AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Arnaud Takahashi (Traducteur)
ISBN : 2845386729
Éditeur : Panini France (24/02/2006)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Haruhi étudie dans un prestigieux lycée de riches. Elle est la meilleure élève de son lycée mais c'est aussi l'élève la plus pauvre. Alors qu'elle cherchait une salle pour étudier tranquillement, elle rentre pr hasard dans la salle du "Host Club" un club composé de beaux garçons qui tiennent compagnie aux filles de l'établissement. Sans le faire exprès, elle casse un vase d'une valeur de 8 millions de yens, pour rembourser sa dette, elle va devoir se faire passer p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Miaka
  04 novembre 2013
Host Club (Ôran kôkô Host Club) est un manga crée par Hatori Bisco et publié depuis 2002 chez Hakusensha. Prépublié dans le magazine LaLa, la série comporte 18 volumes et est terminée au Japon depuis 2011. Complétement délirant, Host Club invite le lecteur à découvrir le monde secret des clubs d'hôtes via celui du lycée "Cerisiers et Orchidées", un établissement de haut standing.
En France, le manga est édité par Panini depuis 2006 et compte pour le moment 17 tomes. Pour la petite anecdote, la série a vu de nombreux changements de couleur pour ses couvertures. Ainsi, alors que la première édition possède des couvertures roses, les éditions suivantes ont des couvertures vert turquoises. Les derniers volumes ont, quant à eux des couleurs différentes.
Enfin un shojo manga bien délirant. Oui mais voilà un poil trop délirant peut-être?
Host Club, c'est un ovni dans le genre shojo, un prolétaire parmis des riches très allumés, c'est original, c'est plaisant à lire, mais ça devient vite lassant. Oui parce que 12 tomes dans ce genre ça en devient vite indigeste, et la série n'est pas finie. Ici pas de fil conducteur, le manga avance par petites histoires presque indépendantes les uns des autres, pas d'avance notable en 12 volumes. Pourtant il y a des intrigues intéressantes, que Hatori Bisco commence à développer mais pas assez pour que l'on puisse noter une évolution.
Si coté scénario c'est très lourd ( je peine à finir un volume que je lis en plusieurs heures à cause des nombreuses bullesprésentes dans le manga), au niveau des personnages, c'est vraiment très bon. Chacun a son caractère propre et est déluré à sa manière, impossible de ne pas craquer pour au moins l'un d'entre eux. Ils sont originaux, vous n'en trouverez pas comme ça dans d'autres shojo.
Gros faible pour Tamaki qui fait vraiment pitié! Sous ses airs de beau jeune homme intelligent se cache en fait un vrai gosse totalement idiot. Sa relation avec Haruhi est l'une des meilleures relations que j'ai pu noter dans tous les mangas que j'ai pu lire (mais qui malheureusement peine à avancer). Personnellement, si j'aime beaucoup le manga (malgré ses défauts), je trouve que l'histoire ressort mieux en anime (que je vous conseille d'ailleurs), c'est plus dynamique, moins indigeste, mais encore une fois, là où le manga fait long, l'anime, lui, est beaucoup trop court (à peine deux coffrets de 3 DVD chacun).
Si il y a bien un truc que je ne comprendrais jamais, c'est le changement de couleur des jaquettes. Les 4 premières jaquettes de Host Club était de couleur rose, et d'un coup sans qu'on sache pourquoi les jaquettes sont devenues vertes. Ce qui fait que pour ceux qui ont acheté la série dès le début de sa parution ils ont des mangas de deux couleurs différentes. Pour moi, qui pourtant n'a pas acheté les mangas tout de suite, j'ai le premier tome vert et les tomes 2,3 et 4 roses. Ca fait super beau! Bon sinon j'avoue, je préfère les jaquettes vertes. Il y avait trop de rose avant ( comme vous pouvez le constatez sur les jaquettes du premier tome) et ça faisait mal aux yeux, surtout que c'était du rose vif. Là avec la verte je trouve que ça fait ressortir les dessins, c'est beaucoup plus agréable à l'oeil.
Bon sinon l'édition n'en parlons pas, c'est Panini. Je n'aime pas, mais alors pas du tout cet éditeur. Pourquoi? Parce qu'il se fout de la gueule de ses clients. Je m'explique, pour la réedition de Cat's Eyes, il avait été annoncé une édition deluxe, avec les pages couleurs comme pour l'édition Japonaise. Forcément on étaient tous impatients d'avoir ce chef d'oeuvre entre les mains. Mais à la parution, il s'est avéré que la fameuse édition collector était vraiment banale. Une page couleur, un papier plus papier toilette qu'autre chose, une impression plus que douteuse, tout ça pour un prix exorbitant. Ici pour Host Club, comme pour tous les mangas de Panini, l'édition est la même: Pourrave. Panini est un éditeur qui n'a que faire des exigences de sa clientèle, et qui ne fait dans le manga que pour en tirer plus de fric.
Heureusement que pour Host Club, le prix reste correct.
Lien : https://parole2libraire.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Syrinx
  24 novembre 2012
Une série qui s'annonce très rafraichissante et qui vogue un peu entre le shojo et le yaoi. Haruhi, jeune étudiante boursière au lycée Ouran (Orchidée et Cerisier) qui ne fait pas attention à son apparence de garçon, découvre par hasard la salle du cercle d'hôtes composé de lycéens magnifiques et à la personnalité singulière qui ont pour crédo d'occuper le temps libre des jeunes filles de leur lycée. Après un incident avec un vase renaissance de 8 millions de yens, Haruhi est embrigadée dans le cercle d'hôtes pour rembourser sa dette : lorsqu'elle attendra le nombre de 100 clientes régulières, elle sera libre de tout engagement.
Bientôt, sa "féminité" est découverte, mais, loin de poser un problème, cela l'aide dans le cercle d'hôte. C'est un nouvel univers qui s'ouvre à elle, avec des camarades à la mentalité surprenante mais d'une grande gentillesse. Les aventures du cercle d'hôtes ne font que commencer et rien n'est épargné (au grand dam d'Haruhi, très économe) pour combler les heures d'oisiveté des élèves du lycée.
Une bonne série en perspective ! Un petit cocktail d'humour, d'amour, d'amitié et de bonnes idées !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lilice_brocolis
  07 décembre 2014
J'ai beaucoup aimé ce manga dont le pitch ne me faisait pourtant pas tellement envie !
Les personnages y sont plutôt interessants, l'ambiance globalement n'est pas trop "niaise" : oui, bien sur ça parle de drague d'attirance, etc mais c'est traité avec pas mal de justesse, certaine fois de manière assez légère et d'autres un peu moins.
L'ambiance "lycée du riches" est très réussie, elle a un vrai charme et même par moment un peu de profondeur. C'est bien sur assez caricatural mais sans trop partir dans le grotesque total.
C'est d'ailleurs aussi ce que j'ai apprécié dans l'humour de ce livre : ça joue sur plusieurs cordes différentes, des fois presque subtil, d'autres fois franchement délirant mais il reste un fil, les personnages évoluent, on comprend l'histoire sans soucis.
plus on avance plus les différents personnages sont touchants, et sans non plus en rajouter trois tones.
Bref, une série bien dosée et tout à fait charmante !
Commenter  J’apprécie          30
Talina
  24 juillet 2013
Des jeunes garçons de familles riches et qui s'ennuient la journée tiennent un club d'hôte pour occuper le temps de jeunes filles tout aussi oisive qu'eux. Haruhi, jeune fille pauvre et à l'allure de garçon qui a intégré cette école élitiste grâce à ses excellents résultats lors d'un concours de sélection se retrouve embrigadée malgré elle dans ce club. Léger, frais et drôle. Les personnages sont adorables et les situations souvent cocasses
Commenter  J’apprécie          20
Keriem
  19 mars 2015
Une série très agréable avec une héroine qui m'a agréable changé des profils shoujo habituels. Je l'ai tout de même trouvé très longue à débuter, les premiers tomes servant plus à poser l'ambiance du cercle d'hôtes qu'à vraiment développer les personnages et leurs potentielles interactions.
Un anime a été réalisé à partir de ce manga, mais je ne le recommande pas. La fin est totalement tronquée et n'a plus grand chose à voir avec ce qu'a écrit le mangaka.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Po3tiqUePo3tiqUe   20 juillet 2013
Deux choses sont nécessaire pour entrer à l'académie Ouran, la fortune et une haute lignée. L'oisiveté est un luxe réservée aux gens riches. Ainsi le cercle d'hôtes est un groupe de charmants garçons qui, durant leur temps libre, divertissent d'adorables demoiselles tout aussi oisives. C'est une distraction de luxe, unique à cette école pour nantis.
Commenter  J’apprécie          60
SyrinxSyrinx   24 novembre 2012
N'oublie pas l'adage : il n'y a rien de plus sexy qu'un corps mouillé !
Commenter  J’apprécie          40
SyrinxSyrinx   24 novembre 2012
On le sait : le temps libre est un luxe que seuls les aristocrates peuvent s'offrir.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Bisuko Hatori (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bisuko Hatori
Ouran High School Host Club - Drama épisode 1 VOSTFR
autres livres classés : clubVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox