AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782803621538
48 pages
Le Lombard (02/06/2006)
3.58/5   25 notes
Résumé :
Jusqu'où un homme peut-il aller pour mettre les siens à l'abri ?

L'enquête la plus personnelle de Larry B. Max approche de son dénouement. En effet, il ne lui reste plus que quelques heures pour empêcher l'homme qui a ruiné sa famille et menacé les siens d'accomplir son ultime forfait. Le diabolique Johnny Madsen s'apprête à porter un coup fatal au pouvoir saoudien et à mettre les voiles avec le bénéfice des barils de pétrole dont le prix ne manquera ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Davalian
  04 novembre 2016
La Guerre norie concrétise les menaces laissées en suspens à la fin de Corporate Amercia. Nous allons plonger de plein pied dans un conflit pétrolier. Celui-ci se joue toutefois d'une manière assez prévisible au vu des interrogations déjà posées.

Sans réelle surprise, l'intrigue gravite essentiellement autour de la manipulation de l'offre et de la demande. L'on comprend très vite où le scénariste veut en finir : manipuler les marchés c'est moche car il ne faut pas grand-chose pour perturber l'ordre mondial et faire d'innocentes victimes. Tout cela reste léger, pour ne pas dire superficiel. La mise en oeuvre reste habile, malgré quelques raccourcis devenus habituels. Ainsi pour ce qu'il en est de ses alliées, Larry tente visiblement de faire pire que James Bond et il est bien parti pour…

Si l'intrigue principale ne brille pas par son originalité, le récit secondaire lui retient notre entière attention. le passé de Larry et de nouveaux contacts avec Gloria viennent rétablir un équilibre qui aurait autrement pu être menacé. La rencontre entre les deux est... chut ! le rythme est intense, ne laissant guère de place à l'ennui. Une course-poursuite nous est proposée dans un genre nouveau ce qui est très bien vu.

Les personnages sont également à la hauteur. Johnny Madsen parait toutefois légèrement plus convenu (pour ne pas dire stéréotypé) qu'on aurait pu le croire. Mais il vrai qu'il est difficile de succéder à Silicia. le méchant reste toutefois quelqu'un que l'on déteste et qui fait tout pour. Quand à Gloria… elle est toujours aussi mystérieuse.

Malgré une petite baisse d'intensité, La guerre noire se révèle être une réussite. le dénouement laisse espérer de nouvelles perspectives pour la série… mais pour les suivre il va donc falloir attendre encore quelques albums supplémentaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
bdelhausse
  27 avril 2017
Je ne m'en cache pas, la politique éditoriale des auteurs qui consiste à boucler toute histoire en deux tomes, en finissant l'intrigue, tuant les méchants, etc. tout cela me pose des problèmes, car j'en retire un goût de trop peu, un sentiment de frustration. On a à peine le temps de s'habituer aux méchants, de se fondre dans le décor, de se familiariser avec l'atmosphère que cela s'arrête. Clap de fin, et à la prochaine. Il faut avouer qu'à chaque fois, les auteurs arrivent à immerger le lecteur dans une ambiance différente et spécifique. C'est à porter à leur crédit.
Donc je craignais ce deuxième tome des "chroniques pétrolières" de Larry Max...
Et pendant une bonne vingtaine de pages, j'ai été agréablement surpris. Larry est mis en difficulté. Cela bouge du côté de Gloria/Kate. Madsen et Upshaw semblent engranger les succès... Je me suis dit qu'on avait peut-être le début d'une saga plus longue que les habituelles paires de tomes qui forment un récit complet.
Je me disais aussi que cela se comprenait amplement. Larry était confronté à forte partie. Madsen, puissant magnat, sans doute à l'origine de la mort de son père, ou du moins un sale type qui ne recule devant aucune méthode pour arriver à ses fins...
Eh bien non !
On boucle tout en 2 volumes... Et je ne m'apesantirai pas davantage sur le dénouement, que j'ai vu arriver avec la désagréable impression de déjà vu... Il y avait sans doute mieux à faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yvan_T
  17 novembre 2020
Suite et fin de ce nouveau diptyque construit autour d'une intrigue classique, mais bien menée et approfondissant le côté personnel d'un héros qui en avait grandement besoin.
Grâce à un flashback, ce huitième tome va revenir sur la première rencontre entre Larry B Max et son pire ennemi, Johnny Madsen, ainsi que sur sa première confrontation avec Kate Absynth, héroïne d'un film («Hello Paradise») dont elle utilisera ironiquement le nom pour former le pseudo de Gloria Paradise.
Afin de se venger d'un passé qui le rattrape depuis quatre tomes, Larry B Max compte bien lever le voile sur les plans de la Eastern Garden Oil, cette boîte bidon qui cherche à tirer profit d'un contrat juteux sur un pipeline de la mer noire devant servir d'alternatif à la dépendance du pétrole saoudien.
Graphiquement, j'ai trouvé ce diptyque moins réussi que le précédent au niveau des décors et d'une colorisation trop jaunâtre.
Bref, un nouveau diptyque plutôt concluant, mais l'on est tout de même curieux de voir sur quel pied Desberg va danser dans le tome suivant, maintenant qu'une grande partie du passé de Larry semble exploité ........, les auteurs prolifiques étant souvent attendus de pied ferme par un lectorat ayant soif de qualité au milieu de toute cette quantité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pilou62200
  08 novembre 2014
Un tome magnifique, où Larry Max va se venger et croiser celle qu'il aimait secrètement. Plus on avance dans l'histoire, plus on y est attaché.....vivement la suite !
Au passage, Larry clôture l'affaire liée au cours pétrolier....
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
pilou62200pilou62200   08 novembre 2014
Celle que tu as toujours aimée...restera avec toi, là-haut, Johnny.
Une image, rien qu'une belle image....prisonnière de son cadre !
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Bernard Vrancken (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Vrancken
Bernard Vrancken en interview pour planetebd.com .Le dessinateur de BD belge Bernard Vrancken a toujours eu envie de faire du western. C?est pourquoi il s?est retrouvé dessinateur du thriller financier contemporain à succès "IR$" ( !! ). Après 14 tomes et plusieurs cross-over, il se lance dans un nouveau défi, toujours accompagné de son fidèle scénariste Stephen Desberg : "H.Ell". le premier tome de cette série médiévale nous présente un héros chevalier déchu, relégué au job d?enquêteur, et surtout une ambiance crépusculaire nimbé de fantastique, qui n?est pas sans rappeler la populaire série TV Game of Trones? Voilà un chouette programme !
+ Lire la suite
autres livres classés : fiscVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4224 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre