AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La vie de Norman tome 2 sur 5
EAN : 9782917371305
64 pages
Makaka (13/10/2011)
3.91/5   29 notes
Résumé :
« La bande dessinée que vous allez lire raconte la tragédie vécue par un groupe de 6 jeunes enfants et de leur maîtresse. Le voyage scolaire organisé par l’école du village devait les conduire cette année à la fête de la bûche. Sont-ils partis au mauvais moment? Méfiance…les nuits de pleine lune sont souvent le théâtre de meurtres abominables… »

Ce second tome met en avant Madame Plébère, la maîtresse déjantée de Norman. Sous couvert de sortie pédagog... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Mladoria
  16 septembre 2018
Une virée sanglante à La Bûche, joyeux petit village festif. Drôle d'endroit pour une sortie scolaire mais l'instit' alcoolique tient à son passé nébuleux. Et dans la forêt, une terrible mutation génétique rôde et attend de tuer tout le monde. Pendant ce temps, Norman s'amuse à la scie circulaire...
Encore un tome ultra gore dont l'humour vous fera rire jaune tant il est borderline, mais bon quelque part le petit Norman a quelque chose d'attachant (même si son instinct meurtrier est sans pareil), le personnage de Madame Plebaire est bien développé dans ce tome et se secrets passés dévoilés, plane toujours la menace des expériences ratées d'Hebert.
Ça tranche, ça gicle, ça meurt (ou pas). Saignante, la vie de Norman. Ça promet pour le tome 3.
Commenter  J’apprécie          80
Yvan_T
  23 novembre 2020
J'ai la chance d'habiter dans la capitale européenne du neuvième art et d'avoir plusieurs grandes librairies à ma disposition, qui me permettent de trouver tous les genres de BD, quels que soient l'origine ou l'éditeur… sauf ce deuxième tome de « La vie de Norman », que j'ai du acheté sur le net. Bref, si vous habitez en Belgique, c'est très triste et assez incompréhensible, mais ne le cherchez pas en librairie. Mais bon, comme j'avais adoré le premier tome, je n'ai reculé devant aucun effort pour me procurer ce deuxième volet.
Cette suite permet donc de retrouver les charmants bambins de la classe du petit Norman, ainsi que leur maîtresse d'école. Dès la première planche, Stan Silas donne clairement le ton : le sang va à nouveau gicler dans cet album ! Si la sortie scolaire en direction de la Fête de la Bûche emmène tous les acteurs de ce slasher burlesque et parfois bien trash, dans un nouveau décor, l'auteur reste bel et bien dans le genre horrifique et propose un récit parodique, riche en hémoglobine et délicieusement déjanté.
Le sang coule donc à nouveau à flots et les scènes gores et amusantes sont légion, mais le lecteur rit un cependant un peu moins. Il y a tout d'abord l'effet de surprise qui a inévitablement disparu, mais il y a surtout l'envie de choquer qui semble vouloir prendre le dessus sur le reste. Les scènes de meurtres sont abordés avec moins d'intelligence, moins de légèreté et les dialogues sont légèrement moins percutants et moins drôles. Attention, cela demeure très bon, mais l'auteur a parfois tendance à vouloir aller trop loin dans le trash, oubliant par moments de rester drôle.
Si les dessins très ludiques et le trait tout en rondeur donnent l'impression de parcourir un album jeunesse, rien n'est moins vrai, car cette série n'est pas à mettre entre toutes les mains. La violence est omniprésente, tantôt suggérée, tantôt caricaturée comme dans les manga, mais aussi très souvent explicitement montrée comme lors de la scène des toilettes avec ce bébé décapité. le décalage entre la forme et le fond constitue pourtant l'une des forces de ce récit. le contraste entre le scénario sanguinolent et le graphisme faussement naïf, presque enfantin, pourvu de personnages cartoonesques aux grosses têtes, fonctionne à merveille.
En plus d'avoir tout compris aux situations comiques de notre époque, l'auteur a également développé une foule de personnages hauts en couleur et a parfaitement compris que le fait d'utiliser des enfants pour les rôles principaux renforçait encore un peu plus le côté caustique de la farce. Il livre des personnages extrêmement expressifs et, si les bouilles des enfants sont très réussies, les rares adultes qui apparaissent dans cet album ne sont pas en reste. La maîtresse d'école, tyrannique, alcoolique et dépressive est à ce titre un véritable régal. Ce tome va d'ailleurs nous en apprendre un peu plus sur le passé de cette « Miss bûche 2002 » et délaisser un peu la vie du petit Norman pour se concentrer sur ses camarades de classe et sur sa prof. du petit Bader aux lunettes particulièrement solides à la pauvre Sylvaine, ils ont heureusement tous le potentiel pour nous faire rire.
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Takalirsa
  05 mai 2017
C'est avec cet album que j'ai découvert Norman le petit garçon psychopathe. Cependant ce n'est pas lui qui m'a le plus marqué mais le personnage de la maîtresse, que j'ai trouvé déjanté à souhait ! J'ai aimé le côté anti-pédagogique qu'elle affiche sans vergogne ("S'occuper des enfants, t'es malade ?! Je les colle aux animations et je les récupère à la fin de la foire !"), son allure de "miss" défraîchie, ivrogne habituée des bars depuis que tous les hommes lui sont passés dessus à son élection ("C'est important pour un petit garçon de connaître son père. En plus il a la chance d'en avoir plusieurs"). Elle m'a fait beaucoup rire, et c'est bien là la force de cette série : le gore est tellement poussé à l'extrême, tellement sordide, qu'il en devient drôle. le ton est donné dès la scène d'ouverture, particulièrement sanglante, qui reprend tous les clichés des pires films d'horreur en y ajoutant une pointe d'humour noir ("Maman est en haut. Ça fait six mois qu'elle dort.") que certains pourront trouver déplacé mais que personnellement j'adore !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ValentineF
  23 août 2013
"Je m'appelle Norman, j'ai 8 ans et ma passion c'est tuer les gens", voici la petite phrase d'introduction de cette BD. Si tu n'as pas compris que tu allais lire une BD déjantée avec un héros psychopathe de 8 ans trucidant ses camarades de classes pour honorer ses idoles, passe ton chemin.
La BD est délicieuse, avec ce mélange d'humour noir, d'innocence de ces enfants avec de grands yeux tout mignon et d'horreur (je trouve ce dernier terme un peu excessif, on rigole plus qu'on ne sursaute de frayeur). Il y a des espèces de paradoxe entre le trait qui nous plonge dans l'univers de l'enfance et le thème, ce qui accentue le décalage est rend les situations hilarantes.
Cette BD est un agréable mélange de Dexter, des Simpsons, et de quelques choses à-mi chemin entre le club des cinq et Cédric. J'ai adoré, d'autant que j'ai eu le temps de faire dédicacer la BD au festiblog, merci Stan, j'adore!
Commenter  J’apprécie          00
Lectures_et_gourmandises
  22 octobre 2015
"Je m'appelle Norman, j'ai 8 ans et ma passion c'est de tuer les gens"
Comment résister à une quatrième de couverture pareille. Un gentil petit garçon de 8 ans, serial killer ! En pleine période d'Halloween, le moment était trop beau pour découvrir cette série de bande-dessinée !
Les couvertures nous montre les doubles faces des personnages (le côté gentillet et kawaï d'un côté et la face sombre et terrifiante de l'autre)
On commence cette série par le gentil petit Jeremy qui doit vendre ses billets de tombola et qui va se laisser tenter par une maison, façon "manoir hanté très glauque" et qui sera une des victimes du "gentil petit blondinet" qu'est Norman.
J'ai avalé les 5 tomes en un week-end, et je peux vous dire que malgré le côté très sanglant, on rit... et oui des allusions à des films d'horreurs, à des tueurs en série (j'ai adoré l'allusion "Emile Georges"... oui je sais... c'est très humour noir, mais c'est tellement bien fait !).
Les personnages sont juste géniaux : Norman, la maitresse Madame Plébaire alcoolique et violente, Garance la petite peste qui meurt et ressuscite à la façon de Kenny de South Park...
Stan Silas excelle par des dessins mélange de manga et de petits personnages tout mignons. On s'y perdrait presque (j'ai adoré pompom le chat trop mignon...
Lien : http://lecturesetgourmandise..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
BulledEncre   17 octobre 2011
Stan Silas récidive dans le crédo gore avec ses personnages style manga. Et il s’en donne à cœur joie. Comme dans le premier tome, il y a beaucoup de références « fantastico-sanglantes ». [...] C’est sanglant, c’est drôle et on en redemande.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   03 octobre 2011
Le cocktail fonctionne à plein régime : les outrances pleuvent, le sang coule à flots, les répliques et les gags font mouche (n’est-ce pas, Herbert ?) tandis qu’alentours, la chair déchiquetée par quelque créature, d’origine animale ou non, aurait tendance à faire asticots…
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BibliotekanaBibliotekana   07 mai 2015
-Allons Cindy, "qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse..." Alfred de Musset
-Par pitié, arrête avec tes phrases toutes faites. Tu me files la migraine.
-J'ai lu sur internet qu'il ne fallait pas parler de jeux vidéo au premier rencard. Du coup, j'ai appris l'encyclopédie des citations par cœur, pour t'impressionner.
-C'est surtout l'ennui de cette soirée qui m'impressionne.
Commenter  J’apprécie          50
BibliotekanaBibliotekana   07 mai 2015
La pleine lune a le pouvoir de changer la plus fragile des personnes en véritable monstre sanguinaire ! Une créature terrifiante avait remplacé la douce petite Nancy.
Lui, désemparé, se retrouva nez à nez avec une abomination... son pire cauchemar... UN RAGONDIN GAROU !
Commenter  J’apprécie          20
TakalirsaTakalirsa   05 mai 2017
Dire que je l'ai trouvé bizarre. En fait, il est drôle.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Stan Silas (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stan Silas
Raconte-moi Super Caca !
autres livres classés : humour noirVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18457 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre