AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351804503
Éditeur : Taïfu Comics (25/11/2010)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Tu veux sortir avec moi, Seryô ?
Lundi matin devant le portail du lycée, Yuzuru Shino, élève de
terminale, s’adresse à Tôji Seryô de deux ans son cadet. Ce dernier est réputé pour accepter de sortir avec la fille qui lui demande, en début de semaine, mais qui stoppe toujours la relation le week-end venu.
C’est donc un peu par jeu et par provocation que Shino lui fait cette proposition, marquant le début d’une troublante semaine pour les deux gar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Tiboux
  26 mai 2014
Entre nous, cela remonte seulement à quelques années que je lis pour le plaisir. Jusqu'à présent, je m'intéressais qu'aux romans. Vu que mon univers est bien défini, j'avoue éprouver des difficultés à aller vers l'inconnu même si l'envie est présente. Depuis un moment, j'ai pris la résolution de tester les bandes dessinées, les mangas ainsi que des supports vers lesquels, je n'irai pas spontanément.
Dans cette chronique, il est question de mangas. Il est vrai que j'en ai quelques-uns dans la PAL. Néanmoins, il m'a fallut du temps pour me balancer. Je ne sais plus comment j'ai eu vent de la saga Seven Days. Attirée par ce titre, j'avais commencé une lecture en ligne sur le site de Taifu. Honnêtement, j'avais bien accroché puisque j'avais acheté directement les deux volets. Bien entendu, je n'avais pas immédiatement plongé dedans. Par contre, je savais que le jour où je me lancerai, Seven Days serait mon baptême. Figurez-vous que je ne me suis pas trompée au bout du compte.
Au début, j'ai eu du mal à suivre les aventures de Yuzuru et Tôji car la lecture s'effectue différemment qu'avec les romans traditionnels. En effet, avec les mangas, on procède à l'inverse de la lecture française. Par ailleurs, au lieu de lire de gauche vers la droite, on lit les bulles de droite vers les gauche. En premier lieu, c'est perturbant car je n'ai pas l'habitude vu que ce n'est pas un réflexe naturel. Pour ce faire, j'ai pris du temps pour apprivoiser la lecture japonaise. Il m'est également arrivé de relire plusieurs fois les mêmes bulles afin d'être certaine d'avoir compris ce que je lisais, être sûre d'avoir loupé aucune information.
Dès que j'ai acquis mes premiers repères, cela fut plus facile de profiter de l'histoire.
En l'occurrence, j'ai apprécié le scénario de base où tout commence à partir d'un défi anodin. Au départ, c'était juste pour voir, pour se challenger en quelque sorte... Franchement, j'aime beaucoup le fond de cette histoire. C'est mignon d'assister à l'éveil de sentiments entre deux personnes. Entre nous, je ne suis pas certaine qu'on puisse tomber amoureux en une semaine. Cependant, l'idée est séduisante, c'est l'essentiel.
De plus, j'adore le coup de crayon de Rihito Takarai.
Les traits sont fins et délicats. Bien entendu, je ne m'y connais pas encore. Néanmoins, les dessins n'agressent pas mes yeux comme cela fut le cas avec certains comics. Les expressions des personnages sont nets. L'environnement est bien représenté dans l'ensemble. Je me suis sentie à mon aise dans ce premier manga. Cette romance entre deux adolescents m'a charmé tout simplement. C'était attendrissant d'assister à la naissance de leur relation. Donc, cet essai est particulièrement concluant.
Par ailleurs, j'apprécie que les couvertures soient en couleur. Je trouve dommage que toutes les planches soient en noir et blanc. Un peu de couleur ne m'aurait pas dérangé bien au contraire. Cela aurait ajouté un peu plus de vie à Seven Days. Ne considérez pas cela comme un défaut ou un reproche. A mes yeux, ce manga est juste parfait.
Retenez que l'ensemble m'a séduite, que mon baptême est un succès et que je suis en phase de poursuivre mon aventure au pays des bulles. J'ai l'impression que le Yaoi serait susceptible d'envahir mon univers. Peut-être que je m'avance un peu... Toujours est-il que j'ai l'intention de retrouver prochainement Rihito Takarai pour de nouvelles péripéties. Est-ce que son crayon me plaira tout autant ?! Je l'espère. En fait, je ne suis pas inquiète.
Lien : http://bookmetiboux.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
magireve
  12 décembre 2018
Avec sa couverture apaisante et délicate, Seven days Monday-Thursday m'a très vite attiré. Il s'agit du premier manga shonen-ai (ce qui signifie que le manga met en scène une romance platonique) que j'ai lu, et il me laisse de très bons souvenirs par son histoire certes simple, mais débordante de réalisme et de subtilités. Toji Seryo est un lycéen désinvolte très populaire: chaque lundi, il accepte de sortir avec une fille pendant une semaine dans l'espoir de nouer une relation durable et stable. Cependant, le jeune homme s'avère malchanceux. Son comportement intrigue Yuzuru Shino, âgé de deux de plus que Seryo, qui lui propose de sortir avec lui pendant une semaine. Tout me plaît dans ce manga: l'intrigue, la densité psychologique des personnages, le coup de crayon de l'auteur... cet ouvrage dresse le bilan des problèmes sentimentaux auxquels se heurtent les adolescents et ce, quelle que soit leur orientation sexuelle: on retrouve le questionnement métaphysique, les interrogations au sujet de la perception que l'autre à de nous, la peur de souffrir et de faire souffrir, celle de s'engager, l'envie de plaire et d'être aimé. Les portraits des deux adolescents sont d'ailleurs très bien dressés: d'un côté, nous avons Yuzuru, impulsif, spontané, impétueux et obstiné, de l'autre, nous avons Seryo: plus terre à terre, calme et sérieux, il est le parfait contraire de Yuzuru. Très complémentaires, ces deux personnages évoluent très bien côte à côte. le graphisme est très doux et correspond très bien au climat du manga. Les paysages sont très agréables à contempler, et les regards des personnages capturent très bien leurs sentiments. Je crois que ce manga m'a appris une belle leçon d'éducation sentimentale du fait de sa portée, et je prends souvent plaisir à le relire de temps à autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Yoda_Bor
  07 mars 2015
Allez savoir pourquoi mais je pensais que ce manga ne serait écrit que du point de vue de Seryo. du coup, j'ai été agréablement surprise de voir qu'il y a en fait une alternance entre les deux garçons.
Les deux personnages principaux sont bien intéressants et très bien caractérisés. Ils ont en plus un background très bien défini. Si Seryo entretient une relation plutôt malsaine avec son ancienne belle soeur, je me suis particulièrement retrouvée en Yuzuru, qui se retrouve à sortir avec des filles qui ne voient en lui que son physique sans qu'elles réussissent à comprendre qui il est vraiment. Sortir avec Seryo est un jeu pour lui mais il risque fort de se retrouver pris au piège.
C'est un très beau premier tome dans lequel les héros ne se sautent pas dessus pour s'envoyer en l'air sur le premier canapé qui passe, loin de là même. C'est certes un boy's love mais qui est lisible par absolument n'importe qui, on n'y voit pas le moindre bout de fesses.
Mais ce n'est pas non plus une histoire d'amour niaiseuse, même si elle est pleine de sensibilité.

Les dessins sont très beaux et j'ai beaucoup aimé le trait, très fin, qui offre des visages expressifs et des yeux magnifiques. Je suis particulièrement fan des séances de tir à l'arc qui rendent toujours très bien en manga et qui me donnent envie de me mettre à ce sport.
Un petit bémol cependant pour les textes, il m'est parfois arrivé de ne pas comprendre lequel des deux garçons était en train de parler.
Lien : https://yodabor.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Mei-Amadis
  29 avril 2011
Yaoi ? Vous avez dit Yaoi ? Ces histoires écrites pour les filles dans lesquelles les garçons aiment d'autres garçons ? Non, non, ne fuyez pas, car Seven Days possède l'avantage non négligeable de ne pas s'adresser qu'aux amatrices de Yaoi, mais plutôt aux lectrices de shôjos.
Seryô est blasé par l'amour : après une rupture difficile, le jeune homme a pris la décision de sortir toutes les semaines avec une fille différente. Ainsi, chaque lundi, il choisit la première à lui déclarer sa flamme, quelle qu'elle soit, et pendant une semaine, Seryô deviendra le petit-ami parfait, à l'écoute des moindres désirs de sa chère et tendre... mais si d'ici le dimanche soir, Seryô ne tombe pas amoureux, le jeune homme coupe les ponts avec sa petite-amie de la semaine et passe à une autre. Or, par un lundi matin ensoleillé, c'est Shino Yuzuru que Seryô Touji rencontre devant la porte de l'école. Shino demande alors à Seryô de sortir avec lui. Léger détail pourtant : Shino est un garçon XD
Deux hétéros qui n'imaginent pas tomber l'un dans les bras de l'autre... Autant dire que la semaine sera mouvementée !
Parlez-moi d'amour…
Ici, le sexe des protagonistes n'a aucune importance car les auteurs nous présentent avant tout une romance toute mignonne dans laquelle les sentiments priment à l'action.
En deux tomes seulement, ce court shônen-ai sort de l'ordinaire : ici, pas de fan-service purement gratuit, tout se joue de nuances. C'est parfois encore plus soft que les shôjos !
Le scénario est aussi léché que les graphismes. Je suis tombée sous le charme des couvertures des deux tomes, qui reflètent à merveille l'ambiance qui se dégage de Seven Days. Même si parfois, les auteurs usent de raccourcis quant aux réactions des personnages, ceux-ci n'en restent pas moins touchants.
En bref, Seven Days est une oeuvre contemplative aux graphismes de toute beauté qui raviront les grandes romantiques.
Lien : http://antrelouve.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bountyfrei
  20 mai 2015
Seven Days est le premier manga de Rihito Takarai, que j'ai découvert récemment dans Ten Count, un yaoï publié chez Taïfu Comics. Ayant beaucoup aimé son travail, mon amie Delphine m'a prêté quelques-uns de ses titres. A la différences des derniers travaux de Rihito, Seven Days est un shônen-ai (ça reste une autre histoire entre garçons, mais sans scènes de sexe), en somme une belle entrée en matière pour qui veut découvrir le genre.
On y trouve donc Yuzuru et Tôji, deux lycéens. Tôji est réputé pour dire "oui" à la première fille qui lui demandera de sortir avec lui le lundi matin. S'imaginait-il que Yuzuru lui ferait cette demande? Yuzuru de son côté, s'imaginait-il que son cadet allait accepter ? Et si cette fois-ci Tôji tombait enfin amoureux?
Cela peut paraître comme une banale histoire d'amour pour adolescent, mais on s'attache très vite aux personnages avec qui on va vivre cette semaine et l'évolution de leur relation. Chaque chapitre représente un jour, on suit donc réellement l'évolution jour après jour. Et c'est beau ♥
Côté graphisme, c'est magnifique ! Les cases sont parfaitement découpées et sont bien agencées, c'est totalement fluide. le trait est fin et il y a un jeu de clair-obscur qui rend très bien dans ce manga. En somme, ce premier manga pour Rihito Takarai est une réussite !
Lien : http://onceuponatime.ek.la/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
GekkouroseGekkourose   09 décembre 2014
- On est lundi aujourd'hui ?
- Oui... C'est le jour où il accepte de sortir avec la première fille qui lui demande. Avant de la plaquer à la fin de la semaine en lui disant...
- "Désolé, je ne suis pas arrivé à tomber amoureux de toi. Séparons-nous."
Commenter  J’apprécie          60
GekkouroseGekkourose   09 décembre 2014
- De toute façon, tu n'as jamais eu l'intention de sortir avec moi, pas vrai ?
- Et pourquoi pas ? Personne ne sait quand ni de qui on va tomber amoureux.
Commenter  J’apprécie          60
Yoda_BorYoda_Bor   07 mars 2015
Moi aussi. Mais je ne répondrai plus à tes appels, désormais. Tout comme tu peux être amoureuse de mon frère, j’ai, moi aussi, enfin trouvé l’amour.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : yaoiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
824 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre