AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782075108829
544 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (16/01/2019)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 66 notes)
Résumé :
Aux confins de l'espace, Mia s'engage sur un vaisseau dont l'équipage restaure des structures architecturales du passé.
Alors qu'elle semble y trouver une nouvelle famille, ses souvenirs refont surface cinq ans auparavant, elle a rencontré Grace au pensionnat et en est tombée éperdument amoureuse...

Après avoir reçu en 2018 un prix Eisner pour Spinning, Tillie Walden dessine ici une histoire à l'originalité absolue.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
AnneClaire29
  27 mars 2019
Mia s'engage sur un vaisseau qui restaure d'anciens bâtiments laissés à l'abandon. On découvre au fil des chapitres son histoire et sa rencontre cinq plus tôt avec Grace, nouvelle pensionnaire de son lycée. Elles tombent amoureuse mais on comprend que quelque chose s'est passé car Mia est seule.
J'ai beaucoup aimé le choix des couleurs qui rehaussent le récit et permet le changement des humeurs ou des points de vues (couleurs chaudes et froides).
L'histoire est intéressante mais une quantité de questions se posent et la première est : où sont les hommes ? Dans une société où il n'y a que des femmes, j'aurai aimé savoir le pourquoi.
Le caractère et le passé des personnages ne sont pas assez développés et/ou montrés, on effleure à chaque fois ce qui s'est passé avant (à part pour Mia). J'aurai aimé connaître l'histoire de l'Escalier et pas un ersatz de légende. Il aurait peut être fallut 2 tomes à cette histoire pour bien tout développer et emmener le lecteur dans ces contrées reculées de l'espace.
Le poids de cette BD peut en rebuter plus d'un (540 pages) et elle est peut pratique à lire à cause de cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
NadegeD
  19 mars 2020
p30. Woah... Les dessins, les couleurs, les personnages, tout est magnifique. Je viens à peine de commencer, mais c'est déjà un coup de coeur.
L'histoire me parle – une jeune fille dans un monde où on voyage dans l'espace en permanence –, les dialogues sonnent juste et me touchent facilement.
J'insiste encore là-dessus, mais les couleurs... Il y en a peu, comme si l'auteur en faisait l'économie. Presque tout est en teintes de noir, blanc, gris et marron pâle... Mais quand les couleurs sont là, elles posent tout de suite une ambiance, et leurs teintes et dégradés sont de la poésie pour moi.
p538. Ok, j'ai été un peu moins convaincue par le reste de l'histoire. J'ai commencé à être perturbée par le fait qu'il n'y a que des femmes dans cet univers, les hommes n'existent pas. du coup, le fait qu'Elliot soit non binaire, qu'on s'y réfère avec "iel" et l'écriture inclusive... perd beaucoup de son sens pour moi. On apprend par la suite que chacun a deux mères. Même si ça a été bizarre au début, finalement cette prise de parti m'a plu : un seul sexe existant, abolit les différences entre hommes et femmes. Il n'est plus question de couple homosexuels ou hétérosexuels : on tombe amoureux d'un individu, point.
Par contre, j'ai été moins touchée par la suite des péripéties. Les personnages sont toujours profonds, chacun a son caractère, son histoire, ses qualités et ses défauts. Mais j'ai eu du mal à comprendre les enjeux. Elles n'en font qu'à leur tête et se mettent en danger, parfois les répercussions sont lourdes, et parfois, sans aucune logique que je puisse comprendre, il ne leur arrive rien. Ce qui fait que très vite, j'ai arrêté de m'inquiéter pour elles, parce que malgré la gravité apparente de leurs actes, souvent ils ne sont pas suivis de conséquences.
Ça reste une très bonne lecture, et une inspiration en ce qui concerne les dessins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LaroulottedeMargotte
  24 mai 2020
Mia vient de rejoindre un groupe qui voyage dans l'espace à bord d'un vaisseau se nommant Aktis, afin de réparer d'anciens monuments architecturaux. Elle apprend à connaître les quatre personnes qui composent ce groupe : Alma, Julie, Elliot et Char.
L'auteure alterne des flash-back, afin de raconter les années que Mia a passé au collège et au lycée, avant d'arriver sur le vaisseau. Dans cet établissement, elle fait la connaissance de Grace Hill dont elle tombe rapidement amoureuse. Les deux adolescentes nouent une relation très fusionnelle. Mais Grace garde un secret et elle va devoir interrompre sa scolarité de manière précipitée et ne pourra plus revoir Mia.
Ce roman graphique est étonnant tant par les illustrations très belles, que par l'inventivité et la richesse du scénario. Tillie Walden a une imagination débordante. Elle dépeint l'univers spatial et son fonctionnement de façon incroyable. Les dessins de l'espace sont à couper le souffle, certaines planches pourraient se regarder pendant des heures. L'auteure utilise des cases de différentes tailles pour insister sur les détails. C'est grandiose !
A travers, l'histoire de Mia, l'auteure aborde plusieurs sujets dont certains qui lui sont chers et dont elle avait déjà parlé dans « Spinning » son roman graphique autobiographique, comme l'homosexualité. Elle aborde aussi l'amitié, l'amour, la richesse de la diversité et la tolérance à travers « Sur un rayon de soleil ». Sa plume est clairement engagée et j'ai trouvé très intéressant qu'elle utilise l'écriture inclusive (l'utilisation du pronom « iel » pour Elliot.) dont je n'avais encore jamais vu l'utilisation à part dans la BD de Morgane Parisi paru dans l'ouvrage collectif « Féministes, récits militants sur la cause des femmes ».
C'est une très belle réussite et j'apprécie énormément la sensibilité qui se dégage dans le travail très singulier de Tillie Walden. Je ne m'attendais pas à être autant happée par cette histoire et par le message véhiculé à travers cette dernière. J'ai été agréablement surprise par cette BD audacieuse, courageuse et surprenante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SosoH
  23 avril 2019
Une brique de pur bonheur du début à la fin ! Je suis super fan du style graphique de Tillie Walden, de son trait simple et clair à ses aplats de couleur, et le rendu est particulièrement splendide dans ce récit qui a lieu dans l'espace. Les paysages, les ambiances, les séquences oniriques, les flash-backs...
Je me suis attachée très rapidement à chacun.e des persos, le concept et l'univers sont supers, magnifiques et originaux, on passe du super drôle au touchant au stress total. de l'action, du suspense, du mystère de l'émotion, du récit initiatique de jeune ado qui grandit, des inquiétudes d'adultes, une romance adorable... et une bonne grosse dose d'amitié et de famille-d'adoption. Tout ça narré avec intelligence, les infos distillées petit à petit, le temps donné à chacun.e pour créer des liens et évoluer dans son coin...
Et ce qui ne gâche rien, c'est que la traduction française est super bien, j'ai beaucoup ri et adoré beaucoup d'échanges sans jamais tiquer en mode "ah, je vois ce que ça devait être en anglais, la phrase VF est pas terrible" !
Seul regret tout de même : que l'édition VF ait décidé de mettre systématiquement entre guillemets le pronom "iel"... y compris dans les conversations sur le fait que c'est complètement valide et que sous-entendre l'inverse est un énorme manque de respect... avec des guillemets qui donnent l'impression que c'est pas un vrai mot et qu'on fait ça juste pour lui faire plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Josephine2
  16 septembre 2019
Mia arrive dans un vaisseau dont l'équipage restaure des structures architecturales du passé. Elle va se lier petit à petit avec ses camarades et au fil du temps, elle se dévoilera. Notamment, comment elle en est arrivé à intégrer ce vaisseau et ce qu'elle a vécu notamment lorsqu'elle a été pensionnaire au lycée où elle a rencontré son grand amour.
Il n'y a pas d'hommes dans cette histoire. le hic, c'est qu'on ne sait pas ce qu'il leur est arrivé, et comment elles peuvent se « reproduire », puisqu'il n'y a pas d'hommes. C'est vrai que ce n'est pas le sujet mais quand même.
Le problème c'est que l'autrice a créé un univers futuriste, mais sans donner plus d'explications. J'aurai aimé savoir ce qui est arrivé aux planètes dont l'équipage répare les dégâts causés par… justement, on ne sait pas trop quoi...
Et surtout, en connaître plus sur le monde de Grâce et des légendes s'y rapportant.
De plus, j'ai eu du mal à reconnaître les personnages. Ils se ressemblent beaucoup et ne sont pas très expressifs.
Dommage ! Il y a tellement de possibilité dans cette BD. Pour moi, ce n'est pas assez étoffé. Je suis restée sur ma faim.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
Bedeo   27 mars 2019
Dans un rayon de soleil est un roman graphique fleuve à la fois original et ambitieux, qui ne laissera pas le lecteur insensible. Tillie Walden parvient à créer un univers à la fois onirique et très personnel. La forme des vaisseaux, les paysages, le choix des couleurs fondent l’originalité graphique de ce récit.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BoDoi   12 mars 2019
Avec Dans un rayon de soleil, Tillie Walden réussit donc à créer un album enchanteur et véritablement sans pareil, qui se conclut sur une note d’espoir et nous ramène sur Terre avec la tête encore pleine d’étoiles. Fabuleux.

Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   05 mars 2019
Naïf, parfois à la limite de l’infantile ou du simplisme, mais également imaginatif, émouvant et travaillé, cet album souffle le froid puis le chaud et pourrait déchaîner les passions.
Lire la critique sur le site : BDGest

Videos de Tillie Walden (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tillie Walden
Vidéo de Tillie Walden
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3133 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..