AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2370720042
Éditeur : Éditions Delpierre (23/05/2014)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.72/5 (sur 196 notes)
Résumé :
Harry August se trouve sur son lit de mort. Une fois de plus. Chaque fois qu'il décède, il naît de nouveau, au lieu et à la date exacts auxquels il est venu au monde la première fois, possédant tous les souvenirs des vies qu'il a déjà vécues. Au crépuscule de sa onzième vie, une petite fille apparaît à son chevet. "J'ai bien failli vous rater, docteur August, dit-elle. Je dois vous transmettre un message, passé d'enfant à adulte, d'enfant à adulte, remontant de géné... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  24 septembre 2016
Bon livre terminé et dans l'ensemble une superbe intrigue avec une idée de départ originale qui vaut le détour dans l'ensemble.
Le concept d'avoir un personnage mortel, mais possédant la capacité de se souvenir de ses vies passées est vraiment sympa et nous change des histoires d'immortels tels que vampire ou autres. La période choisie est également idéale de mon point de vue : Harry August né dans une période où l'industrialisation se développe, il connaît la Seconde Guerre mondiale et toutes les avancées négatives comme positives qui vont en découler.
La plongée dans l'Histoire : Nous suivons également les changements des différentes sociétés que cela soit en Europe avec l'instauration de la paix, de la Russie avec la montée du communisme et sa chute, en Chine avec une société qui peu à peu plonge dans le communisme puis la dictature, les États-Unis avec émergence des droits civiques. Bref, nous avons un panel historique varié et assez bien décrit des évolutions de notre monde.
Les gros HIC !
1) Comme dit plus haut par beaucoup d'entre vous.... des chapitres avec trop de bla-bla qui casse vraiment le rythme de l'intrigue. Je pense que c'était un désir de l'auteure de nous montrer que les décisions de Harry sont logiques puisque dans telle ou telle vie il a essayé un autre choix et que celui-ci n'a pas porté ses fruits... mais c'est soûlant !!!!
À chaque fois, on se retrouve dans le même système de lecture : Intrigue passionnante.... FEU ROUGE, car flash-back sans grand intérêt....... Intrigue passionnante.... FEU ROUGE de nouveau... On a vraiment l'impression de ne pas avancer et cela ne donne pas envie de pousser plus loin.
Comme certains, j'ai été contrainte pour le terminer de faire des pauses en passant à d'autres livres sinon je ne l'aurai pas terminé. Ce livre aurait été meilleur avec une rythmique plus étudiée, des chapitres en moins qui sont des parenthèses dans l'intrigue. À la rigueur, un ou deux paragraphes résumant les chapitres parenthèses insérées dans les chapitres n'auraient pas fait de mal.
2) Une aberration dans le récit. Si vous avez lu, vous savez que les Kalachakras renaissent constamment et se souviennent de leurs vies passées. OKI, là je suis. Par contre, je trouve illogique la manière dont l'auteure se débarrasse définitivement d'eux Résumons, pour se débarrasser de l'un d'eux, il faut faire disparaître le bébé avant sa naissance donc par un avortement. Il suffit d'une fois et le Kalachakras meurt pour de bon... Eh bien, là moi je ne saisis plus Le temps est décrit comme linéaire par l'auteure .... DONC... rien n'empêche la mère du Kalachakras d'être de nouveau enceinte dans la vie précédente et de donner naissance à cet enfant .. à moins qu'à chaque fois quelqu'un intervienne C'est complètement illogique par rapport au concept de l'auteure.
Trop de bla-bla.... trop de chapitres inutiles par moment..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
Witchblade
  25 juillet 2014
Livre lu dans le cadre de la Masse Critique du mois de mai 2014 et du challenge ABC 2013-2014 pour la lettre W, du vrai nom de cet auteur (Catherine Webb).
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions DELPIERRE pour l'envoi de ce roman. le titre et le résumé m'avaient beaucoup intrigué car ils parlaient de fantastique, de vies multiples et d'histoire. de quoi éveiller ma curiosité !!
Le début de lecture a été plus que chaotique à cause du mélange des différentes vies d'Harry, le personnage principal. C'est plutôt déstabilisant. On saute de l'une à l'autre dans le même paragraphe, il passe un peu du coq à l'âne dans son récit. L'histoire est intéressante mais il faut, du coup, s'accrocher pour y comprendre quelque chose et trouver le fil conducteur de celle-ci. Il m'a d'ailleurs fallu attendre la moitié du roman pour découvrir le fil d'Ariane dans le récit du personnage principal car avec le résumé énigmatique de ce livre, on finit par se demander quel est le but de celui-ci. Raconter la vie d'un illustre inconnu ou nous montrer comment il arrive à détruire ou à sauver le monde entier suivant ses occupations dans ses différentes vies ? La curiosité a donc été la plus forte pour continuer la lecture de ce roman. La fin est, en mon sens, la plus intéressante, après une mise en place des personnages et du paysage ambiant un peu longue et fouillis. Passer les 200 pages, j'ai d'ailleurs mis 3 jours pour finir ce roman alors que le début m'avait pris plus de 3 jours (un ordi en panne a également bien aidé !!).
Je m'explique pour la mise en place fouillis. N'étant pas auteur, je ne sais pas si une narration plus linéaire aurait permis de garder plus facilement un lecteur attentif mais dans mon cas, le mélange des vies dans le même paragraphe n'a pas aidé à ma concentration et encore moins les termes techniques sans lexique. Je suis technicienne et non physicienne. du coup, certains termes liés à la physique quantique ou autre sont restés un peu abstrait pour moi. Ce qui est également le cas pour les termes liés à la mythologie mise en place par l'auteur, certains sont expliqués dans le texte et pour d'autres, les explications restent très vagues (comme ouroboriens, kalachakras, …). Ce qui est d'ailleurs dommage car malgré ces défauts ou oublis, l'histoire est intéressante à suivre dès que l'on a attrapé le fil d'Ariane et intégrer certains termes liés à la mythologie des vies multiples.
En tout cas, l'auteur a effectué un énorme travail de recherches concernant l'histoire en général (guerres mondiales, …) et sur des évènements en particulier du monde entier pour y intégrer le personnage principal, Harry August, durant ses différentes vies. Celui-ci a d'ailleurs beaucoup voyagé, s'est retrouvé dans différents évènements majeurs de l'Histoire du monde et exercé un certain nombre de métiers liés à la science ou autre (suivant ses envies dans ses différentes vies).
Par moments, Harry passe au tutoiement vis-à-vis du lecteur. C'est assez déconcertant. Il faut, en fait, attendre la fin du roman pour comprendre la raison de ce tutoiement. Et vous le saurez également si vous venez à lire cette histoire.
Malgré les passages du coq à l'âne, l'écriture de l'auteur est assez agréable à lire quand elle n'utilise pas trop de termes techniques spécifiques aux différents métiers d'Harry. du coup, un petit lexique en fin de volume n'aurait pas été de refus, ne serait-ce que pour ceux relatifs à la mythologie créée. Par contre, j'ai repéré quelques fautes de frappe comme l'oubli des majuscules pour « XXIème siècle » ainsi que des mots manquants de temps en temps (une négation non finie). Après, pour le personnage d'Harry, on finit par éprouver de la sympathie pour lui malgré ses différentes actions dans certaines de ses vies. La narration étant assez particulière, il est difficile de s'attacher plus à lui ainsi qu'aux autres personnages l'entourant. Ils sont certes bien décrits mais leur caractère est seulement balayé en surface ; du coup, ils sont un peu fades, à part peut-être celui de Vincent qui a été un peu plus approfondi. L'histoire est néanmoins suffisamment intéressante pour continuer la lecture après avoir passé le cap de la mise en place.
Comme vous l'aurez compris, ce roman a été une bonne découverte pour ma part malgré un début difficile. Dépassé un certain cap, l'histoire devient beaucoup plus intéressante et on veut avoir le fin mot de cette histoire abracadabrante mélangeant fantastique, physique quantique, religion et vies multiples. Par contre, malgré un titre un peu particulier, ce tome est bien unique, il y a une vraie fin dans celui-ci. Dès que ma PAL aura retrouvée une taille normale (environ 20 livres), je me laisserais peut-être tenter par un autre livre de cet auteur dont j'ai bien apprécié l'écriture et l'imaginaire, sachant qu'en plus, il s'agit d'un auteur qui écrit dans différents genres. Elle ne se contente donc pas d'un seul genre... Cela peut être très intéressant.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
Ellane92
  12 juin 2015
Harry August est un mnémonique, c'est-à-dire qu'à chaque fois qu'il meurt, c'est pour renaitre à la même époque et dans la même famille. Comme tout le monde (!), nous dirait l'auteur, sauf qu'en tant que mnémonique, Harry se souvient de ses vies antérieures. Plus surprenant encore, il n'est pas le seul. Partout dans le monde et à chaque époque, les mnémoniques se retrouvent, essaient de s'entraider, s'envoient des messages du passé ou du futur, et forment, ensemble, le cercle cronus. Dépositaires d'un certain nombre de secrets de l'histoire (Harry est un as de la seconde guerre mondiale qu'il a vécu tant de fois !), le parti pris du cercle est de ne pas intervenir sur leur partie du présent : trop de conséquences imprévisibles pourraient en découler, modifiant ainsi aussi bien le passé que le futur.
Harry est en train de quitter sa vie, une nouvelle fois, quand une petite fille débarque à son chevet pour lui délivrer un message venu du futur, transmis de génération en génération, de petit enfant à vieillard : la fin du monde a lieu de plus en plus tôt, et le déclenchement de cette catastrophe annoncée prendrait sa source à l'époque d'Harry !

Si le sujet traité par Caroline Webb / Claire North est séduisant et le premier chapitre prometteur, je n'ai pas vraiment gouté la lecture des ces "Quinze premières vie d'Harry August". J'ai trouvé la première moitié du livre bavarde, pleine de redites, de maladresses, d'évènements qui m'ont paru inutiles et sans intérêt pour la suite de l'histoire. La trame est décousue, passant allègrement d'une vie à une autre, d'un sujet à un autre, et la terminologie spécifique de ce livre n'étant pas forcément expliquée dès le départ, j'ai donc allègrement confondu mnémonique et kalachakra, sans compter les ouroboriens ! le côté morbide de l'histoire, qui comporte son lots de scènes de tortures (ça, c'est une constante dans la vie de Harry !), de folie, de suicides... m'ont mises mal à l'aise, et pourtant, je ne suis pas une "âme sensible" ! A mon avis, on aurait pu s'en passer, ou au moins les rendre moins présentes, sans entacher le fond du récit.
La seconde moitié du livre est plus dynamique. Son intérêt réside dans les voyages que fait Harry, qui nous permettent de faire voir défiler les grands évènements du 20ème siècle en Europe, en Chine, aux USA...
Ce que j'ai trouvé intéressant, ce n'est pas tellement le blabla physico-temporel pour répondre aux interrogations que tous, homme ou mnénomique, nous posons (qui sommes-nous ? d'où venons-nous ? où allons-nous ?), mais le rapport amour-haine entre notre héros et celui par qui tout arrive : Vincent Rankis. L'évolution de cette relation est intéressante et plutôt bien traitée. le problème, pour ma part, c'est que je suis restée à tourner en boucle sur des considérations beaucoup plus pragmatiques : comment peut-on vivre, mourir, puis renaitre, croiser les mêmes gens à la même époque, sachant que ceux-là, n'étant pas morts en même temps que nous, ont continué leurs activités qui auront des impacts sur notre passé et surtout notre présent actuel ? Bref, la boucle temporelle s'est transformée en un sacré sac de noeuds, et j'ai tenté, tant bien que mal et à demi-convaincue, de suivre cette intrigue à tiroirs et à répétitions.
Tant pis pour moi, le sujet me plaisait mais, malgré une seconde partie plus dynamique, j'ai trouvé cette lecture fastidieuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
ninosairosse
  01 décembre 2016
Pour faire suite à ma lecture fin 2013, de Stephen King "22/11/1963", Babelio m'a suggéré ce livre . Il aura fallu 4 mois pour que la bibliothèque se procure ce roman ! car j'avais réclamé Catherine Webb, or il est signé de Claire North (pseudo) !! Même Babelio ne s'y retrouve pas, j'ai sous les yeux une Edition Delpierre avec un isbn tout ausi différent....Peut être que ce roman suit les préceptes du Tantra Bouddhiste Tibétain, et tel un Ouroboros c'est le serpent qui se mord la queue !!! car il s'agit bien de cela tout au long de ce récit ! J'avoue que le dernier Marvel "docteur Strange" au cinéma ou le film passé semaine dernière "le jour sans fin" m'auront mieux éclairé sur cette philosophie Kalachakra; bonne chance à Harry August et aux protagonistes en quête du miroir quantique, pour retrouver l'origine du monde, pour voir avec les yeux de Dieu ....
Commenter  J’apprécie          370
Arakasi
  08 octobre 2014
La première fois qu'Harry August renaît, son esprit craque. A l'âge de sept ans, il se suicide en se jetant d'une fenêtre de l'asile où ses parents l'ont fait enfermer, incapable de concilier son âme de vieillard et son corps d'enfant trop familier. A sa troisième vie, il tente de comprendre, cherchant dans la religion un éclaircissement à sa curieuse malédiction personnelle – sans succès, bien entendu. A sa quatrième vie, enfin, une amorce d'explication lui est offerte quand il est approché par le cercle Cronus, une curieuse association regroupant des gens de toutes origines sociales et de toutes nationalités. Ces gens-là n'ont qu'une chose en commun : à l'instar d'Harry, ils sont des ouroboriens, des personnes condamnées à revivre éternellement leur vie de leur naissance à leur mort, tout en conservant les souvenirs de toutes leurs existences précédentes.
Les ouroboriens ont toujours été là, dissimulés parmi la foule et dotés d'une bien meilleure connaissance du futur que nous, malheureux linéaires, puisque leur particularité leur permet de communiquer de génération à génération, de jeunes enfants à vieillards agonisants. Or, à l'orée de la sixième vie d'Harry, les messages transmis par les générations futures prennent soudain une coloration inquiétante. La fin du monde arrive. Rien de nouveau à ça, me direz-vous, la fin du monde est toujours en train d'arriver ! Mais le hic, c'est qu'elle arrive de plus en plus en vite, se rapprochant un peu plus à chaque nouvelle boucle temporelle. Les linéaires ne pouvant influencer le cours de l'Histoire, la cause de cette dramatique situation doit obligatoirement venir d'un ouroborien, aussi Harry part-il en chasse, épaulé par les autres membres du cercle Cronus. Pour la première fois de son étrange existence, Harry est rattrapé par le temps : s'il ne se presse pas, dans neuf ou dix vies à peine, le monde ne sera plus que ruines fumantes avant même d'avoir atteint le XXIe siècle…
J'avoue avoir débuté ce livre avec une bonne dose de scepticisme, l'idée de base me faisant beaucoup trop penser à « Replay » de Ken Grimwood qui ne m'avait pas laissée un souvenir impérissable – loin s'en fallait… Heureusement, j'ai le plaisir d'affirmer à présent que je me fourrais le doigt dans l'oeil jusqu'au coude ! Certes, les deux romans ont certains points communs, mais le livre de Claire North (de son vrai nom Catherine Webb) s'est révélé rapidement infiniment mieux tourné et subtil que son prédécesseur, beaucoup trop américanisé et bien-pensant à mon goût. L'auteure a l'intelligence d'éviter une narration linéaire et préfère laisser la bride à son narrateur, le laissant zigzaguer sans complexe du présent au passé, alternant tranches de récits, souvenirs et réflexions personnelles. Ce parti-pris peut paraître assez risqué par son côté déstructuré, mais il s'avère finalement très payant et permet à la romancière d'aborder un grand nombre de thématiques et d'idées, toutes plus fascinantes les unes que les autres.

Le style d'écriture est également fort agréable, avec une note omniprésente d'ironie pince-sans-rire, versant parfois dans l'humour noir. On pourrait regretter l'aspect un peu caricatural de la majorité des personnages secondaires – à l'exception du très intéressant Vincent Rankis dont je ne vous parlerai pas pour vous laisser le plaisir douteux de faire sa connaissance – mais cet inconvénient reste secondaire par rapport à l'intelligence et à l'originalité rafraichissante de l'ensemble. Une bonne surprise et une jeune auteure tout à fait prometteuse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
ninosairosseninosairosse   24 novembre 2016
Le passé est le passé. Tu es vivant aujourd'hui, c'est tout ce qui compte. Tu ne dois pas oublier, parce que tes souvenirs sont ton identité, mais tu ne dois pas non plus nourrir de regrets. Jamais. Regretter ton passé, c'est rejeter ton âme.

p211
Commenter  J’apprécie          320
ninosairosseninosairosse   22 novembre 2016
- Je ne vois pas l'intérêt de débattre d'un sujet à propos duquel aucune méthode scientifique ne nous permettra de collecter des données susceptibles de nous fournir une réponse. [...]
- Un argument scientifique doit s'étayer sur une certaine quantité de données qui lui permettent de ...renifler la base théorique. Sans cela, il ne s'agit pas d'un débat scientifique, mais philosophique...

p143
Commenter  J’apprécie          190
ArakasiArakasi   07 octobre 2014
Je souris de ton numéro. Je souris de ton charme. De ton bagou, de tes petites blagues salaces. Je souris, parce que nous avons travaillé ensemble et été amis pendant dix ans, et que tu n'a tenté de détruire ma vie que pendant quelques jours. Je souris parce que c'est ma réaction habituelle face à toi, même si je te voue désormais une haine incommensurable. Je souris parce que malgré les mensonges, malgré tout ce que je sais de toi, je t'apprécie […] Je t'apprécie toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ninosairosseninosairosse   19 novembre 2016
Je venais de me lancer dans la quête traditionnelle de l'ignorant qui s'efforce de comprendre sa situation en tentant de communier avec une quelconque divinité dans le secret de son âme.
Je tenais là le même raisonnement que tous les kalachakras, ceux qui voyagent à travers leur propre histoire.

P106
Commenter  J’apprécie          220
WitchbladeWitchblade   10 septembre 2014
Dans chacune de nos vies, quelles que soient les circonstances de notre mort, le monde qui nous entoure demeure identique. (…) Ce sont des évènements linéaires qui, pour ce que nous pouvons observer, ne changent jamais. Nous sommes les seuls variables. Si le monde change, c'est à cause de nos agissements.
Commenter  J’apprécie          200
Video de Catherine Webb (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Webb
Découvrez le premier extrait de la soudaine apparition de Hope Arden de Claire North en livre audio chez Hardigan.
Et n'oubliez pas, vous pouvez télécharger GRATUITEMENT votre premier livre audio sur audible.fr ! ? http://bit.ly/2kjgAhm
Sortie en OCTOBRE 2016 !
--------------------------------------------------------- ? de quoi ça parle : ?
Je m'appelle Hope Arden mais vous oublierez ce nom jusqu'à mon existence. Nous nous sommes déjà rencontrés des milliers de fois. Je suis la fille dont personne ne se souvient. Tout a commencé quand j'avais seize ans. Un lent déclin, un isolement inéluctable. Mon père qui oublie de me conduire au lycée. Ma mère qui met la table pour trois, pas quatre. Un prof qui omet de demander un essai que je n'ai pas rendu. Un ami qui me regarde et voit une étrangère. Qu'importe ce que je fais, ce que je dis, les blessures que j'inflige, les crimes que je commets. Vous ne vous souviendrez jamais de moi. On ne peut pas dire que ça me facilite la vie, mais ça fait aussi de moi une personne dangereuse.
---------------------------------------------------------
Pour retrouver tous nos ouvrages chez Audible c'est par là : ? http://bit.ly/AudibleHardigan
---------------------------------------------------------
Passez nous dire bonjour sur Facebook : http://facebook.com/playhardigan Suivez nous sur Twitter : http://twitter.com/playhardigan Rejoignez le cercle sur Google+ : http://google.com/+HardiganFrance
---------------------------------------------------------
Les musiques utilisées, le contenu des livres audio est copyright Hardigan et nécessité une autorisation pour diffusion. Hardigan est une marque protégée.
+ Lire la suite
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2780 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..