AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2376920450
Éditeur : Libres d'écrire (06/10/2017)

Note moyenne : 4.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Une jeune femme, Louise, devient mère porteuse pour le compte de gens aisés. Son mentor et employeur, le professeur Brinder, la couve jusqu'à ce qu'elle découvre qu'elle a été manipulée et que le bébé qu'elle porte est destiné à tout autre chose.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  15 avril 2018
Mères primales m'a été envoyé directement par Brand Souffy, l'auteur. Je l'en remercie car ce fût une sacrée surprise que ce roman !
J'ai accepté de le lire à l'aveugle, sans réellement savoir ce qui m'attendait et j'ai bien fait. Je ne sais pas si je me serais laissé tenter si j'avais connu le résumé, et cela aurait été bien dommage de passer à coté !
Mères primales est un roman mettant en scène une jeune femme un peu paumée, Louise. Elle est manipulée par son mentor, le Professeur Brinder. Il s'agit aussi de son employeur, et il va faire en sorte qu'elle devienne mère porteuse pour un couple riche. En acceptant, la jeune femme ignore certaines choses sur cette grossesse et plus précisément sur ce qui lui est implanté dans l'utérus... En comprenant certains éléments, elle va tout faire pour protéger sa fille. Louise, la manipulée, n'hésitera pas à faire preuve de courage et détermination pour sauver son enfant et la mettre à l'abri...
Au premier abord, l'histoire est classique. Ce n'est pas la première fois que je lis une histoire mettant en scène une mère porteuse.
Là où ça devient original, c'est par rapport à ce la jeune femme porte en elle. Je n'en dirais pas plus, car j'ai apprécié découvrir ce roman sans en savoir plus, et je trouverais dommage de gâcher la surprise de la découverte, pour ceux qui aimeraient le lire !
J'ai aimé la façon d'écrire de l'auteur. Mères primales est un roman que j'ai lu d'une traite, je ne pouvais pas le lâcher !
J'ai aimé l'histoire, bien ficelée. Louise est une femme attachante même si au début je la trouvais un peu nunuche. Evidemment je me suis vite rendue compte que la nunuche était en fait une battante !
Nous avons ici un très bon roman, très rythmé, captivant, et à qui je mets avec plaisir cinq étoiles :)
N'hésitez pas à le lire à votre tour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FelicieAussi
  13 juillet 2018
Quel bouquin ! C'est encore une fois, la couverture qui m'a interpellé.. sobre, simple et avec un titre imagé qui évoquait déjà en moi des choses viscérales. Elle est réalisée par la fille de l'auteur.. Des détails disséminés ici et là, comme la plume de l'auteur, qui sème des petits cailloux pour nous emmener petit à petit, juste où il faut.
Alors attention, un conseil, ne lisez pas le résumé du livre.. seulement les premières lignes – et encore ! Après toutes ces longues semaines de coté, je ne me rappelais plus du résumé dans sa totalité et tant mieux, car je suis allée de surprises en surprises, de doutes en questionnements et c'était génial. le mystère était sans cesse maintenu grâce à la plume accrocheuse de l'auteur..
Louise, la vingtaine, personnage principal, est une fille un peu paumée, seule surtout, pas de famille et peu d'amis. C'est cette fragilité qui va être exploitée par des personnes mal intentionnées, surtout une. Elle s'engouffre alors dans une machination terrible et impensable. Les autres protagonistes sont tous très particuliers et je ne m'étendrais pas sur eux, non plus.. au risque de gâcher le plaisir des découvertes. Ils sont très réalistes et leurs comportements sont parfois horripilants. Quand l'un est d'une extrême générosité et sème de l'amour à foison, l'autre est sans scrupules et le sang coule..
L'auteur à une plume particulière, quelque fois complexe et intellectuelle, mais c'est bon car elle nous plonge réellement dans ce monde médical et scientifique. Louise à un franc parler, une jeunesse dans le vocabulaire qui vient se mêler au reste. Tout est à sa place et fonctionne très bien. Son amitié avec le Dr Brinder m'est apparue sur le tard un peu douteuse, surtout de la part de celui ci. Mais après tout, un ami peut bien veiller sur nous, non ? Même si quelque fois, nous sommes un peu surpris, mal à l'aise, on laisse faire, on tourne les pages et on assiste à des événements surprenants qui mettent de plus en plus la puce à l'oreille.. La plume sème des indices, des actions de plus en plus malsaines. Et puis l'impensable. (Encore une fois, sans lire le résumé..) les doutes se font « viscéraux ».. Plus d'hésitations au milieu du roman, les événements s'enchainent, les drames, la folie humaine, les courses poursuites. Qui ne l'aurait pas fait dans ce cas présent. Bien que secouée par les révélations, la lecture s'est poursuivie sur une deuxième partie.
A ce moment, la plume change : une autre héroïne parle. Elle est plus posée, intelligente, très fluide, on ressent beaucoup d'amour, de compassion, de rébellion aussi et de tristesse intérieure, accompagnée de haine et d'incompréhension, bien évidement.
Je n'ai pas vu la fin arriver, grâce cette l'histoire au sujet captivant. J'ai pris une belle claque, ce thriller est époustouflant, dérangeant et très complet : il reprend tellement de choses et joue sur plusieurs tableaux, la gloire et le succès, la biologie et la science, les moeurs, la tolérance, la différence, l'amour maternel (vous me voyez venir ?!), sentiment universel et viscéral lorsque l'on devient mère.. C'est aussi une prise de conscience sur ce monde qui va mal et ce que l'on peut en faire.. avec quelques connaissances en biologie. Cela peut vite dégénérer et ouvrir des portes à de réels humains en proie à une folie dévastatrice..
La plume à double visage est complète elle aussi, addictive vraiment, chargée de suspens et de rebondissements. Et puis elle devient presque poétique et réfléchie. L'intrigue est très bien ficelée et vient crescendo, les actions se succèdent à un rythme soutenu. le final est dur, selon moi.. On s'attache cruellement à cette deuxième héroïne.. Stop. Vous l'aurez compris, c'est un gros coup de coeur ♥♥ pour moi. Il pourrait être un One shot, avec une fin ouverte, mais j'ai appris que le second tome est en cours d'écriture et c'est juste génial. J'ai vraiment hâte de me plonger dans l'avenir qu'à décidé Brand Souffy, hâte de savoir où cette découverte pourrait nous mener..
Je ne pensais pas en dire autant, car ce livre ne se décrit pas si facilement.. il se lit et se digère. Il fait réfléchir. Il fait aimer aussi. Son prochain, quel qu'il soit. Mais ça je n'en doute pas pour mes consoeurs 🙂
Je n'ai qu'un conseil, lisez-le !
Lien : https://felicielitaussi.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
la_Bouquineuse74
  11 juillet 2018
L'histoire de fond en forme :
Dès les premiers mots de l'auteur, je me suis sentie immergée aux côtés des personnages. En effet, l'histoire commence dans le parc de l'Orangerie à Strasbourg et le cadre spatial est parfaitement décrit. D'ailleurs, les lieux le sont aussi superbement et donnent un aspect très réaliste tout au long de l'histoire. La richesse plume est tout aussi intéressante : on a affaire à un livre très maîtrisé !

Un sujet innovant ?
Ce n'est pas la première fois que je découvre une histoire mettant en scène une/des mère/s porteuse/s. Différentes oeuvres en parlent  comme le livre de Margaret Atwood ou La servante écarlate (en français) (puis série du même nom), Le fruit de nos serments de Terese Ramin et un de le jour où tout a basculé. Mais ce ne sont que des apparitions minoritaires de ce sujet.
Bien que la série Netflix The Handmaid's Tale connaisse un succès fulgurant, une grande différence se fait entre l'oeuvre de Margaret Atwood et celle de Brand Souffy quant à la question de porter l'enfant d'un autre. Dans THT, les servantes rouges sont privées de leur libre-arbitre tandis que Louise, outre la manipulation dont elle est la victime, la possède. Outre les questions de morales intervient aussi une question de choix, de liberté… 
Les personnages :
Ils sont tous très intéressants et travaillés. La manipulation règne au sein des personnages et leurs caractères, leurs « pierres angulaires » pas trop clichées (comme ils disent dans Westworld),  et leurs desseins sont rendus réalistes. Ce sont des personnages intéressants par leurs motivations mais aussi par les réflexions qu'ils suscitent. Personnellement j'ai très apprécie l'évolution de Louise qui n'a cessée de m'étonner !
Points négatifs :
Le résumé en dit BEAUCOUP trop ! Je parle de celui de l'auteur présent sur SimPlement…
La richesse de la plume est très instructive et rend la lecture encore plus intéressante, mais d'un autre côté, son utilisation lors des prises de parole de Louise (qui dit elle-même qu'elle n'a pas une grande culture ni une grande intelligence) semble pas très bien coller.
Ce n'est pas temps une chose que je reproche à ce livre mais plutôt à beaucoup… Pour porter cet enfant Louise subit des consultations gynécologiques évidement ça m'étonnerait qu'elle ait juste écarté les jambes, fermé les yeux, rien senti et hop elle est sortie du cabinet… Mais c'est un sujet tabou, je n'en dirai pas plus ;)
Petits plus :
Comme vous vous en doutez, ce genre de livre fait naître une multitude de questions :

Dans le cas où j'aurai besoin d'argent, serai-je capable de devenir mère porteuse ? Quand on regarde les faits divers ces mères porteuses sont généralement des personnes victimes de réseaux puissants ou qui ont des parents/enfants dans le besoin. Peut-être aussi qu'une partie le fait par goût de l'argent mais c'est une triste façon de donner de la valeur à la vie… Certaines y éprouvent peut-être un besoin/plaisir… C'est une question terrible et en y pensant, qu'est-ce qui pousse à la prostitution ?
Je suis passionnée par la science mais toutes ces expérimentations animales (dont homme) me surpassent. Pourquoi essayé de faire de telles choses ? Surtout que le sujet traité dans le livre est loin d'être un cas inventé : des expériences ont déjà été menées ou ont essayé d'être menées par le passé. Voici des liens :
Toutes ces petites choses positives :
Un des personnages secondaires est homosexuel. L'histoire ne s'épanche pas sur leur relation mais quelques remarques font honneur à la cause ! C'est super ! Dit donc c'est le deuxième SP en deux semaines qui en parle !
Un des personnages est végétarien ! Voilà ça me rend heureuse :)

Comme le fait remarquer l'horrible professeur, le prénom Swala possède une certaine signification… J'espère que c'est la bonne ;) 

Enfin dans une fiction, lorsqu'il y a une course ou une tentative de fuite le conducteur cale ! A croire que nous autres pauvres humains ne calons jamais quand le stress monte !

Mon avis :
J'ai trouvé que c'était un livre merveilleusement bien écrit ! Dans les passages descriptifs, on a plus l'impression de lire de la prose tant la plume et le cadre sont beaux. Aussi, c'est un roman qui pose de grandes questions sur la Vie, la Nature et les progrès de la sciences ; de quoi remettre en questions notre morale et la place des humains sur Terre. En bref, ce fut un immense coup de coeur ; j'ai été très déçue de terminer ma lecture (j'espère qu'il y aura une suite!), et je ne peux que vous recommander la lecture de ce livre !
Remerciements :
Je tiens à remercier l'auteur de m'avoir fait confiance et permise de découvrir ce superbe livre ! Merci aussi à la plateforme SimPlement qui permet ces échanges !
Lien : https://labouquinerieimagina..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ManedWolf
  12 juin 2018
Une lecture très intéressante, bien écrite et inventive.
Je ne ferai pas de résumé de l'histoire, parce que c'est un texte qui mérite d'être découvert progressivement. D'ailleurs, s'il y a un point négatif à relever, ce serait dans le résumé diffusé sur Babelio et les points de vente : il dévoile quasiment l'intégralité du scénario, j'ai trouvé ça vraiment dommage parce que j'aurais préféré être prise par le suspense et comprendre le tout petit à petit, surtout au vu de la construction du roman qui monte en puissance au fur et à mesure de la lecture.
La plume est maîtrisée, prenante, alignée avec le propos, ce que j'ai trouvé très appréciable. J'ai trouvé l'histoire vraiment intéressante, on sent que le concept a été réfléchi en amont et le tout tient bien la route. Au passage, on apprend des choses, on se dépayse, bref, une lecture vraiment agréable.
J'ai particulièrement aimé le traitement des personnages : Brand Souffy a bien compris qu'il faut montrer au lieu d'expliquer, et c'est ce qui se passe dans la première partie du livre. On peut croire que le tout prend un peu trop de temps à démarrer, alors qu'on a déjà compris beaucoup de choses sur la psychologie des différents personnages sans s'en rendre compte immédiatement, à travers différentes scènes, différents tableaux qui posent le décor de manière vraiment maligne.
Le personnage de Louise est spécialement intéressant : on comprend vite qu'elle est un peu naïve et simple mais qu'elle a beaucoup de volonté et de détermination. Je me lasse rapidement des personnages trop parfaits, c'était intéressant de pouvoir suivre ce genre d'héroïne avec ses failles, ses limites mais aussi son courage et son dévouement.
Bref, ce livre a beaucoup d'arguments pour plaire : il est dynamique, bien pensé, l'idée est très originale et crédible, le tout est documenté. Je regrette vraiment d'avoir lu le résumé avant de l'attaquer, si j'avais eu droit à l'effet de surprise par-dessus le marché j'aurais été encore plus prise dans l'histoire ! Mais ce n'est qu'une maigre remarque, et ça ne m'a pas empêché de prendre beaucoup de plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
LeslivresdeNancy
  11 mars 2018
Je remercie tout d'abord l'auteur Brand Souffy de m'avoir permis de découvrir son roman "Mères primales" et pour sa confiance.
Le résumé de ce roman m'a tout de suite interpellé et donné envie de découvrir cette histoire.
Dès les premières pages, nous découvrons Louise Renaud, une jeune femme travaillant en tant qu'aide-soignante. Après avoir été obligé de subir une interruption de grossesse, Louise se voit offrir par le professeur Brinder, son mentor et employeur, la possibilité de devenir mère porteuse pour une couple aisé. Pour cela, elle recevra de l'argent qui la mettra à l'abri pour plusieurs années. Alléché par la proposition et convaincue par Brinder, elle finie par accepter. Mais huit mois plus tard, alors qu'elle surprend une conversation téléphonique du professeur Brinder, elle découvre qu'elle a été manipulée et que le bébé qu'elle porte est une expérience scientifique destinée à tout autre chose. Démarre alors pour elle une course pour sauver sa vie ainsi que celle de sa fille...
J'ai adoré ma lecture. "Mères primales" est un roman qui commence assez doucement, mais qui au fil des pages gagne en intensité. C'est une histoire addictive et rythmée qui nous entraîne entre mensonges, manipulation, meurtres et expériences génétiques. L'intensité de cette histoire et le suspense rendent ce roman presque impossible à lâcher.
Dans "Mères Primales", Brand Souffy aborde des sujets assez forts comme l'avortement, la gestation pour autrui et les dérives scientifique. Des sujets qui font réfléchir à la lecture de cette histoire.
Niveau personnage, j'ai beaucoup aimé suivre Louise. C'est une jeune femme un peu paumée sans famille qui fait trop facilement confiance. Mais c'est également une femme très courageuse. C'est un personnage que j'ai trouvé très attachant.
Par contre, le professeur Brinder est un personnage hautement détestable. Alors que Louise le considère comme une figure paternelle, le professeur Brinder, scientifique fou, n'hésite pas à la manipuler et il est prêt à tout pour récupérer le bébé qu'elle porte.
Je suis assez surprise par le style de l'auteur. Il utilise un langage soutenu sans que cela alourdisse l'histoire. Sa plume est vraiment très agréable à lire. Que ce soient les émotions d'une femme ou d'une mère, Brand Souffy arrive admirablement à les retransmettre dans son histoire. Au fil de notre lecture, on peut s'apercevoir que l'auteur a travaillé ses personnages pour les rendre pour certains attachants et pour d'autres détestable.
En bref, une histoire addictive qui nous entraîne entre mensonges, manipulation, meurtres, et expériences génétiques. Une excellente lecture que je ne peux que vous conseiller.
Lien : http://les-livres-de-nancy.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
la_Bouquineuse74la_Bouquineuse74   11 juillet 2018
Les barques à fond plat glissaient sur le plan d’eau du Parc de l’Orangerie, fendant des flots immobiles, troublant voluptueusement une vase depuis longtemps endormie. Je contemplais ces hommes de tous âges qui ramaient comme des galériens pour emporter leur amie, leur épouse ou leur fiancée, dans une croisière fantasmée. Des bataillons désordonnés de jacinthes et d’iris avaient colonisé les rives et empêchaient toute escale impromptue. J’avais le bête sentiment que chaque coup de rame les rapprochait davantage d’un naufrage que de cette fabuleuse terre promise qu’à mon tour j’avais tant espérée offrir à ma fille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1405 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre