des fidèles qui le vénèrent soit par crainte, soit par dévotion malsaine et par affinité envers ses penchants malsains... Dont un, en particulier, qui est sur le devant de la scène tout au long de ce second tome.

Nous rencontrons aussi des guerriers de l'Acier fanatiques qui voient en la Magie leur ennemi de toujours, bien que les principes de l'école de l'Acier précisent qu'Acier et Magie doivent vivre en harmonie en respectant l'équilibre établi grâce au Don d'Invincibilité. Et ces guerriers ne peuvent décemment pas voir d'un bon oeil l'existence d'un être capable de renverser cet équilibre en maitrisant Acier et Magie. Et enfin, il y a le demi-frère de Naslie, qui cherche à la détruire afin d'annihiler avec elle les penchants qu'elle provoque en lui et qui le répugnent...

Magali Ségura nous offre donc un panel de personnages peu fréquentables extrêmement bien travaillés, nuancés, crédibles et il faut le dire, horribles qui donnent à son histoire une dimension tragique et dramatique pour contrebalancer le coté merveilleux apporté par son univers, sa mythologie et son bestiaire. Ce tome est celui qui amorce définitivement le début du plongeon dans la noirceur. On sait presque comment il va se finir, comment le troisième va débuter, mais on s'accroche à l'espoir qu'elle fasse demi-tour car on craint pour nos trois personnages principaux, tous trois très attachants, avec leurs défauts et leur qualités et des nuances qui les rendent humains et faillibles et qui nous font les aimer très fort.
[...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Viracocha
  02 mars 2015
Le premier tome se terminait avec un final où nos héros en bavaient et se retrouvaient en pleine difficulté. le final de ce deuxième tome lui ressemble mis à part qu'il nous dévoile dans toute sa splendeur la vraie nature de la créature malsaine qui tire les ficelles en cachette depuis le début de cette oeuvre. Et elle est si perfide ! Magali Ségura n'a pas eu peur d'aller loin et elle nous offre un roman riche en aventure, rebondissements, suspense qui nous donne une envie inextinguible de lire le troisième et dernier tome.
J'aurais bien quelques bémols à dire en cherchant un peu. le début du roman m'a paru repartir sur un rythme un peu lent alors que le volet précédent se terminait en apothéose sur un rythme presque frénétique. Là, la course-poursuite a pris du plomb dans l'aile et on met quelques dizaines de pages à se relancer dans l'histoire, mais ce n'est pas pour rien qu'il y a un petit ralentissement. Il y a aussi un certain nombre de descriptions ( un poil trop peut-être à mon goût mais tellement bien écrites...) qui ne permettent pas à l'histoire de décoller de nouveau. C'est-à-dire qu'on s'est attaché à ces personnages par l'intermédiaire de la plume efficace de l'auteure et on a envie de les voir réussi dans leur quête, mais leur périple est interrompu par différents obstacles. Mais progressivement, le rythme s'accélère pour se terminer, comme je l'ai déjà suggéré, par un final grandiose. Certes, il y a une facilité scénaristique là-dedans que je n'ai pas trop aimé de prime abord, mais elle est tellement bien emmené et dépeinte que le petit choix de scénario qui me déplaisait m'a vite conquis. Et j'étais à deux doigts de devenir un Fidèle dévoué à la gloire du Majeur à mon tour. Néanmoins, le cannibalisme ne fait partie de mon mode de vie... Alors je vais continuer de croire en Jelis, Yshem et Naslie.
En-dehors de l'univers riche et des personnages tous aussi bien travaillés les uns que les autres, aussi bien les méchants que les gentils, que les neutres, c'est le fait que des réflexions subtiles sont permises par la narration de Magali Ségura. Si elle peut nous permettre de réfléchir sur l'alimentation, par l'intermédiaire du cannibalisme vers la fin de ce tome, elle peut surtout nous faire réfléchir sur les différences, sur la tolérance, le racisme, les discriminations, la division qui règne entre les hommes, le sectarisme, tout ça simplement avec l'opposition entre Magie et Acier. Mais surtout sur l'amour.
Il me tarde donc de lire le dernier volet de cette série, en regrettant qu'elle ne se prolonge pas plus. On est pas loin du chef d'oeuvre à mes yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
althea21
  13 novembre 2014
Après avoir passé un excellent moment avec le tome 1, je me suis empressée de me procurer les tomes 2 et 3. Et de les lire, le deuxième déjà tout du moins.
Je peux commencer par vous dire que j'ai retrouvé avec plaisir tous les points positifs que j'avais découverts dans le premier volume. On reprend l'histoire directement là où on l'a laissée précédemment, avec une fin plutôt terrible!
On retrouve donc avec plaisir Naslie et Yshem, qui ont encore bien du mal à se supporter. Surtout la jeune femme en fait, qui veut à tout prix éviter de se rapprocher de son ancien amant. Ils vont errer dans Terre de Sel à la recherche d'informations et de pistes pour retrouver Jelis.
On va ainsi, au gré de leur quête, rencontrer de nouveaux lieux, de nouveaux personnages. J'ai beaucoup aimé la mère des luminis, de même que je commence fortement à apprécier Nel, l'ami professeur d'Yshem, qui se balade avec son apprenti. Lui aussi fait forte impression, surtout lorsqu'on voit sa réaction face à Naslie.
L'auteur continue à lancer des fils dans plusieurs directions, avec de la politique qui commence à se mêler profondément avec l'intrigue principale. Elle nous livre plusieurs informations, certaines de taille, et on continue à avancer sur la résolution de l'histoire, alors qu'elle devient en même temps de plus en plus complexe.
Le sort réservé à Jelis et son luminis fait froid dans le dos, et on ne peut qu'espérer que l'enfant fera les bons choix. Je pense qu'il détient un potentiel énorme et qu'il y a là de la matière à faire quelque chose de grandiose. On s'y attache à ce bonhomme, au final !
L'auteur nous délivre encore des descriptions de son monde et des créatures qui y vivent qui sont très bien faites. On les verrait presque sous nos yeux, et pour certaines, j'en frissonne encore! Magali Ségura a réellement une belle plume, qui s'affirme encore ici et j'ai dans l'idée que le dernier tome ne fera que confirmer cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarquePage
  13 septembre 2017
Un deuxième tome qui ne connait pas de temps mort, aux nombreux rebondissements, actions et suspense. Maintenant qu'on connait tous les tenants et aboutissants par le tome 1, on s'élance à corps perdu dans l'histoire, la fuite, la recherche avec beaucoup d'engouement.
On suit plusieurs personnages, entre Naslie et Yshem, Jelie et Babache, Nel et Arick. Ce qui rajoute du suspense et qui évite encore plus la linéarité avec des déboires différents. Ils sont tous attachants, leur personnalité bien travaillée. Naslie est moins agaçante dans ce tome, et sa relation avec Yshem n'a pas pris la tournure que je craignais. Pas de mièvrerie.
Une fois qu'on a commencé ce livre, on ne le lâche plus. La lecture est facile. La plume de Magali Ségura est efficace, qui nous plonge dans son univers.
Commenter  J’apprécie          50
tchouk-tchouk-nougat
  24 septembre 2013
Le deuxième tome d'Eternité ne manque de rien. Ni d'action, ni de rebondissement, non plus d'amour, d'amitié ou de haine. Nos héros, leurs faiblesses mises à nues par l'excellente Magali Segura, n'en sont que de plus en plus attachants.
Et c'est avec une grande tristesse et une profonde angoisse que l'on doit abandonner nos personnages à la fin de ce tome en attendant le dernier de la trilogie. Yshem et Naslie: blessés, épuisés, désespérés. Jelis qui marche sur la pente glissante que toute terre-de-sel redoute de le voir dégringoler. Nel avec le choix le plus dur de sa vie qui modifiera à jamais son existence...
Que c'est dur de devoir patienter pour connaitre la fin de l'histoire...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   24 septembre 2013
On se rend toujours compte de la valeur de ce que l'on a de plus précieux lorsqu'on le perd
Commenter  J’apprécie          20
MarquePageMarquePage   13 septembre 2017
- Je n'ai pas peur des changements. Ils font partie de la vie.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Magali Ségura (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Magali Ségura
Présentation de l'auteur Magali Segura, présente au festival Geekopolis les 17 et 18 mai
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Leïlan - L'intégrale de la trilogie

Ou se trouve Axel au début du livre?

Etel
Pandème
Les monts Pétrifiés
Brumes infernales
Bois obscurs

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Leïlan : Intégrale, suivi de "A Chloé" de Magali SéguraCréer un quiz sur ce livre