AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le cycle du corbeau (La prophétie ... tome 2 sur 4
EAN : 9782012034099
480 pages
Hachette Black Moon (20/11/2013)
4.25/5   55 notes
Résumé :
Les lignes de ley – ces courants d’énergie spirituelle qui relient en ligne droite les lieux sacrés de la planète – ont été réactivées aux environs de Cabeswater. Rien ne sera plus pareil pour Ronan, Gansey, Blue et Adam. Ronan sombre de plus en plus profondément dans le monde des rêves, et ses rêves s’immiscent dangereusement dans le réel. Gansey, quant à lui, tente de réunir les pièces du puzzle Cabeswater. Mais il n’est pas seul sur cette piste : de sinistres ind... >Voir plus
Que lire après Le Cycle du corbeau, tome 2 : Les Voleurs de rêvesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,25

sur 55 notes
5
5 avis
4
9 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis
Bien que les défauts que j'ai trouvés dans le tome un du Cycle du corbeau sont toujours plus ou moins présents, il y a du mieux ici, et je suis bien contente d'avoir donné une seconde chance à la saga. J'espère que la suite sera crescendo concernant mon intérêt en tout cas.

Maintenant que les choses sont bien en place, même si le manque d'action est toujours présent, il est beaucoup plus facile de se prendre au jeu. D'une part parce que la quête de Glendower est beaucoup plus active. Avec les derniers événements les cinq amis ont pas mal secoué Henrietta, la ville où ils résident. La ligne de ley est instable, Adam part en vrille, Ronan découvre de plus en plus comment gérer ses pouvoirs, des hommes peu recommandables débarquent… Les choses avancent mais certainement pas comme nos héros l'auraient voulu. Beaucoup d'obstacles autant à l'extérieur qu'à l'intérieur de leur petit cercle.

Alors oui, il y a une lenteur dans l'avancée des événements. Nous avançons, mais clairement, on sent que les deux prochains tomes vont poursuivre cette quête et que Glendower n'apparaîtra pas tout de suite. Maggie Stiefvater prend ainsi le temps de bien étayer son univers et de construire la psychologie de ses personnages. Il y a d'ailleurs une excellente évolution à ce niveau-là. Je n'apprécie toujours pas Adam que je trouve très antipathique, mais on arrive à le comprendre. Pour les quatre autres, je les aime vraiment énormément. Leur dynamique, leur loyauté, les liens qui se sont tissés entre eux, leurs personnalités. Noah, Gansey, Blue et Ronan sont des personnages pour qui je fonds sans aucun souci, et une fois réunis, c'est un peu comme une cerise sur le gâteau.

Pour l'intrigue, on se focalise beaucoup sur Ronan et ses pouvoirs. Ce que j'ai particulièrement apprécié. C'est original et cela nous permet d'en apprendre plus sur sa famille également. Je ne dirais pas que l'on découvre le personnage par contre, car pour moi le premier tome faisait déjà très bien le job. Cependant, on arrive à mettre des mots sur sa colère par exemple, sur ses envies, sa vision de la vie. Il a toujours ce sal caractère mais il n'en reste pas moins encore plus attachant.

Pour le triangle amoureux par contre… Alors oui, de base, je ne les aime pas, donc clairement, je ne vais pas dire le contraire, même si du point de vue psychologique, c'est très bien mené. Je trouve cependant qu'il y a un peu trop de drame autour de nos trois héros. Avec tout le reste, j'aurais apprécié qu'il y ait moins de tensions et que chacun puisse trouver du réconfort soit amical, soit amoureux. C'est peut-être mon plus grand regret avec la saga, même si on nous prévient dès le départ.

Un nouveau personnage fait son arrivée également. Etrange à bien des égards mais étrangement attachant aussi. En fait tout est étrange le concernant. Je veux dire qui annonce à tout va qu'il est tueur à gage et qui prend la chose comme s'il avait dit « je suis fleuriste ! » ? C'est déroutant, mais cela ajoute une dose de folie douce qui va très bien avec l'univers. Hâte de voir ce que les choses donneront par la suite.

Car oui, la fin de ce second tome du Cycle du corbeau se finit aussi sur une révélation assez dramatique. Maggie Stiefvater a le don pour donner envie de lire la suite de son histoire en nous déposant des petites bombes juste à la tout dernière page. C'est malin, j'avoue, même si le procédé peut aussi être irritant. Je vais faire une petite pause dans ma lecture de la saga, mais je vais y revenir rapidement car clairement, ma curiosité est piquée, et puis je ne peux décemment pas abandonner des personnages aussi attachants. J'espère que la suite saura me convaincre par contre.
Commenter  J’apprécie          290
Ahhh ! Je dois bien avouer que les choses m'ont paru beaucoup moins compliquées avec Les Voleurs de Rêves. À présent je sais ce qu'est une ligne de Ley, qui est Glendower et dans cette suite nous en apprenons même un peu plus sur les mystères entourant la forêt magique de Cabeswater. J'étais même plutôt impatiente de retrouver Blue et les garçons, en connaitre un peu plus sur chacun d'eu et comprendre mieux aussi les relations qui les lient et notamment celle qui se dessinait entre Adam et Blue lors du premier opus. Et je n'ai pas été déçue…

À l'instar du premier tome j'ai eu quelques difficultés à entrer dans cette nouvelle histoire. Entre les rêves et la réalité, je n'ai pas tout de suite bien saisie la capacité de Ronan (bien qu'elle nous soit déjà annoncée dans le tome1…). C'est pareil pour Adam, j'ai eu quelques incompréhensions concernant les changements opérés en lui depuis son escapade en solitaire à Cabeswater. Heureusement ces deux petits points négatifs sont vite oubliés lorsque nous entamons le deuxième tiers du roman. Car ce second tome est beaucoup plus fournis en rebondissements et actions, le danger est bien plus présent. Il guette de plusieurs manières nos héros qui n'hésitent pas à se mettre volontairement en danger pour se secourir les uns les autres et cela malgré quelques désaccords. Et oui nos quatre corbeaux ont bien dû mal à se comprendre dans cette suite !! le passé de Ronan est effroyable mais également passionnant, ce personnage recèle de surprise et derrière son masque de tête brulée antipathique se cache finalement un être intéressant détenant beaucoup de qualité. Ce roman tourne beaucoup autour de Ronan et de son pouvoir, il fait clairement parti de l'intrigue de ce deuxième opus, c'est le héros de l'histoire ! Adam quand à lui m'a plus d'une fois irrité, ces sautes d'humeur (au début incompréhensibles) et sa manière de se renfermer sur lui-même malgré l'aide et l'amitié que son entourage déploie m'a bien exaspéré. J'ai eu de la peine pour lui mais j'ai fini pas comprendre son dilemme intérieur et on peut dire qu'il se rattrape bien vers la fin… Gansey fidèle à lui-même, intelligent, compréhensif et prêt à tout pour sauver ses amis…je suis morte de trouille à l'idée que la vision de Blue sur le chemin des morts au début du premier tome s'accomplisse… Noah fait quelques apparitions, il est peu présent mais son personnage reste important. Blue s'affirme également auprès de ses amis, elle commence à entrevoir ce qu'elle veut vraiment et cela la fait beaucoup souffrir. Parce qu'elle ne souhaite pas mettre de la discorde entre les garçons mais surtout et avant tout parce qu'elle refuse de voir la prophétie concernant le sort de son premier amour se réaliser. Sa mère, ses tante et cousines apportent toujours autant à l'histoire, leurs échanges est toujours drôles, les situations cocasses, Mara a plus d'un tour dans son sac, elle m'a beaucoup surprise !!

Pour aider ses amis, Gansey n'a pas le choix il doit mettre la quête de Glendower de côté. Mais attention ce n'est pas pour autant que le côté ésotérique et magique de cette histoire l'est également…loin de là ! Il est même amplifié grâce au surprenant pouvoir de Ronan. Noah rode de temps en temps, incapable de maîtriser ses apparitions dues à son état de fantôme, ses interventions donnent quelques fois des situations assez amusantes et étranges au roman. Tout comme le domaine des Granges qui m'a beaucoup fait penser au château de la belle au bois dormant…mais chuuutt ! (je n'en dirai pas plus !!)

J'ai trouvé le style et l'écriture de Maggie Stiefvater beaucoup fluide dans ce second tome que dans le premier. J'ai même retrouvé un peu de son côté poétique que j'avais tant aimé dans la trilogie Frisson… Un grand hourra ! Et enfin la prophétie du baiser commence à faire parler d'elle….

En bref : Les voleurs de Rêves est une excellente suite, beaucoup moins confuse que le premier tome et bien plus fournie en rebondissement. Entre fiction et réalité le lecteur suit les aventures de cinq personnalités totalement contraires mais indubitablement fidèles les unes aux autres. La magie étendue dans cette histoire nous envoûte et donne le ton dès les premiers chapitres. Et à la fin on en demande encore et j'ai comme l'impression que le retour de Glendower se fera dans le troisième opus déjà très attendue pour moi !!!
Lien : http://www.a-lu-cine.fr/les-..
Commenter  J’apprécie          50
Je commence à devenir accro... Je comprends de mieux en mieux pourquoi, même après autant d'années depuis sa sortie, cette saga a encore une immense fanbase (hors France encore une fois). Ce tome 2 a été un énorme coup de coeur. Il se concentre davantage sur Ronan, un personnage qui m'a beaucoup intrigué dans le premier tome, et j'espérais en apprendre davantage sur son histoire et sa famille. Donc, ce deuxième tome centré sur lui a été un vrai plaisir à lire. L'ambiance y est beaucoup plus sombre, il y a peu d'avancées au niveau de l'intrigue principale, mais tant de choses se passent au niveau des relations entre les personnages et de leur évolution. la romance y est encore une fois peu présente, mais cela fait encore plus apprécier les bribes d'interactions qui font avancer cet aspect de l'histoire.

Ces personnages sont très bien développés, et tout est dans la subtilité, rien n'est exposé de manière explicite. Certains passages demandent un peu de lecture entre les lignes pour être pleinement compris. Je pense que c'est peut-être pour cela que cette saga n'a pas très bien marché. J'ai l'impression qu'elle a été vendue comme de la littérature jeunesse, alors qu'elle relève plutôt du young adult. Il faut un peu plus de maturité pour pouvoir apprécier pleinement tous ses aspects.
Commenter  J’apprécie          90
Gansey, Ronan, Adam et Blue suivent la ligne de Ley qui devrait les conduire à la tombe du Roi Corbeau et ouvrir le champ des possibles. Mais la mort rôde autour de chacun des héros. Blue ne peut toujours pas embrasser de garçon sous peine d'entraîner sa perte, Adam perçoit d'étranges ombres dans les miroirs, Ronan ramène d'inquiétantes créatures de ses songes. Alors que Blue s'interroge sur ses sentiments, chacun cherche sa place dans ce monde étrange. Gansey est tiraillé entre son milieu et ses amis, Adam souhaite réussir socialment, Ronan cherche à comprendre l'héritage paternel... le destin est-il vraiment tout tracé ou reste-t-il une possibilité pour les jeunes gens de s'en échapper?

Maggie Stiefvater tisse avec maestro la destiné de ses héros. Un roman fantastique, qui mêle ésotérisme et aventure, qui emporte le lecteur dans un monde étrange mais parfaitement contrôlé par une écriture de qualité. Chaque personnage a de multiples facettes qui se révèlent peu à peu à l'image du tueur à gages amateur de poésie. L'apothéose finale de ce second tome révèle une partie des secrets des héros. Une série à lire absolument !

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          110
Toujours un coup de coeur, The Raven Cycle m'a complètement envoutée par son monde et l'histoire de ses personnages !

A présent que la ligne de ley a été réactivée, tout n'est plus comme avant.
Cabeswater a disparu, et avec elle, Noah chaque jour un peu plus.
Gansey cherche toujours à savoir où se trouve Glendower.
Blue tient toujours à n'embrasser aucun garçon et ne sait donc plus comment réagir face aux réactions d'Adam qui a beaucoup changé depuis la réactivation de la ligne de ley.
Et Ronan rapporte de plus en plus de choses du monde des rêves dans le monde réel.

J'admets que la romance est toujours aussi peu présente que dans le premier tome, mais personnellement ça ne m'a pas plus dérangé que ça, je suis contente des petits moments que partagent Gansey et Blue entre eux, et même si j'espère en avoir un peu plus, c'est aussi très intéressant de découvrir la capacité de Ronan à rapporter des choses du monde des rêves dans le monde réel.

Ronan est un personnage qui m'a beaucoup intrigué dans le premier tome et j'espérais en découvrir plus sur son histoire et sa famille, donc ça a été un vrai plaisir de lire ce deuxième tome beaucoup plus centré sur lui, mais aussi sur Adam.

Dès le début, j'ai eu du mal avec le personnage d'Adam, il y avait toujours quelque chose qui me dérangeait chez lui, et en commençant ce tome, ça ne s'est pas vraiment amélioré. Mais je dois dire qu'arrivée à la fin, pour je ne sais quelle raison, j'ai commencé à beaucoup plus l'apprécié. Pas autant que les autres personnages, mais tout de même un peu plus qu'au départ.

L'action et les rebondissements sont toujours aussi présents dans le roman, et on fait d'ailleurs la connaissance de nouveaux personnages comme la famille de Ronan, Kavinsky, un autre élève d'Aglionby, Orpheline qui est toujours présente dans les rêves de Ronan, ou encore l'Homme Gris qui est à la recherche du Greywaren.
On rencontre notamment la famille de Gansey même s'ils n'ont été que très vite présents.
Et par ailleurs, avec l'apparition de l'Homme Gris, les membres de la famille de Blue agissent beaucoup plus aider les garçons que dans le premier tome.

Comme la dernière fois, Maggie Stiefvater termine le livre avec une grosse révélation qui me laisse toutefois un peu perplexe.
Je me demande comment vont évoluer les relations par la suite et je pense que je vais très vite me lancer dans le troisième tome en anglais pour le savoir !

Encore une fois, on est happé par l'histoire et c'est très difficile de s'en détacher avant d'avoir fini le livre !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Les secrets sont des choses étranges.
Il en existe de trois sortes. Pour la première, que tout le monde connaît, il faut au moins deux personnes : une pour garder le secret, et une autre pour l’ignorer. La deuxième comprend des secrets plus obscurs, ceux que l’on se dissimule à soi-même. Chaque jour, des milliers de gens taisent des milliers de choses à d’éventuels confesseurs, sans que quiconque se doute que toutes ces révélations inavouées se résument en trois mots : j’ai peur. Puis il y a la troisième sorte de secrets, les mieux cachés. Personne ne se doute de leur existence et, si quelqu’un les a connus autrefois, il les a emportés dans sa tombe. Certains, inutiles, hermétiques et solitaires, restent à jamais inconnus, faute de gens pour les découvrir. De loin en loin, il arrive qu’un secret le demeure parce qu’il s’avère trop vaste pour que l’esprit le saisisse. Trop étrange, trop immense, trop terrifiant à contempler.
Commenter  J’apprécie          90
J'ai voyagé dans le monde entier, dit-il enfin sans détacher les yeux du paysage. J'ai visité plus d'un pays par année de ma vie. En Europe, en Amérique du Sud... J'ai vu les montagnes les plus hautes, les fleuves les plus larges, les villages les plus pittoresques. Je ne dis pas ça pour me vanter, mais parce que j'essaye de savoir pourquoi, après avoir vécu tout ça, je me sens chez moi seulement ici. C'est le seul endroit qui est le mien.
Commenter  J’apprécie          120
En entrant au 300 Fox Way, le Gansey de papier glacé trop sûr de lui qu’elle avait rencontré la première fois se muait en spectateur plein de modestie et de passion, bien qu’inapte aux arts de l’intuition. Il ressemblait à un touriste privilégié dans une contrée sauvage : flatteusement curieux, inconsciemment insultant et parfaitement incapable de survivre par ses propres moyens.
Commenter  J’apprécie          70
Se débarrasser de son identité s’avérait plus difficile qu’on pouvait le croire, mais il était plus patient et plus persévérant que la plupart des gens. D’ordinaire, on abandonne son identité pour une autre. Lui ne voulait être personne. Nulle part.
Commenter  J’apprécie          90
Les secrets sont des choses étranges.
Il en existe de trois sortes. Pour la première, que tout le monde connaît, il faut au moins deux personnes : une pour garder le secret, et une autre pour l’ignorer. La deuxième comprend des secrets plus obscurs, ceux que l’on se dissimule à soi-même. Chaque jour, des milliers de gens taisent des milliers de choses à d’éventuels confesseurs, sans que quiconque se doute que toutes ces révélations inavouées se résument en trois mots : j’ai peur.
Puis il y a la troisième sorte de secrets, les mieux cachés. Personne ne se doute de leur existence et, si quelqu’un les a connus autrefois, il les a emportés dans sa tombe. Certains, inutiles, hermétiques et solitaires, restent à jamais inconnus, faute de gens pour les découvrir.
De loin en loin, il arrive qu’un secret le demeure parce qu’il s’avère trop vaste pour que l’esprit le saisisse. Trop étrange, trop immense, trop terrifiant à contempler.
Nous avons tous des secrets dans notre vie. Nous sommes tour à tour gardiens et dupes, joueurs et joués. Des secrets et des cafards : en définitive, rien d’autre ne nous survivra.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Maggie Stiefvater (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maggie Stiefvater
Maggie Stiefvater - Fusion .Maggie Stiefvater vous présente son ouvrage "Fusion" aux éditions Hachette.http://www.mollat.com/recherche/auteur/%20Maggie%20Stiefvater.htmlNotes de musique : Anton von Webern - 1 Im sommerwind
autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (135) Voir plus



Quiz Voir plus

Frisson

Comment s'appellent les personnages principaux ?

Isabelle et Jack
Sam et Beck
Sam et Grace
Grace et Rachel

8 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : Les loups de Mercy Falls, tome 1 : Frisson de Maggie StiefvaterCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..