AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2603016954
Éditeur : Delachaux et Niestlé (26/08/2010)

Note moyenne : 4.73/5 (sur 15 notes)
Résumé :
La nouvelle édition du guide de référence des passionnés d'oiseaux.
Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient : 900 espèces décrites.

Le présent ouvrage traite de l’ensemble des oiseaux qui nichent ou peuvent être observés régulièrement en Europe, en Afrique du Nord, ainsi que dans une grande partie du Moyen-Orient. 713 espèces sont décrites dans le corps de l’ouvrage.
La nouvelle édition, augmentée de 48 pages, décrit 41 nouvelles espèce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nastasia-B
  11 novembre 2015
Non loin de chez moi, il y a une belle forêt toute colorée d'or, de pourpre et d'ocre pour quelques jours encore. Avant qu'elle ne se dépouille totalement de ses mille joyaux, c'est un véritable émerveillement que cette forêt parsemée de plans d'eau plus ou moins grands, vestiges d'une intense activité d'extraction de ballast. Auprès de l'un de ces étangs, j'aime à me rendre, par un matin calme, quand la nature est, comme aujourd'hui, si belle et qu'elle se livre aux regards impudiques qui la dévoilent de pied en cap.
Çà et là, des troncs ont chu, baignant leur large et ancienne ramure sur les berges ou plus avant dans les eaux qui peuvent atteindre une assez belle profondeur en raison du creusement délibéré de telles dépressions. Ces troncs, petits ou gros, vivants ou morts, dans leur port horizontal sont autant de merveilleux perchoirs qui ravissent une multitude d'oiseaux aquatiques.
Ce matin, le 11 novembre, un magnifique soleil blond survolant la surface des eaux éclairait en douceur et en subtilité tous ces nuages de feuilles qui se massaient sur les bords en se réfléchissant au loin, et dont les nuances allaient du vert finissant à l'ocre brun en passant par le moelleux éclatement des jaunes.
Une foule d'oiseaux profitaient, comme moi, de se spectacle rare et apaisant, moi pour les observer, eux, pour s'apparier. C'est en effet la grande période des parades nuptiales. Les mâles des différentes espèces de canards arborent désormais leurs si belles couleurs qu'ils avaient perdues durant l'été.
Outre les sempiternels canards colvert et foulques macroule, on y voyait le spectacle toujours si grandiose et ravissant du rituel de la pariade chez le canard chipeau. Un fort élégant mouvement de tête partant le bec dans l'eau et s'élevant de toute son amplitude jusqu'à se que le front touche presque l'insertion des ailes, émettant au passage une note flûtée et soulevant une goutte d'eau au dessus de sa tête.
J'avais oublié combien cette parade nuptiale du mâle chipeau ressemble à celle du mâle sarcelle d'hiver.
Les colverts tournoyaient régulièrement au-dessus de l'étang avant de se reposer à quelques dizaines de mètres de leur point d'envol. Trois ou quatre mâles se relayaient pour épuiser une femelle jusqu'à son acceptation de l'accouplement.
Les foulques, de leur vol gauche et bruyant, couraient sur l'eau plus qu'elles ne volaient et s'ébattaient avec force éclaboussures dans un but manifestement similaire aux quelques autres espèces.
Chose plus rare et plus discrète, les timides fuligules morillon, une petite dizaine de juvéniles, m'a-t-il semblé, s'engageaient dans leur toute première parade nuptiale avec moult plongeons.
Des grèbes, petits et grands, accompagnaient cette performance. Il s'agissait du minuscule grèbe castagneux et de son grand cousin le grèbe huppé.
Le spectacle n'eût pas été total sans la ronde ténébreuse des grands cormorans qui s'attardent souvent sur les troncs les plus éloignés, ailes déployées et jabot au vent. Certains, même, s'oublient de longs moments sur les branches hautes des chênes, des saules ou des peupliers qui surplombent l'étang.
Tout ce spectacle m'a fait penser à un sublime ouvrage de peinture de Maynard Reece, qui malheureusement n'est plus édité, et qui s'intitulait La Féérie Des Oiseaux D'Eau.
Vous aurez probablement constaté que j'éprouve un rare et intense plaisir égoïste à mes sorties ornithologiques et j'ai toujours dans mon sac mes deux fidèles compagnons : ma paire de jumelles et mon guide ornitho.
Le seul, l'unique, le vrai guide de terrain. Précis, commode, exhaustif, maniable, clair, superbe, sobre tout en étant détaillé, en un mot, indispensable (et inégalable mais cela fait deux mots !). D'autres guides ont leur charme et leurs qualités, mais quand vous aurez essayé celui-ci, vous ne jurerez que par lui. Les illustrations de Killian Mullarney sont exceptionnelles (j'aime un peu moins celles de Dan Zetterström). Je vous le conseille donc, lui plus que tout autre, mais ce n'est là que mon avis, un tout petit avis sous le soleil de novembre, c'est-à-dire, bien peu de chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          697
psycheinhell
  09 juillet 2012
Recommandé (et testé in situ) par les bénévoles de la sympathique ADEV (l'Association pour la Défense de l'Environnement Vendéen, qui gère l'Observatoire des oiseaux du marais d'Olonne), ce guide bien complet est devenu un nouveau et apprécié compagnon de marche et de nature watching, m'accompagnant en l'espace d'une semaine sur les traces de goélands, mouettes rieuses, blanches aigrettes, avocettes élégantes, rapides gravelots à collier interrompu et autres beautés ailées des rivages, soufflant des noms sur mes rencontres de hasard et d'émerveillement, telle la huppe fasciée au beau ramage déployé au détour d'un sentier de côte. Présence improbable, il s'avéra précieux jusque sur les aires d'autoroute, pour permettre à la ci-devant illettrée de la nature de savoir qu'elle pourchassait de sa curiosité un bruyant pinson des arbres, ou que le cercle de piafs qui l'entoura au coeur d'une haie pour commenter (ou insulter ?) son art de pisser dans les bois était composé de chardonnerets élégants...
Bref, un compagnon de marche qui porte bien son nom de guide – mais que les débutants dans mon genre devront prendre le temps d'apprivoiser, l'approche taxonomique et le grand nombre d'espèces présentées pouvant laisser le novice un peu perdu sur le terrain. C'est l'occasion de s'aiguiser le regard au fil des pages et des plumages !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
manu_deh
  15 décembre 2014
Le meilleur guide de terrain permettant l'identification des oiseaux d'Europe. Conviendra aux amateurs comme aux "pros".
Tant les illustrations que les textes sont précis et clairs.
Le compagnon indispensable de tout naturaliste désirant identifier les oiseaux qu'il croise en ballade.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   18 novembre 2012
Férale : se dit d'une population d'oiseaux introduits parvenant ensuite à nicher sans l'aide de l'Homme.
Commenter  J’apprécie          190
autres livres classés : ornithologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2637 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre