AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221127315
Éditeur : Robert Laffont (26/09/2013)

Note moyenne : 3.09/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Eva a survécu au baiser mortel de Seth, et tous deux se prennent à rêver d'un futur ou ils seraient enfin ensemble. Déterminés à remonter jusqu'à la source du virus qui l'a infecté, Seth se lance alors avec Eva dans une recherche qui les mène dans des laboratoires gouvernementaux travaillant sur des armes biologiques. Plus dangereux encore, ils se rendent dans l'avenir...
Pendant ce temps, Katrina Trepov, reporter à la BBC, s'intéresse de très près à une séri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  27 novembre 2013
/!\ RISQUE DE SPOILERS SUR LE PREMIER TOME ! /!\
J'ai découvert le premier tome de cette série lors de sa sortie au début de l'année 2013 et malgré quelques petits points chagrinants – notamment la romance entre les deux personnages principaux –, la lecture n'avait pas été désagréable. J'avais en revanche reçu assez peu de réponses à mes interrogations et attendais donc beaucoup de ce deuxième opus.
Bilan : peu de choses ont été révélées et d'autres questions se posent. La romance ne me passionne toujours pas mais je trouve les aspects scientifique et SF pas trop mal amenés. Enfin, malgré une plume assez fluide, j'ai parfois trouvé le temps long et je n'étais pas mécontente de venir à bout de ces 500 pages.
Je ne sais finalement pas trop quoi penser de cette saga. Il y a du potentiel, c'est évident, mais il manque un "je ne sais quoi" qui ferait de cette histoire un page-turner passionnant. Parallon c'est donc pas mal, mais pas non plus inoubliable.
Ce qui change surtout dans ce deuxième tome, c'est la narration. Si le premier opus alternait entre la voix d'Eva et celle de Seth, de nombreux nouveaux personnages sont introduits ici et l'auteure passe de l'un à l'autre créant ainsi de multiples mini-intrigues dans la grande intrigue principale. Etant donné que les deux personnages principaux ne me passionnaient guère, j'ai été heureuse de rencontrer d'autres figures qui se sont d'ailleurs révélées plus intéressantes et creusées qu'Eva et Seth.
Le premier groupe qui apparait est celui constitué par Jenny la journaliste et Nick son petit ami flic. Tous les deux découvrent que de nombreuses disparitions inexpliquées ont lieu à Londres et se déroulent toujours de la même façon : une fièvre intense précède la mort et le cadavre semble se dissoudre instantanément, ne laissant aucune trace derrière lui.
Parallèlement, on découvre ce qui se passe à Parallon avec l'arrivée de nouveaux "voyageurs" qui ne semblent pas désireux de laisser un vent de paix derrière eux. Je n'ai pas trouvé ces épisodes très passionnants et ai même eu du mal à leur trouver un véritable intérêt pour le reste, mais soit.
Assez tardivement dans ce deuxième tome, on retrouve Seth qui part en mission prioritaire pour "sauver le monde" et qui, pour cela, fait un petit bond dans le futur où il mettra le doigt sur quelques révélations surprenantes.
Finalement, ce qui semble avoir le moins d'intérêt et ce qui m'a définitivement le moins enthousiasmée, c'est ce qui se passe autour d'Eva qui, concrètement, partage son temps entre l'hôpital/l'infirmerie où elle doit se reposer et les répétitions/concerts avec son groupe. Elle passe aussi de nombreuses heures à attendre Seth ou à se demander où il a pu passer. Rien de transcendant, ni même d'utile à l'intrigue principale, si tant est qu'on s'intéresse davantage à l'aspect scientifique/science-fiction de l'histoire plutôt qu'au quotidien d'une adolescente surdouée et musicienne hors-pair qui doit repousser les avances de tous ses camarades. C'est fou comme en YA (et en romance plus généralement), les héroïnes banales et/ou se trouvant laides, arrivent à avoir tous les mecs de leur entourage à leurs pieds... sans doute un moyen pour l'auteure de prendre une revanche sur son passé et de réaliser le fantasme de centaines de lectrices ?
Vous l'aurez compris, encore une fois, la romance vécue par l'héroïne ne m'a fait ni chaud ni froid. Je n'avais déjà rien ressenti pendant ma lecture du premier tome, c'est la même chose ici ; même l'amourette secondaire entre la journaliste et le policier m'a plus touchée ! Je lis donc cette saga essentiellement pour son côté SF qui, je dois l'avouer, m'a assez convaincue ici. Les idées sont là et même si elles sont parfois amenées de façon un peu brouillonne et décousue (les théories scientifiques sont malgré tout assez complexes), l'ensemble tient debout et arrive à tenir en haleine.
En revanche, malgré la présence des passages qui traitent de la question scientifique du virus, je trouve que ce tome tourne pas mal en rond et on arrive à la dernière page en se disant "tout ça pour ce résultat-là ?!" ! Mais si les deux héros avaient été un peu moins abrutis, ils auraient pu en arriver là dès la première page... et ça aurait évité beaucoup de désagréments !
Comme je le disais plus haut, l'histoire gagne beaucoup en rythme et en intérêt grâce à l'alternance des chapitres correspondant chacun à un point de vue différent. Mais, j'ai un peu de mal avec le choix de Dee Shulman qui tente de mettre en avant les pensées de son héroïne en lui offrant un point de vue interne (le "je"), alors que tous les autres personnages sont suivis avec plus de distance grâce au "il" (ou "elle"). Si Eva était une figure forte et passionnante, je peux comprendre la pertinence de cette séparation un peu marquée, mais comme elle est assez fade et finalement assez peu "utile", la traiter de la même façon que les autres personnages dits "secondaires" n'aurait pas été une mauvaise idée.
Dans l'ensemble, je peux faire le même reproche que d'habitude : lecture facile, fluide et distrayante mais un manque flagrant de profondeur dans le style. En effet, l'écrivain – comme la majorité des auteurs de YA – privilégie le rythme au détriment de la mise en place d'un décor et de scènes soignés. Résultat, on a l'action globale, quelques dialogues pas trop mauvais ni trop nombreux, mais aucun détail ne viennent s'y greffer (à part peut-être à Parallon où les descriptions sont plus nombreuses et plus visuelles). Je suis incapable de vous décrire les personnages. C'est un point récurrent dans la littérature du genre (même les livres dits "jeunesse" - grosso modo avant 12/13 ans - sont beaucoup plus riches de ce côté-là) et ça me chagrine de plus en plus.
Ce deuxième tome confirme mes impressions précédentes : Parallon ce n'est pas mauvais (notamment grâce à l'aspect SF de la saga) mais ce n'est pas extraordinaire et cela tient essentiellement, je pense, du manque de charisme et personnalité des deux héros qui se font largement détrônés par les autres figures de l'histoire ! Je ne sais pas trop ce que nous réserve le troisième (et dernier ?) tome mais j'espère qu'il me surprendra et me fera apprécier un peu plus Eva et Seth !
PS : si je suis généralement assez fan des illustrations de couverture de la collection R, j'avoue que celles des deux tomes de Parallon ne m'emballent pas des masses... et surtout celle de ce deuxième tome que je trouve de très mauvais goût !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
pititecali
  22 décembre 2013
Pas convaincue, moins que pour le premier tome en tout cas


Il y a environ deux mois, je découvrais Parallon Tome 1. Je terminais cette lecture un peu mitigée, mais un minimum positive tout de même. Je lui avais trouvé quelques défauts, avais été moyennement emballée. du coup, j'attendais pas mal de ce tome 2 que j'espérais voir définitivement basculer du côté positif.
Raté.

Je n'ai pas detesté cette lecture. Je ne la trouve pas mauvaise non plus. Mais je n'ai clairement pas été transportée, comme si l'auteure avait justement choisi celle des deux voies possibles qui allait le moins me plaire (la vilaine ! Lol.)
J'ai eu l'impression qu'on s'éloignait un peu trop des personnages principaux du tome 1, Eva et Seth. On les suit toujours, mais au suit aussi beaucoup d'autres personnages. Ce tome se déroule dans deux univers (Parallon et le nôtre) et sur 3 époques très différentes : le passé à l'époque romaine, la présent, époque d'Eva et la nôtre, et le futur. C'est d'ailleurs ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce livre. C'est varié et nous empêche de nous ennuyer. Mais j'ai perdu en route les principales qualités que j'avais trouvées au tome 1. Suivant plusieurs personnages à travers différentes intrigues, je n'ai plus eu l'intérêt poussé qu'avaient éveillé en moi Seth et Eva. Et puis, ces différentes intrigues compliquent vraiment l'attachement, et la compréhension. Pas que ce soit spécialement compliqué à suivre, on est évidemment toujours dans une lecture YA, mais on se demande tout au long du livre où l'auteure veut nous emmener... Et à vrai dire, je n'ai pas trouvé la réponse, pas de manière évidente en tout cas, et ce, même une fois rendue à la fin du livre.
Ce côté "pas trop ado" que j'avais apprécié dans le premier s'est un peu estompé, j'ai trouvé l'écriture plus instable, l'histoire un peu moins intéressante, un peu plus ado... La science m'a paru moins présente, et globalement l'histoire moins prenante tout simplement. J'ai passé un moment correct, pas incroyablement agréable, mais ce ne fut pas une torture non plus évidemment.
Plus surprenant encore, j'ai eu un petit souci avec l'écriture (la trad ?) et la correction.

Plus dans le détail, voilà ce que ça donne :
- La couverture : Comme pour le premier tome, je ne peux pas dire qu'elle me fasse sauter au plafond. Jolie mais sans plus. Elle ne me fait pas faire "wahou !", elle ne me coupe pas le souffle comme certaines autres de la collection. En revanche elle reste bien dans l'esprit de la saga, bien dans la continuité de la première, et c'est très important. Question de goût après si elles me plaisent moins toutes les deux, c'est très subjectif, les goûts esthétiques. Elle est adaptée au roman en tout cas, et pour ceux qui aimaient la première, ils aimeront aussi sans aucun doute celle-ci. Personnellement j'ai vu beaucoup mieux, elle ne m' a pas fait vibrer, mais elle ne me rebute pas non plus. (A l'image de mon avis sur le livre, en fait.)

- le style : Toujours très fluide bien sûr. Par contre je l'ai trouvé un peu moins adulte, un peu plus fragile que pour le premier tome. Mais bon, ça se lit toujours facilement, malgré quelques accrocs dont je vous parlerai plus en détail en abordant "l'édition".

- Les personnages : Que dire... J'avais bien aimé Seth et Eva dans le premier. Ici on est plus éloignés d'eux, et on suit beaucoup de personnages. La journaliste Jennifer, le flic Nick, Matthias, le magister Cassius... Bref, beaucoup de monde à suivre, et du coup, des difficultés pour s'attacher à tout le monde, forcément. Aucun de m'a vraiment déplu, mais aucun ne m'a spécialement emballée non plus. Et c'est bien le problème quand les personnages m'indiffèrent, difficile de finir le livre très enthousiaste.

- L'histoire : Ben, il n'y a pas, j'ai été moins emballée. Moins prise dedans. Les agréables surprises du premier tome ne sont plus des surprises, forcément, et les défauts m'ont du coup paru plus imposants. L'histoire globalement est toujours intéressante, même si elle a perdu un peu de son piquant en cours de route. Mais je ne sais pas, j'ai l'impression qu'on est plus dans une histoire policière ado que dans la SF scientifique du premier tome. Et cela m'a déçue.

- L'édition : Comme d'habitude au niveau de la qualité de la couverture, de la mise en page, de l'aération du texte, du chapitrage, rien à redire ! La collection R fait toujours un excellent travail à ce niveau-là.
Par contre, je suis un peu dubitative sur la correction/traduction. Des mots manquants, quelques coquilles, des mots (à mon avis) inadaptés/mal traduits. Evidemment, ces choses-là, il y en a dans tous les livres ou presque, mais je suis étonnée d'en avoir remarqué autant dans cette collection qui d'habitude est presque irréprochable sur ce sujet. Attention hein, je ne suis pas en train de dire qu'il y en a toutes les deux lignes, loin de là, mais il y en a suffisamment pour que je le remarque. Et c'est juste étonnant chez R, c'est tout Smile

En résumé, si je n'ai pas franchement passé le moment du siècle, je ne déconseille pas pour autant cette lecture, car je suis obligée d'admettre que je n'ai rien d'objectif à lui reprocher, l'auteure n'est juste pas restée sur une pente sur laquelle je voulais glisser (Cali, reine de la métaphore, lol). Mais je n'ai aucun mal à concevoir que d'autres puissent grandement apprécier et ce tome, et cette saga. Donc, une fois n'est pas coutume, je ne peux que vous dire, tentez-le, et faites-vous votre propre opinion Smile
Et je remercie beaucoup la Collection R, qui loin de faire le tri en ne proposant qu'aux blogueurs qui vont "forcément faire des chroniques très positives", donne leur chance à tout le monde pour les partenariats, et demande toujours des avis honnêtes, tout en nous impliquant au maximum dans les publications Smile
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bookover
  03 septembre 2014
De ma lecture, je ne suis ni heureuse, ni déçue mais plutôt mitigée.
Ce second tome reste dans la pérennité du premier.
Cependant, il ne répond pas à la majorité des questions que je me posais et que l'auteur avait insinué dans mon esprit. Cela devrait être une cause de frustration pour une grande partie du lectorat.
L'histoire demeure attrayante, mais j'ai trouvé qu'elle manquait cruellement d'action, les chapitres s'éternisent quelques peu, à mon goût.
Durant ma lecture, je n'ai pas eu l'impression que le récit avançait énormément, je dirai même qu'il stagnait. Dans ce tome-ci, l'auteur c'est beaucoup trop focaliser sur l'aspect « romance », alors qu'il aurait parfaitement pût s'intéresser à l'évolution de l'enquête.
Bien entendu, j'ai retrouvé avec plaisir les personnages principaux, Sethos (que j'adore toujours autant) et Eva (bien que celle-ci à force d'agir comme une cruche sans cervelle, m'incommodait de plus en plus au fil du récit).
Cependant, je n'ai absolument pas été convaincue par les deux nouveaux protagonistes que l'auteur a insérés.
Je fais l'impasse sur leur histoire d'amour, car, dans ce cas-ci c'est du cuit et recuit. Pour me concentrer davantage sur leurs rôles, que j'ai trouvés totalement bancale pour la peine.
Je suppose que l'auteur les a introduits afin d'avoir un point de vue « d'adultes » dans le récit, mais, à part servir un énième chapitre supplémentaire qui n'apporte rien à l'intrigue, je n'ai pas vu l'utilité de ces personnages.
En somme, ce deuxième tome a le défaut principal que je reproche, en général un second opus d'une série. Il s'éternise et tourne en rond. Heureusement, il y a quelques passages qui lui sauvent la mise, comme celui-ci : « Il doit courir-sérieusement-au moins 2 heures par jour.
Pourquoi ?
Une habitude chez lui. Il a besoin de dépenser son énergie. de rester fort…Il se tient prêt.
Prêt à quoi ?
À affronter tout ce que la vie mettra sur son chemin, je suppose. »
Néanmoins, au vue du déroulement final, je suis persuadée que le troisième tome sera bien plus truculent que celui-ci.
Petit mot sur la première de couverture : Je la trouve sublime ! Il y a beaucoup de critiques comme quoi celles des VO sont beaucoup plus jolies. Mais j'avoue que je préfère voir un beaux gladiateur de la VF que le décor psychédélique de la VO (même si il n'est pas particulièrement laid.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mimifi12
  29 août 2014
Vous aimez lire comme moi, n'hésitez pas à venir sur mon blog pour voir tout mes avis et encore plus : http://notre-vie-est-une-histoire.eklablog.net/

Un livre très sympas à lire vers la fin.
Je doit dire que j'ai été un peu déçus car l'histoire est aussi lente que dans le tome 1. Mais, la différence est que dans le tome 1, cela servait à présenter les personnages et l'univers du livre au lecteur. Je m'attendais donc à plus d'action dans ce nouveau tome. Mais, malheureusement, mise à part les nouveaux points de vues, l'action avec Seth et Eva stagne beaucoup. Ce n'est que dans les 150 dernières pages qu'on à de l'action en abondance. Cela laisse espérer que le prochain tome ait autant d'action que cette fin de tome. Vu la fin, je pense que dans le tome suivant on risque moins de s'ennuyer car en effet, beaucoup de chose vont changer.
Comme je viens de le dire l'action stagne beaucoup. En effet, Eva n'est bonne à rien sauf à être malade. Je dois dire que sa m'a pas beaucoup plu de voir dans quel état elle était et que surtout elle ne faisait pas attention à sa santé malgré ses multiples visites à l'hôpital. C'est justement en partie à cause de cette état que l'histoire stagne beaucoup puisqu'elle est trop malade pour faire quelque chose de concret. Je vais pas en dire plus car j'ai plutôt eu l'impression qu'elle était absente sauf à la fin bien sur. A la fin, elle a été d'un coté courageuse et de l'autre pathétique, tout dépend de la façons dont on voit son geste, pourrait-on dire sans spoiler...
On retrouve dans ce tome un Seth merveilleux qui fait tout pour s'occuper de l'amour de sa vie. Mais, il lui arrive parfois de faire des erreurs bien sur. Ce personnage est assez touchant quand on voit ce qu'il est prés à faire pour l'amour de sa vie. Il est aussi compatissant envers les autres notamment une personne infecté accidentellement. Et bien sur, il attire toujours l'attention de la gente féminine. ;)
A la fin de ce tome, on va en apprendre plus sur le passé de Zachary et le virus mais malheureusement il nous manque encore des éléments clés pour comprendre comment cela à commencé. Ce qui est intéressant aussi de noter c'est que Seth va voyager dans le futur en 2043, ce qui donne une nouvelle perspective à l'histoire. En effet, le domaine de la science va être beaucoup utiliser et on va se rendre compte, si ce n'était pas le cas avant, que cette histoire n'a rien avoir avec la magie ou quelque chose de surnaturelle puisque c'est de la science.
J'ai beaucoup aimé l'apparition des méchants qui se fait petit à petit et le fait qu'on ne sache pas de suite qui ils sont. Mais, Mathias m'a beaucoup déçus à cause de son comportement envers eux. Je pense qu'il ne vaut pas mieux qu'eux. Je plaint sincèrement la population de Parallon d'en subir les conséquences.
Pour en conclure, ce livre est sympas à lire si vous avez la patience d'atteindre les 150 dernière pages qui sont vraiment intéressante puisqu'on en apprend plus sur la situation et qu'elle évolue beaucoup. D'ailleurs, la fin laisse présager une suite très sympas à lire où je pense on retrouveras la vrai Eva du premier tome. Maintenant, c'est à vous de voir si vous avec la patience de lire 400 pages où l'histoire stagne beaucoup quand il s'agit d'Eva et Seth.
Lien : http://notre-vie-est-une-his..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Aethel_Lataniereauxlivres
  09 mars 2014
Le tome 1 avait été une excellente lecture et dès que j'ai pu je me suis jetée sur ce second tome mais il faut bien le dire, je suis déçue.
Dans ce nouveau tome, nous jonglons à nouveau entre Seth et Eva dont la santé se dégrade, entre Parallon qui accueille de plus en plus de monde (et pas forcément des personnes ayant bon fond), et entre deux nouveaux personnages Jenny et Nick, lui est flic et elle est journaliste, qui enquêtent sur de mystérieuses disparations survenues à Londres.
Si évoluer dans un mystère total dans le premier tome ne m'avait pas posé de problème, là je dois admettre qu'avoir toujours plus de questions et n'obtenir aucune réponse a commencé à sérieusement me lasser et me frustrer, si encore on avait une histoire qui bouge bien je pourrais accepter ce manque d'explications pendant un temps mais l'intrigue stagne tellement que j'étais encore plus irritée.
Je ne parlerais pas des passages Nick / Jenny car honnêtement je ne m'en souviens pas, à par le coup de "Je t'aime mais on ne peut pas être ensemble" déjà vu dans 156 autres histoires et qu'on doit de nouveau se coltiner ici... Vraiment merci aux auteurs de nous pondre des amours impossibles tellement touchants que cela ferait passer Tristan & Iseult pour deux bananes molles insipides, voir ces deux andouilles de Nick et Jenny qui ne peuvent pas vivre leur amûûûûr parce que cela créerait un conflit d'intérêt dans leurs métiers me déchire le coeur !
Bref je me moque mais leur partie n'est en fait pas la pire du livre car les chapitres qui se concentrent sur Eva sont encore plus mauvais et sont ceux qui m'ont le plus ennuyée, la demoiselle passe son temps à l'infirmerie, à répéter avec son groupe et à attendre après Seth, bref tous ces moments sont longs, répétitifs, et inutiles tellement ils n'apportent rien à l'intrigue, de plus, à mon goût, sa romance avec Seth prend vraiment trop le pas sur l'histoire et cette dernière n'avance pas d'un pouce en grande partie à cause de cela, d'autant que cette amourette est d'une niaiserie écoeurante, toujours scotchés l'un à l'autre, toujours à se donner des surnoms mielleux, toujours en train de se lécher la pomme... J'avais apprécié leur histoire dans le premier tome mais là c'est trop, trop présent, trop niais, trop énervant tout simplement !
En fin de compte ce qui est encore le plus intéressant est ce qui se situe à Parallon, même si je n'ai pas été captivée, que tous ces mystères m'énervent un peu cela rend au moins curieux et les chapitres qui s'y déroulent sont encore les seuls passages où il y a un peu d'action mais malheureusement le personnage que nous suivons le plus là-bas, Matthias, est une tête à claques difficilement supportable; quand je trouve un point positif il faut toujours qu'il y ait autre chose qui déconne, pas de bol !
Bon tout n'est pas non plus à jeter, à la base j'aime l'aspect SF mis en place par l'auteure mais j'attends qu'il soit vraiment plus développé et surtout j'aimerai bien avoir des réponses !
Le reste ne me convainc pas, mais je donnerai sa chance au troisième tome (en espérant que ce soit le dernier tome quand même, on va pas passer un siècle là dessus non plus et puis mon masochisme à ses limites !) mais je reverrai très certainement mes espoirs à la baisse, dommage pour une saga qui avait très bien commencé à mes yeux...
Lien : http://au-fil--des-pages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   28 mars 2014
Jennifer scruta son bureau d'un air désespéré. Il était 18 h 45 et, à moins de partir sur-le-champ, elle serait en retard.
Bien que le programme sur lequel elle travaillait fût terminé depuis une petite heure, la plupart des autres employés de bureau, rédacteurs et pigistes, bûchaient encore - comme elle, normalement. Il existait une règle tacite selon laquelle, à moins d'avoir des tendances suicidaires, nul ne quittait le travail avant le grand reporter. Surtout si celui-ci s'appelait Amanda Pilkington. Et malgré les conver­sations à voix basse, les tapotements sur les claviers, le bourdonnement des ventilateurs et des impri­mantes, Jennifer entendait la réunion de produc­tion qui avait lieu dans la salle d'à côté. Un direct important n'avait pu être établi lors du programme du soir et une enquête avait été ordonnée. Combien de temps cela allait-il durer ? Elle se tourna vers la porte de la salle de réunion et regarda la rangée de pendules au mur... Non ! 19 heures ! Si seulement elle se trouvait à Buenos Aires...
Et si elle abandonnait sa veste sur le dossier de sa chaise puis filait en douce ? Amanda, sa patronne, penserait qu'elle était simplement partie aux toi­lettes. Mais cela impliquait de passer la soirée sans manteau et il gelait dehors.
Ce serait peu cher payé, décida-t-elle.
Après avoir pris une profonde inspiration, Jennifer sauvegarda puis ferma son document « Déficits zone euro ». Au moment où elle éteignait son PC, une ombre imposante surgit derrière elle.
Amanda.
Le cœur de Jenny se serra. Comment était-elle parvenue à se faufiler sans bruit ?
— Il faut que ceci soit lu, analysé et hiérarchisé pour demain matin, ordonna Amanda en déposant une clé USB sur le bureau de Jenny.
Celle-ci hocha la tête en silence. A quoi bon lui rappeler qu'on était vendredi soir ? Elle était suppo­sée retrouver quelqu'un à l'autre bout de Londres dans exactement vingt-neuf minutes, mais Amanda s'en moquait bien. Dire qu'ils avaient des billets VIP pour voir les Livid Turkeys à Wembley. À la rédac­tion, Amanda était Dieu ; ce que madame exigeait, madame l'obtenait. Si elle vous demandait de rester derrière votre ordinateur toute la nuit et tout le week-end, vous obéissiez.
Jennifer fixa la porte qu'Amanda claqua délibéré­ment derrière elle. Ses talons cliquetèrent le long du couloir jusqu'à l'ascenseur. Jennifer grinça des dents : elle allait y passer la nuit. Avec un grand sou­pir, elle sortit alors son portable et écrivit un texto.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   05 mars 2018
Jennifer scruta son bureau d'un air désespéré. Il était 18 h 45 et, à moins de partir sur-le-champ, elle serait en retard.

Bien que le programme sur lequel elle travaillait fût terminé depuis une petite heure, la plupart des autres employés de bureau, rédacteurs et pigistes, bûchaient encore - comme elle, normalement. Il existait une règle tacite selon laquelle, à moins d'avoir des tendances suicidaires, nul ne quittait le travail avant le grand reporter. Surtout si celui-ci s'appelait Amanda Pilkington. Et malgré les conver­sations à voix basse, les tapotements sur les claviers, le bourdonnement des ventilateurs et des impri­mantes, Jennifer entendait la réunion de produc­tion qui avait lieu dans la salle d'à côté. Un direct important n'avait pu être établi lors du programme du soir et une enquête avait été ordonnée. Combien de temps cela allait-il durer ? Elle se tourna vers la porte de la salle de réunion et regarda la rangée de pendules au mur... Non ! 19 heures ! Si seulement elle se trouvait à Buenos Aires...

Et si elle abandonnait sa veste sur le dossier de sa chaise puis filait en douce ? Amanda, sa patronne, penserait qu'elle était simplement partie aux toi­lettes. Mais cela impliquait de passer la soirée sans manteau et il gelait dehors.

Ce serait peu cher payé, décida-t-elle.

Après avoir pris une profonde inspiration, Jennifer sauvegarda puis ferma son document « Déficits zone euro ». Au moment où elle éteignait son PC, une ombre imposante surgit derrière elle.

Amanda.

Le cœur de Jenny se serra. Comment était-elle parvenue à se faufiler sans bruit ?

— Il faut que ceci soit lu, analysé et hiérarchisé pour demain matin, ordonna Amanda en déposant une clé USB sur le bureau de Jenny.

Celle-ci hocha la tête en silence. A quoi bon lui rappeler qu'on était vendredi soir ? Elle était suppo­sée retrouver quelqu'un à l'autre bout de Londres dans exactement vingt-neuf minutes, mais Amanda s'en moquait bien. Dire qu'ils avaient des billets VIP pour voir les Livid Turkeys à Wembley. À la rédac­tion, Amanda était Dieu ; ce que madame exigeait, madame l'obtenait. Si elle vous demandait de rester derrière votre ordinateur toute la nuit et tout le week-end, vous obéissiez.

Jennifer fixa la porte qu'Amanda claqua délibéré­ment derrière elle. Ses talons cliquetèrent le long du couloir jusqu'à l'ascenseur. Jennifer grinça des dents : elle allait y passer la nuit.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   05 mars 2018
Nick s'arrêta net, se passa une main dans les cheveux puis s'écroula sur le canapé. Il leva les yeux vers elle.

- Je suis dans la police depuis sept ans. Inspecteur principal depuis trois ans. Durant cette période, j'ai mené... je ne sais pas... quarante-sept enquêtes, parmi lesquelles onze étaient des homicides. Pour qu'un crime soit qualifié d'homicide, il faut une preuve formelle du décès. Dans neuf de ces onze cas, nous avons soit trouvé un corps, soit les restes d'un corps, soit des preuves médico-légales indiquant un crime. Seuls deux cas n'ont abouti à aucune piste...

- Le motard et la serveuse.

Nick acquiesça, les lèvres pincées.

- J'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour trouver une explication crédible à la disparition de Winston Grey. Il le fallait - d'autant plus que tu avais mis la pagaille avec tes histoires paranormales d'évaporation de corps. Sur le moment, je t'ai prise pour une petite ingénue bizarre - jolie mais barje. Je me suis dit que tu avais contaminé tous les témoins avec une histoire d'hystérie collective.

-Jenny bouillonnait de rage.

- Tu pensais que je les avais briefés ? Pour qui tu me prends ?

Elle se leva et fonça dans la cuisine. Appuyée contre le frigo, elle essayait de se calmer quand il posa les mains sur ses épaules.

- Jenny ! Jenny, je suis désolé. Je ne voulais pas...

- Tu ne voulais pas quoi ? aboya-t-elle, en le repoussant. Tu ne voulais pas me traiter de fille malhonnête et manipulatrice ? Hein, Nick. Et pourquoi es-tu sorti avec moi si j'étais "barje" ? Ce petit jeu t'amusait C'était une blague stupide de flic ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   05 mars 2018
Soudain, sa bouche réclama la mienne. Son cœur tambourinait sous mes doigts mais ce fut sa respiration,haletante et rauque; qui me poussa à effacer toute distance entre nous. Dès que nos corps se touchèrent, il m'enveloppa dans ses bras. Cette proximité me paraissait tellement juste, comme si nous étions deux moitiés d'un même tout. Mon cœur battait si fort qu'il devait l'entendre mais je m'en moquais. Alors que mes doigts descendaient le long de son dos, il gémit. Un frisson de joie m'ébranla de la tête aux pieds. Mon souffle se coinça dans a gorge. Sa bouche quitta la mienne; il commença à m'embrasser le visage, les paupières, le cou tandis que mes mains couraient dans ses cheveux. J'adorais le goût de Seth, son odeur, le grain de sa peau. Sa bouche revint sur la mienne et nous nous respirâmes lourdement l'un l'autre pendant que nos mains continuaient leur exploration.

Soudain il s'arrêta net et recula.

- Seth ? Ça ne va pas ? m'étranglais-je.

Dans un grommellement, il roula sur le dos et plaque son avant-bras sur ses yeux, le temps de reprendre son souffle.

- Tu sais que nous ne pouvons pas aller plus loin, Eva.

- Non, je ne sais pas, déclarais-je, la voix chevrotante tout en caressant son torse frémissant.

Il éclata d'un rire creux.

- Cela ne m'aide pas ! marmonna-t-il avant de m'embrasser les doigts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   05 mars 2018
- Eva, j'aimerais te donner quelque chose.

Je fronçais les sourcils. Nous étions tous les deux dans cet endroit féerique, que demander de plus ? Il fouilla dans sa poche et en sortit un carré de toile couleur crème qu'il me tendit.

Je le dépliai lentement.

- C'est le nœud d'Héraclès, un e preuve d'amour en Grèce, chuchota-t-il. J'ai trouvé du fil en argent en salle d'art et je l'ai fabriqué pour toi.

- Tu m'as fabriqué une... bague !

- Tu n'es pas obligée de la porter. J'ai juste...

Sans voix, je la tournai et retournai entre mes mains.

- Elle est magnifique, murmurai-je enfin.

Et je ne mentais pas. L'argent était si lisse tandis qu'il formait le nœud au centre d'un anneau parfait.

- Elle aurait des propriétés protectrices. Je voulais t'en offrir un semblable à Londinium... pour ta sécurité. Si seulement je...

Il saisit la bague en douceur dans la paume de ma main et la glissa à mon annulaire.

- Mon peuple pensait qu'une artère partait de ce doigt et allait au cœur.

Puis il prit ma main dans les siennes et l'embrassa. La tiédeur de ses lèvres et la chaleur de ses doigts se diffusèrent en moi, mon cœur tambourinait dans ma poitrine avec une telle intensité que je me demandai soudain si son peuple n'avait pas raison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Dee Shulman (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dee Shulman
J'ai commencé à lire beaucoup de séries, mais il y en a certaines que je ne suis pas pressée de finir ! Tous les détails et les liens vers les livres ici : http://wp.me/p5BGEC-N5
Séries de livres mentionnées :
- le Journal de Bridget Jones, d'Helen Fielding : http://amzn.to/1UrNCpt * - le Seigneur des anneaux, de JRR Tolkien : http://amzn.to/1THqH8H * - La Communauté du Sud, de Charlaine Harris : http://amzn.to/1XSGL86 * - le Trône de Fer, de George RR Martin : http://amzn.to/1Qn0nwl * - Outlander, de Diana Gabaldon : http://amzn.to/1THqH8H * - God Save la France, de Stephen Clarke : http://amzn.to/1LNgZLC * - Night School, de CJ Daugherty : http://amzn.to/1THqH8H * - Parallon, de Dee Shulman : http://amzn.to/1QEFLi6 * - Rebelles, d'Anna Godbersen : http://amzn.to/1UrPb6I * - Never Sky, de Veronica Rossi : http://amzn.to/1VLqSPI * - Les Variants, de Robison Wells : http://amzn.to/1QEG4JN * - Les Outrepasseurs, de Cindy van Wilder : http://amzn.to/24vaTuP * - Divergente, de Veronica Roth : http://amzn.to/21s7DS5 * - Loin de tout, de JA Redmerski : http://amzn.to/1phputN * - Ten Tiny Breaths, de KA Tucker : http://amzn.to/1QlhSQX * - KGI, de Maya Banks : http://amzn.to/1n7ij5E *
* Ce symbole signifie qu'il s'agit d'un lien d'affiliation. Si vous choisissez de commander un livre via ce lien, vous ne le payerez pas plus cher. Amazon me reversera quelques centimes en commission, qui me permettrons de financer de prochains concours sur la chaîne. Merci d'avance si vous faites le choix de me soutenir ! ___
? Retrouvez l'article complet et les futures chroniques sur le blog : http://unjour-unlivre.fr
Facebook : http://facebook.com/unjourunlivre Twitter :http://twitter.com/missmymoo GoodReads : http://www.goodreads.com/MissMymoo Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=39521 Instagram : http://instagram.com/missmymoo Pinterest : http://pinterest.com/missmymoo/books-co/ ___
? CONTACT : Pour toute demande de partenariat/collaboration, merci de remplir le formulaire de contact : http://unjour-unlivre.fr/contact
? COURRIER : Sethom Myriam BP 10 014 92201 Neuilly-sur-Seine Cedex France ___
? MUSIQUE : "Life of Riley" Kevin MacLeod (incompetech.com) Licensed under Creative Commons: By Attribution 3.0 http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/
+ Lire la suite
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2780 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre