AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791092954975
184 pages
Éditeur : MxM Bookmark (10/01/2016)
3.67/5   26 notes
Résumé :
Né dans la cité ensoleillée de Tès où la fortune sourit à ceux qui ont l'audace de défier leur destin, Aspel menait une vie paisible au sein d'une famille heureuse. Seulement, le bonheur a un prix dans le royaume du Sud et Aspel en fait la rude expérience à la mort de son père, lorsque leurs créanciers menacent de livrer sa famille à la misère et à la mendicité.
Pour sauver sa mère et ses frères de la ruine, il vend sa vie à une guilde d'esclavagistes, consci... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 26 notes
5
7 avis
4
3 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
0 avis

Walkyrie29
  10 mars 2016
Un roman qui promettait une aventure épique au coeur d'un désert magique sur fond de romance entre deux êtres bien différents. On en est un peu loin ! L'auteur propose avant tout un voyage initiatique au coeur des croyances du peuple du désert Nébether… Entre Sorciers et Dragons, la magie opère à chaque pas ensablé… Mais n'a malheureusement pas su m'envoûter !
Aspel est l'aîné d'une famille de la citée de Tès. A la mort de son père, une fois les funérailles réalisées, la famille d'Aspel se retrouve endettée. Pour sauver celle – ci, il décide de se vendre aux esclavagistes. S'éloignant de sa ville natale, il approche du désert de Nébether où les légendes souvent funestes sont connues. Alors que les esclavagistes sont attaqués, Aspel se retrouve face à une déesse qui décide de l'offrir à un Nomade du désert dont il devient le disciple. Entre les découvertes des us et coutumes de la peuplade du désert, le danger rôde mais l'amour aussi.
Ce roman avait tout pour me plaire ; un univers fantasy intéressant et une romance atypique. Pourtant, il y a un fort déséquilibre entre les deux. Si vous aimez les longues tirades descriptives, écrites avec poésie et magie, alors ce roman vous plaira. Par contre, si vous attendez de suivre une romance palpitante et intense, passez votre chemin, la romance est ici très secondaire ou du moins est très « silencieuse ». Elle a toutefois le mérite d'être assez originale de part la façon dont elle démarre et se tisse au fil du roman. Enfin, si vous recherchez de l'action, des rebondissements, bref de l'aventure, passez aussi votre chemin, l'action commence après seulement la moitié du roman et est bien (trop) vite exploitée.
Cette histoire met en scène Aspel, un adolescent de 17 ans qui se retrouve embarqué dans un voyage avec les esclavagistes pour sauver sa famille de la dette et voué à une mort prématurée. Pourtant, un événement au coeur du désert le sauve et le désigne comme l'apprenti de Menât. le personnage est courageux, attentif et curieux, il apparaît parfois un peu trop lisse, manquant de piquant. A travers son regard et ses émotions mais aussi ses réflexions qui mettent souvent à mal ses propres croyances, on découvre Menât, le guerrier du désert, personnage plus intéressant et charismatique, plus secret et mystérieux aussi. Il est fort, patient et fait preuve d'une grande maîtrise. J'ai cependant trouvé dommage que son image de sombre guerrier soit un peu entachée par ses sourires et sa douceur (non non ne me sautez pas à la gorge !), on a déjà Aspel, l'innocence de la jeunesse et la bonté incarnée, il aurait été intéressant d'avoir une dualité plus marquée entre les deux hommes, même s'il y a déjà une différence d'âge, d'expérience et de culture assez importante. La relation entre les deux personnages est liée à une cérémonie d'un nouveau genre qui les lie intimement en tant que maître et élève, Aspel est réticent, se questionne mais finit par se laisser aller et à accepter. de là, les deux hommes parcourent ensemble le désert, visitant des ruines et des citées cachées, rencontrant d'autres personnages. Une chevauchée à la fois désertique et initiatique où les légendes, les croyances, les esprits, les protecteurs, les sorciers sont intimement liés aux dragons. La magie et la sorcellerie sont donc des ingrédients majeurs de ce récit qui fait la part belle aux descriptions longues et apaisantes, où le désert d'une chaleur intense vous assoiffe autant qu'il vous émerveille.
Avec le temps, un lien fort se construit entre les deux personnages, Aspel porte des sentiments plus intenses qu'il ne devrait, du mon à son regard, pour Menât. Ce dernier fait toujours preuve de tolérance, d'ouverture, ce qui déstabilise Aspel. D'abord très respectueuse, la relation se transforme petit à petit, pour devenir amoureuse…
Du côté du style de l'auteure, elle a une plume poétique empreinte de mots magiques. Elle a su créer un univers propre fait de mystères et de légendes, de créatures et d'êtres magiques, c'est assez fluide à lire. Pourtant malgré ses qualités indéniables, je me suis ennuyée. Peut-être suis-je passée complètement à côté ? Peut-être l'ai-je lu au mauvais moment ? Tout est qu'il ne m'a pas embarqué. J'attendais plus d'actions, plus d'aventures, plus de passion dans la romance et finalement, cela reste très doux et posé.
En bref, un roman qui souffre à mon sens de trop longues descriptions, d'un manque probant d'action et d'une romance assez peu développée. Malgré cela, le récit est d'une richesse incontestable et l'écriture est agréable, il mérite probablement que l'on s'y attarde.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mateiva
  21 janvier 2016
Un énorme coup de coeur pour ce récit fabuleux, enchanteur et original.
Nous suivons le destin d'Aspel, jeune homme intelligent, courageux, gentil et tellement doux. Il s'est résigné à son sort d'esclave, comme dit dans le résumé, cependant, au milieu du désert de Nébether, c'est toute sa vie qui va à nouveau basculer. Suite à plusieurs frayeurs, il deviendra le disciple de Menât, guerrier du désert, fort, valeureux, attentionné, patient et tellement maître de lui-même.
Nous découvrons alors le rôle qu'a accepté Aspel, son devoir, son but, sa formation. Si Aspel est hésitant au tout début quant à la cérémonie qui fera de lui un disciple de Menât, il accepte. Ses réflexions sont légitimes et assez profondes, j'aime beaucoup sa façon de penser, de réfléchir et de s'évader quelques instants dans ses observations.
De Menât, Aspel apprendra les secrets du désert, de ce désert de Nébether, qui recèle de mystères et de fascination à la fois. Un désert peuplé d'ombres, d'esprits, mais aussi de magie, de sorciers. Aspel y découvrira une autre vie, cachée. Il prendra un réel plaisir à chevaucher ce désert, avec Menât à ses côtés, à se laisser bercer par les grains de sable qui parfois lui fouettent le visage, ou encore, à se laisser aller à l'apaisement en contemplant ce ciel étoilé, voûte céleste qui surplombe la mer de sable.
Au fil des pages, Aspel sent se créer un lien avec Menât, un lien fort, puissant, spécial, mais surtout des sentiments apparaissent, des sentiments qui font battre un peu plus fort son coeur, qui le mettent en joie, qui le rendent confiant. Cependant, il n'ose en parler à Menât, il n'ose avouer ce que son coeur lui dicte.
Les deux hommes se vouent une confiance sans égal et un respect total. Menât offre sa protection à Aspel et lui fait découvrir son monde, ses valeurs, ses légendes. Il lui apprendra le combat aussi, il lui avouera son passé, comment il est devenu ce qu'il est.
Page après page, nous sommes envoûté par ce récit, par cette histoire si singulière à l'ambiance magique, nomade, chaleureuse, guerrière. Vous vous laissez bercer par le vent chaud, et suivez avec délectation Aspel et Menât dans leurs chevauchées en plein coeur du désert. Un récit où l'on ne s'ennui pas une seconde, un récit fait de rebondissements, d'action, de danger, un récit où nous sommes apprentis en même temps qu'Aspel, où nous découvrons avec lui toutes les subtilités de cet endroit, de Nébether, de son peuple, de ses légendes faites de dragons, de ruines, de runes.
Ce que j'ai apprécié également, c'est qu'à travers l'histoire de Nébether, c'est l'histoire d'Aspel et Menât qui se construit, petit à petit, pas à pas, épreuves après épreuves, une histoire d'amour qui évolue, qui prend forme, qui naît de cette confiance et de cette attirance réciproque, un amour qui flamboie, comme les flammes du feu, un amour qui se respect, s'honore et se savoure.
La plume de l'auteur est comme son récit, empreinte de magie. Une plume captivante qui sait vous retenir, qui vous fait découvrir un monde troublant, mystique, ensorcelant. Une écriture fluide qui vous embarque à travers un univers recherché, travaillé, avec des détails parfaitement décrits, sans alourdir le texte, juste ce qu'il faut pour vous faire frisonner et rêver, des détails d'une beauté extrême, qui m'ont mis de l'or dans les yeux.
Une écriture, qui part sa douceur et sa poésie, nous relate une histoire d'amour exceptionnelle, pure, intense, une histoire d'amour qui prend son temps, qui rapproche l'âme et le coeur avant de rapprocher les corps. Une écriture sensuelle qui couche sur le papier une intensité incroyable dans les rapports charnels entre Menât et Aspel, un respect immuable du corps et de l'esprit.
Bref, je vous conseille cette lecture pour laquelle j'ai eu un énorme coup de coeur. Il s'y passe énormément de choses : des découvertes, des rebondissements, des pièges, dans un univers charmeur, un univers riche et complet. Il n'y a aucun répit, vous êtes happés du début à la fin, semblable à une tempête en plein désert, et vous en ressortez avec un sourire lumineux et des étoiles pleins la tête et les yeux. Un beau roman, où chaque personnage, secondaire ou pas, a sa place, son importance, où nos deux héros sont tout simplement sublimes : de belles personnes dont j'ai aimé chaque mot, chaque phrase, chaque réaction et chaque révélation.
Et que dire de cette couverture qui est tout simplement sublime et reflète à merveille l'ambiance du roman.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Erikia
  19 février 2016
Lorsque j'ai vu la nouvelle sortie des éditions MxM Bookmark, mon coeur a fait littéralement un bond ! J'étais tellement contente car le synopsis me plaisait terriblement et je trouve la couverture juste sublime. Je me suis donc dépêché d'acquérir cette courte lecture qui conte une très belle histoire. Car bien que ce livre ne dépasse pas les 200 pages, l'auteur nous offre une histoire captivante et très bien construite. Je ne connaissais pas du tout cet auteur mais je retenterais l'expérience avec elle une nouvelle fois car j'adore son style d'écriture. On rentre vite dans l'histoire et elle arrive à nous captiver dès les premières pages mais je tiens aussi à dire qu'il m'a était très aisé de visualiser les décors. Et je ne vous dis pas à quelle point j'ai aimé traverser le désert en compagnie de Menat et Aspel ! le début du livre suit un jeune garçon âgé de 17 ans qui va se vendre en tant esclave pour sauver sa famille, je dois dire que dès les premières lignes je me suis attaché à Aspel. Il possède beaucoup de courage et il le montre plus d'une fois en se sacrifiant pour les autres.
On se rend compte au fil de notre lecture qu'il possède un grand coeur je suis donc tombé sous son charme et même si son destin semblait plutôt sombre pour notre chère protagoniste, la chance va finir par lui sourire puisque lors d'une rencontre fortuite il va faire la connaissance du beau guerrier des sables du nom de Menat ! J'ai vraiment beaucoup aimé ce duo, on ressent directement le feeling entre ces deux personnages mais ce que j'ai aimé c'est la facilité avec lequel on ressent leurs sentiments, on s'attache donc très vite à eux. Bien que le livre soit court, l'auteur a créé une véritable histoire avec un bon scénario. Il y a beaucoup de voyage et on fait la découverte de pas mal d'endroits, mais mon seul souci est que j'ai trouvé qu'on se focalisait plus sur l'histoire que sur la relation avec les personnages. J'ai tellement adoré les passages entre ces deux personnages que j'aurais voulu un peu plus d'interaction entre eux. Menat est si doux et attentionné avec Aspel, qu'il donne tellement envie que les 100 et quelques pages ne soient que des échanges entre eux. Malgré tout je trouve que la relation des personnages bien exploitée mais j'aurai peut-être voulu juste un petit plus pour en profiter plus longtemps.
En conclusion, Sortie des sables a vraiment été une lecture plaisante. Si vous voulez passer un agréable moment en voyageant dans les dunes de sable magique avec un beau fond de romance je vous conseille vivement ce livre.
Lien : https://erikia.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Parthenia
  03 mai 2016
La sublime couverture de Naty Sorokina avait attiré mon regard, aussi lorsque j'ai remarqué que le livre faisait partie de la Masse critique de Babelio du 13 avril, l'ai-je glissé dans ma liste de choix parmi I.R.L. d'Agnès Marot, Les Rois-Dragons de Stephen Deas et Les Sous-Vivants de Johan Heliot. Bon, je n'ai été retenue pour aucun de ces quatre romans, mais je ne me suis pas laissée abattre et me suis empressée d'acheter Sortie des sables...
J'ai adoré suivre les aventures d'Aspel et de son maître à travers le paysage aride et désertique de Nébether. Parfois, la manière de raconter de Valériane Vadi s'apparente à un conte des milles et une nuits, et c'était absolument délicieux. On ressent toute la fascination que ce monde exerce sur l'esprit du jeune esclave, et sur celui du lecteur par ricochet.
Malgré mon engouement, j'ai trouvé que certains passages manquaient de développement. L'univers est pourtant très bien décrit, et offre au lecteur toute la richesse imaginée par l'auteure, mais celle-ci ne s'appesantit pas assez sur la relation entre Mênat et Aspel, tout arrive trop vite entre eux même si on comprend les motivations du Nébethéen et même si le récit n'en reste pas moins cohérent avec l'intrigue. Mais j'aurais adoré avoir plus de descriptions sur les deux héros, sur leur état d'esprit, les doutes qui les assaillent. D'ordinaire, ce genre de défauts a le don de gâcher ma lecture, mais ici la qualité de l'écriture comble largement mes réserves. Pourtant, je regrette que le potentiel de l'histoire n'ait pas été plus exploité, et c'est d'autant plus dommage que l'auteure en a sous la plume. J'ai par ailleurs beaucoup aimé à chaque début de chapitre les épigraphes censés être tirés d'ouvrages relatifs à l'époque.
J'ai été moins convaincue par les scènes érotiques, non parce qu'elles n'étaient pas bien écrites, mais parce que j'avais l'impression que leur amorce s'intégrait d'une manière un peu forcée au récit. Sinon, j'ai beaucoup aimé la retenue dont fait preuve Mênat à l'égard de son jeune disciple, la maîtrise qu'il s'impose malgré une nature que l'on devine passionnée et violente. L'histoire d'amour est très belle, respectueuse, même si la cérémonie pour transmettre la magie est assez déroutante, mais ensuite, l'auteure prend son temps pour construire pas à pas ce lien de confiance et d'amour.
Pour conclure, une histoire délicieuse et envoûtante, aussi envoûtante que le désert de Nébether. Les deux protagonistes sont aussi attachants l'un que l'autre. Malgré une certaine frustration liée à la rapidité de l'histoire j'ai beaucoup aimé le travail de l'auteure sur 'l'univers de fantasy et les noms des lieux et des personnages que j'ai trouvés très poétiques et mélodieux. Je lirai sans aucun doute un autre de ses livres en espérant y retrouver la même magie...
Lien : http://parthenia01.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SongesLivresques
  08 mai 2016
Je tiens à remercier avant toute chose Babelio ainsi que les Editions MxM Bookmark pour ce livre que j'ai eu la chance de remporter lors de la Masse Critique du mois d'Avril.
Je dois avouer que c'est la première homoromance que je lis, souvent dans ce genre de livres la vulgarité est de mise c'est donc avec une certaine appréhension que j'ai entamé cette lecture. Et pourtant, ce fut exactement tout le contraire, le charme de la plume de Victoriane Vadi a fini par m'envoûter.
Pourquoi avoir choisi ce roman? Premièrement car je trouve la couverture juste magique, avec ses belles couleurs, l'illustration est magnifique et après avoir lu le roman elle lui correspond parfaitement alors grand bravo à l'illustratrice de ce livre Naty Sorokina. Ensuite, j'ai lu la quatrième de couverture et je suis tout simplement tombée sous le charme, intriguée je ne pouvais que sélectionner ce livre parmi mes souhaits. Je ne le regrette absolument pas!
UN LIVRE ENVOUTANT!
Quel univers!!! Premièrement laissez moi vous dire qu'il est rare que je tombe sur une écriture de cette qualité! J'ai tout simplement adoré la plume de l'auteure! Elle est légère malgré un langage par moments soutenu, mais il n'y au aucune lourdeur. Tout en fluidité, elle nous décrit ce monde de légendes ancestrales et de magie de telle façon que l'on s'y croit vraiment! Personnellement, j'ai été envoûtée et m'imaginais sans mal vivre dans un tel monde imprégné de vieilles coutumes et des créatures fascinantes et extraordinaires. Il est vrai qu'il y a pas mal de descriptions, mais pour moi c'était nécessaires pour nous faire comprendre le monde dans lequel évoluent les personnages, leur culture, leur passé, leurs origines, j'ai adoré les découvrir.
Les personnages sont réellement attachants, il y a un vrai travail de fond derrière eux, que l'on parle des héros du roman ou encore des autres personnages secondaires qui les entourent. Ils sont recherchés, tous sans exception, leur caractère correspond à leurq actions. Aspel est attachant, ce jeune homme qui semble fragile mais qui a une réelle force en lui, mais c'est surtout la sincèrité de ses sentiments envers son maître qui m'a frappée. Ménât m'a completement intriguée, envoûtée. (zut dommage qu'il soit gay haha). Il dégage quelque chose d'unique, viril,mystérieux mais en même temps sa loyauté et son affection envers Aspel m'a énormément touchée. Leur relation évolue tout au long du roman, point positif, ils ne se jetent pas l'un dans les bras de l'autre dès les premières pages, ils prenent leur temps et leur amour naît sous nos yeux tout en douceur, à son rythme. Aucune vulgarité, même lors des scènes intimes l'auteure a su jouer la finesse tout en gardant une certaine sensualité dans son récit.
Et ce n'est pas parce qu'il y a de la romance qu'il n'y a pas de l'action. Non, au contraire, le désert n'offre pas toujours du repos à nos héros qui se verront devoir affronter des grands dangers afin de sauver l'héritage ancestral des dragons des mains des forces obscures. Il y a des rebondissements, une réelle intrigue bien ficelée, et un fil conducteur de l'histoire qui est respecté tout au long du roman. La romance est bien dosée pour qu'on n'ait pas l'impression que leur quête est mise de côté.
Ce livre est un petit bijou, outre la romance que je trouve belle c'est l'univers même créé par l'auteure qui m'a le plus plu découvrir les secrets Nébethéens fut un réel plaisir pour une adepte de fantasy dans mon genre!

Lien : https://songeslivresques.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PartheniaParthenia   03 mai 2016
La salamandre émit un rire joyeux et dansa sur elle-même comme une flamme agitée par un courant d'air. Aspel, malgré l'inquiétude qui le rongeait, parvint à sourire à cette démonstration naturelle et enfantine de satisfaction. Puis, reprenant son sérieux, il se dirigea vers la sortie des forges, vers la créature sombre qui l'attendait. Et Sémiramis le suivit, longue flamme joyeuse et vive flottant à ses côtés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PartheniaParthenia   03 mai 2016
Tès était une ville étouffante de chaleur et de bruits, bariolée de couleurs et d'accents étrangers.
Commenter  J’apprécie          30

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1813 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre