AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782075092616
400 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (02/11/2017)
3.85/5   86 notes
Résumé :
A douze ans, Tillie pratique le patinage artistique à un haut niveau. Sa vie est rythmée par des entraînements, tôt le matin et le soir après l'école. La plupart de ses week-ends sont consacrés à la compétition. En grandissant, cette vie devient de plus en plus pesante. Et il est si difficile pour elle d'assumer ouvertement son homosexualité dans une discipline sportive véritablement conservatrice. Au fil des épreuves qu'elle traverse à la maison, à l'école ou sur l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 86 notes
5
2 avis
4
9 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

LePamplemousse
  16 janvier 2018
Plus qu'une bande dessinée sur le thème du patinage artistique ou l'homosexualité d'une jeune fille, ce gros ouvrage est le témoignage d'une gamine qui s'est toujours sentie seule.
Harcelée à l'école, Tillie ne s'est pas pour autant trouvée entourée dans son groupe de patinage, elle y faisait figure de gamine à part, la seule à n'être jamais accompagnée de ses parents lors des compétitions par exemple.
Son homosexualité la fera se sentir encore plus rejetée à une période où les adolescents ont besoin de trouver leur place à la fois dans leur famille, mais aussi à l'école et au sein de leur groupe d'amis.
La vie de Tillie est difficile, son planning est extrêmement chargé, entre les entraînements de patinage tôt le matin et tard le soir, les compétitions le week-end, les cours et le violoncelle, il ne lui reste que peu de temps pour elle, pour apprendre à se connaître et à savoir ce qu'elle veut vraiment.
Elle mettra du temps à comprendre qu'elle a le droit de décider elle-même de sa vie.
J'ai trouvé très touchante cette suite de souvenirs, j'ai été émue par cette enfant et plus tard cette adolescente qui a réussi à faire ses propres choix, au risque de décevoir ses proches, tout en n'étant jamais vraiment soutenue par qui que ce soit.
Je retiendrais l'image d'une jeune enfant qui adorait ses premiers cours de patinage car son professeur avait une attitude douce et maternelle avec elle et lui accordait toute son attention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
MassLunar
  10 novembre 2019
Un graphic novel autobiographique de qualité.
Récompensée par un Eisner Award pour son travail sur cet épais volume (pas moins de 350 pages) , Tillie Walden concentre ici toute l'intensité d'un récit intime basé le portrait d'une adolescente plutôt solitaire, complexée... ainsi que son rapport compétitif /répulsif avec le patinage artistique. Cette discipline, que l'auteure a bien évidemment exercé pendant un certain nombre d'années durant sa jeunesse, est ici directement placée en parabole de son évolution en tant qu'adolescente, une jeune fille qui s'émancipe progressivement, sort de sa coquille, fait son coming-out, se découvre, bref qui change et devient adulte...
C'est une autobiographie de l'apprentissage, un portrait de vie efficace, touchant, parfois sombre aussi, mais jamais pathétique. Tillie Walden illustre sa vie avec une certaine mesure, privilégiant des découpages simples , ordonnées, souvent en 6 cases, entremêlées avec des pleines-planches ou de vastes cases panoramiques qui mettent l'accent sur les moments-clés de son existence.
A noter que Tillie Walden, comme elle le déclare elle-même sur la postface de son oeuvre, utilise avant tout ses souvenirs et non le souci de l'exactitude. Elle privilégie l'impact de l'affectif, du souvenir à travers de belles cases riches en émotions. Cet affect, elle l'utilise aussi pour parler de l'autre personnage principal de ce roman : le patinage.
Car l'intrigue est profondément reliée au patinage. Cet espace vaste et froid qui est à la fois une prison pour Walden mais aussi le lieu où elle s'émancipera, notamment par son départ. Un lieu de vide tout en blancheur qui constraste avec un noir légèrement bleutée ainsi qu'avec une couleur jaune dont les rayons semblent souligner l'impact d'événements importants. Toute le technique de Walden donne une narration efficace. L'autobiographie n'est jamais étouffante. On peut accuser quelques longueurs tout de même durant certaines parties du roman qui semblent faire du surplace sur la glace mais cela reste assez secondaire. le dessin de Walden me fait un peu penser à notre cher Bastien Vivès. ¨Même si il a davantage d'expression au niveau faciale, je trouve qu'il y a un caractère minime, un style du silence , du peu, qui rappelle notre Vivès national. J'adore ce style. Quand un auteur ne se sent pas obligé d'en faire des caisses pour nous captiver.
Spinning n'est pas seulement un récit autour de l'homosexualité bien que Tillie montre son coming-out, son émancipation, je trouve que ce n'est pas le sujet central contrairement à l'excellent le bleu est une couleur chaude dans lequel le sujet aborde davantage de place.
C'est aussi un roman d'apprentissage en bd. Une vie ado autour d'un patinage pas forcément aimé, tantôt libérateur, tantôt obstacle... A cela, s'ajoute les rencontres du quotidien , la famille, les déménagements... Une vie parfois aussi mouvementée que les propres mouvements du patinage artistique.
Un récit de vie à découvrir, un titre qui n'a pas volé son Eisner Award et qui a lancé la carrière de Tillie Walden, désormais une très bonne référence du graphic novel aux USA.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AnneClaire29
  21 juin 2019
Cette bd autobiographique retrace l'adolescence de Tillie Walden entre les entraînements tôt le matin et les compétitions de patinage le week-end et l'école. Au fil des épreuves chez elle, son adaptation à une nouvelle école/entraineuse/patinoire/groupe de filles suite à leur déménagement, mais aussi à son ras le bol du monde du patinage, de se lever à 4h du mat et surtout de faire accepter son homosexualité. le lecteur est plongé dans son quotidien et cette routine qui la consume et l'épuise petit à petit.
Une belle BD qui m'a plus touchée du fait qu'elle retrace la vie de l'autrice que "Dans un rayon de soleil" (sa 2ème création). On sent le vécu de Tillie et la voit grandir et prendre ses décisions personnelles au fil des pages.
Commenter  J’apprécie          90
Pixie-Flore
  27 février 2019
Dans "Spinning", traduisons le par "Rotation", Tillie Walden évoque son passé de patineuse artistique, son homosexualité et ses relations avec les autres.
Elle nous livre ses sensations à différentes périodes de sa vie, sa solitude, ses fêlures, avec beaucoup d'humilité et d'introspection. Cette jeune femme a tout fait pour tenter de se fondre dans la masse mais ça a bien faillit la détruire. Jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus.
Elle a été très courageuse d'endurer tout ce qui lui est arrivé et de s'en sortir. J'ai été très touchée par sa situation, son manque de soutiens, le fait qu'elle ait du grandir toute seule à certains moments importants de sa vie.
C'est un livre autobiographique fort, à la technicité omniprésente, autant dans les descriptions que dans les dessins.
Commenter  J’apprécie          70
Erik_
  02 septembre 2020
Le milieu du patinage artistique est actuellement sous le feu des projecteurs en rapport à des histoires sordides entre un coach et une ancienne championne. C'est un milieu particulier où il se passe des choses qui ne sont pas forcément très catholiques.
On se rend compte également à travers cette lecture que le milieu de cette discipline sportive est assez conservateur, ce qui n'arrange pas les choses lorsque notre héroïne sportive tend vers l'homosexualité. Crise identitaire et libertaire en vue.
Ce témoignage est assez émouvant car on voit le parcours semé d'embuches de Tillie Walden. Graphiquement, c'est également très beau avec une belle fluidité de ligne qui met en valeur les courbes. Ce roman graphique a d'ailleurs été récompensé par un Eisner Awards pour la qualité du travail réalisé. C'est incontestable.
J'aurais pu mettre 4 étoiles mais je ne le ferai pas car c'est le genre de lecture plutôt épuisante. Je m'explique. On suit la routine d'une patineuse qui doit se lever à 4 heures du matin, qui doit s'entrainer très dur pour être au top niveau. Cela en devient vite épuisant. Si on ajoute quelques longueurs, on se rendra compte que la lecture n'a pas été forcément agréable tout le long.
Une oeuvre introspective et autobiographique de plus mais qui apporte un témoignage assez fort sur ce qui se passe dans certains milieux sportifs aux USA de nos jours. Il y a encore beaucoup de travail à réaliser au niveau de la tolérance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
BoDoi   18 décembre 2017
On est face à une oeuvre déjà très aboutie pour une auteure en tout début de parcours, à suivre de très près donc. Une très bonne pioche de Gallimard BD pour un des plus beaux bouquins de cette fin d’année.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   13 novembre 2017
Je ferme la dernière page et je ne me souviens déjà plus vraiment des détails, juste d'une silhouette qui traverse la piste en virevoltant, qui m'a peut-être à un moment donné l'impression de me regarder, de me parler mais qui a très vite détourné le regard...
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AbbylyAbbyly   20 mai 2018
L'essentiel pour moi, pendant mes premières années de patinage, ce n'était pas du tout le patinage. C'était Barbara et rien d'autre...
...Quelquefois je me dis même que si j'ai continué le patinage durant tant d'années, c'est parce que je cherchais sa remplaçante, croyant que c'était à la patinoire que je trouverais quelqu'un pour s'occuper de moi.
p.332
Commenter  J’apprécie          20
agelagel   26 octobre 2018
Il y avait si longtemps que je me contentais de laisser les choses se produire, et puis l'idée de changer était aussi terrifiante qu'excitante.
Commenter  J’apprécie          30
Erik_Erik_   28 septembre 2020
Danser c'est comme parler en silence, c'est dire plein de choses sans un mot.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Tillie Walden (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tillie Walden
Dans le cadre du 36e édition du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis.
Une classe du lycée Maurice Ravel à Paris a eu la chance de rencontrer l'autrice-illustratrice Tillie Walden, récompensée d'un Eisner Award pour son dernier ouvrage « Sur la route de West » (Gallimard Bande dessinée, 2020).
Un événement organisé avec le soutien de l'Ambassade des États-Unis d'Amérique en France.
autres livres classés : patinage artistiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1192 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..