AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365386199
Éditeur : Rebelle Editions (09/10/2017)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Inconsolable, Solange trouve refuge dans la solitude depuis le décès de son premier amour. Le marquis de Rousserolle souhaite malgré tout que sa fille épouse un aristocrate digne de son rang. Dans l’attente de fiançailles auxquelles elle refuse de se soumettre, Solange est placée sous la protection de Childéric de Frazignac. Dès le premier regard, la jeune femme perçoit le bretteur taciturne comme une atteinte à sa liberté. La guerre ne tarde pourtant pas à s’embras... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
LightandSmell
  18 janvier 2018
L'histoire…
Solange, jeune aristocrate de 19 ans, se voit attribuer par son père un Vertueux, un homme qui maîtrise un des quatre éléments et qui met son épée et sa vie au service d'une jeune femme de la haute société jusqu'à ce qu'elle se marie. Or, éprise de liberté et peu encline à se plier aux impératifs de la bienséance, Solange refuse d'être suivie par le Vertueux qui lui est assigné, Childéric de Frazignac. Ce refus entêté est également motivé par une raison bien plus personnelle et douloureuse, la perte brutale de son premier Vertueux, Théodore, qui était aussi son ami et amour de jeunesse. Depuis sa disparition, Solange n'aspire qu'à une solitude que sa famille ne semble pas prête à lui accorder.
Quand la haine devient amour…
De prime abord, Solange n'est pas un personnage auquel il est aisé de s'attacher. Bien que l'on comprenne et que l'on approuve son refus d'être sous la surveillance d'un Vertueux, il est fort difficile de justifier son comportement. Elle donne ainsi parfois l'impression d'être un oiseau pris en cage qui donne des coups de bec à ceux qui s'approcheraient de trop près de sa prison dorée alors qu'ils n'y sont pas invités. Et malheureusement pour lui, Childéric est, de par sa position, obligé de forcer les portes de la cage le condamnant de facto à devenir l'ennemi de la jeune fille. Elle va alors se montrer particulièrement odieuse et mettre tout en oeuvre pour se débarrasser de lui allant jusqu'à fomenter, avec l'aide de sa soeur, un complot. Mais c'est certainement à travers ses piques quotidiennes et son mépris affiché que transparaît toute sa haine envers cet homme qui vient perturber sa solitude et son deuil.
A l'inverse de la terrible image que renvoie Solange dès le début de l'histoire, on ne peut s'empêcher de prendre en pitié Childéric qui ne fait que son métier et qui fait montre d'un certain professionnalisme malgré son acariâtre de maîtresse. Heureusement, on découvre très vite qu'il est loin d'être démuni face à cette dernière. En effet, d'un calme olympien devant la méchanceté injustifiée de Solange, il se révèle néanmoins taquin n'hésitant pas à se moquer subtilement de ses caprices que ce soit par quelques mots bien placés, son départ nonchalant lorsqu'elle se comporte comme une enfant capricieuse ou un art du silence bien maîtrisé. Et puis, derrière son stoïcisme et son côté taciturne, les lecteurs découvrent au fil de l'intrigue un être qui lui aussi a été blessé par la vie et qui a connu son lot de blessures autant physiques que mentales, mais qui, contrairement à Solange, ne fait pas payer aux autres ses malheurs.
Bien que d'abord conflictuelle, la relation entre Solange et le chevalier évolue progressivement pour se transformer en quelque chose que les deux personnages ont bien du mal à nommer. de la tendresse, de l'amitié, de l'amour ? le lecteur assiste ainsi à la naissance des sentiments amoureux qui progressivement rapprochent ces deux personnes qui, bien que très différentes l'une de l'autre, sont unies par leur amour des livres, une force de caractère indéniable voire une certaine opiniâtreté et des valeurs fortes comme le sens de la justice, la loyauté, l'amour des leurs…
J'ai apprécié que l'auteur ne nous propose pas une énième romance basée sur un coup de foudre avec les traditionnels papillons qui virevoltent. Bien au contraire, il nous offre ici une romance réaliste qui se développe au gré des échanges entre les personnages, ceux-ci apprenant à se connaître, à découvrir leurs failles mutuelles, même celles dissimulées à leurs proches, avant de finir par naturellement s'apprivoiser. Cette évolution des sentiments se dévoile même dans le vocable utilisé par l'auteur. Au fur et à mesure que l'on avance dans l'intrigue, il se fait ainsi de plus en plus possessif et sensuel. Là, où au début du roman, nous avions droit à des descriptions presque factuelles, elles deviennent par la suite plus intimes, chacun des deux protagonistes s'autorisant à s'attarder sur les atouts physiques de l'autre. Cette subtilité dans la narration concourt indéniablement à la beauté de cette romance dont on ne peut qu'espérer une issue heureuse.
Au-delà de la très belle romance, l'auteur a su aborder de manière particulièrement délicate la question du deuil, un sujet qui me met en général mal à l'aise. A travers son histoire et les paroles souvent pleines de compréhension et de douceur du chevalier, il a su trouver les mots pour faire comprendre la nécessité d'aller de l'avant malgré la douleur de la perte d'un être cher.
Du droit d'être libre…
Si Solange agace par sa méchanceté déplacée envers Childéric, elle suscite l'admiration par son refus des règles d'une société patriarcale condamnant les femmes aristocrates à être toute leur vie sous le joug d'un homme. Et de ce côté, elle se heurte à un mur en la personne de son père, le marquis de Rousserolle qui, pensant oeuvrer pour le bonheur de sa fille, semble obnubilé par le respect de la bienséance faisant fi de son besoin de liberté.
Le marquis adore ses filles, mais j'avoue que je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir envie de le secouer afin qu'il se rende compte que le bonheur de sa fille ne passe pas par un schéma préétabli. Qu'il l'empêche de s'enfermer dans sa solitude est une bonne chose, mais qu'il la force à être sous la surveillance d'un homme et qu'il n'écoute pas son désir de ne pas se marier m'a quelque peu agacée. J'ai eu l'impression d'entendre un disque rayé : « Oui, ma fille tu auras un Vertueux que tu le veuilles ou non, oui ma fille tu vas te marier et tant pis, si tu as d'autres envies ». Je comprends qu'il est difficile pour une personne de changer toute seule des règles sociétales profondément ancrées, mais ce qui m'a dérangée, c'est qu'il n'essaie même pas. Il reste vraiment certain que le bonheur de son enfant est lié à un homme et ça, je ne peux l'accepter d'autant que cet aveuglement va mettre Solange et Childéric dans une situation fort délicate. Ils devront ainsi faire face à un homme de la pire espèce dont la richesse et le statut n'ont pas pu compenser ce qui lui fait tant défaut, à savoir la noblesse de coeur et la bonté d'âme. Ce personnage qui symbolise tout ce qu'il y a de plus laid dans l'humanité (la jalousie, l'appât du gain, l'hypocrisie, la manipulation, la trahison…) aura au moins le mérite de permettre à Solange de faire le point sur ses sentiments et de prouver qu'elle sait faire preuve de courage quand une personne qu'elle aime est en danger.
Des relations familiales parfaitement explorées et exploitées…
Je me suis montrée intransigeante avec le marquis n'aimant pas spécifiquement qu'une personne décide pour une autre ce qui est bien pour elle, mais j'ai néanmoins été touchée par l'amour qu'il porte à ses deux filles et à sa défunte femme. D'ailleurs, les relations familiales et les liens forts qui unissent parfois les membres d'une famille sont très bien exploités par l'auteur que ce soit à travers la relation entre le marquis et ses filles, entre Solange et sa soeur Aurore ou encore, entre Childéric et sa soeur Élina.
Respirant la joie de vivre et l'exubérance, Aurore se révèle bien différente de son aînée ce qui ne l'empêchera pas de l'aimer profondément. Seule personne connaissant la vraie nature de la relation entre Solange et Théodore, elle fera tout son possible pour aider sa soeur à réapprendre à vivre au lieu de simplement survivre. Mais c'est la relation entre le chevalier et sa soeur que j'ai trouvé la plus attendrissante d'autant qu'elle permet de voir ce personnage, à l'allure parfois austère, sous un jour nouveau. Avec sa soeur, il semble être une tout autre personne comme si cette dernière révélait le meilleur de lui-même. D'ailleurs, ce changement ne passera pas inaperçu auprès de Solange…
Très malade, Élina n'en cache pas moins une joie de vivre qui la rend lumineuse. Je suis d'ailleurs certaine qu'elle s'entendrait à merveille avec Aurore. Découvrir leurs débuts dans la haute société pourrait être très intéressant, mais loin de moi l'idée de suggérer, peut-être pas très subtilement, à l'auteur de se pencher sur un nouveau roman basé sur ces deux personnages… La relation entre Childéric et sa soeur m'a fait penser à celle entre Mr Darcy et Georgina dans Orgueil et préjugés. On y retrouve la même tendresse, la même envie d'un frère de protéger sa soeur comme un père le ferait et la même complicité. En plus de cette entente, il existe une réelle complémentarité entre le frère et la soeur avec d'un coté, un Childéric d'une grande force physique, mais d'un tempérament chagrin et solitaire et de l'autre, une Élina à la santé fragile, mais d'une gaieté naturelle propice à apporter joie et bonne humeur autour d'elle. A eux deux, ils offrent le portrait d'une famille, peut-être réduite et au passé douloureux, mais aux liens solides.
Un roman porté par une très belle plume…
Le livre fait plus de 400 pages, mais comme toujours avec Stéphane Soutoul, les pages défilent les unes après les autres sans que vous ne vous en rendiez compte. Il faut dire que sa plume, en plus d'être d'une élégance et d'une finesse promptes à satisfaire les amoureux des mots et des belles phrases, est définitivement immersive et addictive. Il lui suffit de quelques mots pour attirer votre attention et de quelques pages pour complètement vous immerger dans son monde et vous donner l'impression que les personnages qui prennent vie et évoluent sous vos yeux sont réels. En d'autres termes, avec Je n'aimerai plus et de manière générale avec Stéphane Soutoul, immersion et addiction garanties !
A noter que la seule chose qui aurait pu me frustrer est que le côté fantastique du roman ne soit pas plus développé. Mais cela ne m'a pas dérangée, car ici ce qui compte, c'est bien plus les relations entre les personnages et leur évolution que l'utilisation de la magie. Et puis, cela semble cohérent avec la personnalité de Childéric qui, suite à un événement dramatique de son passé, préfère ne pas se servir de ses pouvoirs.
Pour conclure, je pourrais poursuivre ma chronique, le roman possédant encore tellement de qualités ou d'éléments dont j'aimerais vous parler… Je finirai donc simplement mon article par vous dire de vous lancer dans la lecture de ce roman. Que vous soyez un amateur de belles romances ou non, il devrait vous séduire, car au-delà du sentiment amoureux que l'auteur a su si subtilement et délicatement retranscrire, il aborde l'amour sous toutes ses formes, l'amour amical, l'amour familial, l'amour qui vous donne des ailes, mais aussi celui qui vous noie dans un abîme de désespoir. de cette lecture, vous en retiendrez également un très beau message d'espoir sur la capacité de chacun à avancer dans la vie malgré l'adversité. du très beau Stéphane Soutoul, sans aucun doute !
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marlene_lmedml
  15 novembre 2017
Quand l'amour se conjugue au passé…
L'existence de Solange fut brisée le jour où Théodore, son premier amour, rendit son dernier souffle. Depuis, la jeune femme s'est muré dans un chagrin sans précédent. Préférant la solitude aux mondanités, Solange se complaît dans son quotidien morne et sans saveur. Il n'y a que son amour pour les livres qui puisse égayer un tant soit peu ses journées… Mais deux ans ont passé depuis la tragédie qui lui a arraché son seul et unique amour, et pour le père de Solange, le marquis de Rousserolle, il est grand temps pour Solange d'avoir un Vertueux, en la personne de Childéric de Frazignac… Un nouveau protecteur qui sera en charge de sa sécurité et de la préservation de sa vertu jusqu'à ce que la jeune femme trouve un mari digne de son rang.
Mais c'est bien mal connaître Solange qui est certaine d'une chose… Elle n'aimera plus… Son amour est entièrement réservé à la mémoire de Théodore. Une certitude qui obscurcit le destin de notre héroïne… Forcée de constater qu'elle vit dans le passé, Solange va apprendre à ses dépends que son avenir est incertain et qu'elle n'a plus toutes les cartes en main si son père décide d'offrir sa main à un noble.Son entourage semble bien décidé à prendre certaines mesures pour qu'elle réponde au us et coutumes qui incombent à une jeune femme appartenant à la noblesse royale. La cohabitation avec Childéric de Frazignac va être éprouvante, Solange n'est pas une jeune femme magnanime… Au contraire, elle va tout faire pour rendre la vie de Childéric impossible, lui prouver qu'à ses yeux, il ne sera jamais plus qu'un indésirable… Mais la guerre ne tarde pas à faire rage, et nos héros pris dans la tourmente vont devoir faire la paix, et qui sait, peut-être apprendre de leurs erreurs mutuelles… Aux côtés de son Vertueux, Solange va être aux prises avec ses émotions.
Ce roman est un véritable rêve éveillé. Ce coup de coeur est particulier, car il a débuté grâce à la couverture de ce roman. Une couverture qui illustre à merveille l'histoire de Solange. Dès les premières lignes, la magie opère. le style de l'auteure est d'une richesse infinie, il sied à merveille avec le contenu de cette romance hors du commun. La plume de Stéphane Soutoul s'est adapté à l'époque qu'il nous décrit. le récit est terriblement bien écrit, j'ai ressenti une sorte d'adoration à la lecture de ce roman. L'équilibre parfait entre les dialogues, les descriptions et la narration. Une narration à la troisième personne qui nous place en tant que spectateur de cette histoire enchanteresse. Un récit à l'intrigue pleine d'émotions, mais aussi avec un côté très aventureux. J'ai aimé la tonalité de ce roman, l'ambiance mêlant passion, destinée et mésaventure.
On se retrouve très vite dans le vif su sujet, on fait connaissance avec Solange, notre héroïne. Elle ne manque pas de caractère, je vous avoue que c'est une jeune femme qui a beaucoup de qualités mais aussi bon nombre de défauts. C'est une jeune femme qui m'a ému, elle a touché le bonheur du bout des doigts avant de perdre l'homme qu'elle aimait… Cette épreuve l'a façonné, elle est devenue l'ombre d'elle-même… Elle ne s'autorise presque rien dans sa vie, elle ne souhaite qu'une chose, la solitude. Se voyant dans l'obligation de subir la présence de son protecteur, Solange va se montrer sous son plus mauvais jour. Elle nous dévoile une facette exécrable de sa personnalité en étant colérique, égoïste et très têtue ! Je vous assure qu'elle méritait parfois d'être secouée !!! Et pourtant cela alimente à merveille l'intrigue du récit et ses interactions avec Childéric. J'ai aimé notre héroïne dès le début, car j'avais envie de la voir évoluer, de la voir ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure. Et surtout de la savoir en paix avec elle-même. Childéric de Frazignac est quant à lui un énorme mystère au début du récit. Que fait-il ici ? Pourquoi a-t-il accepter de devenir le protecteur de Solange ? Qu'a-t-il à y gagner ? Notre héros est très intriguant, je dois dire que son arrivée dans l'histoire m'a marqué. Il dégage un certain magnétisme, est-ce dû à sa condition de Vertueux ? Stéphane Soutoul a réussi à rendre son personnage charismatique avec tout ce que cela implique. Il ne manque pas de nous faire réagir, j'ai été attiré par sa personnalité. Il semble si calme et posé que l'on se demande ce que cela cache. Childéric est un homme patient, attentif et alerte. Et il lui faudra bien du courage pour affronter le fiel de Solange au quotidien. Childéric m'a plus car c'est un homme simple qui a des valeurs qui me sont chères. Il sait aussi être déroutant et espiègle lorsque la situation le requiert.
Les personnages secondaires s'inscrivent à merveille dans l'intrigue palpitante que nous réserve cette histoire. Ici on est vraiment dans le rêve, une intrigue avec beaucoup de rebondissements et une pointe de magie qui confère à l'histoire un aspect enchanteur. J'ai particulièrement aimé Aurore, la soeur de Solange, qui est une jeune femme pleine de vie, de fougue et d'entrain. En effet, à l'opposé de Solange, elle apporte beaucoup de vie et de lumière à l'histoire. Sa relation avec Solange est aussi réconfortante, j'ai aimé le lien qui l'unie à sa soeur. le marquis de Rousserolle est un personnage intéressant et évolutif, j'ai aimé son calme apparent, la compréhension dont il fait preuve envers sa fille. On perçoit l'amour qui se dégage de leurs entrevues. Il n'a pas le beau rôle, car les décisions qu'il prend sont à l'opposées de ce que Solange souhaite… Mais un père a des devoirs envers ses enfants, et parfois il est nécessaire de faire des choix qui sont difficiles. D'autres personnages sauront attiser votre courroux ! Quand d'autres adouciront vos émotions. J'ai eu un gros coup de coeur pour Elina, la soeur de Childéric.
L'intrigue se situe à plusieurs niveaux. Dans ce roman il y a de l'amour, l'amour fraternel et paternel et les sentiments amoureux. Les émotions à vif de notre héroïne sont au centre de l'intrigue, elles seront comme un fil rouge tout au long de l'histoire. Ce roman teinté de magie, nous propulse dans un univers charmant où la noblesse côtoie les gens du peuple. Un univers où la guerre va faire rage. J'ai trouvé l'univers de l'auteur saisissant car sa plume se veut très imagée et lyrique. Aucun obstacle ne vient se mettre en travers du chemin de notre imagination. Tout n'est qu'enchantement. On se retrouve dans les méandres de l'amour, pris au piège de nos propres émotions. Les rebondissements nous apportent beaucoup de rythme, le dénouement est des plus captivant. On se met à espérer, à vouloir comprendre certaines choses… J'ai été emportée dans ce récit qui se veut très poétique par moment. En effet, certains passages sont vraiment fascinants avec des descriptions à couper le souffle. J'ai rêvé de cette époque, de la beauté des paysages, de la complexité des us et coutumes de l'époque.
Stéphane Soutoul nous offre vraiment une romance historique tumultueuse et pleine de charme, menée par des personnages singuliers au caractère bien trempé. Sa plume nous émeut autant qu'elle nous divertit, car l'intrigue laisse la part belle à des aventures de haut vol. Il y a beaucoup de détails qui m'ont plu dans ce roman, rien n'est laissé au hasard, les personnages sont travaillés avec soin autant que les émotions et l'intrigue. La petite touche de magie rend le récit enchanteur pour le plus grand plaisir des lecteurs.
En bref, un coup de coeur qui m'aura valu de belles heures de rêve hors du temps !
Lien : http://www.lmedml.fr/2017/11..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ManonReal
  21 février 2018
Solange de Rousserolle est une jeune femme malheureuse. Agée de dix neuf ans, elle n'aspire qu'à la quiétude que peut lui offrir un roman, assise dans une bibliothèque. Ayant perdu son vertueux (homme au service d'une aristocrate) et premier amour, Théodore, elle ne songe pas un seul instant à se remarier, ce qui ne va pas pour plaire à son père, le marquis de Rousserolle. Celui-ci est tout d'abord déterminé à ne pas la laisser seule, quitte à lui assigner la présence d'un vertueux, en la personne de Childéric de Frazignac, homme d'épée et d'honneur par excellence. Au premier abord, ces deux-là vont se détester, puis se rapprocher progressivement avant de réaliser qu'il y a toujours la possibilité d'un avenir et d'une seconde chance.
Pour ma part, le personnage de Solange m'a parue insupportable mais aussi obstinée et ne manquant pas de sang-froid. Je dis chapeau au chevalier de Frazignac pour être parvenu à supporter toutes ses sautes d'humeur. Malgré tout, le bonheur finit par arriver et c'est l'essentiel! Une très belle romance qui sait transposer sa magie et qui apporte tout l'espoir que l'on peut espérer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
FollowtheReader
  19 décembre 2017
Chronique de Diana :
Tout d'abord un grand merci à Stéphane Soutoul et aux éditions Rebelle qui m'ont offert la possibilité de lire un si joli roman.
Bienvenue dans une époque irréelle où l'amour galant a la place belle mais pas uniquement. C'est aussi un monde féerique et la sublime couverture de ce roman est à l'image même du récit.
Solange est une héroïne qui n'arrive pas à faire le deuil de son bien-aimé Théodore emporté par une mauvaise fièvre. Elle se voit pourtant deux ans après cette perte dans l'obligation d'accepter qu'un Vertueux ne prenne place à ses côtés en attendant qu'elle trouve un époux. C'est ainsi que commence un combat dans l'ombre pour notre jeune demoiselle bien décidée à se débarrasser de ce fauteur de troubles qui tente de s'accaparer la place laissée vide par Théodore. On va dire que Solange est déterminée, à la limite de la ténacité pathologique et que ce côté têtu est une qualité comme un très gros défaut par moment. Elle va mettre en place de nombreuses stratégies pour évincer le chevalier Childéric de Frazignac de son quotidien. Sans grand succès, hélas !
Ce chevalier est un homme austère au premier abord, sa réputation de Vertueux n'est plus à faire et il garde son calme et sang froid en toutes circonstances. Pourtant sa jeune protégée arrive par moment à le pousser dans ses retranchements et il ne sait pas s'il doit l'admirer pour ça ou s'il doit contenir ses envies de lui dire le fond de sa pensée quant à ses réactions immatures et ingrates à son rang.
C'est une vraie romance slow-burn et Solange n'aide pas au développement rapide par son comportement. Dans ce décor se mêlent complot contre le Roi Siméon et guerre avec les Dragonniers. Ce qui met le lecteur toujours dans l'attente du prochain mouvement.
Ce récit donne la part belle aux personnages secondaires. Ils permettent de développer l'amour au sein des membres d'une même famille avec Aurore la jeune soeur de Solange et Elina celle de Childéric. Tout comme l'amour paternel qui déplait à Solange alors qu'elle sait bien que son père ne pense qu'à son bien être. Et enfin l'amour passionnel pour nos héros. Il y a aussi la place de la femme dans une société patriarcale et le fait de vouloir faire changer les choses et les mentalités pour notre héroïne.
Le style de Stéphane Soutoul est tout en douceur et en poésie. J'ai adoré les descriptions qu'il nous propose tout au long de son récit autant pour les personnages que les paysages. Solange et Childéric sont très bien travaillés et ils se révèlent bien plus complexes qu'au premier abord. Ils sont très différents l'un de l'autre pourtant sur certains points ils sont semblables et c'est d'ailleurs ce qui les poussent à se découvrir, à s'apprivoiser et enfin s'attacher.
J'ai aussi trouvé le côté historique bien placé et cette pointe de magie rend l'ensemble épique. Pour moi ce récit est tout en nuances et subtilités. Il laisse son lecteur découvrir les us et coutumes de cette époque. Il met pourtant en avant le côté moderne et rebelle de Solange contre l'archaïsme de certaines traditions.
Pour terminer je dirai que c'est vraiment une excellente romance qui fait voyager et rêver son lecteur. Stéphane Soutoul prouve qu'il sait écrire de tout et que chaque roman est unique en son genre.
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
boulimiquedeslivres
  26 octobre 2017

Cette fois, Stéphane Soutoul change de registre pour s'essayer à la romance historique et ce que je peux vous dire c'est qu'il s'en sort très bien.

Celui-ci nous laisse assister à la rencontre de deux personnes si différentes et si semblables à la fois. Deux personnes qui vont devoir apprendre à s'apprivoiser à coups de gifles et de remarques acerbes. Mais surtout, deux personnes malheureuses, bloquées dans le passé, qui vont devoir apprendre à aimer de nouveau.

Solange est une jeune femme et aristocrate de dix-neuf ans. Son rang l'oblige à avoir un Vertueux (un protecteur doté de pouvoirs magiques) à ses côtés jusqu'au jour de ses fiançailles. Théodore était son Vertueux depuis l'enfance et son grand amour jusqu'à ce que la fièvre l'emporte. Depuis, elle refuse qu'un autre gardien lui soit attribué. Son père, le marquis de Rousserole ne l'entend pas de cette oreille et recrute Childeric, chevalier de Fraziniac.

Dès lors, Solange va tout faire pour se débarrasser de cet importun...

Sur une bonne moitié de ce roman, Solange nous apparaît comme une enfant gâtée, capricieuse et caractérielle. Plus d'une fois, j'ai eu envie de l'étrangler et même son amour pour les livres n'arrivait pas à compenser son comportement dédaigneux et insupportable. Heureusement, l'auteur a su, petit à petit, nous dévoiler son véritable visage. Nous découvrons alors une jeune femme forte, entêtée, mais surtout honnête et qui déteste l'injustice.

Childéric est mon coup de coeur dans ce livre. Les descriptions données par l'auteur m'ont permis de me le visualiser immédiatement et il possède toutes les qualités que j'affectionne particulièrement. Sombre, taciturne, puissant, mais avec une petite touche de douceur.

J'aurais aimé pouvoir lui discerner une médaille face à sa capacité à rester de marbre devant sa protégée. Il est très mystérieux, mais en même temps très malin.

Ne faillit jamais à son devoir, malgré les circonstances. Croyez-moi, il sera vous surprendre.

Toutes les femmes devraient avoir un Childéric pour les protéger.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Entre Aurore et sa fraîcheur contagieuse (j'espère que le tome 2 lui sera consacré), la jeune Elina qui nous offre une bonne leçon de vie et Bertelius de Louvelois que l'on déteste du début jusqu'à la fin, ces derniers vous marqueront, chacun à leur manière.

La plume de Stéphane Soutoul est très addictive. Non seulement il dose parfaitement les descriptions ce qui nous permet de nous immerger dans son univers sans que son texte ne souffre de longueurs, mais en plus l'humour est très présent, tout comme l'action (surtout dans la deuxième partie).

La romance en elle-même est très réaliste, elle s'installe en douceur et avec justesse. Je n'ai eu aucun souci à croire aux sentiments développés par les protagonistes.

Personnellement, pour que cette histoire devienne un coup de coeur, j'aurai aimé une intrigue secondaire un peu plus étoffée.
Toutefois, Je n'aimerai plus n'en reste pas moins un merveilleux moment de lecture. J'ai refermé ce livre le sourire aux lèvres, que demander de plus ?

En bref, une très belle romance qui ravira autant les amateurs du genre que les plus récalcitrants.

Boulimique des livres
Lien : http://boulimiquedeslivres.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   15 novembre 2017
Solange avait hérité des mêmes prunelles couleur chocolat que lui. Elle connaissait bien ce regard paternel qui pouvait être aussi bien doux et tendre que traversé par de terribles orages. Et en ce moment, la tempête guettait dans les méandres de ses yeux craints et adorés par-dessus tout.

-Je ne vais pas tarder à m’occuper du cas de ta sœur. Toutefois, cela se fera en temps et en heure, déclara Ebroïn. Je sais pertinemment qu’elle a aussi besoin d’un Vertueux pour veiller sur sa dignité. Son tour viendra bien assez tôt, ne te fais aucun souci à son sujet. Mais pour l’heure, c’est toi qui m’intéresses, ma rêveuse du soir.

Ma rêveuse du soir… Le marquis avait attribué ce surnom affectueux à sa fille aînée à cause de sa manie de contempler des heures durant les étoiles. Bien avant la mort de Théodore, Solange aimait déjà scruter le ciel enténébré et son astre d’argent. Cela lui donnait l’occasion d’imaginer d’autres mondes et de laisser son esprit vagabonder au gré de ses rêveries qui n’appartenaient qu’à elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   22 octobre 2017
Elle voulait être seule pour trouver refuge entre les pages des livres et la douceur de ses souvenirs. Revivre encore et encore, à l’infini, ces heures de passion dont elle ne connaîtrait plus jamais l’ivresse… Était-ce là trop demander que de respecter son besoin de solitude ? La présence constante des hommes ne lui disait rien, qu’ils soient mercenaires, barons, ou même grands seigneurs.
Mais cette prédilection pour une vie simple, loin de la tourmente du monde et de ses contraintes, échappait de toute évidence à son père qui ne l’avait pas comprise. Ou éventualité plus affligeante : il refusait peut-être de prendre en considération les états d’âme de ses filles ! Se pourrait-il qu’à ses yeux, seule ait de l’importance la réputation de sa famille, de son nom ainsi que la pérennité de son sang ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 octobre 2017
En cet instant, sa sœur de quatre ans plus jeune lui apparut si lumineuse et pleine de vie… De grands yeux verts de jade, une longue natte blonde qui se balançait dans son dos, quelques mèches dorées éparses ondulant sur son front, un visage finement ciselé… Il y avait une innocence juvénile dans la beauté de cette dernière. Elle ressemblait à s’y méprendre à l’une des poupées aux joues rondes qu’elle se plaisait à collectionner depuis l’enfance. Et puis, sa bonne humeur était contagieuse, si bien que peu de gens pouvaient résister à son charme pétillant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ManonRealManonReal   21 février 2018
"Solange n'appréciait pas que l'on vienne la déranger lorsque le soleil s'éclipsait derrière la ligne d'horizon pour rejoindre sa tanière".
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   22 octobre 2017
Faire l’amour avec Childéric était une expérience riche en contrastes. La fougue, les rythmes plus nonchalants, des positions que ses précieux romans n’évoquaient qu’avec de chastes allusions… Jamais elle n’aurait cru que ses cinq sens seraient mis à contribution dans un tel tourbillon de sensualité.
Sentir la virilité de Childéric se mouvoir en elle avait agi comme le plus addictif des aphrodisiaques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : magieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1104 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre