AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290126756
Éditeur : J'ai Lu (27/04/2016)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Fin du XIXe siècle. Séparés par des milliers de kilomètres, une fille et un garçon qui ne se connaissent pas grandissent dans des univers hostiles et luttent pour leur survie. Elle, Ying-ying, fille d’un Anglais et d’une concubine chinoise, initiée par un maître de l’ordre des Déesses sans Ombre, devient experte en arts martiaux. Lui, Leighton, fuit l’Angleterre et un oncle sadique pour se lancer à la recherche de son mentor bien-aimé, jusqu’aux confins de l’Asie. E... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Enjeuxdemots
  12 janvier 2017
Je viens de finir les 311 pages de ce roman, et je le referme avec un pincement au coeur tellement les personnages y sont attachants et l'histoire prenante.
Ce que ce livre a de particulier est qu'il nous relate deux histoires parallèles entièrement différentes puisque la première se passe à Pékin et la seconde tient lieu en Angleterre, à Starling Manor.
On y découvre l'histoire de Ying-Ying, jeune métisse chinoise/anglaise qui mène une vie bien réglée auprès de sa mère concubine de Da-Ren,prince de sang, dans la demeure de ce dernier. Ying-Ying passe une bonne partie de ses journées à s'appliquer dans ses exercices de calligraphie et à être encadrée par sa nourice, Amma. La mort de sa mère est un événement clé dans sa prise de conscience g. Car fille d'une concubine, son sort était bien incertain et il n'était pas du tout assuré que Da-Ren la prenne sous son aile. Elle devient donc la disciple d'Amah qui lui apprend la finesse des arts martiaux et comment manier les armes. Tout cela en gardant le secret, car une jeune fille n'est pas sensée être experte en la matière.
De l'autre côté de l'Angleterre, Leighton, jeune garçon attachant, vit dans une belle demeure anglaise avec son père, sa mère et son petit frère. Une famille aux abords idylliques mais qui renferme en son creux bien des secrets. Ne serait-ce que l'amitié passionnément tendre entre le père de Leighton et son ami, Herb. Les joyeux moments passés ensemble à se raconter les légendes les plus folles sur les trésors des moines bouddhistes resteront les meilleurs souvenirs du petit. Car c'est sans compter la nature despotique de son oncle Curtis, qui va ravager leur quiétude et causer un drame familial, en occurence le suicide du père de Leighton.
Il y a plusieurs aspects qui font de ce livre une bonne lecture, tout d'abord le vécu des personnages, leurs réactions face aux drames qui ont opéré dans leur vie. Leur courage et leur détermination à aller de l'avant et à dépasser leurs peurs.
On sort aussi des sentiers battus et des romances à l'eau de rose où le héros est forcément un macho arrogant et la jeune fille une énième demoiselle candide et ingénue. Voir émerger leurs traits de caractère au détour des événements vécus nous aide à comprendre ce qui a contribué à forger leur personnalité.
Pour compléter votre lecture, et comprendre où va aboutir la relation entre Ying-Ying et Leighton, plongez dans la suite avec « Mon Bel Ennemi », toujours du même auteur.

Personnellement, c'était une lecture vraiment agréable et très plaisante. Je regrette juste la mort de Herb et d'Amah et j'aurais apprécié plus de détails sur la formation martiale de Ying-Ying, mais ça ça doit être mon penchant qui prend le dessus haha ! Les personnages sont vraiment attachants et même les figurants donne une belle image d'ensemble à l'intrigue. Je recommande, alors bonne lecture folks !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Metehera
  18 août 2018
J'ai passé un bon moment avec ce roman. Il a d'ailleurs une suite "Mon bel ennemi" que j'ai adorée.
Mais revenons à ce livre. Les personnages sont intéressants, mais pas assez travaillés, ils manquent un peu de nuances.
Le dépaysement par contre y est totale. Avec ce livre vous voyagez à moindre coût ! Les descriptions de la vie en Angleterre et la vie en chine sont bien employés...
Petit bémol sur les péripéties un peu trop prévisible et convenues !
En bref, j'ai passé un bon moment avec ce livre mais je vous conseille la suite que je trouve plus aboutie et meilleure !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
La fillette se prépara à subir ses critiques. Ses caractères étaient malheureusement toujours trop maigres.
Mère, en revanche, savait faire des choses merveilleuses avec son pinceau. Elle avait écrit elle-même le poème qui ornait les deux côtés de la porte du bureau. La lampe luit doucement dans la chambre de la montagne, la pluie tombe sans cesse sur les fleurs de chrysanthèmes. Chaque caractère tracé sur le papier rose pailleté d’or était d’une exceptionnelle élégance, les traits méticuleusement proportionnés, l’équilibre impeccable. D’une beauté sans défaut, tout comme mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
Pendant les dernières années de la dynastie Tang, il y eut un empereur chinois qui eut une forte préférence pour le taoïsme. Les taoïstes, tout en lui promettant des élixirs d’immortalité, le pressèrent de favoriser leur religion et d’éliminer le bouddhisme, qu’ils considéraient comme une religion étrangère. Les moines bouddhistes craignirent alors que leurs monastères ne soient démolis et leurs richesses saisies. Leur immense fortune était constituée de lingots d’argent, de statues de Bouddha en or pur, sans parler des inestimables peintures et des rouleaux de calligraphie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
Mais ce que les grandes personnes appréciaient le plus chez elle, c’était sa connaissance des herbes médicinales. Elle avait un remède pour toutes les maladies. De la pivoine pour les problèmes féminins de Cook, des graines de fenugrec pour les douleurs d’estomac de Petite Prune, des clous de girofle et du camphre pour le mal de dos de mère. Quand les frères de Cook, qui étaient porteurs d’eau, rendaient visite à celle-ci dans la cuisine, elle leur donnait un mélange d’angélique et d’éphédrine pour leurs articulations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
La persécution que les moines bouddhistes redoutaient eut bien lieu. Après que leur religion se fut énormément développée sous la dynastie Tang, arriva un empereur qui détestait les influences étrangères et avait grand besoin de remplir ses coffres après des guerres ruineuses. Presque tous les monastères de Chine, et il y en avait environ cinq mille, furent détruits. Leurs richesses furent saisies, et des centaines de moines et de nonnes obligés de retourner à la vie laïque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
— Je sais déjà la contrôler. Je sais inspirer, expirer, et retenir mon souffle.
— N’importe quel imbécile peut faire cela, ne me prends pas pour une idiote, répliqua Amah, assortissant ces paroles d’un nouveau coup. Je t’ai déjà expliqué. Le but est d’accéder à ton Qi. Si tu ne maîtrises pas ton Qi, tu ne pourras pas sauter plus haut qu’un cochon, et tu ne seras jamais de taille à te défendre contre un homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Sherry Thomas (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sherry Thomas
Author Sherry Thomas talks about writing DELICIOUS.
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre