AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Grzegorz Rosinski (Illustrateur)
EAN : 9782803604074
48 pages
Le Lombard (07/06/1996)
4.18/5   317 notes
Résumé :
Un vieil homme traverse une ville crasseuse, noyée sous la pluie. Il entre dans une auberge et y cherche le vaillant chevalier Thorgal. Mais on lui rit au nez, car le chevalier en question n'est rien de plus qu'un mendiant sur lequel les clients essuient leurs bottes...
Devenu muet et apathique, Thorgal ne cherche même plus à mendier sa nourriture. Shaniah l'accompagne et s'efforce de le maintenir en vie.
Malgré cela, le vieil homme, Wargan, a besoin d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
4,18

sur 317 notes
5
17 avis
4
12 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

BazaR
  27 juin 2015
L'arc de Brek Zarith est l'un de mes préférés de la saga Thorgal.
Au sein de cet arc, c'est cet album que je préfère.
Vous pouvez je pense deviner la conclusion de ce syllogisme : je ne déteste plutôt pas cet album !
Thorgal est devenu un déchet que l'on confond avec les rats crevés du caniveau. Déchet ou prince, ça n'a plus aucune importance pour lui : son baby d'amour tout blond Aaricia est morte. A quoi ça sert le monde du coup hein ?
Mais voilà qu'un savant qui semble tout savoir sur lui (même que c'est un fils des étoiles, je savais pas que les albums de Thorgal paraissaient aussi dans son univers) accompagné d'un prince en manque de sa dose de royaume à gouverner le retrouvent et déclarent : « Mais non, mon gars, elle est pas tout à fait clamsée ta copine ! Si tu vas gentiment demander à la Mort de te la rendre, moyennant une féroce négociation, elle peut la relâcher, si, si ! »
Ni une ni deux, Thorgal emprunte la potion magique d'Astérix et il y va. Bon, il est accompagné de la gamine qui l'a quand même un peu fichu dans le caca dans le tome 4. Qu'est-ce que vous voulez, les filles, les déesses, les lectrices, vous craquez toutes pour ce beau gosse ! Non mais qu'est-ce qu'il a de plus que moi, hein ? A part tout ?
Bon, je la présente version cool, là. Mais c'est vraiment trop bien. L'univers franchi est féérique, voire fracassé, surtout l'antre de la Mort particulièrement réussi. J'ai adoré le design de certaines scènes comme la mort provoquée par le contact avec la clé - on a l'impression que le gars se transforme en vitrail multicolore disloqué – ainsi que les splendides anges aveugles (sans oublier le « design » de la gardienne des clés, je m'en remettrai jamais).
Un petit regret ? Oui un tout petit : ne pas avoir fait intervenir Hel, la déesse des morts de la mythologie nordique. Remarquez, celle-ci n'est pas mal non plus. C'est un mélange de Hel et des Parques (plutôt des Nornes, restons nordiques) à tendance grosse cynique. Mais la mythologie nordique de la Mort n'est pas entièrement absente : on nous parle du Niflheim et de son chien gardien Garm.
Stop la leçon de choses. C'est génial et pis c'est tout ! Vivement la fin de l'arc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2810
Foxfire
  17 janvier 2020
« Au-delà des ombres » qui fait suite à « la galère noire » est tout simplement un des meilleurs tomes de la série. le dénouement sombre et tragique du précédent tome se retrouve dans la tonalité de ce 5ème volet. L'histoire est parfaitement construite et menée et s'avère prenante et également très émouvante. L'influence est sans doute à chercher du côté d'Orphée allant aux Enfers pour rechercher sa bien-aimée, un thème toujours très efficace. le traitement des personnages est particulièrement soigné, ce qui renforce l'émotion du lecteur. La relation entre Thorgal et Shaniah est particulièrement réussie et trouve un dénouement vraiment bouleversant.
Commenter  J’apprécie          254
Ogrimoire
  18 janvier 2021
Comme un hommage aux légendes nordiques dont ils s'inspirent, Rosinski et Van Hamme tressent ici une histoire à la mesure des héros antiques. Thorgal, apprenant qu'Aaricia, contre toute attente, est finalement encore vivante, doit tout tenter pour la sauver.
Tout ? Oui, jusqu'à faire comme Orphée, se rendre au-delà encore du deuxième monde, auprès des dieux et de la Mort elle-même pour obtenir la vie d'Aaricia. Shania, qui l'a soutenu cette dernière année, Shania qui est encore amoureuse de lui même si elle a bien compris que jamais cet amour ne serait payé de retour, l'accompagne.
Dans un dernier défi, la Mort offre à Thorgal une façon de sauver sa femme. Mais Thorgal, dont on apprécie autant les hésitations morales que les exploits physiques, s'interroge. le prix qui lui est demandé est-il possible à payer ? Naturellement, il ne fait aucun doute qu'il aspire plus que tout à sauver Aaricia, au prix de sa vie, même. Mais ce n'est pas sa vie que la Mort lui demande.
C'est finalement Shania qui prend la décision. Aaricia sera sauvée. Il ne reste plus qu'à revenir au monde, avant que l'aube ne se lève et que les portes entre le royaume des dieux et le monde des hommes ne se soient refermées… au risque de rester dans les limbes, éternellement en errance. Shania, qui, dans le tome précédent, avait précipité le malheur, est ici à la recherche de sa propre rédemption. Après avoir veillé sur l'homme qu'elle aime, alors qu'il est terriblement diminué, et qu'il ne la regarde même pas – « sans doute, au contraire, doit-il me haïr pour ce que j'ai fait », dit-elle -, elle le protège, l'accompagne.
Ce sont ces motifs autour de l'amour – amour partagé, amour perdu, amour désespéré, amour à sens unique, amour mortifère, amour coupable – que tissent nos deux auteurs. Avec brio !
Lien : https://ogrimoire.com/2021/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
manu_deh
  03 décembre 2015
Suite directe de la Galère noire, cet opus renoue avec le côté fantastique et mythologique de Thorgal: puisque notre héros va explorer le royaume des ombres, lieux où, de memoire de dieu, jamais aucun mortel ne s est fait de vieux os.
Excellent album à tout point de vue.
Commenter  J’apprécie          230
domisylzen
  07 décembre 2015
J'en ai pas lu des tonnes de Thorgal, mais celui est sans conteste le meilleur. Les dessins et l'ambiance y sont décrits à souhait, le seul regret est : pourquoi faut-il qu'une bande dessinées soit aussi courte ? On y retrouve la gardienne des clés … gros soupirs ... et Shaniah qu'est trop top sexy, arf arf, mais je m'égare. Ma femme lit ce que j'écris par-dessus mon épaule et elle n'a pas le sourire. J'me demande pourquoi ?
Un curieux personnage traverse un village copieusement arrosé par la pluie et entre dans une auberge bien glauque. Il demande après Thorgal, le vaillant chevalier, et là toute l'assistance se marre comme des baleines. Thorgal ! Un vaillant chevalier ! C'est vrai qu'il ressemble plus à un mendiant qu'à un preux chevalier le bougre. C'est qu'il a perdu sa belle dans l'épisode précédent et il n'est plus que l'ombre de lui-même. Un seul être vous manque ...
Commenter  J’apprécie          160


critiques presse (1)
BulledEncre   20 février 2013
Jean Van Hamme tient dorénavant bien son récit, qui parvient à toucher plusieurs registres sans jamais tomber dans le ridicule ou le grandiloquent. Grzegorz Rosinski montre lui aussi l’étendue de son talent à travers le voyage quasi-mystique de ses héros.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   26 juin 2015
Hé oui, Thorgal, tu as enfin atteint ton but. Je suis bien celle que tu voulais rencontrer... celle qui n'a pas de nom, sans doute parce qu'on m'en donne trop: la Vie... la Mort... la Fortune... le Malheur... le Destin...
Le Destin! Ha! Ha! Ha! Comme si les mortels pouvaient avoir un destin! Ha! Ha! Ha! C'est la plus grande supercherie de toutes les créations!
Commenter  J’apprécie          170
okkaokka   15 novembre 2016
... Même ici, où l’aboutissement ultime rejoint le commencement de tout même ici il n’y a que les jouets de hasard d’une comédie immobile orchestrée par le néant, Ha ! Ha ! Ha !
Et toi, tu es venu me demander une vie ?! Une seule et ridicule vie !?... C’est trop drôle !
ALORS QUE JE RÈGNE SUR L’EXISTENCE DE TOUTE L’HUMANITÉ !!
Qu’est-ce qu’une vie pour moi ?...Rien. Un fil venant de nulle part n’allant nulle part, perdu parmi des millions de millions d’autres fils identiques mais dont le possesseur se croit le centre de l’univers. S’agit-il d’un vieillard ou d’un enfant ? D’une jeune princesse éclatante de beauté ou d’une pauvre paysanne rongée par la famine ? D’un roi ou d’un mendiant ?
Qu’importe … (de son ongle elle coupe le fil) …Le monde l’a déjà oublié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LiliGalipetteLiliGalipette   15 juillet 2012
« Ce n’est donc pas dans le deuxième monde que Thorgal devra aller pour sauver Aaricia, mais au-delà, jusqu’à la mort elle-même. » (p. 16)
Commenter  J’apprécie          150
Alex09Alex09   25 août 2013
Shaniah : Pouvait-il en être autrement ? Une vie pour une vie, Thorgal... C'est la loi éternelle... Et c'est bien mieux ainsi. Aaricia est vivante. Pour quoi, pour qui aurais-je pu vivre encore ?

Thorgal : Mais tu avais racheté ta faute, Shaniah ! Je t'avais pardonné !

Shaniah : Pardonné, oui. Mais pas aimée... Tandis que moi, je t'aimais, Thorgal. Je t'aimais...à en mourir.
Commenter  J’apprécie          30
domisylzendomisylzen   29 novembre 2015
Le destin ! Ha ! Ha ! Ha ! Comme ci les mortels pouvaient avoir un destin. Ha ! Ha ! Ha ! C'est la plus grande supercherie de la création ! …
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Jean Van Hamme (56) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Van Hamme
Avec le retour de Jean van Hamme au scénario, "La fortune des Winczlav" retrace en trois tomes et trois générations l'origine de la fortune de Largo Winch. Une saga historique et familiale trépidante.
"La fortune des Winczlav", tome 1/3 par Jean van Hamme et Philippe Berthet - Disponible dès le 26 mars en librairie Feuilleter l'album : bit.ly/WinczlavT1-Vanko
autres livres classés : vikingsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura