AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Saint-Martin (Traducteur)
ISBN : 2749914299
Éditeur : Michel Lafon (16/06/2011)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 144 notes)
Résumé :
Jenny a toujours mené une vie de rêve : des parents aimants, plein d’amis, et l’opportunité de faire tout ce qu’elle veut. Afin d’organiser la fête d’anniversaire la plus éblouissante de l’année pour son amoureux, elle décide d’offrir à ses invités une aventure dont ils se souviendront. Dans le nouveau magasin d’un quartier obscur, l’énigmatique vendeur aux yeux bleus la dirige immédiatement vers « le Jeu », une expérience unique…



Alo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  04 septembre 2011
C'était la première fois que je tentais la lecture de L.J. Smith et à vrai dire, je ne suis pas vraiment pressée de la retrouver (le premier tome de Night World est dans ma PAL, il me fera peut-être changer d'avis…). J'ai trouvé cette histoire - qui avait pourtant du potentiel - particulièrement fade, survolée, trop futile. Je sais qu'il s'agit d'un titre « jeunesse », mais on fait beaucoup mieux dans le genre.
Un Jeu interdit contient les trois tomes de la trilogies mais, quinze jours après ma lecture, ayant oublié un grand nombre d'éléments, je suis incapable de vous parler de chaque tome séparément (complètement oublié le deuxième, gros trou noir !), vous aurez donc un résumé « global » de cette histoire.
Tout commence le jour des 17 ans de Tom. Jenny, sa petite amie depuis l'enfance, a complètement loupé l'organisation de l'anniversaire de son amoureux alors, pour rattraper les choses avant que les invités arrivent, elle décide d'aller acheter un jeu inoubliable. Elle tombe sur une boutique étrange dans laquelle un vendeur encore plus bizarre - malgré sa beauté à couper le souffle - lui propose une boîte de jeu complètement blanche. Sans vraiment savoir pourquoi, Jenny l'achète et rentre chez elle. Ses amis arrivent et s'installent bientôt autour de la boîte. Tous les sept acceptent les règles du jeu et les suivent à la lettre… Ils se réveillent dans une maison inconnue, sont rapidement séparés et doivent affronter chacun de leurs cauchemars avant de rejoindre la sortie… Julian le maître du jeu - et accessoirement vendeur de la boutique - l'a décidé ainsi et n'est pas du tout prêt à les laisser filer !
Non mais, pourquoi une fille de riches irait dans les mauvais quartiers pour acheter un jeu de société pour l'anniversaire de son chéri ? Quelle jeune adolescente normalement constituée achèterait un jeu de société alors qu'elle veut faire une méga teuf inoubliable (je dis ça, mais personnellement, j'adore les jeux de société !) ? Et une fille qui a de l'argent a revendre qui plus est ! Elle n'avait qu'à téléphoner et louer les services du groupe de rock à la mode, non ?
Cette première invraisemblance n'est malheureusement pas la seule que contient cette intégrale, la plus belle étant sans doute la raison d'agir de Julian, le grand méchant. Attention, je spoile dans la phrase qui suit : mais quelle histoire d'amour complètement surréaliste et absolument incroyable (dans le premier sens du mot « qu'il n'est pas possible de croire », et non avec la connotation positive du « waouh ! Incroyable ! »). C'est tellement mal amené et traité que ce n'est juste pas possible ! L'idée aurait pu être intéressante (entendons-nous bien, la fleur bleue que je suis adore les amours impossibles), mais là, non. C'en est presque ridicule. Re spoile : Julian, le méchant homme des ombres est amoureux de Jenny l'héroïne depuis qu'elle est gosse (limite malsain cette histoire) et pour lui prouver son amour, l'enferme avec ses amis dans le manoir de l'horreur… mais… Gnié ?! Les apparitions de Julian auraient pu être intenses, mais je n'ai pas compris sa façon d'agir avec Jenny. Surréaliste, je vous dis !
Les bases de l'histoire sont bancales, comme vous pouvez le constater ; mais effectivement, si on n'est pas trop tatillon, je peux concevoir que la lecture soit agréable… Elle aurait même pu l'être pour moi, si les personnages avaient été travaillés. Malheureusement, je trouve que l'auteure reste trop en surface et nous offre des personnages caricaturaux, ne possédant qu'une caractéristique unique (ou deux, allez, soyons généreux !)… Jenny = l'héroïne parfaite, cheveux aux reflets de miel et yeux couleur de mousse ; Tom = le petit ami brun très égoïste qui ne se rend pas compte de la chance qu'il a ; Dee = la beauté Black surexcitée aux longues jambes ; Audrey = la snob toujours bien mise, aucune mèche ne dépasse ; Michaël = le geek (il lit de sa SF) pataud amoureux de la snob précédemment citée ; Summer = la petite chose bouclée qu'il faut absolument protéger ; Zach = le cousin chevelu, artiste solitaire et Julian = le blondinet à la mèche aux yeux gris impénétrables, super mystérieux et vachement maléfique (franchement, dès que j'ai vu la description de sa mèche blonde, j'ai immédiatement pensé à Justin Bieber alors le côté super maléfique, on repassera…). Encore une fois, avec une telle palette de personnages, il y avait de quoi créer quelque chose de bien (des interactions plus poussées par exemple), mais l'auteure se contente du superficiel et utilise toujours les mêmes adjectifs pour qualifier ses figures. Je veux bien que chaque personne ait un trait physique ou de caractère plus développé que les autres, mais une personnalité c'est bien plus que ça, non ?
Pour continuer du côté négatif de la chose : le côté « horrifique »de l'histoire n'en est pas un. L'idée de mettre en scène les cauchemars (du moins dans le premier tome) et ensuite des jeux effrayants, même si ce n'est pas très original, peut être vraiment sympa ; encore faut-il que ce soit impressionnant. Mais qu'est-ce que c'est que cette idée de chambre en désordre ? C'est quoi ce cauchemar de fillette ?! C'était pourtant bien parti avec celui de Dee, j'ai cru que L.J. Smith allait nous offrir quelque chose d'intense, mais non… elle stoppe les choses alors qu'elles deviennent intéressantes et conclut dans la facilité. Tout est trop lisse, trop facile.
Si j'ai trouvé la plume (enfin la traduction française) de L.J. Smith fluide, je l'ai surtout trouvé simpliste, sans vocabulaire et sans émotion. Comme dit plus haut, les personnages sont toujours traités avec les mêmes adjectifs, les descriptions sont vraiment minimales et sans profondeur (je retiens les termes « miel » et « mousse » pour qualifier Jenny, deux mots qui reviennent bien trop souvent et qui sont d'un cliché…). Certains passages sont bons, je le concède bien volontiers ; je pense notamment au moment où Jenny est ensevelie dans une grotte et l'eau monte… Plutôt flippant et réaliste, mais les passages aussi émotionnellement forts sont bien trop rares pour relever le niveau général. Les dialogues ne m'ont pas paru bien finauds, surtout lorsque Julian s'exprime, mais passe encore. L'utilisation de la première personne aurait peut-être permis d'approfondir un peu la personnalité de Jenny, parce que là, cette troisième personne qui suit le point de vue de l'héroïne est trop distante. Au lieu de s'attacher au narrateur (si Smith avait utiliser la première personne), on ne ressent d'empathie pour aucun des huit adolescents ; dommage.
En revanche, même si tout est trop léger, le rythme est plutôt bon (à part peut-être dans le second tome, mais comme je n'ai aucun souvenir de ce qui s'y passe…). Je veux dire par là que ça se lit vite, sans réel temps mort. Je pense que les lecteurs jeunes et ceux qui sont moins ronchons que moi, trouveront cette lecture agréable et l'engloutiront rapidement. Si l'on ne cherche pas la petite bête, cette lecture peut être divertissante. Mais quitte à lire du « jeunesse », je sais que d'autres auteurs offrent non seulement du divertissement, mais également de la qualité.
Je précise que cet avis - un peu sec - n'engage que moi et que la plupart des autres lecteurs semblent avoir apprécié ce Jeu interdit… Faites-vous votre propre avis !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
nodreytiti
  05 juillet 2011
Ce livre me faisait envie non pas pour sa couverture (un peu trop à l'eau de rose pour moi), ni pour l'auteur car jusque là, je n'avais lu que le premier tome du journal d'un vampire que je n'avais pas du tout aimé et de ce fait, je n'avais jamais osé lire un autre lire de cette auteur. Mais voilà, quand j'ai eu la quatrième de couverture de ce livre, je n'ai pas pu résister et j'ai laissé tous mes aprioris de côté pour me plonger dans ce jeu qui, comme la plupart qui l'ont lu, ont tout de suite pensé au film Jumanji. D'ailleurs, je dois avouer que c'est aussi pour ça que j'ai voulu lire ce livre, puisque j'ai du le voir une cinquantaine de fois quand j'étais petite ! Je remercie donc les éditions Michel Lafon et plus précisément Camille pour ce partenariat.
Pour commencer, il faut savoir que ce livre, contient l'intégrale de la trilogie, réunie dans un seul volume pour le plus grand plaisir des lecteurs qui n'ont pas à attendre la suite ! Comme précisé, il réuni :
- Tome 1 : le chasseur
- Tome 2 : La poursuite
- Tome 3 : L'affrontement
Toute l'originalité de cette trilogie repose sur le fait que chaque tome est un jeu différent, un jeu qu'il faut absolument finir et gagner pour en sortir vivant.
Ainsi, dans le premier tome, les personnages ainsi que la trame vont se mettre en place. Autant j'ai beaucoup aimé l'intrigue et l'action de ce livre, autant je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal avec les personnages, notamment avec notre héroïne Jenny.
En effet, dans le premier tome, Jenny vit vraiment à travers Tom, son petit copain, elle ne voit que par lui. de plus, elle est d'une bonté maladive, la petite amie parfaite, la fille parfaite, l'amie parfaite… bref trop parfaite pour moi. Mais je dois l'avouer, Jenny est le personnage qui va évoluer le plus au fil des tomes. Sa relation avec Julian, l'homme de l'ombre est très énigmatique et complexe. Julian qui lui est l'extrême opposé de celle-ci.
En ce qui concerne les autres personnages, je les ai trouvé un peu trop stéréotypés. Mais je dois dire que j'ai eu un faible pour Mickael, ce grand dadais un peu pataud, peureux et qui ne se cache pas de l'être :
P125 : « – Encore faudrait-il l'ouvrir, dit Mickael. Elle est verrouillée.
Avec un large sourire, Dee prit la posture, prête à balancer un coup de pied.
- On parie ?
Elle n'en eut même pas besoin : il suffit à Jenny de tourner la poignée, et aucun monstre ne leur sauta dessus. Dee la bloqua contre le mur. Il faisait sombre à l'intérieur.
- Euh… passez devant, proposa Mickael. Je suis lâche et je le revendique. »
Comme dit plus haut, j'ai bien aimé l'action et l'intrigue de ce livre où chaque tome est un jeu type de jeu différent : une course, un cache-cache et une chasse au trésor.
Dans le premier tome où nos protagonistes doivent affronter leurs peurs, je dois dire que l'action ne manque pas. On tremble avec eux à chaque ouverture de porte, en se demandant quel prochain cauchemar va apparaitre.
En ce qui concerne le second tome, j'ai trouvé que l'action avait du mal à démarrer, mais que quand celle-ci a commencé, on n'arrive plus à lâcher le livre !!!
Le dernier tome est vraiment celui qui est le plus abouti. L'action est omniprésente, sans temps mort. Certains passages m'ont même donné la chair de poule ! Quant aux personnages, ils ont tous plus ou moins évolué et sont moins stéréotypés qu'au premier tome.
Pour conclure:
J'ai beaucoup aimé l'idée du livre, l'intrigue et l'action y sont beaucoup présentes. Mais j'ai eu beaucoup de mal avec les personnages trop stéréotypés à mon goût, et certains passages, notamment le second tome, sont très longs. Finalement, bien qu'avoir les 3 tomes réunis soient vraiment un plus, je pense qu'il serait préférable de ne pas les lire d'une traitre pour pouvoir les apprécier comme il se doit.
Lien : http://labibliodenodrey.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
EnjoyBooks
  27 septembre 2012
Un jeu interdit, Intégrale de L.J Smith. (Genre : Jeunesse, Fantastique).

Editions : Michel Lafon.
Prix : 22,50€
Année de parution française : 2011
Année de parution originale : 1997
Titre version originale : Forbidden Game, Omnibus.

.Résumé : Jenny a toujours mené une vie de rêve : des parents aimants, plein d'amis, et l'opportunité de faire tout ce qu'elle veut. Afin d'organiser la fête d'anniversaire la plus éblouissante pour son amoureux, elle décide d'offrir à ses invité
s une aventure dont ils se souviendront. Dans le nouveau magasin d'un quartier obscur, l'énigmatique vendeur aux yeux bleus la dirige immédiatement vers « le Jeu », une expérience unique...
Alors qu'elle construit le plateau avec ses camarades, Jenny en comprend, trop tard, les véritables règles. Ils vont devoir franchir une par une les pièces d'une demeure maléfique, affrontant au cours de ce voyage infernal leurs pires cauchemars. S'ils n'y parviennent pas avant l'aube, ils resteront emprisonnés dans la maison pour toujours.
Rester maitre du jeu ou perdre la vie...

.Mon avis : C'est un livre qui m'a donné envie dès sa sortie et que j'ai acheté en 2011. Sa couverture m'intriguait beaucoup, ce côté sombre et mystérieux. Puis en lisant la 4ème de couverture, le résumé m'a donné envie, moi qui adore le film Jumanji. En effet, cette sorte de jeu dans lequel les personnages y sont plongés est une bonne idée pour un livre. Je me demandais pourquoi « Un jeu interdit », pourquoi le mot « interdit », qu'est qu'il y avait de mal à jouer à un jeu...
.Dès la 1ère partie (« le Chasseur »), l'auteur nous plonge dans un univers sombre, en effet l'héroïne du livre, Jenny, se retrouve dans un quartier qui est mal fréquenté et elle se fait suivre par deux garçons. Autrement dit, on est direct dans l'action. Et je dois dire que ce n'est pas plus mal au moins on rentre directement dans le livre et c'est ce que j'ai bien aimé. Dès les 20 premières pages j'étais dans l'histoire et je voulais savoir en quoi consistait le jeu, en savoir plus sur son fonctionnement et que les personnages affrontent leurs cauchemars. C'est une bonne 1ère partie qui colle parfaitement au résumé qu'on a eu sur la 4ème de couverture. On rencontre alors le personnage de Jenny, qui a tout pour elle, un petit ami qui l'aime, des amis qui sont là pour elle, une famille aimante... Puis Julian celui qui vend le jeu à Jenny, l'homme de l'ombre, celui qui contrôle tout et qui cache un terrible secret à Jenny. Et puis il y a les amis de Jenny, Tom (son petit copain), Zach (son cousin), Dee, Audrey, Michael et Summer. Chacun avec un caractère bien différent, Tom qui aime Jenny mais qui ne montre pas ses sentiments, Zach qui est une bonne personne qui adore sa cousine, Michael est gentil il sort avec Audrey, Dee et Audrey sont deux ennemies et Summer qui est aussi attachante. Bref un petit groupe d'amis qui se retrouve chez Jenny pour l'anniversaire de Tom et qui vont donc jouer au « Jeu interdit ». Ce que j'ai aimé c'est que l'auteur nous « expédie » l'histoire du jeu dans la 1ère partie alors que personnellement je pensais que cela prendrait tout le livre. En fait je me demandais ce qu'il pouvait bien arriver par la suite dans les autres parties.
.Dans la 2ème partie (« La poursuite »), ce sont des personnages ayant évolué qu'on retrouve à nouveau avec plaisir qui vont se lancer dans la recherche du Jeu que Julian a vendu à Jenny. En effet les deux personnes qui ont observé Jenny dans le quartier mal fréquenté l'ont ensuite suivis jusque chez elle et à leur sortie du Jeu sont entrés chez Jenny par effraction et ont volé le jeu. On se lance donc dans la poursuite de ce Jeu avec bien sur Julian qui maîtrise encore tout. Qui maitrise un nouveau Jeu où les amis de Jenny et elle-même vont se faire traquer tout au long de la 2ème partie jusqu'à ce qu'il retrouve la fameuse boite blanche, attirante du jeu. C'est une partie que j'ai aimé mais sans plus je ne sais pas trop pourquoi. Il y avait certes de l'action avec toutes ces poursuites, les hommes de l'ombre, le serpent et le loup mais comme certains amis de Jenny ainsi qu'elle-même avait changé il fallait peut être que je m'y fasse pour avancer dans l'histoire. Mais ce fut chose faite ! L'auteur écrit vraiment bien avec fluidité dans cette partie, tout comme dans la 1ère d'ailleurs, elle donne des indices sans vraiment savoir où il faut qu'on aille, vers quelle personne il faut se tourner pour faire avancer les énigmes et je trouve ça plutôt bien qu'il y ait du suspense. Je trouve aussi que le côté réel, irréel est bien mené, savoir si les personnages ont rêvés, s'il s'agit de la réalité ou pas. Il y a des fois où on se perd un peu mais la perspicacité de Jenny permet de nous remettre sur les rails de l'histoire. Julian est toujours aussi malfaisant, son côté sur de lui, calculateur c'est ce qui fait son charme je dirai et Jenny bien qu'elle aime Tom, ne fait pas la fine bouche devant lui, cédant parfois à la tentation même si elle regrette et culpabilise par la suite. C'est une relation bizarre qui commence entre les deux personnages suite à la révélation faite dans la 1ère partie. Jenny devient quand même plus mature, tient tête à Julian parce qu'elle ne veut pas se laisser faire. Quant à Tom, il est plus effacé dans cette partie, notamment parce qu'il surveille Jenny. Il pense qu'elle a de véritables sentiments pour Julian. Mais il y a aussi beaucoup de changements au sein du groupe et des tensions sont palpables par rapport au jeu de la 1ère partie. Une 2ème partie riche en rebondissements pour entamer la 3ème partie.
.Dans la 3ème partie (« L'affrontement »), Jenny ainsi que Michael, Dee et Audrey partent dans la ville du grand père de Jenny pour y retrouver sa maison. En effet, son grand père est mêlé aux hommes de l'ombre mais je n'en dévoilerai pas plus... Bref ils veulent retrouver Zach et Tom qui se sont fait piéger par Julian. C'est la partie la plus intéressante à mes yeux, celle où il y a le plus d'action, où les sentiments des personnages s'affirment enfin. On se rend compte à quel points les amis de jenny tiennent à elle et inversement. La relation de Jenny et Julian progresse encore et on ne se doute pas comment va finir le roman. Il y a aussi pas mal d'actions, des scènes un peu gores quand même avec des têtes découpés et des corps sans tête... Mais c'est ce qui m'a plu dans cette partie. Tout s'enchaine de manière fluide, le style de l'auteur se fait bien ressentir et l'histoire avance bien. Même si j'ai rapidement mis les pions en place, en devinant où il fallait qu'elle se rende pour retrouver Tom et Zach j'ai quand même douté parce que l'auteur nous embarque autre part et fait naitre à travers Jenny des doutes qu'on ne peut ignorer. Tous les personnages ont évolué de manière impressionnante en apprenant chacun sur l'autre à travers les épreuves qu'ils ont vécu tous ensemble. C'est un groupe qui en ressort soudé plus que jamais.
.Voilà je pense en avoir assez dit sur ce roman. En ce qui concerne la fin, je ne m'y attendais pas du tout même si j'ai quand même deviné dans les 20 dernières pages ce qui allait se passer mais c'est une belle fin avec une bonne morale qui s'en dégage. Ce qui pourrait contrarier certains c'est que l'auteur a choisit d'écrire à la 3ème personne pour tous les personnages mais personnellement cela ne m'a pas dérangé parce qu'au moins on peut passer d'un personnage à l'autre et savoir ce qu'ils pensent les uns des autres. Même si ce n'est pas un coup de coeur c'est un bon roman qui mérite d'être lu. Une très bonne histoire si on aime le fantastique. Je vous le recommande vivement.
Lien : http://enjoybooksaddict.skyr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aline1102
  04 décembre 2012
Jenny Thornton vit une vie de rêve. Choyée par des parents assez fortunés pour lui passer tous ses caprices, jolie, bonne élève, elle sort avec le même garçon depuis des années et leur couple semble fait pour la vie.
Mais voilà, aujourd'hui, la vie de Jenny n'est pas si géniale que cela. C'est l'anniversaire de Tommy, son copain, et elle n'a rien prévu pour fêter dignement cet événement. Jenny est pourtant célèbre parmi les lycéens pour ses fêtes plus que réussies, mais cette fois-ci, d'autres obligations l'ont empêchée de se consacrer pleinement à la préparation de la fête de Tommy...
Jenny décide donc d'aller faire un tour dans les quartiers glauques de sa ville. Elle espère y trouver une boutique de jeu sympa où elle trouvera un jeu de société assez effrayant pour plaire à se invités.
La chance sourit soudain à la jeune fille lorsque, par le plus grand des hasards, elle se trouve devant l'entrée très discrète d'une boutique de jeux apparemment très spéciale. le magasin vend des jeux très insolites et le vendeur lui-même semble assez inquiétant... Jenny choisit d'acheter le Jeu, décrit par le jeune vendeur comme une expérience inédite.
Le soir même, de retour chez elle, Jenny découvre, en même temps que ses invités, les règles du Jeu : chacun doit dessiner son pire cauchemar et l'affronter dans une maison de papier... Sauf que, très vite, la maison devient réelle... Beaucoup trop réelle !

Les aventures de ces ados confrontés au mal à l'état pur étaient vraiment passionnantes.
Tout d'abord, une certaine similitude avec le film " Jumanji " frappe les esprits. Jenny se sent attirée par le Jeu simplement en regardant la boîte qui en renferme les différents éléments. de là à penser à Robin Williams et à Kirsten Dunst, il n'y a qu'un pas...
Mais, très vite, les aventures de Jenny et de ses amis deviennent bien plus flippantes : la maison dans laquelle ils se trouvent prisonniers est des plus inquiétantes et Julian, le vendeur de la boutique de jeux, les a rejoints et se révèle comme le véritable " maître de cérémonie " de toutes les aventures effrayantes dont sont victimes les joueurs.
Le volume renferme une trilogie, chaque partie se concentrant sur une intrigue différente. J'avoue que le premier était mon préféré : les cauchemars de ces ados, s'ils ne sont pas tous très originaux, étaient néanmoins assez bien mis en scène pour amener un certain suspense à l'histoire.
Comme dans toute bonne série destinée aux jeunes adultes, on a droit à l'histoire d'amour impossible ! Ainsi, on apprend, au fil des pages, que Julian se conduit de façon aussi odieuse pour arracher Jenny à sa vie parfaite et l'entraîner avec lui dans le monde des Ombres. Heureusement, les passages entimentaux ne sont pas nombreux et l'auteure préfère se concentrer sur les (més-)aventures de ses héros.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
winnies89
  07 août 2011
Tome 1 : le chasseur
Dés les premières lignes, on rentre dans l'histoire, de nombreux détails, tel les runes, le voile qui relie les mondes aide à la compréhension du roman et apporte quelque chose de nouveau, ou rien n'est laissé au hasard. Et lorsque Jenny rentre dans la boutique de jeu, une atmosphère pesante commence à se mettre en place. La boîte en elle-même suscite à la fois peur et attraction. Puis, quand Jenny et ses amis se trouvent dans la maison, l'histoire devient d'autant plus passionnante. On comprend alors que Julian (l'homme de l'ombre) veut Jenny (l'éternelle attirance de l'ombre envers la lumière p95). Les cauchemars que tout le petit groupe doivent affronter on un petit quelque chose d'angoissant. Mais le plus intéressant, viens à la fin de ce tome, avec le cauchemar de Jenny qui lui révèle les bases de ce qui lui arrive aujourd'hui, impliquant Julian et son grand-père. Jenny ruse toutefois avec brio et piège Julian. Elle et ses amis peuvent alors réintégrer leur monde, malgré la perte de Summer. le dernier chapitre ne laisse rien présager de bon, avec les deux jeunes hommes qui volent la boîte de jeu et veulent l'ouvrir. On se doute également, que Julian n'en a pas fini avec eux, et lorsqu'il sera libéré, les choses ne seront certainement pas aussi paisible.
Tome 2 : La poursuite
Ce second tome, commence sur les chapeaux de roues avec la mort de Gordie Wilson, qui laisse entrevoir que la poursuite ne fait que commencer. L'histoire se construit autour de « la disparition entendue » (le petit groupe n'a d'autre choix que de laisser croire qu'elle a disparue) de Summer, à la laquelle ils doivent faire face. Mais la question majeure qui reste est : Où se trouve la boîte de jeu ? Et surtout, il faut espérer qu'elle n'ai pas été ouverte. Les choses commencent à déraper quand Jenny reçoit d'étranges appels téléphoniques, et tout se complique lorsque la boîte de jeu est retrouvée. On comprend alors que cette fois-ci c'est le monde réel qui est relié au monde des ombres et plus seulement une maison en papier. le danger est partout. le bal marque le retour de Julian qui contrairement à ce que je pensais, ne fait aucun mal à Jenny. Ils entament alors un nouveau jeu,qu'ils gagnent en partis. Jenny est désormais libérée de sa promesse mais Zach et Tom sont pris au piège avec Julian dans le monde des ombres. En conclusion, ce tome 2 est palpitant. Et même si j'ai la certitude que Julian est malfaisant, il a quelque chose d'attirant. Il fait quand même tout cela par amour (et comme dit dans le roman « l'amour est plus fort que la peur » p370). le troisième tome promet un nouveau jeu à la hauteur des deux précédents et cette fois-ci Jenny semble être prête à affronter Julian.
Tome 3 : L'affrontement
Ce troisième tome, commence calmement dans l'avion en route pour la maison du grand-père de Jenny. On revient très vite au jeu, lorsque Jenny repêche la bague dans le parc d'attraction. le petit groupe arrivent à pénétrer dans le monde des ombres et on retrouve Julian assez rapidement. Dans ce tome, on découvre à quel point Julian est amoureux de Jenny, et d'une certaine manière cet amour l'a transformé. Comme lorsqu'il sauve Jenny dans la grotte. Il n'a pas tué Summer alors qu'il aurait pu. J'ai trouvé que la fin du roman arrive un peu trop simplement et rapidement. Jenny et ses amis retrouvent Tom & Zach qui sont sain et sauf mais le dénouement reste plus triste. Dans un dernier effort supplémentaire au cour duquel Julian prouve une nouvelle fois son amour pour Jenny, il s'interpose entre elle et les hommes de l'ombre et le paye de sa vie. Sa nature le vouée à n'être que maléfique, malfaisant, et pourtant il a prouvé qu'il pouvait être bon. Julian n'est plus là mais « rien ne meurt jamais tant que l'on ne l'a pas oublié » p626.
Pour conclure sur le livre en général, j'ai beaucoup aimé ce livre, il ne m'a pas déçue du tout. L'action était au rendez-vous avec ce qu'il faut de romance pour rendre le tout passionnant. C'est clairement un coup de coeur et si je devais lui mettre une note ce serait 5/5.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
RhiaRhia   03 novembre 2011
"Rien ne meurt si on ne l'oublie pas" - et elle ne l'oublierait jamais. Il resterait toujours une part de lui dans son esprit. A cause de lui, durant toute sa vie, elle serait plus sensible à la beauté du monde - à sa sensualité et à son aspect immédiat.
Julian avait été un être immédiat.
L'être le plus extraordinaire qu'elle rencontrerait jamais, pensa Jenny. Fantastique, chevaleresque, déjanté - invisible. Il avait été tant de choses. Attirant comme l'argent et mortel comme le cobra.
Et sous tout cela, aussi vulnérable qu'un enfant blessé.
Comme un enfant meurtri qui peut frapper avec une précision létale...
La vérité c'est que Julian avait probablement été trop dangereux pour vivre.
L'univers serait un endroit plus sûr sans lui.
Mais moins riche. Et plus ennuyeux, certainement plus ennuyeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
fadadelecturefadadelecture   04 mai 2013
- Ça t'aurais fait quelque chose si j'étais morte ? articula-t-elle.
- Tu ne le sais donc pas ?
[...]
- Je t'ai dit ce que je ressentais pour toi.
- Oui, mais ...
[...]
- Oui mais je n'ai jamais compris pourquoi, dit-elle seulement.
- Vraiment.
[...]
- Nous sommes si différents.
[...]
- Pourquoi, Julian ? demanda-t-elle doucement.
- Tu veux la liste ?
- La ... quoi ?
- Ces cheveux d'ambre liquide. Ces yeux verts comme le Nil, énonça-t-il d'un ton si détaché qu'il semblait lire une page d'annuaire. Mais ce n'est pas vraiment une histoire de coloris, plutôt d'expression. Cette expression profonde et douce qu'ils prennent quand tu réfléchis.
Jenny ouvrit la bouche, pourtant il continua :
- Cette peau brillante, surtout quand tu t'énerves, qui scintille d'or.
- Mais ...
- Mais il existe beaucoup de jolies filles, évidemment. Tu es différente. Il y a quelque chose en toi qui te rend différente, une certaine forme d'esprit. Tu es ... innocente. Douce, même après tout ce qui a pu t'arriver. Gentille malgré cette flamme qui brûle en toi.
- Je ne suis pas gentille, balbutia-t-elle presque effrayée. Audrey dit parfois que je suis trop simple ...
- Simple comme la lumière et l'air ... toutes choses que les humains estiment normales alors qu'ils ne pourraient vivre sans. Parfois, Ils devraient y réfléchir à deux fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nodreytitinodreytiti   05 juillet 2011
– Encore faudrait-il l’ouvrir, dit Mickael. Elle est verrouillée.

Avec un large sourire, Dee prit la posture, prête à balancer un coup de pied.

- On parie ?

Elle n’en eut même pas besoin : il suffit à Jenny de tourner la poignée, et aucun monstre ne leur sauta dessus. Dee la bloqua contre le mur. Il faisait sombre à l’intérieur.

- Euh… passez devant, proposa Mickael. Je suis lâche et je le revendique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
SlaySlay   23 janvier 2012
C’était ton Jeu.Tu nous as pourchassés. Tu m’as dit de devenir moi-même chausseuse. Sauf que tu ne t’attendais pas à tomber dans un piège.



Gebo, songea-t-elle dans une lueur de cohérence. Un souvenir, juste à l’instant où elle perdait connaissance. Gebo. La rune du sacrifice.



La main qui reposait sur sa poitrine glissa et Jenny y vit l’anneau d’or.
Elle le prit.
L’inscription qui s’y trouvait avait changé.
Ce n’étaient plus les mots destinés à la lier à Julian.
Avant, ils disaient: « A tout je renonce qui ne vient de toi. »
Maintenant, il y avait seulement: « Je suis mon seul maître. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
winnies89winnies89   27 juin 2011
- Peut être pas, mais un autre le fera. Croyez-moi Jenny, je vous aurai totalement fait mienne avant la fin de ce Jeu.
Elle regretta de ne rien trouver de plus mature à dire que :
- Dans vos rêves !
- Non ... dans les vôtres.
Commenter  J’apprécie          200
Videos de L.J. Smith (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de L.J. Smith
Bonjour à tous ! Voici un TAG qui devrait vous plaire, je vais vous parler de 10 romans qui m'ont fait ressentir 10 émotions différentes (et bien plus que 10, évidemment). Bon visionnage, à très vite et bon week-end ! ♥ TAG PKJ : http://www.pocketjeunesse.fr/livres-j...
* * * * * *
Livres cités : London Panic - Un garçon si gentil - Digitale - Dans le désordre - Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre - Le cercle secret - Sunshine - Les intrigantes - N'aie pas peur de savoir - Maintenant qu'il est trop tard.
* * * * * *
ME CONTACTER : lesouffledesmots@gmail.com
* * * * * *
BLOG : http://www.lesouffledesmots.blogspot.fr
* * * * * *
RESEAUX SOCIAUX : • Facebook : https://www.facebook.com/lesouffledes... • Twitter : https://twitter.com/LeSouffledesMot • Instagram : http://instagram.com/lesouffledesmots • Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/le-s...
+ Lire la suite
autres livres classés : jeuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

premonition de L.J.SMITH

quelle est le don de kaitlyn ?

telepathe
loup
dessiner l'avenir
gerisseuse

7 questions
78 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre