AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757811498
Éditeur : Points (25/11/2008)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Les sept points de l'esprit sont attribués au grand maitre indien Atisha , né au Bengale en 932 . Ils ont été systématisés au XII eme siecle sous la forme d'une liste de 59 slogans qui constituent autant d'instructions condensées essentielles au bouddhisme mahayana . L'étude et la pratique de ces slogans permettent concretement de se détacher du moi et de cultiver la tendresse et la compassion. On trouvera donc ici une méthode d'entrainement de l'esprit s'appuyant à... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Danieljean
  23 janvier 2016
Ce livre est essentiel sur la voie du bodhisattva : il explore clairement la signification des Boddhicitta ultime et relative et présente les paramitas. Toujours avec l'humour, Chogyam Trungpa nous guide sur le chemin du Mahayana. Didactique
Commenter  J’apprécie          00
Une_aurore
  18 novembre 2019
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   23 janvier 2016
Qu’il s’agisse de faire les courses, répondre au téléphone, taper à la machine, travailler dans une usine, étudier à l’école, s’occuper des parents ou des enfants, aller à un enterrement, entrer à la maternité de l’hôpital… tout ce que l’on fait est sacré. Pour développer cette attitude, on voit les choses comme elles sont, on fait attention à l’énergie de la situation et on n’espère pas de distraction supplémentaire de la part du monde. Il s’agit simplement d’être, d’être naturel, et d’être toujours conscient de tout ce qui peut arriver dans notre vie quotidienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DanieljeanDanieljean   23 janvier 2016
Voilà donc la première étape de l’apprentissage : on apprend comment apprendre. C’est le premier pas. On tranche d’abord la notion fondamentale de l’ego, de l’attachement à la névrose.
Au-delà se trouve ce qu’on appelle la pratique de vipashyana, ce qui signifie littéralement « intuition ». Ici l’intuition consiste à voir les choses comme elles sont – sans y ajouter passion ni agression. On commence maintenant à sortir du domaine propre de la méditation pour examiner notre manière d’être en relation avec notre monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   23 janvier 2016
Cette pratique particulière de médiation s’appelle shamatha, ce qui signifie littéralement « demeurer en paix ». Le mot paix ne signifie pas ici un état euphorique ou extatique, mais simplement le résultat élémentaire et très terre-à-terre de l’action de couper court aux tracas et à l’agitation. On ne s’efforce pas d’atteindre un but quelconque ni aucun état particulier, que ce soit au sens religieux ou séculier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   23 janvier 2016
Il y a donc deux aspects dans notre voyage, dans notre processus d’apprentissage : l’apprentissage par la méditation assise et l’apprentissage par les expériences de la vie. Et il n’y a aucune difficulté à unir les deux. C’est comme lorsqu’on a une paire d’yeux et qu’on met des lunettes. C’est la même chose.
Commenter  J’apprécie          30
Une_auroreUne_aurore   18 novembre 2019
Le principe du bodhicitta absolu ou ultime se fonde sur le développement de la pāramitā de la générosité, symbolisée par le joyau qui exauce tous les souhaits. En tibétain, générosité se dit jinpa et signifie « don », « ouverture », « abandon ». Dans la notion de générosité il y a donc l'idée de ne rien garder pour soi mais de donner constamment. La générosité est une ouverture qui existe d'elle-même, une ouverture complète. On cesse d'être l'esclave de ses propres combines et projets. Et la meilleure façon de s'ouvrir est d'établir une relation d'amitié avec soi-même et les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Chögyam Trungpa (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chögyam Trungpa

Dorothée Berryman nous parle du livre Sourire à la peur de Chögyam Trungpa
DESCRIPTION DU LIVRE En nous invitant à puiser à même notre courage, la peur nous signale les défis que nous sommes prêts à relever et nous amène à nous dépasser. Elle trace ainsi la voie vers une véritable ouverture, tant à nous-mêmes qu'au monde. Loin de nous être hostile, la peur est l'une de nos plus fidèles alliées. Pour nous aider à apprivoiser celle que nous préférons trop souvent fuir, ce livre regroupe des enseignements de Shambhala que l'auteur a donnés aux méditants un peu partout dans le monde. Il nous propose de cultiver l'art du guerrier intérieur, celui qui s'arme de douceur, d'authenticité et de respect pour faire face à sa propre vulnérabilité sans se perdre dans le tourbillon de la crainte.
+ Lire la suite
autres livres classés : bouddhismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Divine orthographe !

Déjà bien avant Jésus-Christ.......

bhoudisme
boudhisme
bouddhisme
boudisme

10 questions
622 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , orthographe , langue françaiseCréer un quiz sur ce livre