AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Izumi Tomoki (Autre)
EAN : 9782377173372
Éditeur : Ototo (23/10/2020)
3.8/5   27 notes
Résumé :
Miko est une lycéenne tout à fait normale, jusqu'au jour où elle obtient l'étrange capacité de voir les monstres et les fantômes. Véritable visions d'horreurs, la jeune fille fait tout son possible pour garder son calme et ignorer ces terribles créatures toutes plus monstrueuses les unes que les autres. Pourtant bien des secrets se cachent dans le monde invisible, et Miko risque bien de les découvrir malgré elle.

Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,8

sur 27 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Sachikochi
  17 mai 2021
Je ne suis pas une grande amatrice de titres ou de films horrifiques, ça me fait peur trop facilement. En revanche je suis une grande fan de tout ce qui touche au paranormal, je peux suivre des enquêtes sans problème. Et ce titre là, m'a vraiment intrigué, et en le feuilletant, j'ai plus été déstabilisé voire dégoûtée qu'effrayée donc me voilà partie dans une nouvelle aventure !
On fait la rencontre de Mieruko, une jeune lycéenne, qui ne semble pas fan aussi d'histoires ou de films d'horreur, mais qui se retrouve du jour au lendemain à voir des monstres et des esprits je dirai même. L'histoire est en effet plutôt intrigante puisque l'on voudrait bien savoir ce qui c'est passé pour qu'elle se retrouve dans cette situation.
On va démarrer par les points négatifs, pour finir sur une touche un peu plus positive. Ce tome possède pour moi deux faiblesses, cela ne reste que mon avis bien entendu. Tout d'abord, un fan service un peu lourd que l'on a d'entrée de jeu. Voir des sous-vêtements, ou encore voir la forme des sous-vêtements. Sans oublier, bien entendu de comparer les poitrines de nos deux personnages féminins que l'on suit dans ce premier tome. Outre ce fait assez lourd et classique, le dessin est relativement très sympathique.
Il rend bien hommage aux monstres et esprits qui rôdent partout autour d'eux. Ils ne sont pas forcément effrayants, mais plutôt déstabilisants pour certains voire dégoûtants ! Mention spéciale à celui qui s'était accroché à l'amie de Mieruko, qui était particulièrement horrible. Et notre protagoniste doit du coup apprendre à composer avec eux. Ils se mettent partout, ils vont partout, et elle fait de son mieux pour les ignorer. Elle ne doit pas réagir s'ils parlent, ou s'ils apparaissent assez inopinément devant elle, elle fait tout pour vivre normalement.
Mais vivre normalement n'est pas simple, et le récit se compose avec les chapitres qui ont l'air de se suivre, ils ne partent pas dans tous les sens. Mais c'est ici que se pose sa deuxième faiblesse c'est qu'il n'y a pas de réel fil conducteur, c'est un simple enchaînement de situations où Mieruko doit gérer le monstre. On voit qu'elle est en difficulté et assez effrayée, mais elle maintient vraiment une expression nonchalante pour ne pas alerter son amie. Par rapport à cette situation, je pense en attendre un peu plus, pour comprendre comment ça lui est arrivé, d'où est-ce qu'ils viennent. de ce que l'on comprend, tous ceux que l'on a vu jusqu'à présent semblent plutôt malveillants (bien que dans certaines situations, ils étaient plus drôles qu'autre chose !), sauf un qui était bienveillant et qui a gardé semble-t-il son apparence de mortel. Pour la trame scénaristique, je m'attendais à autre chose, que vraiment être sur du tranche d'horreur (c'est le titre vous me direz mais y a toujours un petit fil conducteur qui se dessine).
Ce tome reste vraiment introductif, on découvre la nouvelle particularité de Mieruko en même temps qu'elle, mais on découvre aussi son entourage. Ils vont des camarades à son amie, et on peut aussi découvrir sa famille, que ce soit ses parents ou son frère.
L'univers proposait est très intéressant et s'il est développé comme il se doit, il pourrait en ressortir un titre original et plaisant. Pour les amateurs de paranormal, c'est toujours très sympathique, de voir une « voyante », des objets de protection, ou encore les esprits. Si c'est développé ici, ça peut-être intéressant avec un côté bienveillant et malveillant et de savoir d'où ils viennent.
Il y a aussi des petites valeurs intéressantes qui sont amenées comme juger une personne à son apparence, c'était bien mis en avant dans ce tome. le titre a vraiment du potentiel s'il est bien travaillé !
Je souligne le mot de l'auteur sur l'intérieur de la jaquette, il ne croit pas si bien dire le bougre !
Lien : https://takeabreakavecsachik..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MassLunar
  07 janvier 2021
Dans la rubrique manga-horreur, j'invoque Mieruko-chan : slice of horror pour son équilibre glauque et absurde à la fois. Ce premier volume, par son humour noir qui ne lésine pas sur un fantastique bien glauque et effrayant , m'a rappeler une lointaine lecture du premier volume de Scary Town, un titre encore plus absurde dans lequel le cauchemar émergeait de manière presque anodine dans notre quotidien respectif.
En tout cas, c'est dans cet esprit que se situe l'intrigue de Mieruko-chan puisque ce manga nous conte l'histoire de Miko, une jeune fille plutôt timide, qui a la malheureuse habitude de voir des esprits glauques et cauchemardesques à souhait. Mais Miko a tout de même des tripes puisque pour se défendre contre ces apparitions morbides, elle décide de les ignorer ! Tout simplement ! Autant dire qu'à sa place, je me serais par la première fenêtre venue car les apparitions sont plutôt flippantes. le mangaka Tomoki Izumi ( dont c'est le premier titre publié dans nos contrées) aime particulièrement le jump-scare puisqu'il multiplie les apparitions sur des planches toutes pleines au détour d'un zeste de suspense. L'horreur est bienvenue, le côté moribond de ces esprits est très réussie avec un trait qui ne lésine sur l'ultra-expressive, sur les yeux ténébreux et cadavériques, sur la hachure, la trame qui tâche... bref c'est jolie et mignon tout plein ! Et les mordues d'horreurs trouveront leur compte sans peine. Toutefois , la formule s'avère assez répétitif...
En effet, l'esprit apparait soudainement dans le quotidien de Miko, cette dernière au prix de divers subterfuges fait tout pour l'ignorer, l'esprit finit par s'en aller et ainsi de suite... Ce premier volume expose une intrigue qui se résume avant tout en une suite de sketchs horrifiques si ce n'est quelques petites nuances scénaristiques comme l'épisode avec le chat abandonné ou encore le petit-déjeuner en famille à la fin de ce premier tome qui peut éventuellement présager un contenu plus profond par la suite.
On peut en tout cas donner au scénario une petite note d'encouragement et voir ce que nous proposera le tome 2 quand aux aventures horrifico-comiques de Miko !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TheLibrarianWitch
  21 mai 2021
Si vous chercher un seinen classique, passez votre chemin. Mais si vous aimez Halloween et les monstres en tout genre, les japonais n'ont pas leur pareil pour faire frissonner. Mieruko-chan en est un bon exemple assez rafraichissant dans le genre.
On y suit Miko, qui du jour au lendemain voit toutes sortes de créatures monstrueuses. Dure de les ignorer dans la vie quotidienne mais elle n'en a pas vraiment le choix ou gare à ce qui pourrait arriver.
Le choix du nom l'héroïne « Miko » n'est pas dès plus anodin puisque le mot Miko en japonais est la désignation de « prêtresse » des temples shintoïstes, ce qui je suppose aura son importance par la suite, à moins que cela soit un simple d'oeil de la part de l'auteur.
Les créatures démoniaques ou non, (c'est la grande question), sont présentées comme de vrais petites merveilles de monstruosité graphique. A la fois grotesques, écoeurantes ou terrifiantes à la manière de nombreux « yokai » et « oni » de la mythologie japonaise. Elles justifient parfaitement les réactions de Miko. La jeune fille nous fait vraiment de la peine tout en nous causant du rire lors de ces rencontres qu'elle ne peut éviter avec son amie Hana qui ne voit rien du monde invisible et semble même les attirer fortement.
Un reproche tout de même, ceux qui attendent une histoire construite pourront déchanter pour l'instant, car ce ne sont pas les ambitions de Tomoki Izumi dans ce premier tome. Personnellement c'est mon cas, j'attends plus que ces situations « horrifico-comique » et aimerai bien voir une évolution et des réponses se dévoiler. On enchaîne neuf chapitre de rencontres très différentes sans vraie trame d'intrigue dessinée. A voir par la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
malittleclementine
  07 mai 2021
Merci à Babelio et aux éditions Ototo pour cette très chouette découverte.
Décontenancée au départ par ce manga qui m'a posé quelques soucis du point de vue de l'hypersexualisation des personnages féminins et du fait que les fantômes ne se gênaient absolument pas pour toucher ces demoiselles à tout bout de champs, l'histoire prend rapidement et heureusement une autre tournure, et ce n'est pas pour me déplaire… Nous allons du coup mettre un peu tout ça de côté et être plus confrontés à l'horreur du quotidien de Miko, qui essaye tant bien que mal de faire abstraction de ces êtres carrément flippants, mais autant vous le dire tout de suite, c'est peine perdue… surtout quand on sait qu'ils sont absolument partout et qu'ils sont tout simplement horrrriiiibles. Une chose est sûre, je n'aimerais pas être à sa place.
Bref, ce manga va donc nous entrainer dans le quotidien de cette jeune voyante qui ne veut surtout pas voir, mais qui ne peut malheureusement pas non plus ignorer ces êtres répugnants, en particulier quand ils s'approchent trop près d'elle ou de ses proches. Cette histoire est donc hyper cool si vous aimez le glauque et avoir peur, mais pas que… je l'ai pour ma part aussi trouvé assez drôle… car même si la situation de cette jeune fille est horrible, qu'elle se trouve en plus être très attachante, la voir essayer péniblement de ne surtout rien voir et donc de trouver des astuces dans ce sens, est, je dois dire, assez comique.
Re bref, une fois passées les premières pages, j'ai vraiment apprécié cette lecture, et le retournement de situation de la fin ne me donne qu'une envie, foncer lire la suite pour avoir des réponses, continuer à avoir peur… et rire un peu aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
krissf
  18 novembre 2020
Mieruko-chan Tome 1 raconte la journée difficile de Miko, une lycéenne qui a la capacité de voir des monstres, elle tente de les ignorer pensant que cela les fera disparaître, mais hélas cela ne fonctionne pas. Cette capacité va lui permettre également de comprendre la nature même des gens qui l'entoure, en fonction du profil des monstres qui hantent ces personnes.
A la fin de ce manga, des questions se posent, d'où viennent ces monstres ? Est ce que d'autres personnes connaissent leur existence ?
Belle couverture pour ce manga, avec un dessin sous la jaquette bien trouvé.
Les graphismes mettent bien en avant la différence entre les deux univers, des traits fin et net pour Miko et son entourage, des traits brouillés et sombres pour les monstres. Les emotions des personnages sont bien retranscrites.
L'histoire peine a se mettre en place, traîne en longueur et devient répétitive.
Certains passages ecchi sont inutiles. D'autres passages un peu décalé prêtent à sourire.
J'avoue avoir un sentiment un peu mitigé sur ce premier tome, qui au final ne nous révèle pas beaucoup de choses sur l'univers de Miko. Difficile de savoir si la suite vaut le coup d'être lu.
Seule la scène final donne envie de poursuivre avec le tome 2.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
MangaNews   26 octobre 2020
Le sous-titre "Slice of Horror" est bien trouvé pour cette série, qui impose une tranche de vie horrifique assez inédite dans le paysage manga en France.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
RoseLivreRoseLivre   12 août 2021
Ces voix... Y a que moi qui les entends ?
Commenter  J’apprécie          40
pommerougepommerouge   07 novembre 2020
Il m'arrivera rien tant que je fais semblant de ne pas le voir.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : fantômesVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
755 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

.. ..