AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782017064220
112 pages
Éditeur : Hachette Pratique (05/09/2018)

Note moyenne : 3.1/5 (sur 10 notes)
Résumé :
En lisant un livre sur la nourriture saine, Annie a eu une révélation : il faut que le Club des Cinq change ses habitudes alimentaires sous peine de souffrir des pires maux de la Terre (tous fatals). Devant l’urgence de la situation, nos héros prennent une décision : ils vont passer au sans-gluten. Mais le spiraliseur va-t-il avoir raison de leurs bonnes résolutions ? …

Un regard humoristique sur les tendances des régimes bien-être.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
nameless
  02 janvier 2020
Vous vous souvenez de François, Claude, Mick, Annie, de leur chien Dagobert, ces cinq jeunes et intrépides héros qui combattent hardiment contrebandiers, espions, voleurs, dans les romans de Enid Blyton ? Et bien, les voici de retour, dans une version réactualisée, adulte et humoristique, proposée par Bruno Vincent, qui comme son nom ne l'indique pas, est un jeune auteur anglais qui s'est approprié ces personnages mythiques de la littérature jeunesse pour égratigner certaines outrances de notre société consommatrice.

Dans le Club des 5 arrête le gluten, il se moque sans méchanceté des régimes, du bien-être obligatoire pour tous, prônés par des revues, livres ou gourous auto-proclamés de la santé qui exploitent ce juteux filon. Annie, désormais adepte du bikram yoga, décide de mettre ses amis et cousins au régime, de débarrasser leur alimentation de tous les aliments de la honte, chips, bonbons, pizzas et kebabs, glaces et chocolat, pour les remplacer par de saines graines de chia ou baies de goji. Cette cure détox, ce programme de «clean eating » sont censés apporter vitalité et santé pour retrouver une svelte silhouette.

Pour mettre au point leur nouvelle stratégie alimentaire, les comparses consultent un pseudo-thérapeute tout juste sorti de prison et reconverti dans la prise de conscience du corps, la curation spirituelle et la thérapie holistique, qui pour 400 euros leur prescrit d'arrêter le gluten, c'est original. Même Dagobert est nourri avec des croquettes bio dont le prix défie l'entendement. Afin de parfaire leur remise en forme, les amis se rendent à la Villa des Mouettes désormais équipée du haut débit, où Tante Cécile prépare toujours de succulents petits déjeuners avec tartines au beurre salé et confitures maison et goûters avec sandwiches au beurre de cacahuètes. Les propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires des graines de courge ou de chanvre lui échappent, tout comme les bienfaits supposés de « l'essence sacrée » ou de «l'eau détox » préparées par Annie, à base de thé vert, jus de citron, feuilles de menthe, vinaigre de cidre et gingembre frais dont la couleur et l'odeur entrent en concurrence avec l'eau de la mare aux canards ou le crottin des chevaux. Pour couronner le tout, l'Île de Kernach, terrain de jeux et d'aventures du Club des Cinq est désormais sacralisée, déclarée Zone spéciale de Conservation et interdite d'accès puisqu'elle abrite une espèce protégée de campagnols.

Le Club des cinq arrête le gluten est une parodie réussie, illustrée de dessins tirés des premières éditions, en noir et blanc, au trait simple et épais en usage lors des débuts de la littérature jeunesse. Le format est identique à l'original, aussi spartiate le style que celui initié par Enid Blyton. Il ne faut pas y chercher une attaque virulente contre les régimes en vogue actuellement, ni une satire ultra-documentée de nos modes de vie, mais davantage un tendre clin d'oeil adressé au passé et un regard impertinent mais sans animosité sur le présent. Le propos de l'auteur n'est pas de nous informer sur la toxicité chimique des baies de goji en provenance de Chine ou de nous expliquer comment la consommation européenne de quinoa affame les enfants d'Amérique centrale privés de leur culture vivrière exportée. L'auteur nous permet de retrouver des héros appartenant à la mémoire collective, il nous offre un bain de jouvence humoristique, c'est agréable comme une Madeleine de Proust ! Sans gluten !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5412
lenou78
  30 décembre 2018
J'avais un secret espoir que ce livre me transporte à l'âge ou je lisais le club des cinq, mais ce ne fut pas le cas. Si les personnages sont identiques, en revanche, j'ai trouvé l'histoire désuète et dénuée d'aventures.
Je me souvenais à quel point j'adorais retrouver ces compagnons pour à chaque fois de nouvelles aventures, et avec cet essai pour adulte, je n'y retrouve pas ressenti, et cela ne m'apporte pas grand chose.
Je suis peut être à part, et j'imagine que d'autres auront eu des rappels à l'enfance mais ce ne fut pas le cas pour moi.
Et pour tout dire, j'ai eu un peu de mal à finir.
Commenter  J’apprécie          20
Sovane
  09 juillet 2020
La lecture peut avoir de terribles conséquences... En effet lorsqu'Annie se voit offrir un livre de cuisine pour son anniversaire elle décide d'imposer aux fameux membre de son club une hygiène de vie stricte et un régime pour le moins sévère. Privés de gluten, de gras, de sucre - et même d'alcool - nos héros perdent toute énergie. Même Dagobert se retrouve à la diète, un scandale pour ce fidèle compagnon. Nombreuses sont les tentations et les tentatives de résistance, l'exil sur l'ile de leur enfance semble la seule solution pour survivre à ces privations qui mettent la cohésion du groupe à rude épreuve.
Commenter  J’apprécie          00
Tytalba
  19 janvier 2020
Franchement, ça ne vaut pas son pesant de cacahuètes, et si ce n'était le plaisir de retrouver mes amis de lecture d'enfance, Dagobert en tête, je ne l'aurais pas terminé.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
namelessnameless   31 décembre 2019
- Bon, si c'est vraiment de la médecine douce, la note devrait l'être aussi, dit François.
Commenter  J’apprécie          193
namelessnameless   31 décembre 2019
La plaque à l'entrée indiquait "SAGESSE ET BIEN-ÊTRE" et, juste en dessous, en lettres plus petites : "Centre spécialisé en Prise de Conscience du Corps, Curation Spirituelle et Thérapie Holistique". Tandis que ses cousins débattaient de la signification de la plaque, Claude attacha Dagobert à un poteau.
Commenter  J’apprécie          20
namelessnameless   31 décembre 2019
- Au fait, que signifie curation ? Sur la plaque de ton cabinet.
- C'est un terme marketing qui veut dire "sélection". On rassemble des données sur tout ce qui a trait au mieux-être...
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Bruno Vincent (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Vincent
Interview with Famous Five Spoof Author Bruno Vincent
autres livres classés : régime alimentaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
194 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre