AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266197311
544 pages
Éditeur : Pocket (17/06/2010)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 78 notes)
Résumé :
Charlotte est partie. Émilie est restée.
Moins solide et impétueuse que son aînée, la cadette a hérité des névroses et des migraines de sa mère qui l'a forgée à son image. C'est une nature passive, sereine, sans talent particulier. Privée du soutien de Charlotte, en quête de son grand amour à travers l'Europe bombardée, Émilie se laisse aller...
Mais l'eau qui dort couve des tempêtes et l'amour, les bouleversements familiaux, les aventures de Charlotte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
benjamin2010
  14 janvier 2012
C'est avec plaisir que j'ai retrouvé les personnages de cette saga.
Après le 1er tome centré sur Charlotte, l'aînée des soeurs Deblois, celui-ci nous dévoile la personnalité d'Émilie.
Très proche de sa mère, qui a voulu en faire son égale, Émilie est en réalité très forte : à mi-chemin entre manipulation et délicatesse.
Les autres personnages continuent à évoluer, notamment Blanche qui s'enfonce dans son alcoolisme et Anne, petite fille sage dont l'on devine le mal être et le talent pour la musique.
Une seule chose m'a gênée dans ce roman : la traduction. On se retrouve, sur certaines pages, avec du vocabulaire québécois. Et autant dans la saga "le Gout du bonheur" de Marie Laberge, c'était voulu et plaisant. Dans ce livre, j'ai trouvé cela gênant car certainement un oubli de traduction.
Mais ce détail ne m'empêchera nullement de découvrir le 3ème tome, Anne, très prochainement.
Commenter  J’apprécie          60
majolo
  24 novembre 2012
Très difficile à noter. le style est lourd, le propos souvent dilué et redondant...Mais j'ai aimé que l'on me raconte cette histoire, la saga des Deblois. On rit, on pleure, on tremble pour Charlotte, Émilie, Anne et Jason. C'est une saga efficace, romanesque, agréable, nettement inférieure à "Gabrielle" (on ne peut s'empêcher d'y penser) mais très plaisante.
NB: Il y a cependant une analyse intéressante et convaincante du mécanisme de la maltraitance infligée par Blanche à ses filles, particulièrement à Émilie, qu'elle justifie par un raisonnement perverti par sa propre enfance douloureuse, sous les yeux aveugles et coupables de son mari, personnage peu courageux.
Commenter  J’apprécie          20
ManonCC
  21 octobre 2019
Je n'ai pas lu les séries écrites par Louise Tremblay D'Essaimbre dans l'ordre où elles ont initialement été publiées. En fait, j'ai commencé par les douze tomes de « Mémoires d'un quartier » avant d'entamer les quatre tomes de la série « Les soeurs Deblois ». J'y ai donc découvert l'enfance de certains personnages que je n'avais connus qu'à l'âge adulte. Et rien n'a pu amoindrir le plaisir que m'apporte la lecture d'un roman de l'une de mes auteures québécoises préférées.
Commenter  J’apprécie          10
fanfy
  08 septembre 2013
Si Charlotte m' a marquée par sa vivacité d' esprit, son courage à entreprendre... Emilie m' a touchée par sa sensibilité et le regard très humain qu' elle pose sur son entourage. J' ai beaucoup aimé le personnage.
Commenter  J’apprécie          10
CarPerry
  21 avril 2018
Bon rythme, la mère est un peu moins présente donc l'histoire moins redondante et plus intéressante! J'ai mieux aimé le tome 2 que le premier!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2018
Bien sûr, elle comprenait ce que sa mère disait et elle était d’accord avec le principe : l’école n’était pas un parc d’amusement. Mais était-ce une raison pour être obligée de revêtir une tenue aussi désagréable ? Elle avait donc tenté une entente à l’amiable.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2018
Elle détestait les larmes versées publiquement, c’était pour elle une forme de faiblesse qu’elle trouvait déplacée. Aussi, quand son père lui demanda si elle était bien certaine de vouloir partir, Charlotte ferma les yeux un instant, incapable de répondre spontanément à cette question. Elle aurait voulu lui dire que ce qu’elle aurait souhaité plus que tout, c’était rentrer chez elle parce qu’elle attendait un bébé et qu’elle avait peur. Elle aurait aimé avoir une famille capable de la comprendre, capable de l’aimer malgré tout et capable surtout de la soutenir en faisant fi des conventions sociales. Laisser l’avenir décider pour et par lui-même, paisiblement, à son rythme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2018
Ennui, souvenirs, questions, regrets s’étaient partagé son cœur et ses pensées durant des heures. Mais la logique de cet homme pondéré avait eu le dernier mot. Qu’aurait-il pu changer à une vie que le destin avait tracée d’avance ? Sous quel prétexte aurait-il débarqué de nouveau dans l’existence d’Antoinette ? Pour dire à cette femme merveilleuse que finalement, à bien y penser, il était toujours amoureux d’elle ? Ou encore pour lui annoncer qu’il voulait vérifier les dires de Charlotte et voir de lui-même cet enfant qui peut-être… Ridicule !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2018
Les histoires de sa mère se résumaient à des mots récités sans émotion qui n’avaient comme mérite que le pouvoir de meubler le silence. Les longues minutes que Blanche s’entêtait à vouloir partager avec sa fille n’étaient d’aucun agrément pour Anne qui préférait, et de loin, les jeux de garçon où Charlotte excellait. Jouer à la balle, grimper aux arbres ou faire la course répondaient tellement mieux à cette énergie débordante que la fillette sentait fourmiller jusqu’au bout de ses orteils parfois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2018
Jusqu’à ce jour, Émilie avait été plutôt silencieuse et n’avait, de toute façon, revendiqué que fort peu de choses. Ce qu’elle connaissait de la séduction et de la persuasion passait habituellement par quelques lamentations, un regard énamouré et ce sourire dont elle savait doser l’intensité. La technique avait fait ses preuves, puisque Blanche abandonnait alors ses activités sur-le-champ pour se consacrer uniquement à elle et que Raymond proposait de décrocher la lune pour lui être agréable. M
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Louise Tremblay-d'Essiambre (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Tremblay-d'Essiambre
Louise Tremblay d'Essiambre nous parle du troisième et dernier tome de la magnifique saga "L'amour au temps d'une guerre".
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2021 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre