AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

David Fauquemberg (Traducteur)
EAN : 9782413081777
240 pages
La Croisée (20/09/2023)
3.89/5   9 notes
Résumé :

Sara, jeune universitaire, est de retour à Barcelone après des années d’absence. Alors qu’elle affronte la mort de sa mère et que ses souvenirs affluent, une passion amoureuse lesbienne vient faire vaciller son couple. Quel chemin choisir, comment être au monde quand tous vos repères ont subitement disparu ?

Au fil d’une prose aiguisée, Ce qu’il reste de nous sonde l’âme d’une femme éprise ... >Voir plus
Que lire après Ce qu'il reste de nousVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nous suivons Sara se remémorer le long combat de sa mère contre la maladie. Elle a 18 ans lorsque le cancer de sa mère se déclare, un cancer qui reviendra de plus en plus fort au fil des ans. Elle partage avec nous tous ces instants de peur, de doute mais également les instants de bonheur, de joie comme ce voyage à la Havane, elles deux seules au monde.
Sara nous raconte également cet amour dévorant pour Elle, une petite jeune, du désir charnel, de ces corps qui se cherchent, se rassurent et se réconfortent. Mais aussi de son amour pour D. plus raisonnable, plus réfléchi. Au fil des années, elle jongle ainsi entre sa carrière, sa famille et ses amours.

Avec un plume douce et poétique, l'autrice nous parle de deuil, deuil d'une mère d'abord puis deuil d'une relation que l'on sait éphémère mais qui nous a tant apporté. Elle aborde des thèmes forts comme l'homosexualité, la relation mère fille et l'accompagnement de nos proches en fin de vie. Je me suis laissée bercer par ce récit mélancolique, triste et beau à la fois. C'est un parcours qui m'a beaucoup remuée. J'ai été touchée par cette mère et sa fille qui doivent se quitter, par leurs difficultés de communication, par l'empathie nécessaire et par ce semblant d'apaisement qu'il faut trouver. J'ai été émue par la fin de ces Amours qui nous accompagnent au moment où l'on en a le plus besoin et que l'on doit laisser partir. de ce deuil qui faut entreprendre une fois que cet amour n'est plus là. Comment accompagner au mieux son parent à la fin de sa vie? Comment faire face aux annonces successives, à ce corps qui change ? Comment continuer à avancer sans les êtres que l'on a tant aimé ?
Un roman passionnel écrit sans détour et sans tabou, une lecture un peu éprouvante emplie d'amour et de passion que je vous recommande.
Commenter  J’apprécie          40
Un texte bouleversant, avec une belle écriture (une belle traduction de David Fauquemberg), l'auteure nous entraîne dans son intime, sans détour, ni tabou.
Elle aborde de front des sujets difficiles : peut on aimer deux personnes à la fois, devons nous être monogames, comment soutenir, aider face à la maladie, à la mort, comment aborder les rapports mère-fille.
Sans fioritures, elle parle de tout cela, beaucoup de sensualité ( de belles pages d'amour entre femmes, de moments de tendresse délicate avec sa mère). Elle parle d'elle, de son corps, de ses relations familiales, amoureuses, professionnelles (de ces recherches pour ses préparations de cours).
Un texte universel et un beau portrait de femmes, que ce soit la grand mère, qui veille sur sa fille malade, de sa mère, qui a combattu avec courage un cancer, de ses amantes.
Les questionnements de l'auteure nous interpellent, nous choquent, nous interpellent, nous émeuvent, nous font pleurer et la lecture de ce roman récit ne laisse indifférent.
#Cequilrestedenous #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          40
Je vais aujourd'hui vous parler d'un magnifique roman, un de ceux qu'on du mal à lâcher et à oublier une fois refermé. Vous avez peut-être déjà vu passer son incipit, qui annonce tout de suite la couleur : « Maman mourait et j'étais en train de faire l'amour. »

Il est arrivé dans ma vie au bon (ou au mauvais ?) moment, traitant de sujets qui font partie intégrante de mon présent ou de mon passé proche : perte d'un parent, rupture amoureuse, un cocktail explosif. Je ne vais pas vous mentir, j'ai beaucoup pleuré durant cette lecture.

L'écriture est sublime, Sara Torres nous porte comme sur une vague, et jamais on ne bute dessus. C'est à la fois très poétique et très terre à terre, de sorte qu'on ne se perd jamais. Les scènes de sexe lesbien, notamment, sont sublimes.

Mais pas que : on saute de déclaration en déclaration, alternant entre passion amoureuse, quotidien du couple établi, et amour porté à la mère.

Sara Torres enseigne les queer studies, et je peux vous dire une chose : j'aurais adoré l'avoir en tant que professeure !
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeMonde
15 décembre 2023
Récit d’une poésie délicate, "Ce qu’il reste de nous" est une réflexion autobiographique sur l’art de se tenir debout, de trouver un ancrage quand tout vacille.
Lire la critique sur le site : LeMonde

Video de Sara Torres (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sara Torres
Sara Torres: entrevista y libros recomendados
autres livres classés : queerVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (38) Voir plus



Quiz Voir plus

Rêves et réveils

"La vie est un sommeil, L'amour en est le rêve Et vous aurez vécu Si vous avez aimé". A quoi rêvent les jeunes filles est une comédie de:

Victor Hugo
Alfred de Musset

10 questions
104 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre

{* *}