AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les quatre cavaliers (Laura Thal... tome 3 sur 4

Cécile Fruteau (Traducteur)
EAN : 978B08W5D46L9
Collection Infinity (23/06/2021)
4.26/5   35 notes
Résumé :
Ils sont venus sur Terre – Pestilence, Guerre, Famine et Mort.
Chevauchant leurs effroyables destriers, les Quatre Cavaliers ont parcouru le globe, avec chacun le pouvoir d’anéantir l’humanité. Ils sont venus sur Terre... pour nous éliminer tous.
Ana de Silva a toujours su qu’elle mourrait jeune. Elle ne s’attendait simplement pas à ce que ce soit aux mains de Famine, l’être immortel qui l’obsède depuis qu’il l’a épargnée tant d’années auparavant. Si l... >Voir plus
Que lire après Les quatre cavaliers, tome 3 : FamineVoir plus
Drewid, tome 1 : De la pluie sur les cendres par Chevallier

Drewid

Laurence Chevallier

4.38★ (902)

4 tomes

La bête de l'ombre, tome 1 : Rejetée par Eve

La bête de l'ombre

Jaymin Eve

4.00★ (236)

4 tomes

Moonshadow, tome 1 : Le sombre guerrier par Harrison

Moonshadow

Thea Harrison

4.00★ (60)

3 tomes

Les Animari, tome 1 : Le roi léopard par Aguirre

Les Animari

Ann Aguirre

3.31★ (39)

5 tomes

Les épreuves d'Hadès, tome 1 : Le pouvoir d'Hadès par Raine

Les épreuves d'Hadès

Eliza Raine

3.90★ (543)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 35 notes
5
9 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Cela fait une année que j'attends la sortie de ce 3ème tome de cette saga "Les quatre cavaliers" de l'auteure américaine Laura Thalassa.....Et encore une fois, j'ai passé un excellent moment de lecture !

Attention, âmes sensibles d'abstenir car il y a énormément de violence (et de morts) mais c'est un peu logique puisque les Cavaliers de l'Apocalypse sont envoyés sur Terre pour exterminer les humains....Si Pestilence et Guerre, les héros des deux précédents tomes, ont "échoué" en trouvant l'amour avec des humaines, qu'en sera-t-il pour Famine ?

Bon, évidemment, la réponse est oui dans la mesure où nous sommes dans une romance paranormale et donc forcément, ça finit bien (pour nos deux amoureux.....Pour la population autour, un peu moins....Bref....).

Cette fois-ci, Laura Thalassa nous envoie au Brésil (c'est aussi un élément que j'apprécie beaucoup dans sa saga : les personnages ne sont pas tous aux USA comme dans la plupart des romances paranormales - en tout cas dans toutes celles que j'ai lues et je peux vous dire que j'en ai lues un paquet !).

Nous voici donc auprès d'Ana, une jeune femme de 22 ans qui travaille dans un bordel depuis ses 17 ans, depuis qu'elle a tout perdu lors du premier passage de Famine dans sa ville natale.....Mais que s'est-il passé pour Le Cavalier durant ces cinq dernières années, (nommé aussi "Le faucheur" car il porte une énorme faux....Pas pour faire des récoltes pour pour découper des têtes ou n'importe quelle autre partie du corps humain....). Pourquoi tout le Brésil n'a pas été anéanti depuis le temps ? Je ne vais évidemment pas répondre à cette question (pas de spoilers !).

Par contre, j'ai vraiment adoré la manière dont Laura Thalassa fait grandir l'amour entre nos deux héros (et ce n'était pas gagné !).

J'ai aussi aimé voir comment se déroule le monde 25 ans après le réveil du premier Cavalier (Pestilence).....Nous savions déjà, dans le 2ème tome, que la technologie en avait pris un coup (car les Cavaliers n'apparaissent pas en même temps, et il y a même un laps de temps plus ou moins long entre leurs réveils respectifs...).

Du coup, Ana, du haut de ses 22 ans, n'a jamais connu le monde pré-Apocalypse.....un quart de siècle, cela fait beaucoup, et les hommes qui ont appris à vivre sans la technologie que nous connaissons tous actuellement....Plus de voitures, plus d'Internet, il me semble même que l'électricité soit absente....En tout cas, les gens vivent "à l'ancienne", se déplacent principalement à cheval ou à bicyclette. Les centres-villes sont désertés (les immeubles tombent en ruine) puisque les gens préfèrent vivre en périphérie où ils peuvent cultiver la terre.....Sauf que Famine arrive et détruit toutes les cultures en faisant mourir les plantes (et se sert aussi des plantes comme arme....J'ai bien apprécié cette "nouveauté" dans la manière de tuer des gens....non, je ne suis pas psychopathe...Je salue juste l'imagination de l'auteure !).

Bref, le monde a changé, mais le plus vieux métier du monde existe toujours - lui - et comme Ana n'a pas vraiment le choix, elle se prostitue.....Et c'est d'ailleurs comme "offrande" qu'elle va être proposée à Famine par sa "maquerelle".....Ana a l'espoir que Famine va la reconnaitre, car elle l'a déjà croisé 5 ans auparavant (c'est à cause de lui qu'elle a tout perdu et a dû quitter sa ville et vendre son cul pour survivre...mais c'est aussi un peu sa faute à elle...Non, je vous dis, pas de spoilers ici !...).....Seulement voilà, Le Cavalier ne la reconnait pas et elle va finir comme tous les autres gens qui viennent se présenter à Famine : Dans une fosse d'exécution (ce passage fait un peu penser au 2ème tome, Guerre, qui procédait un peu de la même manière, avec des humains sous ses ordres qui se chargeaient de massacrer un maximum de la population)....

Je n'ai pas vu le temps passer avec cette lecture ! C'était tellement addictif !

Ana est une fille qui n'a pas la langue dans sa poche ! Elle a un caractère de battante et sait comment se comporter face à la cruauté et aux vices des hommes (5 ans en tant que pute dans un bordel, ça forge la personnalité et ça aide à cerner l'âme humaine....).

Et quand Famine va comprendre qu'il ressent de l'amour pour la jeune femme, là, on va passer à un autre level ! (attention, le cheminement va être long et Ana va en baver au niveau des blessures physiques...A ce niveau-là, cette situation me fait penser au premier tome, Pestilence, où l'héroïne avait été aussi beaucoup "torturée"..).

Le récit se termine de manière magistrale avec l'arrivée physique de Mort, le dernier Cavalier.....Je suis vraiment intriguée par ce personnage (déjà, il a des ailes, contrairement à ses trois frères), mais aussi parce qu'il est déjà intervenu dans les tomes précédents....Mais cette fois-ci, il est beaucoup moins clément avec Famine qu'il l'a été avec Pestilence et Guerre......

J'ai lu le résumé du 4ème tome sur Goodreads en anglais (le livre n'est pas encore sorti aux USA au moment où j'écris, il n'y a que le synopsis) mais à priori, il va falloir s'attendre à une fin épique, la réunion des quatre Cavaliers et une nouvelle héroïne qui a une capacité bien particulière ce qui la rend insensible à la létalité de Mort.....Purée, s'il faut encore attendre une année pour lire ce dernier tome, cela va être très dur !!!!!!! J'ai franchement hâte !!!!!!!!

Vous l'aurez compris, pour "Famine" c'est un coup de coeur et je suis sûre et certaine que "Mort" sera tout aussi réussi (comme les deux premiers tomes)....Wait and see.....Mon Dieu que l'attente va être longue !!!!!

Ma note : 18,5/20 - Coup de coeur !
Lien : https://lespassionsdeviedefu..
Commenter  J’apprécie          10
En lisant ce troisième tome, je me posais une question : pourrions-nous qualifier cette série de dark romance ? Pourquoi ? Parce qu'on ne peut pas dire que les héros de cette série soient des plus gentillets. Au départ, ils traitent chaque héroïne avec une certaine cruauté malgré leur attirance pour elle.

Et dans le roman de Famine, cela ne dépareille pas. Je dirais même qu'il est le pire des trois. Toutefois, il ne se comporte pas forcément différemment de ses frères. Pour ce qui est de Ana, l'héroïne, elle sort un peu des sentiers battus. C'est une survivante dans un monde qui ne fait de cadeau à personne. Les humains sont-ils meilleurs que les cavaliers ? Cela reste à voir et c'est une question de perception. L'univers nous dépeint une Amérique du Sud dévastée, un Brésil bien pire qu'avant où règne la loi du plus fort avant que ne vienne Famine détruisant tout sur son passage. C'est un cavalier cruel et sans empathie. Sans doute plus que ses prédécesseurs. Sa relation avec Ana est pleine de contraste et d'ambivalence, mais ne diverge pas des autres tomes. Si j'ai aimé les suivre et voir l'évolution de ce duo improbable, la structure reste identique aux deux autres volumes. On sait d'avance la manière dont tout va évoluer ainsi que l'évènement qui fera capituler le cavalier.

Finalement, tout réside dans le caractère des protagonistes et la manière dont ils vont anticiper cet étrange lien qui les unit. Ana deviendra le point faible de Famine. Qu'il s'en rende compte ou non. Quant à Ana, elle a beau le détester et vouloir l'empêcher de commettre plus de massacres, elle reste la plupart du temps impuissante devant sa justice divine.

Et c'est là que je trouve vraiment dommage qu'on n'en sache pas plus sur les intentions réelles de Dieu. le lore entourant les cavaliers est obscur, voire inexistant, Laura Thalassa préférant se focaliser sur la destruction et l'évolution des sentiments que se portent ses personnages. Tout réside dans leurs liens et leur attachement grandissant l'un pour l'autre. C'est un choix, mais du coup, cela nous donne un fil conducteur presque invisible. L'apocalypse est une excuse à une romance entre deux êtres que tout sépare. Une histoire qui commence de façon sombre, cruelle et violente. Un peu comme dans une dark romance. Famine enlève et séquestre Ana qui tente de s'échapper, de lui résister jusqu'à ce qu'elle finisse par capituler.

De fait, est-ce que ce processus marche ? Eh bien… peut-être est-ce parce qu'il y a un zest de surnaturel et de fantastique, mais oui. Je me suis laissée embarquer alors que je n'aime pas ce genre de récit de base. Après, qu'on y croie ou non, il y a l'évolution du personnage masculin qui change du tout au tout en compagnie de sa jolie petite humaine. Est-ce que c'est crédible ? Je ne pense pas, mais on s'en fiche un peu. Après tout, la venue des quatre cavaliers n'est qu'un mythe pas une vérité.

En bref. Malgré un schéma qui ne dévie pas des deux précédents tomes, malgré le fait que toute l'histoire soit assez prévisible, j'ai adoré ce nouveau volume. Voir l'évolution de la relation entre Famine et Ana m'a beaucoup plu. Cependant, même si je sens que le tome consacré à Mort sera lourd et bourré de révélations et de rebondissements, il va falloir être sacrément patient.
Lien : https://songedunenuitdete.co..
Commenter  J’apprécie          50
Après avoir relu les deux premiers tome, j'étais fin prête pour découvrir l'histoire de Famine et de Ana. Et quelle lecture ! C'était tout simplement excellent. Je crois que je vous le dirais jamais assez, mais il faut lire cette saga. Elle est fabuleuse, géniale. Clairement elle se place dans mon top 5 de mes sagas favorite.

Ce tome… ce tome est une pépite (tout comme la saga hein 👀) mais accrochez vous, car ici vous serez témoins de beaucoup de violence et de morts. Mais en même temps Famine est l'un des quatre Cavaliers venue sur Terre pour détruire l'humanité. Et ce dernier est bien décidé à mener à bien sa mission.

Dans ce tome ci, direction le Brésil où Famine répand mort et désolation sur son passage. Il ne se doute pas que son chemin va croiser celui de Ana, mais contrairement à ce qu'il croit ce n'est pas la première fois. J'en dirais pas plus pour pas vous spoiler. Mais Ana et Famine sont étroitement lié 👀

D'ailleurs parlons d'eux. Ana est juste fabuleuse, j'ai tout aimé chez elle. Que ce soit son caractère, sa repartie, son envie de vivre, son humanité…tout. J'avais beaucoup aimé Sara dans le premier tome, un peu moins Myriam dans le second. Mais Ana a ma préférence. Je me suis de suite attachée à elle, le fait que la vie n'a pas été tendre, que pour survivre elle soit obligée de vendre son corps dans un bordel. J'ai été particulièrement touché par ce personnage.

Maintenant parlons de Famine… en une phrase JE L'AI ADORÉ MAIS J'AI EU TRÈS SOUVENT ENVIE DE LE COGNER 😂 voilà ça résumé parfaitement mon ressenti sur lui 👀. Famine a un caractère bien particulier, il est sûr de lui, hautain, et très premier degré, un vrai psychopathe qui tué a tour de bras. Mais que j'ai juste tellement aimé.

Leur relation évolue lentement au fil des chapitres, et bien qu'on se doute de comment ça va finir entre eux, ça n'en est pas moins savoureux. J'ai adoré les accompagner tout au long de ma lecture.

C'est une pure joie de retrouver la plume de Laura Thalassa que j'affectionne particulièrement. Elle arrive à me faire ressentir énormément d'émotions, de me faire rire et pleurer en l'espace de quelques pages. Un vrai régale de la lire.

Pour conclure, je le redis et le répète mais COUREZ, FONCEZ découvrir cette saga. Une pépite à savourer sans aucune modération !
Commenter  J’apprécie          10
(Retrouver tous mes avis lectures sur mon instagram @ocean.ofbooks et sur ma page Facebook ocean.ofbooks)

• Titre : "Les quatre cavaliers - 3.Famine"
• Tome : 3/4
• Genre : Roman +18
• Thème : Romance paranormale, apocalypse, fantasy, famine, urban fantasy.
• Auteur(e) : Laura Thalassa
• Traduction : Cécile Fruteau
• Éditeur : Éditions Bookmark
• Collection : Infinity
• Note : 4/5

• Citation : 
"- Tu as peut-être raison. Peut-être suis-je mauvais, moi aussi. J'ai été fait à votre image, après tout."


• Résumé : 
"[...] La cruauté est un domaine dans lequel Famine excelle. À ces yeux les humains mérite cette cruauté car malgré ses efforts, il ne peut oublier ce que les humains lui ont fait. Mais quand Ana, un fantôme du passé, le rattrape et lui promet mille souffrance pour ce qu'il lui a fait subir, elle le fascine suffisamment pour qu'il décide de la garder en vie.

Fin.

Ou pas.

Certes, Ana et Famine sont attirés l'un par l'autre, mais ils restent ennemis. Rien ne peut changer ça. Pas même un premier acte de bonté, ni un deuxième. Toutefois, quoi qu'ils soient l'un pour l'autre, s'ils n'arrêtent pas bientôt leurs petits jeux, le Ciel le fera pour eux."


• Avis : 
J'ai beaucoup apprécié ce tome qui diffère légèrement des autres même si le schéma de base reste le même.

Famine est pour l'instant le plus cruel des Cavaliers mais sa cruauté s'explique de par les souffrances qu'il a enduré par le passé de la main des hommes.

Ana est quant à elle très attachante, drôle et authentique. Un personnage qui a également connu la souffrance mais qui n'a jamais voulue devenir cruelle pour autant.

Le duo marche vraiment bien car leurs personnalités s'accordent à merveille. C'est d'ailleurs à mes yeux le duo le plus crédible pour le moment (car oui il reste encore un tome à cette saga).

Plus j'avance dans cette saga et plus je me laisse prendre au jeu. Je trouve l'idée de base vraiment intéressante, l'histoire soulève beaucoup de questions morales sur l'humain et l'humanité dans son ensemble. Est-il possible de pardonner ? Et si oui, jusqu'où ? La rédemption est-elle possible ? Où commence le bien ? Où commence le mal ?

Oui cette saga, c'est surtout de la romance en "Enemie To Lovers" mais pas seulement et c'est justement ce qui me plaît et me pousse à la dévorer.
Commenter  J’apprécie          10
J'ai beaucoup aimé ce troisième volet et plus que les deux premiers, principalement en raison du caractère des personnage. le fait qu'Ana soit une catin et Famine un gros goujat ajoute du piment. Les joutes verbales m'ont fait mourir de rire, aller juste pour le fun un exemple: quand Ana découvre que Famine n'est pas vierge et qu'elle s'écrie "Le scandale!". Sa manière de le titiller et de l'asticoter est vraiment très drôle.
Honnêtement la saga ne casse pas trois pattes à un canard, le scénario est surfait, les personnages un peu cliché, le suspens inexistant, des illogismes en pagaille (je pense au monde détruit mais où des fois on trouve l'eau courante et l'électricité, sauf qu'une centrale électrique fonctionne avec des ordinateurs aussi alors...) mais malgré tout cela fonctionne. Si on ne se base que sur une romance bonne enfant, ça passe plutôt bien.
Aller, dernière ligne droite, alors voir du côté de chez Mort.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
— De la papaye ?
Elle n’est même pas entière, en plus. Il n’y a qu’une petite tranche toute riquiqui.
— Je suis une femme adulte, pas un oiseau.
— Tu as sans doute oublié que je suis Famine. Estime-toi heureuse que je t’offre quoi que ce soit à manger.
— Je veux du café. Et seulement alors je m’estimerais heureuse. Peut-être. Un gâteau me rendrait certainement très reconnaissante.
— Tu es l’incarnation de tout ce qui donne la migraine, marmonne-t-il.
— Quel merveilleux compliment !
— Tu n’arrêtes jamais de parler ?
— Seulement quand j’ai un truc dans la bouche. J’ai un faible pour la nourriture, mais les queues, ça marche aussi.
Commenter  J’apprécie          30
— Comment oses-tu me juger, toi qui n’es rien d’autre qu’un peu de poussière d’étoiles dotée de conscience de soi ? Dans cent ans, toi et tes croyances mesquines et égoïstes aurez disparu, ta mémoire aura été effacée de la surface de la Terre, et tout ce qui te constitue sera dispersé aux quatre vents. Et moi, j’existerai encore comme je l’ai toujours fait.
Commenter  J’apprécie          30
Tu ne te souviens toujours pas de moi. Fouille dans ta mémoire. — Quel est le but de cet exercice ? finit-il par lâcher, exaspéré. Je n’ai pas l’habitude de me souvenir des humains. Je relâche légèrement la pression sur ses cheveux. — Je t’ai sauvé une fois, alors que personne d’autre ne voulait le faire. — Oh ! Vraiment ? Son expression est amusée, mais ses yeux brillent de fureur. Je sais qu’il attend son heure, qu’il guette la bourde qui lui permettra de reprendre le dessus. — Depuis, il ne se passe pas un jour sans que je regrette cette erreur, avoué-je, la gorge nouée. — C’est vrai ? À son ton, on croirait que ma confession le divertit. — Et, dis-moi, brave humaine, comment m’as-tu sauvé ? — Tu ne te souviens pas ? Je suis abasourdie. Comment a-t-il pu oublier ? — Il pleuvait quand je t’ai trouvé. Tu étais couvert de sang, le corps découpé en morceaux. Lentement, son petit sourire narquois s’efface. Enfin, la réaction que j’attendais ! J’agrippe ses boucles un peu plus fort. — Alors, enfoiré, tu te souviens de moi, maintenant ?
Commenter  J’apprécie          00
Je ne suis pas de ce monde, petite fleur. Ce n’est pas vraiment une réponse, mais je reste bloquée sur le surnom qu’il m’a donné. C’est un compliment, n’est-ce pas ? Quand je le regarde, je prie pour que c’en soit un. Sérieux, Ana, t’es vraiment en train de craquer pour l’un des Cavaliers de l’Apocalypse ? Argh ! On dirait bien que oui. Mais, pour ma défense, ils ne font pas de pommettes aussi jolies ici, sur Terre. — Allez, déclare Famine, en interrompant mes pensées. Nous devons bouger.
Commenter  J’apprécie          00
Son regard me balaie une dernière fois de la tête aux pieds. — Tu aurais vraiment dû rester à l’écart. Tu es peut-être encore la petite fleur qui m’a aidé, mais je ne suis pas connu pour les laisser pousser…
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (71) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5254 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}