AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811235175
Éditeur : Milady (22/08/2018)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Xcor, chef de la Bande des Bastards, reconnu coupable de trahison contre le roi aveugle, fait face à un interrogatoire brutal et à une torturante mort aux mains de la confrérie de la Dague noire. Pourtant, après une vie marquée par la cruauté et les mauvaises actions, il accepte le destin de son soldat, il regrette seulement la perte d'une femme sacrée qui n'était jamais la sienne: Layla
Layla seule connaît la vérité qui sauvera la vie de Xcor. Mais révélant ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Eroblin
  18 avril 2017
Dans ce quinzième tome de la Confrérie, on assiste enfin à l'histoire entre Xcor et Layla. Quand le roman commence, Xcor est prisonnier de la Confrérie et Layla vient d'accoucher de ses jumeaux. Elle est partagée entre le bonheur de sa nouvelle maternité et la peur d'apprendre la mort prochaine de Xcor. Et son humeur s'en ressent. Qhinn (Vhif dans la version française) s'en est aperçu aussi mais il met cela sur le compte d'un baby-blues. C'est au hasard d'une conversation que leur monde va éclater.
Quand Qhuinn comprend que Layla aime Xcor, que depuis des mois elle l'a vu en secret, sa rage éclate au point de mettre la vie de ses jumeaux en danger, au point de semer le chaos à travers la demeure de la Confrérie (alors qu'il essaie de tuer Xcor de ses propres mains, celui-ci réussit à s'enfuir !), se mettant à dos, non seulement le Roi mais aussi son grand amour Blay.
Layla, quant à elle, est obligée de quitter la demeure pour s'installer dans une autre maison en attendant que les choses s'arrangent. C'est ce moment que choisit le destin pour frapper ou plutôt Lassiter dont on apprend qu'il est devenu le successeur de la Vierge Scribe !! Non seulement les deux amants peuvent enfin se retrouver et commencer à s'aimer mais en plus le Roi est prêt à pardonner à Xcor si celui-ci lui prête allégeance ainsi que ses hommes. Pour cela, Xcor doit les retrouver, les convaincre. Mais n'est-ce pas un piège pense Layla, n'est-ce pas un moyen de se débarrasser de la Bande de rénégats toute entière ? Elle n'est pas la seule à s'interroger sur les motivations du Roi, d'autres sont prêts à enfreindre ses ordres – Thor et Qhuinn par exemple estiment qu'un Xcor mort serait moins dangereux que vivant. Lassiter aura fort à faire pour amener tout le monde à la raison.
C'est donc le tome de toutes les surprises : un vampire rénégat, cruel qui trouve enfin une femme prête à l'aimer malgré ses vices et ses imperfections. JR Ward aime visiblement les personnages écorchés et mal aimés : Xcor en est l'exemple frappant et je n'aurais pas versé un kopek sur lui lorsqu'il est apparu la première fois dans la saga, je le trouvais trop dur, trop cruel. Mais à partir du moment où il a vu pour la première fois Layla, il a évolué devenant quelqu'un de plus vulnérable et de plus humain (un comble !). Et j'attendais que l'auteur permette enfin à ces deux-là de s'aimer enfin ! Je n'ai pas été déçue par eux, ils forment un beau couple. Un bonus pour Layla qui sort enfin de son rôle d'immaculée conception pour endosser celui de l'amante prête à sortir les griffes pour sauver celui qu'elle aime.
le roman permet aussi de découvrir que, Tohr a un frère de sang, qu' un couple bat de l'aile –Qhinn et Blay- et qu' un ancien ange déchu s'est vu obligé de reprendre le rôle de la Vierge Scribe, etc. Comme toujours, on suit tous ces personnages avec intérêt, on vit leurs souffrances et leurs joies, on rit avec eux, on tremble pour eux… et on en redemande. Car, comme toujours, J.R. Ward sème des indices qui seront autant d'intrigues futures dans les prochains tomes, la plus dangereuse venant de Throe (l'ex-bras droit de Xcor), la plus triste venant de Vishous.
Bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
FiftyShadesDarker
  17 septembre 2018
Un quinzième tome que je voulais découvrir depuis le temps que je l'attends. Mais une fois dans ma PAL, je l'ai laissé traînée sans savoir vraiment pourquoi. Je dois dire qu'après lecture, ce ne fut pas le meilleur tome de la Saga...
L'histoire est celle de Xcor qui est condamné à mort à cause de son passé envers, notamment, la Confrérie. Mais cet homme, ce meurtrier, regrette une chose, c'est de ne pas pouvoir faire sienne l'Elue Layla. Cette dernière sait comment le sauver, mais cela signifie beaucoup de choses et remet en cause son statut au sein de la Confrérie comme son rôle de mère... Elle va devoir faire un chose et vivre avec et cela est plus dure que cela semble paraître...
Je dois dire que j'ai été ravie de retrouver Layla et ses deux petits, ainsi que Blay et Vhif, mais aussi pleins d'autres membres de la Confrérie. du coup, la relation de Layla et Xcor est un peu mis sur le côté... En faite, on n'a plus de choses sur ce qui se passe autour d'un que ce qui se passe entre eux. Cela m'a un peu frustré, notamment vers la fin où tout cela s'accélère entre Layla et Xcor. J'en aurais voulu plus sur eux. Mais par contre, j'ai été ravie de retrouver d'autres membres de la Confrérie, d'autres relations que l'on a pu connaître dans les tomes précédents et cela fait vraiment plaisir. Donc j'ai passé un bon moment dans ce quinzième tome, même si je me sens frustrée pour Layla et Xcor.
La fin est mignonne et me donne envie de découvrir le prochain tome, ainsi que le spin-off, même si je suis déçue de ne pas en avoir plus sur Layla et Xcor.
Layla est une Élue mère de deux jumeaux qu'elle a eu avec Vhif, le compagnon de Blay, qui rêvaient tout deux d'avoir des enfants. Mais elle est amoureuse depuis déjà un moment, en secret, de Xcor, un ennemi de la Confrérie. Quand ce dernier est en danger, elle ne sait pas quoi faire pour annoncer sa relation, ni faire comprendre ses sentiments aux autres membres de la Confrérie. Je dois dire que j'ai trouvé Layla très courageuse par ses décisions, même si parfois, elles ne sont pas logiques avec sa situation. Mais cela reste un personnage que j'ai apprécié dans l'ensemble comme dans le onzième tome où on la découvre en même temps que le couple Vhig/Blay.
Xcor est un ennemi de la Confrérie, qui fait tout pour la détruire. Mais maintenant, Layla est entrée dans sa vie et il ferait tout pour rester auprès d'elle, même si cela veut dire laisser tomber tout ce qu'il a toujours fait. Xcor est un personnage que j'ai beaucoup détesté, mais j'ai appris à le connaître dans ce tome-là. Et je dois dire que j'ai adoré le découvrir surtout en compagnie de Layla. Il fait tout pour elle et je trouve cela super mignon. Mais je me sens frustrée de ne pas en connaître plus sur lui à la fin de ce tome, notamment sur son passé et son futur. Cela reste un personnage que j'ai beaucoup apprécié.
Le style d'écriture est toujours aussi descriptif comme j'aime. Tout cela ne change pas vraiment de tome en tome, ce qui fait que j'adore me replonger dans cette Saga.
En général, un tome un peu en-dessous des autres, qui m'a frustrée concernant la relation entre Layla et Xcor.
Lien : http://www.fifty-shades-dark..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
viedefun
  24 février 2018
Ma lecture de ce tome a été particulièrement intense et c'est bien évidemment un gros coup de coeur pour moi ! Il faut dire que j'attendais depuis 4 ans la consécration de l'histoire d'amour maudite entre Xcor et Layla ! Mais je vous avoue que j'ai aussi traversé des moments de pure angoisse face aux réactions parfois totalement dingues de certains personnages qui ont carrément pété les plombs en apprenant cette liaison secrète et interdite. Et comme JR Ward n'hésite pas à « tuer » certains de ses personnages, et que tout ne se finit pas forcément en happy end dans sa saga, je peux vous dire que j'ai tremblé plus d'une fois pour mon couple chouchou ! En ce qui concerne les histoires parallèles, l'auteure évoque par quelques phrases les problèmes que rencontre Ahssaut au cours de sa désintoxication ce qui annonce les prémices du prochain tome qui lui sera consacré (avec Sola, l'humaine, qui est pour le moment partie loin, très loin de Caldwell…). Lassiter, l'ange déchu et déjanté ami des vampires de la Confrérie, nous revient en force également dans ce tome, et j'espère vraiment qu'un jour l'auteure lui accordera à lui aussi de trouver l'âme soeur….Quant à Trez, c'était intéressant de voir comment se déroule sa vie après le drame qu'il a vécu il y a quelques mois…Et Kolher, alors ?....Ah, il a été parfait ! Il mérite vraiment son titre de roi, ça, c'est sûr ! Quelle noblesse d'âme ! Alors voilà, je referme donc ce livre avec le sourire aux lèvres en repensant aux scènes si intenses et sensuelles qui se sont déroulées entre Xcor et Layla (Xcor, malgré qu'il soit « sauvage » et analphabète est un sacré romantique ! Purée, il nous a sorti des phrases qui m'ont vraiment donné des frissons !) mais à la lecture de ce tome, j'ai aussi une petite inquiétude pour Viszs….Tout comme pour Rhage, dans le tome 14, celui-ci semble commencer à traverser une petite crise existentielle….Bref, on verra ce que JR Ward va pouvoir nous inventer dans l'avenir mais quoiqu'il en soit, la saga de la confrérie de la dague noire a encore de beaux jours devant elle (et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre, ça c'est sûr !).
Ma note : 19/20 - Coup de coeur
Lien : http://lespassionsdeviedefun..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
kakine16
  12 décembre 2018
Je l'ai savouré ce livre, j'attendais l'histoire de Xcor et Layla depuis tellement longtemps que j'ai vraiment voulu en profiter. L'histoire a été à la hauteur de mes attentes, personne ne leur facilite la tâche et c'est très bien comme ça. Et puis j'ai aimé aussi que l'auteur revienne au couple V/Jane qui est un peu dans le creux de la vague. J'ai hâte de lire la suite de leurs aventures aussi à ces deux là !
Commenter  J’apprécie          00
Tachan
  18 septembre 2018
Je pourrais reprendre mots pour mots le premier paragraphe de ma précédente critique. En effet, dans ce tome 15 l'autrice fait à nouveau le choix de nous parler de toute une flopée de personnages, avec les risques que ça occasionne, et de parler beaucoup du rôle de parents. La plupart des couples étant formés, il s'agit donc de s'intéresser aux devenirs de ceux-ci et à leurs descendances.
Je n'étais pas hyper emballée à l'idée de lire le tome consacrée (si on peut encore le dire) à Xcor et Layla. Autant le premier me plaît beaucoup, autant je trouve la seconde particulière fade et culcul. L'autrice a beau vouloir épaissir son personnage, je n'arrive pas à me défaire de ma première image d'elle... Alors je n'étais pas très enthousiaste. du coup, parler d'autres personnages a été une sorte de soulagement. Seulement le revers de la médaille, c'est qu'on s'éparpille beaucoup et qu'à parler un peu de tout, on parle surtout de pas grand-chose. On commence donc sérieusement à tourner en rond et à se répéter...
Vous l'aurez compris, la romance dite centrale ne m'a que peu intéressée. Par contre, j'ai aimé voir Xcor se dévoiler, montrer à tous quel mâle de valeur il pouvait être et en apprendre un peu plus sur son passé et ses origines.
En parallèle, j'ai trouvé la dispute de Vhif et Blay salutaire pour traiter à la fois de l'homoparentalité et surtout du rôle des beaux-parents, des beaux-grands-parents, des parents biologiques, etc, dans les familles recomposées non classiques. Vhif s'est comporté comme un idiot, impossible de le nier, c'est un crétin, mais j'adore sa relation avec Blay et ce dernier sait mettre le doigt là où ça fait mal et le remettre dans le droit chemin.
Les autres intrigues sous-jacentes sont plus de l'habillage pour de prochains tomes j'imagine, à part l'histoire de Torh qui heureusement a fini par être rattachée à l'intrigue principale parce qu'il m'agaçait sérieusement. Pour le reste, la promotion de Lassiter est inattendue mais il faut bien faire quelque chose de ce personnage qui est pour le moment surtout l'élément comique de la série... La rencontre de Trez est parfaitement inutile pour moi, j'aurais préféré qu'on laisse son personnage tel quel, ça aurait changé. Quant aux problèmes de Visz, je sens que ça va rapidement nous éclater à la figure, peut-être dans le prochain tome ? Pour finir, il y a la question d'Affhre (en espérant que je ne me trompe pas de nom >
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
viedefunviedefun   24 février 2018
— Que ferais-tu avec ta bouche ? (Du bout du doigt, elle effleura les contours de son sexe.) Ou… non, tu utiliserais ta langue, n’est-ce pas ? guerrier. Ta langue… Elle haletait en se touchant, les yeux toujours rivés sur les siens alors qu’elle inclinait la tête sur le côté pour mieux savourer l’intensité de ses sensations.
— Tu glisserais ta langue ici… Xcor se jeta sur elle, si vite qu’il n’eut pas conscience de prendre la décision de la lécher. Et il se montra brutal lorsqu’il écarta la main de la femelle pour coller sa bouche contre son sexe, prenant ce qu’il désirait, ce avec quoi elle l’avait allumé. Ce fut au tour de l’Élue de tendre les bras de chaque côté pour chercher un appui afin de conserver un semblant d’équilibre. Mais il ne la laissa pas faire. Il la tira pour l’allonger complètement sur le carrelage, plaqua les paumes à l’intérieur de ses cuisses et la força à s’ouvrir pour plonger profondément sa langue en elle et la dévorer enfin tout son content. Elle jouit violemment contre son visage, plantant les doigts dans ses cheveux trempés, et tirant dessus jusqu’à lui faire mal. Non qu’il s’en soucie. Tout ce qui lui importait, c’était de la lécher, lui faire crier son nom, la marquer de ses lèvres et de sa langue. Mais c’était insuffisant. Alors même que la jouissance s’emparait d’elle de nouveau et qu’elle se cambrait sur le carrelage, les épaules rejetées en arrières, les seins tendus, tandis que l’eau sur sa peau faisait luire sa chair dans la faible lumière, il n’en eut pas assez. Xcor se redressa soudain et s’allongea sur elle pour la pénétrer profondément, puis il lui enfonça les ongles dans le bassin et la maintint fermement pendant qu’il commençait ses va-et-vient. Les seins de la femelle ondulaient d’avant en arrière, ses dents s’entrechoquaient, ses bras ballaient. Mais ses iris étaient enflammés comme si l’animal en lui subjuguait l’animal en elle. Il se retira à la dernière minute, s’agenouilla au-dessus d’elle, si bien que ses épaules bloquèrent momentanément le jet de la douche. Puis, empoignant son pénis en érection, il se montra encore plus brutal avec lui-même qu’il ne l’avait été avec elle, tirant violemment sur son sexe jusqu’à se faire jouir. Pour la couvrir. C’était la marque d’un mâle lié, une pratique effectuée pour que tout autre mâle en présence de sa femelle soit averti que, s’il s’approchait d’elle désormais, ce serait à ses risques et périls. Elle appartenait à un autre. Pas comme un simple objet. Mais une chose bien trop précieuse pour que d’autres jouent avec. Quand Xcor en eut fini avec elle, le jet de la douche avait commencé à perdre de sa chaleur… Non que Layla s’en soucie. Elle avait son guerrier entre les jambes, et il faisait ce qu’un mâle accomplissait lorsqu’il revendiquait une femelle, suivant en cela un instinct ancien destiné à assurer la survie de l’espèce. C’était sauvage et beau, primitif et pourtant toujours accueilli avec plaisir dans le monde moderne. Du moins dans son monde moderne à elle. Quand il s’écroula sur elle, Layla referma les bras autour de ses épaules glissantes et ferma les yeux en souriant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   24 février 2018
L’amour est une question entre deux âmes, dit-elle en posant la main au centre de son torse. Notre amour est entre mon âme et la tienne. Rien ne changera cela, ni ton passé, ni notre présent… ni l’avenir que nous vivrons peut-être séparément. Du moins pas de mon côté. Il prit une profonde inspiration.
— J’ai envie de te croire.
— Ce n’est pas moi qu’il faut croire ou ne pas croire. C’est une loi universelle. Tu peux en débattre à loisir… ou alors te contenter d’en accepter la bénédiction.
— Mais si elle avait raison ?
— Qui ? Et si qui avait raison ? Xcor détourna le regard et concentra son attention sur leurs pieds nus.
— Ma nourrice m’a toujours répété que j’étais maudit. Que j’étais mauvais. Quand elle… (Il s’interrompit, peu désireux de s’étendre sur les corrections qu’il recevait enfant.) Elle me disait que j’étais pourri. Que mon visage ne faisait que révéler le mal en moi. Que la véritable infection était intérieure. Layla secoua la tête.
— Elle parlait d’elle-même, dans ce cas. Elle dévoilait sa propre vérité. Dire des choses pareilles à un enfant innocent ? Lui déformer l’esprit et le terroriser ainsi ? S’il existe une autre définition du mal et de la pourriture, je ne vois pas ce que c’est.
— Tu vois trop de bonté en moi.
— Mais c’est ce que tu m’as montré. Tu as toujours été bon avec moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   24 février 2018
Mais elle n’était plus une Élue à présent, et pas seulement parce que la Vierge scribe avait disparu. Car, quand on avait été au service d’autrui, quand on avait vécu une existence uniquement déterminée par autrui… on ne pouvait pas revenir à cette servitude une fois que l’on avait découvert qui on était réellement. Elle était désormais une mahmen. Elle était une amante. Elle était une femelle fière, une femelle forte, une femelle qui savait discerner le juste de l’injuste, la famille des étrangers, le bien du mal. Elle avait survécu à deux accouchements, venait juste de tenir tête à un frère, et se sentait prête à affronter le roi, s’il le fallait. Elle était faillible et risquait bien de se trouver désorientée, ou même de perdre pied de temps à autre. Mais elle survivrait. C’était ce que faisaient les forts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   16 septembre 2018
- Où que j'aille, u ne seras jamais loin de moi. Où que je dorme, tu seras près de moi. Ce que je mangerai, je le partagerai avec toi, et dans mes rêves nous serons réunis. Mon amour, tu n'as pas disparu à jamais, et je n'en prendrai nulle autre. Jusqu'à la nuit de ma mort.
Commenter  J’apprécie          10
viedefunviedefun   24 février 2018
L’Élue Layla était à l’origine du grand changement qui s’était opéré en lui et lui avait fait modifier son regard sur la Confrérie, désormais passée de « cible » à « entité tolérable », « d’ennemi » à « habitant de ce monde avec lequel on pouvait cohabiter ». Depuis que Xcor avait fait sa connaissance, et en l’espace d’à peine dix-huit mois de fréquentation, elle avait eu davantage d’effet sur son âme noire que quiconque auparavant, et l’avait beaucoup fait progresser intérieurement, en moins de temps qu’il n’aurait cru possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1675 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre