AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026814580
Urban Comics Editions (19/10/2018)
4.16/5   37 notes
Résumé :
Norton Sinclair est un jeune homme perturbé, marginal et légèrement paranoïaque. Persuadé que les déchets des citadins renferment les clés d'une conspiration d'envergure, il accumule, classe et livre ses conclusions hallucinées au sujet d'une grange noire au docteur Xu, la psychiatre qui le suit depuis sa sortie de l'hôpital. Ailleurs, dans la petite bourgade de Gideon Falls, le père Fred prend contact avec la nouvelle communauté dont il a désormais la charge après ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  13 avril 2020
♫Rumour spreadin' a-'round in that Texas town
La rumeur se répand dans cette ville du Texas
'Bout that shack outside La Grange
Concernant la cabane hors de 'La Grange'
And you know what I'm talkin' about.
Et vous savez de quoi je parle.
Just let me know if you wanna go
Dites moi seulement si vous voulez aller
To that home out on the range.
Dans cette maison là-bas dans les pâturages.
They gotta lotta nice girls ah.
Ils ont pas mal de filles canons ah.
Have mercy.
Ayez pitié.
A haw, haw, haw, haw, a haw.
A haw, haw, haw, haw, a haw.
A haw, haw, haw.
A haw, haw, haw.
Well, I hear it's fine if you got the time
Bien, j'entends que c'est bon si vous avez le temps
And the ten to get yourself in.
Et le pognon pour vous y emmener.
A hmm, hmm.
A hmm, hmm.
And I hear it's tight most ev'ry night,
Et j'entends que c'est complet presque tous les soirs,
But now I might be mistaken.
Bon maintenant, je peux me tromper...
Hmm, hmm, hmm, hmm.
Hmm, hmm, hmm, hmm.
Have mercy.
Ayez pitié.♫
La Grange- ZZtop - 1973 -
🎶🎶🎶🎶🎸🎸🎸🎸🎸🎸🎶🎶🎶🎶
Te confronter davantage au monde qui nous entoure
Sors de ton monde imaginaire, ne regarde plus par terre
Sors des caniveaux, pour les poubelles plus de détours
Cette obsession de fouiller, c'est ta pathologie qui parle
Quelque chose de tordu, d'abstrait, un Mal Littéral
Les clous ramassés, les bouts de planches calcinées
Laisse tomber, envoie tout au diable, le Mal incarné
Eclats de bois éparpillés comme à travers un vitrail
Tout va rentrer dans l'Ordre, tes peurs viscérales
Surtout garde Encore avec toi, ton masque d'Hôpital...
-masque-masque-masque-masque-masque-masque-
Champ de maïs aplati quand la Grange noire atterrit
Une grande partie de ce que je suis
de qui j'étais et de comment j'ai grandi
Aussi étrange que mystérieux
Auteur perturbé, dépressif voire anxieux
Pour faire sursauter son public
Lemire Jeff fraye mon chemin dans l' Horrifique....
5/5 PEUX PAS DIRE MIEUX...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          660
Presence
  20 décembre 2018
Ce tome est le premier d'une série indépendante de toute autre. Il contient les épisodes 1 à 5, initialement parus en 2018, écrits par Jeff Lemire, dessinés et encrés par Andrea Sorrentino, avec une mise en couleurs réalisée par Dave Stewart. Il comprend également les couvertures originales réalisées par Sorrentino et les couvertures alternatives réalisées par Jeff Lemire (*3), Jock, Tom Whalen, Cliff Chiang, Greg Smallwood, Dustin Nguyen, Skottie Young.
Norton Sinclair (un jeune homme) est en train de considérer un tas de sacs de déchets. Il porte un masque anti-poussière de type FFP2. Ayant pris sa décision, il enfile des gants de chirurgien pour fouiller dans les ordures. Il finit par détecter ce qu'il est venu chercher : une mince écharde de bois. Il la récupère précautionneusement et la met dans un bocal en verre qu'il referme avec un couvercle, et qu'il met dans sa besace. Il rentre chez lui, dans un appartement à la propreté douteuse. Il vient poser le bocal avec son écharde sur une étagère abritant plusieurs pots au contenu similaire. Il recule d'un pas et considère les 5 étagères remplis de bocaux. Il enlève son blouson, s'assoit sur son lit, et récite un Notre Père. le père Wilfred arrive au terme de son voyage en voiture, dans la petite ville de Gideon Falls. Il remplissait la fonction de professeur au séminaire, mais l'évêque l'a envoyé là pour succéder au précédent prêtre. Après avoir garé sa voiture devant l'église, il est accueilli par Gene Tremblay, une femme âgée qui lui montre son logement et qui lui explique qu'elle s'occupait du père Tom qui l'a précédé.
Le père Wilfred (surnommé Fred) indique à Gene Tremblay qu'il souhaite rester seul pour se reposer. Juste comme elle part, il lui demande comment est décédé son prédécesseur. Elle lui répond qu'elle préfère ne pas en parler. de son côté, Norton Sinclair est en pleine séance avec sa psychothérapeute la docteure Angie Xu. Il a remis son masque anti-poussière qu'il conserve pendant la consultation. Il lui demande si elle croit au Mal. Elle évoque son obsession avec les déchets urbains. Il explique que c'est comme si une intuition le guidait pour choisir les morceaux de bois qu'il ramasse, peut-être même une voix. Elle lui répond qu'en tant que bouddhiste elle ne croit pas en l'existence d'un diable. Elle ajoute qu'il faut qu'il travaille à contenir son obsession, sinon elle se verra dans l'obligation de demander son retour en institution. Norton Sinclair termine la session en indiquant qu'il comprend la nécessité pour lui de reprendre du contrôle sur ses comportements. Il sort et commence à marcher pour rentrer chez lui. Il ne peut pas s'empêcher de ramasser un clou tordu dans la chaussée. La nuit, le père Wilfred se réveille au son d'une voix qui l'interpelle : il s'agit du père Tom qui se tient assis sur une chaise à côté de son lit.
Le lecteur est fortement intrigué par la couverture, avec cette presqu'île dont la forme dessine celle d'un buste humain de profil. Les auteurs ont décliné ce motif dans les autres couvertures, à partir de champs vus du ciel pour l'épisode 2, d'une marina pour l'épisode 3, d'une station d'épuration pour l'épisode 4, et de 2 autres paysages côtiers pour les épisodes 5 & 6, toujours en vue du ciel. Ces images annoncent une forme de relation entre un individu (ou plusieurs) et les sites concernés, comme s'il y avait imprimé sa marque, comme si sa conscience agissait sur la géographie des lieux. S'il est un lecteur habituel de comics, le lecteur est également curieux de découvrir une nouvelle série de Jeff Lemire, scénariste canadien prolifique et souvent original surtout sur les séries qui lui appartiennent en propre. Il est tout aussi curieux de découvrir une nouvelle collaboration entre Lemire et Andrea Sorrentino qui avaient imprimé la marque de leur forte personnalité sur les séries Green Arrow (épisodes 17 à 34) et Wolverine: Old man Logan. Il absorbe inconsciemment l'imagerie de la série véhiculée par les couvertures (et peut-être la quatrième de couverture s'il l'a lue) qui indique qu'elle s'inscrit dans le genre horrifique, ce qui fait naître plusieurs attentes en lui.
Le lecteur est un peu décontenancé par l'image d'ouverture qui se trouve à l'envers. Il s'agit d'un dispositif déjà employé par Lemire dans d'autres de ses séries, par exemple Trillium. Cette image renversée peut sembler gratuite, mais le scénariste réutilise ce principe de tête bêche par la suite, créant ainsi un motif visuel qui génère l'idée d'un lien entre 2 mondes, dans la tête du lecteur. Si cela lui a mis la puce à l'oreille, le lecteur relève d'autres occurrences de liens visuels par la suite, à commencer par ce clou ramassé par terre, qui répond au clou dans la main du père Tom, et que le lecteur associe aussitôt à l'image du Christ en croix présente par la suite. Les auteurs induisent par ce biais l'existence de liens entre des faits se produisant fortuitement et à des endroits éloignés, sous-entendant l'existence de forces invisibles, à l'oeuvre de manière imperceptible par le commun des mortels, instillant l'idée qu'il existe des liens de cause à effet qui expliquent des faits a priori sans relation. le lecteur se retrouve alors dans le bon état d'esprit pour une intrigue de complot et de forces occultes. Pour matérialiser ces manifestations surnaturelles, ils ont choisi la forme d'une grange noire (black Barn), plus anodine que réellement menaçante.
D'ailleurs, le lecteur est pris un peu à contrepied s'il connaît déjà le travail d'Andrea Sorrentino. L'artiste a su s'émanciper de l'influence de Jae Lee, très marquée à ses débuts. Il semble avoir choisi sciemment de se restreindre dans la composition de pages complexes, ce qui était une de ses marques de fabrique jusqu'alors. le lecteur retrouve une page dont les cases sont disposées comme des rayons autour d'une case ronde dans le premier épisode, une similaire dans le deuxième épisode, des cases donnant l'impression de bandelettes arrachées dans le troisième et le quatrième, rien d'aussi flamboyant que par le passé. Il faut attendre l'épisode 4 pour Sorrentino se montre plus aventureux avec des cases représentées comme des facettes de cubes disposés pour former le symbole de l'infini, puis une traversée des apparences par Norton Sinclair d'ans l'épisode 5, et des effets plus étonnants dans l'épisode 6. Pour le reste, le lecteur a l'impression d'évoluer dans un monde triste et cafardeux, que ce soit dans les séquences centrées sur Norton Sinclair, ou celles centrées sur le père Wilfred
Effectivement, Dave Stewart réalise une mise en couleurs, à base de nuances grises et brunes, ternies. Celui lui permet de jouer un fort contraste avec une teinte rouge vif lors d'un moment de violence ou de passage vers le surnaturel. Ce choix de mise en couleurs engendre un effet de fadeur des dessins, sans aucune mise en relief autre que la couleur rouge utilisée avec parcimonie. Andrea Sorrentino donne l'impression d'avoir fait un choix similaire, en proscrivant les effets spectaculaires. Il reprend son mode de représentation habituel et personnel. Les dessins donnent l'impression de photographies retouchées et simplifiés pour chaque décor : l'appartement de Norton Sinclair, les champs de blé aux alentours de Gideon Falls, le parc où Sinclair & Xu s'assoient sur un banc, le cabinet de la docteure Xu, la cellule de prison de Wilfred, etc. le lecteur observe que Sorrentino fait fortement varier la densité d'information visuelle dans les arrière-plans, mais que la mise en couleurs de Dave Stewart permet de conserver une impression homogène. L'artiste utilise une approche également quasi photoréaliste avec les personnages, mais avec des traits de contour plus fins, parfois jusqu'à en être cassants. de ce fait, ils bénéficient tous d'une apparence très distincte, à la fois pour la morphologie, le visage et la tenue vestimentaire. Dans le même temps, les simplifications apportées dans quelques textures permettent de plus facilement intégrer les protagonistes dans les décors, ou de les raccorder avec une manifestation surnaturelle.
Le lecteur plonge donc un monde proche du sien, mais baignant dans une ambiance vaguement dépressive qui constitue une indication sur l'état d'esprit de Norton Sinclair, obnubilé par sa recherche de fragments de bois, sur celui du père Wilfred avec un passé chargé, et même sur celui d'Angie Xu pas très sûre de pouvoir améliorer l'état de son patient. Jeff Lemire présente encore quelques personnages au lecteur, mais en nombre restreint : la shérif Clara Miller, ses adjoints Reggie et Tony Ballard, son père, un couple Joe Reddy & Janet, et l'évêque qui reste sans nom. La narration établit rapidement que le père Wilfred et Norton Sinclair sont liés par leur capacité à percevoir la Grange Noir, chacun à leur manière. le scénario déroule l'intrigue de manière linéaire avec juste deux évocations légères du passé (l'histoire personnelle de Norton Sinclair qui reste assez superficielle) et l'existence du frère disparu d'un personnage. le lecteur se laisse emmener dans les 2 lieux principaux, mais n'arrive pas à s'investir dans les 3 personnages les plus présents, ou à ressentir un soupçon d'effroi quant à la nature trop vague de la Grange Noire. La lecture est sympathique et professionnelle, mais dépassionnée, sans éclat, avec des rebondissements classiques.
Ce premier tome n'arrive pas à impliquer totalement le lecteur. Jeff Lemire & Andrea Sorrentino ont choisi de diminuer le niveau de spectaculaire ou de flamboyance visuelle de leurs précédentes collaborations, pour une narration plus réaliste et finalement plus terne. le lecteur n'arrive pas à ressentir un niveau d'empathie suffisant pour les personnages, et il éprouve de forts doutes quant à la consistance potentielle du mystère de cette Grange Noire qui reste encore très générique à la fin de ce premier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
FrancoMickey
  24 octobre 2020
En digne amateur de Swamp Thing et Animal Man, il était écrit que ma modeste expérience du comics soit un jour amenée à croiser le chemin de Gideon Falls. Halloween approchant à grands pas, je trouvai le prétexte idéal pour enfin entamer ce premier tome dont j'avais tant ouï les louanges. Après une journée harassante de boulot (vous savez cette bonne vieille loi des séries), un bol de chips et un bon petit - bon okay peut-être légèrement plus - verre de délectable Fitou plus tard, l'affaire était pliée. Verdict ? le résultat est franchement plaisant, même si perfectible.
Débutons avec l'aspect graphique qui va sûrement en rebuter plus d'un dès les premières pages tournées, tant la patte d'Andrea Sorrentino se veut des plus singulières. du coup de crayon convexe à la limite du brouillon, aux planches atypiques aux tons psychédéliques parfois très prononcées et défiant les lois de la gravité à vous donner le tournis, le dessinateur compte bien marquer les esprits. Même si de prime abord j'ai personnellement eu un peu de mal à m'accoutumer au style, je dois reconnaitre que j'ai fini par y trouver un charme fou, notamment grâce aux coloriages bien pensés de Dave Stewart qui mettent parfaitement en valeur l'oeuvre du graphiste.
De son côté, le très prometteur Jeff Lemire livre une intrigue à la fois nébuleuse et lugubre, qui ne manquera pas de vous ravir à coup sûr tant les inspirations télévisuelles auprès des ambiances de True Detective, de la Black Lodge de Twin Peaks ou encore des ténors de l'horreur sur grand écran imprègnent habilement l'histoire. Des tréfonds de l'Amérique profonde crasseuse aux meurtres sanguinolents arpentant le récit en passant par de (hélas trop rares) glaçants passages teintés de fantastique, l'auteur signe un envoûtant, même si imparfait, conte horrifique aux multiples facettes.
Si les amorces de notes philosophiques, réflexions sur la religion et psychologie des personnages sont intéressantes, elles sont malheureusement trop lisses, tout comme les enjeux qui semblent non seulement à peine effleurés, mais également fluets. Ce premier tome pâtit donc de son statut introductif et ne parvient pas à suffisamment susciter l'intérêt malgré des prémices alléchantes et pleines de promesses. Cependant, l'exercice reste louable et mérite que l'on s'y attarde, que vous soyez adeptes de comics en-dehors des sentiers battus du mainstream ou non. Bienvenue dans l'antre du mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Kmye
  10 novembre 2018
Un titre d'une grande intensité. L'intrigue est juste assez tordue, mais pas trop non plus, pas alambiquée comme les récits mystérieux/surnaturels/ésotériques peuvent l'être. Un vrai régal, une narration qui se déroule rapidement avec une alternance de points de vue : d'un côté le nouveau prêtre d'une bourgade moisie, de l'autre un jeune homme supposé fou. Ils ne se connaissent pas mais tous deux ont vu la grange noire. Ou plutôt, la grange noire s'est révélée à eux. D'essence maléfique, va-t-elle réussir à attirer les deux hommes, ou auront-ils à s'affronter d'une façon ou d'une autre ? À la fin du tome, nous avons déjà une petite idée et la suite s'annonce prometteuse ! du moins, j'espère qu'elle le sera.
L'intrigue de Lemire est sublimée à la perfection par le dessin de Sorrentino et les couleurs de Stewart, et en particulier par le découpage des cases si caractéristique de Sorrentino. Graphiquement, on ne s'ennuie jamais, on s'enfonce peu à peu dans l'ambiance étouffante qui règne à Gideon Falls tout en appréciant les détails mis en lumière par un découpage très particulier et dynamique. J'en ai pris plein les yeux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
svecs
  16 novembre 2018
La grange noire est le premier volume de Gideon Falls, une nouvelle série annoncée en 3 tomes. Les auteurs, Jeff Lemire et Andrea Sorrentino, continuent leur collaboration entamée dans les comics de super-héros. Mais cette fois, le changement de registre est radical. Gideon Falls relève du thriller horrifique. L'ambiance est particulirement étouffante, évoquant des séries comme True Detective et Twin Peaks. le récit se scinde en 2 intrigues distinctes. D'un côté, nous suivons le père Wilfried qui est envoyé à Gideon Falls pour remplacer le curé local qui a disparu. de l'autre, les auteurs s'attachent à Norton Sinclair, jeune homme qui souffre de troubles psychologiques sévères. Ces 2 récits sont reliés par la présence fantasmatique de la grange noire, édifice mystérieux qui hante l'histoire de Gideon Falls. Son existence est incertaine, mais elle apparaît dans de nombreuses affaires inexpliquées depuis des décennies.
Ce premier volume sert d'introduction. Les qualités narratives de Lemire permettent de distiller les révélations et les questions avec soin, rendant la lecture très prenante. le travail narratif de Sorrentino est également très réuss, alternant les pages très structurées consacrées au père Wifried et les mises en page souvent éclatées et psychédéliques quand il s'agit d'illustrer les névroses de Norton.
une fois de plus, Jeff Lemire propose un récit de genre qui, sans révolutionner le genre, est réalisé avec suffisamment de métier pour que cette série remplisse largement son contrat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (4)
BoDoi   04 décembre 2018
Gideon Falls une expérience de lecture unique. Si l’on pense souvent à la très bonne Outcast pour le cadre rural et le même sérieux dans la manière de traiter le genre horrifique, Gideon Falls pousse plus loin le champ de l’expérimentation narrative et graphique.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   26 novembre 2018
Le duo qui avait initié le beau renouveau de Green Arrow voilà quelques années propose cette fois une série originale entre thriller, horreur et folie. Un univers sombre à souhait et une atmosphère particulièrement poisseuse. Mais une intrigue qui nous semble pour le moment plus laborieuse que tortueuse.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   09 novembre 2018
Le dessin de Sorrentino convient parfaitement à ce genre de récit. Il nous plonge dans l'atmosphère particulière de Gideon Falls. Il y a de très belles idées graphiques sur la construction des pages. Le tout mis en couleurs par Dave Stewart très inspiré par le sujet.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom   29 octobre 2018
Après « Old Man Logan » chez Marvel, le duo d’auteurs revient avec une création alternative chez Image, dans un récit sombre et angoissant à la structure originale magnifiquement dessinée. D’ores et déjà culte.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
KmyeKmye   10 novembre 2018
Je... Je vois la porte. Je vois l'autre côté. Vous savez quelle porte, Angie... la seule porte. La porte de la grange noire. Et elle s'ouvre... elle s'ouvre, et quand elle sera grande ouverte, nous ne pourrons plus l'arrêter.
Commenter  J’apprécie          00
KmyeKmye   10 novembre 2018
Norton perçoit des choses dans le noir que personne d'autre ne peut (sauf peut-être le Père Fred ?) voir, et, si vous écoutez attentivement, je pense qu'il pourrait avoir également quelques secrets à partager avec vous.
Commenter  J’apprécie          00
mikaelunvoasmikaelunvoas   24 avril 2021
Avec tout le respect, Monseigneur, le calme, ce n'est pas ce dont j'ai besoin en ce moment. L'oisiveté mère de tous les vices...
Vous savez...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Andrea Sorrentino (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrea Sorrentino
🔥👨‍🚒 La Petite Librairie, c'est tous les mois ! Vos libraires Jean-Edgar Casel et Thomas Raymond vous présentent leurs dernières pépites littéraires. Un programme qui vous réservera des surprises et des rencontres exclusives ! A NE PAS MANQUER !!!!!!! 👨‍🚒🔥
📚 Les chefs d'oeuvre de Lovecraft - L'Appel de Cthulhu de Howard Phillips Lovecraft, Gou Tanabe aux éditions Ki-oon 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1053642... • 📚 Batman - Curse of the White knight de Sean Murphy, Matt Hollingsworth aux éditions Urban Comics 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055569... • 📚 Les nouvelles aventures de Barbe-Rouge - tome 1 - Pendu haut et court de Jean-Charles Kraehn et Stefano Carloni aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1050850... • 📚 Francis de Loputyn aux éditions Shockdom 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1054629... • 📚 Gideon Falls T1 : La grange noire de Andrea Sorrentino , Dave Stewart aux éditions Urban Comics 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/131117-... • 📚 Gideon Falls T4 : Le Pentoculus de Andrea Sorrentino, Dave Stewart aux éditions Urban Comics 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1053881... • 📚 Ellis Island de Miras et Philippe Charlot aux éditions Bamboo 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055073... • 📚 Les Frères Rubinstein T1 : Shabbat Shalom de Loïc Chevallier, Luc Brunschwig aux éditions Delcourt 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1050630... • 📚 Le Bel Âge - intégrale de Merwan aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1052776... • 📚 Kariba de Daniel Clarke et James Clarke aux éditions Glénat 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1044795... • 📚 Blue au pays des songes T2 : Bienvenue à Sad City de Davide Tosello aux éditions Vents d'Ouest 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1052628... • 📚 Le Banquier du Reich T1 de Pierre Boisserie, Philippe Guillaume aux éditions Glénat 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1034688... • 📚 Le Banquier du Reich T2 - de Pierre Boisserie, Philippe Guillaume aux éditions Glénat 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1054342... • 📚 Renaissance T1 - Les déracinés de Frédéric Blanchard, Fred Duval aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/127329-... • 📚 Renaissance T2 - Renaissance de Fred Duval, Frédéric Blanchard aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1016785... • 📚 Renaissance T3 - Permafrost de Duval Fred, Blanchard Frédéric aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1054552... • 📚 Sa Majesté des Ours T1 : Les Colonnes de Garuda de Olivier Vatine, Dobbs aux éditions Comix Buro 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055175... • 📚 Carbone & Silicium de Alain Damasio et Mathieu Bablet aux éditions Ankama 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1051044... • 📚Shangri-la de Mathieu Bablet aux éditions Ankama 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/51565-a... • 📚 Don Vega de Pierre Alary aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055404... • 📚 RIP T3 : Ahmed : Au bon endroit au mauvais moment de Julien Monier et Gaet's aux éditions Petit à petit 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1050858... • 📚 La Chanson de Renart (T1 - Le Seigneur des entourloupes) de Joann Sfar aux éditions Gallimard Jeunesse 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1053269... • 📚 Le Chat du Rabbin T1 : La Bar-Mitsva de Joann Sfar aux éditions Dargaud 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/13905-a... • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com • 📺 Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv
+ Lire la suite
autres livres classés : canadaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
777 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre