AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351425138
Éditeur : Kurokawa (09/09/2010)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 43 notes)
Résumé :

Un monde mythique dans lequel les humains cohabitent avec les dieux. Bientôt aura lieu la cérémonie de succession de la princesse qui gouverne le pays depuis maintenant soixante ans. Cependant, dans la famille chargée de présenter une nouvelle candidate au trône, aucune fille n'a vu le jour ces dernières années. et c'est le jeune Arata qui va devoir se déguiser en fille et participer au rituel... Plongez dans u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Melisende
  10 juillet 2011
Yuu Watase est surtout connue pour sa série Alice 19th, série découverte récemment grâce à Matilda. Ainsi, lorsque j'ai vu son nom dans la liste proposée par Babelio lors de la dernière opération Masse Critique, je me suis assurée qu'il s'agissait d'un premier tome et je me suis lancée.
Une bonne idée que j'ai eue, car ce premier tome introduit une histoire qui promet de beaux moments de lecture. Je vais d'ailleurs m'empresser de me procurer la suite, dès que j'en aurai l'occasion !
Le résumé annonce l'ouverture d'Arata, jeune garçon qui va devoir perpétuer une tradition familiale en se faisant passer pour une fille. Alors qu'il s'enfuit pour échapper aux gardes du château qui le pensent coupable du meurtre de la princesse du pays, il se réfugie dans une forêt soi-disant dangereuse…
Au même moment, dans notre monde, le jeune Arata découvre que son nouvel ami se joue en fait de lui et complote dans son dos avec son ennemi de toujours… Détruit par cette révélation qui lui rappelle sa solitude de toujours, il souhaite disparaître… et le voilà qui ouvre les yeux à la lisière d'une forêt inconnue. Il comprend bien vite qu'il a échange sa place avec son double ; ce ne sont plus des histoires de bizutages scolaires qu'il doit affronter, mais l'accusation de meurtre de la princesse du pays !
J'ai été très surprise en découvrant que le résumé de la quatrième de couverture n'avait pas grand-chose à avoir avec la « vraie » intrigue de ce premier tome. En effet, alors qu'on pense que c'est ce Arata brun aux cheveux longs qui va être le héros qu'on va suivre, on se rend vite compte que le personnage principal - du moins dans ce premier opus - c'est l'autre, le Arata lycéen aux cheveux courts, souffre-douleur et mal dans sa peau. Et je dois reconnaître que c'est tant mieux, car des deux Arata, c'est bien celui de notre monde que je préfère, pour le moment.
Le jeune garçon qui subit les brimades d'un autre élève de sa classe (figure qu'on retrouve également comme ennemi dans le monde parallèle) m'a beaucoup touchée. Très solitaire malgré des parents et une petite soeur attentionnés, il se renferme sur lui-même et ne fait plus confiance à personne. Lorsqu'il arrive dans l'autre monde, il rencontre la meilleure amie de l'autre Arata - Kotoha - et retrouve peu à peu la force de faire confiance ; c'est très émouvant. de plus, il semblerait que le garçon timide soit capable de réveiller un vieil objet - un dieu - alors que son double appartenant à ce monde, n'en ait jamais été capable.
De l'autre côté, on apprend peu de choses sur l'arrivée de l'autre Arata dans notre monde et ses premiers moments dans sa nouvelle famille et au lycée… mais je pense qu'on aura la joie de découvrir tout ça dans le tome suivant !
Outre la recherche d'un moyen pour rentrer chez lui, chaque Arata va avoir beaucoup à faire dans son monde d'adoption et découvrira sans doute beaucoup de choses sur lui et sur les personnes qui l'entourent…
Bien plus qu'une simple aventure dans un univers de fantasy, Yuu Watase nous offre des personnalités fortes et touchantes ; c'est le gros point positif de cette histoire.
Autre point positif de cette nouvelle série : les dessins.
Si le Arata aux cheveux longs et aux traits fins (et oui, il se fait passer pour une fille !) est déjà bien mignon, l'autre est carrément adorable ! C'est vrai que c'est souvent le cas avec les figures masculines dans les mangas, mais comme la personnalité de l'adolescent me plaît également beaucoup, c'est encore mieux ! Mais s'il y a un personnage (féminin) que j'ai trouvé absolument magnifique, c'est Kotoha avec sa coiffure, son costume… à croquer !
Du côté des expressions, Yuu Watase s'en sort à merveille. Je l'avais déjà noté dans Alice 19th, mais la mangaka sait très bien mettre en avant les émotions, notamment lorsque ses personnages sont mélancoliques, tristes…
Les décors et paysages ne sont pas toujours présents, mais lorsqu'ils le sont, on les remarque bien, notamment dans le monde parallèle : la grande tour où vit la princesse, la forêt inquiétante,…
J'aurais presqu'envie de faire de cette découverte un coup de coeur, mais j'attends que les points positifs soient confirmés dans le tome suivant. Un grand merci à Babelio et aux éditions Kurokowa pour cet envoi ; je suis ravie !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nekomusume
  12 avril 2012
Dans un Japon médiéval fantastique, Arata est accusé d'avoir assassiné la princesse. Pourchassé, il s'enfuie dans une forêt redoutée.
Japon, actuellement, Arata est un lycéen souffre-douleur de ses camarades. Trahi par celui qu'il croyait son ami, il erre dans la ville en proie à des pensées sombres.
Les deux Arata vont echanger leur place sans comprendre ce qu'il leur arrive.
Une série qui joue sur le décalage, Thème récurent chez Yuu Watase puisque c'était déjà celui de Fushigi Yugi; mais chez d'autres mangaka également (Inuyasha par exemple).
Dans ce monde fantastique, les dieux ont pris la forme d'une épée et nécessitent un fourreau(= porteur humain) pour libérer leur Kamui (= pouvoir)
C'est une série au graphisme très agréable, où les personnages ont chacun un type bien défini, très travaillé et abouti le dessin est vraiment beau avec des détails soignés.
Le (les ?) Héros sont très androgynes (Une tendance très japonaise dans le shojo, notamment avec Clamp) suffisamment pourque le premier Arata arrive à se faire passer pour une fille sans que cela choque.
Je trouve un peu dommage que l'on se concentre tant sur l'histoire dans le monde fantastique. Peut-être que cela change dans les prochains tomes, mais j'aimerai voir évoluer le Arata médiéval au lycée, et essayer de régler les problèmes du Arata moderne.
Une intrigue qui me donne envie de la suivre. à voir donc comment cela évoluera.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Koneko-Chan
  16 juin 2013
Étant une grande fan de Yû Watase, je ne pouvais passer à côté de ce manga. C'est par ailleurs assez rare qu'elle se lance dans le shônen, jusque là elle a fait beaucoup de shôjo (et un yaoi bien sympa aussi ^^).
Les dessins sont toujours aussi magnifiques, et je dois dire que le scénario est aussi très original. J'aime beaucoup le trait de crayon et la plûme de Yû Watase, surtout quand elle se lance dans du fantastique. Arata m'a un peu rappelé les sentiments que j'avais en lisant Fushigi Yugi (même mangaka), tout en étant différent. Certes, on retrouve le scénario basique du shônen fantastique : un jeune garçon qui se découvre héritier d'un grand pouvoir et qui va partir en quête afin de se découvrir et venir en aide aux autres. Autour de lui vont se greffer une multitude de personnages tout différents les uns des autres. Et on va apprendre à les aimer, même si leur première impression est parfois catastrophique (je pense à Kanade et à Akachi, et même à Kadowaki).
Le résumé du livre n'est pas assez significatif, car il semble donner l'impression que c'est le Arata accusé du meurtre qui est le personnage principal. Or pas du tout, c'est le Arata de notre époque, un jeune lycéen victime de brimades qui ne fait pas confiance en l'être humain, qui va se retrouver propulser en avant de l'histoire. Il se trouve qu'il est le fourreau du plus puissant des hayagami (une épée aux pouvoirs divins), Tsukuyo. Suite à cela, il va mener une quête pour venir en aide à la princesse et devenir le Roi. Une lutte pour ce titre est engagée entre tous les détenteurs d'Hayagami, qui doivent asservir les autres fourreaux. Or pour asservir un fourreau, il faut que celui-ci le fasse de son plein gré, ou alors il faut le tuer... Mais la particularité de Tsukuyo, c'est qu'il peut ressusciter les âmes qu'il obtient, une fois sa quête accomplie.
Le plus intéressant, c'est de voir l'évolution d'Arata tout au long des tomes, de voir comment il asservit les fourreaux, sachant qu'il se refuse à les tuer. Au début, il apparait comme quelqu'un de dépressif qui a subi de dures épreuves, mais au final, il se révèle être une personne avec un coeur énorme, une grande gentillesse. On voit aussi l'histoire de l'autre Arata dans notre monde contemporain, qui lui aussi doit faire fasse à d'autres problèmes liés au six fourreaux divins...
Un shônen que je conseille vraiment pour les fans de l'auteur, les lecteurs de shônen et pour les amateurs d'aventure et de fantastique !!
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Thalyssa
  14 août 2012
Je suis une grande fan de Yuu Watase depuis son superbe Ayashi No Ceres qui m'a faite pleurer encore et encore dès 2002. Je me rue systématiquement sur ses nouvelles parutions en France depuis lors, mais ai malheureusement beaucoup de retard dans mes lectures. Je repoussais également la chronique du 1er tome d'Arata car je trouvais que les traits des personnages sur la couverture manquaient de maturité et que la voir attaquer son tout 1er shonen me laissait un peu dubitative : j'avais peur d'être déçue par une de mes mangaka-chouchou. J'ai finalement vaincu mes appréhensions grâce au Challenge : L'Abécédaire du Mangaphile et quel délice ! Ce n'est pas un coup de coeur mais cela l'a presque été !
le crayonné à l'intérieur est toujours aussi soigné et détaillé sans être brouillon. Yuu Watase semble en plus s'être enfin détachée de son modèle-type du héros masculin (j'ai toujours trouvé que Tamahome de Fushigi Yugi, Toya d'Ayashi no Ceres et Wakamiya d'Alice 19th par exemple se ressemblaient énormément), il se dégage donc d'Arata comme un petit vent de fraîcheur et d'innovation.
L'histoire est donc pour une fois centrée sur un adolescent... ou plutôt deux ! Je ne suis vraiment pas "branchée shonen" habituellement mais ce titre en est un intelligent. La psychologie des personnages est toujours aussi soignée pour les héros même si bien sûr, tout n'est pas encore dévoilé. le Arata de notre monde a été victime encore et encore de brimades comme beaucoup d'ijime au Japon, et pourtant il est mignon, intelligent et sportif. Il a tout pour être populaire mais est malheureusement trop gentil pour s'imposer ou faire valoir ses droits. Il va de rejet en rejet, il n'a plus confiance, il doute de tout et de tout le monde mais tente pourtant de repartir à zéro dans un nouveau lycée. le Arata de l'autre monde est quant à lui typique de l'adolescent insouciant, plein de joie de vivre et un brin insolent. Les deux se démarquent autant par leur physique (notamment leur couleur de cheveux) que par leur caractère.
Je n'approfondirai pas davantage pour le moment pour ne pas spoiler mais Yuu Watase a réussi une fois de plus à créer des personnages terriblement attachants et charismatiques. Les deux Arata voient souvent une même chose d'un oeil différent de par leurs vécus bien distincts et je pense justement que cela va leur permettre à tous les deux de surmonter les difficultés anciennes comme à venir. J'ai hâte de voir comment le lien entre ces deux jeunes hommes va se développer, surtout qu'à la base, ils n'ont rien en commun. La mangaka revient également à ses premiers amours avec une bonne partie de l'intrigue située dans un monde fantasy, rappelant assez le Japon médiéval... la magie en plus ! Je me régale toujours autant avec son imagination, son dessin minutieux, ses tenues originales et les petites touches d'humour. le seul petit détail qui m'a chagrinée et empêchée de classer ce 1er tome en coup de coeur, est le petit déséquilibre entre les deux protagonistes : le Arata de notre monde est grandement favorisé alors que la situation du second donne lieu dans mon esprit à une multitude d'anecdotes à exploiter, mais peut-être le fera-t-elle dans les tomes suivants ?
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leanekomi
  16 avril 2011
Enfin ! Yuu Watase se lance de nouveau dans une longue saga d'aventure, qui à première vue se hissera à la hauteur de Fushigi Yugi ! le décor est planté : un monde parallèle, société féodale régie par une princesse chargée de préserver l'équilibre, où vit le jeune Arata, dernier descendant d'une ancienne tribu. Dans notre monde vit le jeune Arata, fraichement arrivé dans son lycée. S'escisse en ligne de fond un problème de brimade, motif récurent des mangas et réel problème au Japon. A la suite d'évenements rocambolesques, les deux Arata vont permuter. Chacun devra donc s'adapter au monde de l'autre, et vaincre les obstacles qu'il représente.
On retrouve içi tous les ingrédients qui ont fait le succès de Yuu Watase : humour, aventure, qualité graphique incontestable (mon mangaka préférée) et pointe de romance.
C'est presque frustrant de devoir suivre les délais de parution. Trois fois oui pour Arata ! Si vous ne connaissez pas, n'hésitez pas.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
swordsword   09 septembre 2013
- Peu importe le monde dans lequel il vivent, les êtres humains sont tous les mêmes... Ils trahissent la confiance des autres et ne pensent qu'à eux.. Ils mentent et blessent leur prochain sans aucun scrupule... ne trouvez-vous pas cela honteux ?

Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Yuu Watase (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yuu Watase
Arata Kangatari - épisode 1 VOSTFR
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Yuu Watase ?

Quelle est la date de naissance de Yuu Watase ?

21 juin 1850
8 avril 1960
5 mars 1970
17 aout 1990

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Yuu WataseCréer un quiz sur ce livre
.. ..