AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Céline Servat (Autre)Guillaume Coquery (Autre)Céline Denjean (Autre)
EAN : 9782490591442
296 pages
Éditeur : M+ éditions (10/09/2020)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Si ce que l´on raconte est vrai, Blanche neige a décidé de se débarrasser de son scénariste... Mia, pour son onzième anniversaire, est animée de noires pensées... Et Moïra n'aime définitivement pas les histoires d'amour !
Céline Servat et Guillaume Coquery, amis de plume, vous livrent quinze récits qui vont du noir le plus profond au rire, en passant par le souvenir et les émotions.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Coetseslivres
  10 septembre 2020
Une quinzaine de nouvelles composent ce recueil. Noires, policières, tantôt tournées vers le fantastique, tantôt vers l'humour en passant par certaines plus personnelles. Une palette d'émotions. le lecteur a le choix ! Elles sont courtes pour la plupart, ce qui permet de s'y plonger même si on n'a que peu de temps devant nous.
Avant chaque nouvelle, on peut lire un petit mot de l'autre auteur, une sorte de présentation. J'ai trouvé cela très sympa.
Les nouvelles de Céline : Je connaissais déjà son style pour avoir lu Internato, son premier roman. Je savais donc que je n'allais pas être déçue. Effectivement, son style est toujours aussi agréable à lire.
On retrouve souvent dans ses textes des personnages qui lui sont chers, les enfants. Plus ou moins jeunes, pas forcément « innocents ». Des thèmes qui reviennent aussi, comme la folie ou la jalousie. Plutôt noires dans l'ensemble. L'une va vous parler d'un bébé, une autre est issue d'une histoire personnelle, une troisième aura une pointe de fantastique. Bref, des univers assez variés.
Même si toutes sont agréables à lire, j'ai bien entendu mes préférences, c'est logique. « Je règle mon pas sur le pas de mon père » en fait partie. Elle est très touchante et pleine d'espoir et d'émotions. « Parce qu'on ne vient pas de si loin » en est une autre, dans un registre différent, que je vous laisse découvrir.
Les nouvelles de Guillaume : Il est l'auteur d'Oskal, son premier roman. Il est dans ma PAL (Pile A Lire) mais je ne l'ai pas encore commencé. Ce recueil m'a donc servi de découverte. Je ne savais pas à quoi m'attendre et j'aime découvrir. J'en avais entendu parler, mais on n'est jamais si bien servi que par soi-même ! le résultat a été positif : J'ai été séduite dès le début par cette plume agréable.
Là encore des univers pour tous les goûts. du noir, du fantastique de l'humour. Comme pour Céline, aucune nouvelle ne m'a déçue. « La chaussure du troisième millénaire », qui nous parle d'une comptable qui est sur le point de craquer, et « le sens des rêves », plus orientée fantastique sont celles qui m'ont le plus attirée.
Pour terminer ce recueil, les auteurs ont coécrit une nouvelle, beaucoup plus légère et dans laquelle l'autodérision est de mise. En effet, ils se sont mis en scène avec une autre personne dans une histoire non dénuée d'humour. On m'aurait « Lisle Noir a été écrit par une seule personne » que je l'aurais cru sans problème. On ne voit pas de différence notable dans le style, chapeau !
*****
Ecrire des nouvelles : un exercice qui est loin d'être facile. Céline et Guillaume ont réussi à s'en sortir avec brio pour livrer à leurs lecteurs quelque chose de très agréable à lire. Elles sont abouties, sans superflu et avec tout ce qu'il faut pour qu'on puisse apprécier.
Vous l'aurez compris, j'ai passé un excellent moment de lecture et je ne peux que vous conseiller de découvrir, à votre tour, ce très bon recueil. .
A noter : ce livre est préfacé par Céline Denjean, auteure de plusieurs romans, dont le cheptel et Double amnésie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
boulou7797
  19 janvier 2021
Ecrire un recueil de nouvelles noires est un exercice qui n'est pas facile, il faut happer le lecteur dès la première ligne, garder un suspens et avoir une chute en peu de pages. J'ai lu ce livre en presque une fois allez encore une encore une mince je suis accro... Bon je vous raconte.


Céline nous fait entrer dans l'univers des enfants et des femmes, dans leurs refuges intérieurs, leurs réalités parfois cruelles avec «fractures où le personnage n'a pas de nom, leurs peurs avec Loli et Mia. Elle sait parfaitement faire ressortir les émotions de ses personnages comme avec José, les personnalités troubles et multiples comme pour Moïra, le tout sans forcer le trait.
Guillaume lui m'a embarquée dans la disparition de Jeanne qui est presque un roman mais ensuite il se calme avec Ponctualité -qui ne fait que deux pages- pour mieux revenir en force avec deux personnages Haziza et Juliette. Deux histoires bien construites et intenses.
Je ne vous raconterais pas ces histoires c'est à vous de les découvrir. La force de ces petites nouvelles est de me faire croire que j'étais partie pour lire une grande histoire à chaque fois.
Il ressort que les deux auteurs se sont fait plaisir il suffit de lire les annotations que chacun donne sur la nouvelle de l'autre allant jusqu'à jouer avec les titres… Et pour terminer, ils n'ont pas résisté au plaisir de nous livrer la dernière histoire écrite à quatre mains sur une note plus légère mais avec un beau cadavre !
Vous l'aurez compris j'attends vite des nouvelles de ces deux là….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LinstantDesLecteurs
  05 décembre 2020
Quand deux belles plumes et complicités servent un recueil de nouvelles noires...
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, ce recueil est un bijou ! Non seulement les plumes sont extraordinaires, mais leur complicité est exceptionnelle ! Céline Denjean nous l'exprime de prime abord, rien n'est simple dans un recueil de ce type ! Et je suis bien d'accord. Je suis toujours réticente dans ce genre de lecture parce que c'est disparate, on reste sur sa faim parfois et... mais là, chapeau, c'est du beau travail ! Merci à Mplus pour sa confiance et bravo à Céline et Guillaume 😍
J'avais beaucoup aimé « Internato » de Céline Servat et « Oskal » de Guillaume Coquery alors je me suis dit allez, pourquoi pas. Il faut surtout dire que le Bibou m'a quelque peu tanné pour lire ce recueil. Et vous le savez, c'est un peu lui qui chapeaute tout ça...
Eh bien je le reconnais, je suis sur le luc ! Mince alors ! Je ne trouve rien à redire sur aucune ! Elles sont toutes chouettes ! Elles sont de longueurs différentes, mais elles servent toutes de prés ou de loin le noir. Comme on aime le découvrir, dans les différentes dimensions et ça nous titille les neurones cette affaire.
J'ai beaucoup aimé l'avis de Céline et de Guillaume sur les nouvelles l'un de l'autre. C'est une mini chronique que l'on se plaît à découvrir avant de plonger dans les tourments d'une nouvelle, nouvelle. Et à chaque fois, c'est en plein dans le mille (pour les mini chroniques ou pour les nouvelles). Les plumes et les mots sont justes, aiguisés, entraînants, addictifs et efficaces.
Aucune fausse note, aucun temps mort, c'est juste génial.
Hey hé je connais enfin la légende de Lisle-noire 😉
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, vous voulez découvrir un recueil de nouvelles vraiment géniale ? Au service du noir et écrites par de belles plumes ? Alors n'hésitez pas une seule seconde à plonger dans « Au-delà de nos oripeaux » de Céline Servat et Guillaume Coquery. C'est juste exquis ! Oui, oui... Quoi ? Vous êtes encore là ?!
Lien : https://linstantdeslecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarieLaureS
  04 février 2021
Céline Servat et Guillaume Coquery, deux auteurs dont j'ai eu le plaisir de lire leur premier ouvrage ont coécrit 17 nouvelles noires, policières, fantastiques et humoristique.
Ces nouvelles sont très agréables à lire et nous tiennent en haleine jusqu'au dénouement de chacune d'elles. Captivantes et sans répits, ces nouvelles ont tout ce qu'il faut pour que l'on passe un excellent moment de lecture.
Je vous les conseille vivement.
Merci à Marc Duteil et M+ Éditions de m'avoir donné l'opportunité de découvrir ce recueil.
Si intéressé : https://mpluseditions.fr/celine-servat-guillaume-coquery/43-au-dela-de-nos-oripeaux.html
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
boulou7797boulou7797   19 janvier 2021
PAR CE QU’ON VIENT DE LOIN
Haziza l’observait le regard vide, dénué de toute expression. Son trouble intérieur, en revanche était cataclysmique, tellurique, viscéral. Elle sortit et repartit au toilettes. Elle ne risquait plus rien côté vessie, ce fut donc l’estomac qui prit le relais tout devait être expulsé en même temps que la douleur et la peine. Courbée sur la cuvette à cracher sa bile, elle entendait les cris, elle voyait le sang consteller les murs et le sols, elle revoyait les machettes tournoyer comme des derviches extatiques
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : NoiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Céline Servat (2) Voir plus