AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749929170
428 pages
Éditeur : Michel Lafon (20/10/2016)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Août 1346. Le valeureux Maynard de Rocheblanche, qui vient de survivre à une terrible et sanglante défaite militaire, entre en possession d'un mystérieux parchemin évoquant l'existence du Lapis Exilis plus connu sous le nom de... Saint-Graal. Nombreux sont ceux qui souhaiteraient s'en emparer, à commencer par Karel de Luxembourg, l'ambitieux cardinal d'Avignon, prêt à toutes les manigances pour se faire couronner empereur.
Afin de protéger le saint texte et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Maks
  30 novembre 2016
Marcello Simoni nous propose avec ce premier tome du Codex Millenarius, L'abbaye des cents péchés, la mise en place de l'intrigue et des personnages pour une série prometteuse.
Comme tout premier tome le rythme n'est pas forcément très élevé (ici ce n'est pas un problème, je ne me suis pas ennuyé). L'histoire se déroule XIV ème siècle dans une période où la chevalerie est en déclin. Nous découvrons donc les aléas de Maynard de Rocheblanche, chevalier désireux de tenir sa parole, donnée à un défunt noble sur les champs de bataille afin de retrouver une relique sacrée, le Lapis Exilii, pour la protéger contre des âmes malintentionnées pouvant s'en servir pour prendre le pouvoir de la papauté en Avignon et répandre le chaos sur l'Europe.
En parallèle nous suivons la vie de la soeur de Maynard, devenue Mère supérieure (donc Abbesse) du couvent de Reims, c'est une partie du livre que j'ai vraiment beaucoup aimé.
Une histoire qui n'est pas sans me faire penser à un mélange de "Game of throne" sans le côté Fantasy mais avec des arguments historiques en toile de fond, une aventure médiévale au temps des croisades, et du "Nom de la rose" pour l'ambiance complots, espionnage et manipulations dans diverses abbayes à la recherche d'indices pour trouver la fameuse relique.
Il y a évidemment bien plus de personnages et de lieux dans cette histoire mais il serait dommage que je vous en dise plus afin de préserver l'intrigue, sachez que tous les personnages sont bien construits, c'est l'un des points forts du roman.
Le deuxième point intéressant se porte sur les détails et les description de cette période médiévale ou les novices du genre n'auront aucun mal à se plonger et pourront découvrir des choses intéressantes. En fin d'ouvrage l'auteur nous fait également un topo explicatif de certaines choses présentent dans le livre, ainsi qu'un rapport sur les faits historiques ou fictifs, les choix qu'il a fait, les personnages et lieux ayant vraiment existé etc.
Le scénario en lui même, bien qu'intéressant, n'est pas ce qui a retenu le plus mon attention, sans toutefois être ennuyeux, disons qu'il est classique et correspond à ce que l'ont peut attendre de ce genre d'aventure, ni plus ni moins.
Pour conclure je ne peut que vous conseiller de lire ce roman, à condition de vous engager sur la suite de la saga quand elle paraîtra (on s'arrête en pleine intrigue quand le stress est au plus haut à l'instar de la saison 1 de Game of throne pour ceux qui l'ont vue ou lue).
Les lecteurs experts en période médiévale et/ou très exigeants trouveront eux, peut-être le scénario un peu léger.
Dans tous les cas, c'est un début de saga qui se lit vite et facilement malgré ces 430 pages et je m'engagerai dans le deuxième tome avec plaisir lors de sa sortie car j'ai vraiment envie de savoir ce qui va se passer par la suite.
Lire la chronique sur mon blog :
Lien : http://unbouquinsinonrien.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Aelynah
  08 janvier 2017
J'ai découvert Marcello Simoni au travers de sa trilogie ésotérique "Le marchand de livres maudits" et ce grâce aux EDITIONS Michel Lafon. Auteur italien plébiscité, il a été en concurrence avec un auteur français que j'adore aussi (Mallock) pour un prix littéraire reconnu en Italie : le prix Bancarella.
Sa plume nous transporte sans aucune difficulté dans L Histoire mais aussi son histoire et ses personnages.
Cette fois nous suivrons un homme presque anachronique, Maynard de Rocheblanche. Ce chevalier est empli d'amertume face à la perte de valeurs tel le courage et l'honneur et ce même dans les plus hautes sphères du royaume. Il garde cependant foi en ses idéaux et en ces serments échangés sur l'honneur. C'est d'ailleurs cette foi et ce genre de serment, qui vont le mener dans une aventure hors du commun.Le danger sera son quotidien mais hélas sa quête va en faire aussi celui de ses proches.
Marcello Simoni signe là encore un roman empli de belles phrases et d'actions dignes d'un roman d'aventure ou de chevalerie.
Sous sa plume les évènements prennent vie et les frissons se propagent au lecteur au travers des pages tournées. Nous allons suivre avec bonheur la quête du chevalier Maynard de Rocheblanche à la poursuite d'une précieuse relique dont le pouvoir est susceptible de faire basculer l'histoire dans le chaos.
A ses côtés, des amis, des proches mais aussi parfois la traîtrise et la peur.
Marcello Simoni nous prouve cette fois encore sa maîtrise de cette période et les bienfaits de ses compétences de bibliothécaires sur les descriptions du contexte social ou historique. Ce roman est à la fois une aventure et un cours romancé sur le XIVe siècle. On y retrouve le travail de fourmi de l'auteur sur le contexte historique et social mais aussi la richesse de sa plume qui sait y intégrer ses personnages souvent torturés et sombres.
Rien n'y est tout blanc ou tout noir. C'est un vrai reflet de cette période, romancé cependant pour y inclure son propre scénario complexe et pourtant intriqué dans L Histoire.
Comme pour sa trilogie du marchand de livres maudits Marcelli Simoni aime les personnages torturés, ceux qui portent un terrible fardeau sur leurs épaules et ne semblent pas capables de s'en délester sans ressentir de la culpabilité.
Maynard n'est pas différent et cette quête semble être un moyen de rédemption pour lui. Il devient alors obsédé par la recherche de cet artefact religieux au détriment parfois de la sécurité des personnes qu'il côtoie. Heureusement son sens de l'honneur est lui aussi très fort et prend souvent le dessus face à cette culpabilité. Il va ainsi tout faire pour sauver les innocents qu'il a mis dans le pétrin tout en faisant avancer son enquête.
Cela apporte une touche plus profonde au récit en nous permettant de le cerner plus avant.
Les personnages secondaires sont aussi très importants dans le déroulement du récit.
Le chevalier Robert de Vermandois par exemple semble être une partie de cette rédemption mais d'une façon que Maynard n'aurait pu prévoir.
Soeur Eudeline la mère supérieure mais aussi soeur de Maynard va elle aussi être entraînée dans cette quête et dans les dangers qui l'entoure. Cela nous apportera un suspens inattendu car elle se verra confronté à un ennemi surprenant et qui pourrait l'aider fortement à avancer.
Gualtiero m'a particulièrement surpris et enthousiasmé par cette passion qu'il dégage malgré son jeune âge et cette force de caractère qui le pousse à tenir la tête haute malgré les épreuves qui vont lui être imposées.
En résumé, cette saga promet tout autant que la trilogie précédente car elle met en scène des personnages intéressants, une intrigue qui emporte le lecteur sous la férule de la plume instruite et éloquente de Marcello Simoni.
Ce nouveau tome me conforte dans ma décision de suivre cet auteur et je n'ai qu'une hâte lire la suite des aventures de ces hommes et femmes courageux ou mauvais mais toujours intéressants.

Lien : http://lespassionsdaely.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Jeanmarc30
  25 novembre 2018
L'abbaye des 100 péchés est le premier tome d'une saga se déroulant à l'époque médiévale (le 1er des 3 tomes publiés).
La part de mystère et le sous-titre (La Saga du Codex Millenarius) m'ont appâté mais la lecture de cet opus m'a déçue ; alors que j'aime beaucoup lire ce genre (le thrillers historique à dominante religieuse ou mystique), j'ai ressenti un essoufflement sinon un appauvrissement.
L'originalité de cette intrigue disparaît assez vite alors que cette période de l'histoire, en pleine Guerre de cent ans, aurait pu être davantage développée, tout comme la caste que constitue la chevalerie.
Maynard est un noble chevalier, fidèle aux valeurs que constituent sens de l'honneur et de la parole donnée, outre la bravoure. Aidant dans ses derniers instants un blessé , il prend l'engagement de préserver le secret dont il devient dépositaire. Poursuivi, il découvre bientôt qu'un complot était dirigé contre le défunt.
Quand bien même le style de l'auteur est plaisant à lire, j'ai ressenti difficilement le suspens de cette intrigue dont peu d'évènements haletants rendent compte.
Une déception donc qui m'amène à ne pas poursuivre la lecture des autres tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Fantine
  08 février 2018
Ce premier tome de la Saga du Codex Millenarius imaginé par Marcelle Simoni est un véritable régal, voire un délice pour les sens, qu'ils soient imaginaires ou non.
Sous la plume de son auteur, c'est tout un petit monde qui prend forme sous les yeux du lecteur : celui du Moyen Age..
Dès les premières lignes, le lecteur est mis au parfum, avec la quête d'un mystérieux ouvrage, celui du Codex Millenarius, à la suite du héros, le chevalier Maynard de Rocheblanche.
Le tout est servi par un style, une écriture fluide, vivant, alerte. Au point que l'on a l'impression de vivre de "l'intérieur" le périple du héros. Enfin bref, de plonger en plein coeur du Moyen Age, et, de la vivre à sa place. Cette impression est la même pour les autres protagonistes évoluant au fil des pages, qu'ils soient gentils ou méchants, sympathiques ou non.
Il est vrai que pris par l'intrigue, où plutôt par cette mystérieuse quête à résoudre en compagnie du chevalier Maynard, et, ses "acolytes", on ne voit plus le temps filer. Ce qui fait que l'on arrive au bout de ce polar moyenâgeux sans s'en rendre compte, tout en freinant son impatience devant l'attente de la parution des tomes suivants. En effet, si j'ai bien compris, il y a plusieurs volumes qui vont être traduits en français.
Affaire à suivre en ce qui me concerne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
frgi
  15 juillet 2020
Bonjour Les amis,
Comme promis, me voici avec une petite chronique du quatrième livre de Marcello Simoni. Cette fois, nous sommes 1346 et nous suivons le valeureux Maynard de Rocheblanche, qui vient de survivre à une terrible et sanglante défaite militaire et est entré en possession d'informations évoquant l'existence du Lapis Exilii.
A partir de ce moment, Maynard va silloner l'Europe afin de retrouver ce fameux Lapis Exilii mais également afin d'éviter que celui-ci ne tombe entre de mauvaises mains, qui sont bien évidemment nombreuses à le rechercher.
Comme pour la première trilogie de Marcello Simoni que j'ai lue il y a quelques semaines, premier tome de cette nouvelle trilogie m'a proposé tous les ingrédients que j'aime dans un bon livre, à savoir : une intrigue intéressante saupoudrée d'un zeste d'éléments histoiriques, le tout accompagné de personnages tous plus intéressants les uns que les autres. le tout agrémenté de juste ce qu'il faut d'ésotérisme. Donc de nombreuses heures de plaisir passées et à venir !
Je me suis plongé d'emblée dans le deuxième tome de la saga afin et vous reviens de suite pour vous en dire plus.
En route vers de nouvelles aventures !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
mireille.lefustecmireille.lefustec   26 juillet 2020
L'abbé observait attentivement l'abside et le Christ Pantocrator dans son médaillon, le Père et le Fils au cœur de la sphère céleste . Pour la énième fois, il se sentit pénétré d'amertume. Voilà plus de dix ans qu'il cherchait à revigorer sa foi !
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   26 mai 2018
soeur eudeline s'effleura les lèvres du bout des doigts. Elle n'arrivait pas à ressentir le moindre remords. Aux yeux de n'importe quel confesseur, ce baiser représentait un péché mortel. pourtant, elle n'avait pu y résister.
Commenter  J’apprécie          20
mireille.lefustecmireille.lefustec   26 juillet 2020
Souffrances et déceptions l'avaient amené à comprendre que les actes d’héroïsme ne pouvaient rien contre le remords. C'est à une entreprise plus grande qu'il lui fallait se vouer !
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   26 mai 2018

avait elle renoncée à la paix de l'âme pour devenir une vieille fille aigrie? ne faisait elle qu'accabler autrui de ses propres frustrations?
Commenter  J’apprécie          20
mireille.lefustecmireille.lefustec   26 juillet 2020
Il arrive que l'homme ne puisse se hisser à la hauteur de certaines épreuves, si impatient soit-il de les affronter.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : thriller historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre