AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791030701036
Éditeur : Au Diable Vauvert (23/03/2017)
3.49/5   41 notes
Résumé :
Lucy, coach de fitness narcissique, méprise les gros, les faibles, les ratés. Or elle va se trouver mise au défi de transformer Léna, le genre de fille qu’elle n’aurait même jamais pensé croiser. Dans une Floride décadente obsédée par le corps, s’engage entre les deux femmes une amitié ambivalente et extrême qui va les métamorphoser.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Brooklyn_by_the_sea
  27 octobre 2019
Punk is definitively not dead !
C'est un roman que l'on pourrait vite qualifier de "trash", mais qui se révèle plus fin qu'il n'y paraît : soit la rencontre improbable d'une coach sportive psycho-rigide et nymphomane, et d'une artiste obèse et névrosée. Toutes deux fuient quelque chose, mais quoi ? Laquelle sauvera l'autre ?
Irvine Welsh quitte la grisaille d'Edimbourg pour le chaud soleil de Miami, et il en profite pour dresser au décapeur le portrait d'une Amérique contemporaine abrutie de TV-réalité, obsédée par le culte de soi, embourbée dans la religion, asphyxiée par l'ambition, réfractaire à toute altérité, et incapable de s'aimer (forcément). Pour ce faire, il se glisse avec brio dans la peau des deux narratrices, l'Amazone qui jure comme un charretier et fait gicler tout ce qui se trouve sur son chemin, et la mo-molle qui crée des sculptures avec des os d'animaux entre une part de pizza et une autre de key-lime pie.
J'ai bien aimé suivre leurs folles aventures ; ce n'est pas si souvent que l'on croise des personnages féminins aussi couillus dans la littérature. Sans être renversante, l'intrigue est plaisante, et le style est bien travaillé ; de quoi passer un moment réjouissant.
Par contre, l'accumulation éhontée des fautes d'accord, d'orthographe et de conjugaison, sans compter les multiples erreurs de traduction, est une calamité ! Il est incroyable qu'une maison d'édition (Points) laisse passer autant de fautes, contribuant ainsi à la dégradation de la Langue -et des conditions de lecture. C'est un manque de respect total envers l'auteur et les lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          185
bananenstrat
  17 avril 2017
On ne présente plus Irvine Welsh, auteur écossais du mythique Trainspotting et qui depuis une vingtaine d'années commet des ouvrages d'une extrême intensité ou la brutalité côtoie une grande finesse intellectuelle et une analyse pointue des travers de la société occidentale.
Parmi ses sujets de prédilection on trouve les addictions, qui comme il le dit dans une interview font partie des causes qui minent la société post-industrielle occidentale.
Dans ce roman Welsh creuse ce sillon, situant son roman dans le Miami contemporain, temple d'un certain culte du corps et de la superficialité mais aussi de la nourriture industrielle et de la malbouffe.
On a donc deux personnages féminins qui vont lier leurs destins autour de ces thématiques.
La première, Lucy Brennan est une coach sportive outrancière, passionnée par les chiffres et la performance, une espèce de Begbie au féminin, exprimée superbement à travers la prose fleurie développée par l'auteur.
La seconde, Lena Sorrenson, est une artiste obèse, tourmentée et issue de l'Amérique profonde qui cherche un réconfort désuet dans les excès alimentaires.
Les personnages vont donc se rencontrer dans des circonstances fortuites et vont réussir à s'apporter mutuellement ce qu'il leur manque.
Tout au long des ces 500 pages, comme dans les romans de Welsh en général on ne s'ennuie pas une seconde, et on est même frustré de devoir s'arrêter lorsque l'intrigue se dénoue et que l'on doit dire au revoir aux personnages.
Ce roman est d'excellente facture, avec ce qu'on aime chez Irvine Welsh, à savoir cette façon de pousser l'acerbité à l'extrême, une intrigue menée tambour battant grâce à des variations de points de vue toujours subtiles et un regard sans concession sur notre société.
Ainsi on passe en revue des sujets aussi divers que les addictions aux chiffres, au culte narcissique, à la malbouffe, mais aussi la vacuité des programme tv amériacins, qu'il s'agisse de téléréalité ou de débats politiciens, les douleurs familiales, les troubles de l'identité sexuelle,etc... le tout avec rythme et humour.
Selon moi c'est un des meilleur roman de Welsh après Trainspotting, une lecture enthousiasmante et enrichissante, mais à ne pas mettre entre toutes les mains !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
OREILLYS
  08 août 2017
On retrouve les mêmes ingrédients au sein de la Floride sur ambiance de fitness avec rejet de cette société surconsommatrice, désignée coupable de créer gros, faibles et ratés. le personnage de Lucy pourrait être sympathique car profondémment fragile, mais ses traits sont poussés à l'extrême et son impulsivité fatigue. Si la forme est farfelue, le fond est intéressant pour analyser nos failles narcissiques.
En revanche, je suis déçue, car j'aime beaucoup les éditions Au diable Vauvert, mais le nombre de fautes devient lourd au cours de la lecture.
Commenter  J’apprécie          40
MaPiccoloBubble
  13 mai 2017
Les romans d'Irvine Welsh ont un drôle d'effet sur moi. Ils provoquent un effet d'attraction/répulsion au fil des pages. du coup, j'ai toujours du mal à l'ouvrir et encore plus de difficultés à le refermer.
La vie sexuelle des soeurs siamoises ne déroge pas à la règle. Au fil des pages, j'étais prise d'une irrésistible envie de claquer certains personnages ou encore de fermer le livre violemment et de le jeter loin de moi. Malgré cela, une curiosité malsaine prenait le pouvoir sur moi et me poussait à aller plus loin dans la lecture.
Encore une fois l'auteur écossais fait mouche avec son analyse brutale de la société et l'intelligence dont il fait preuve dans le traitement des personnages et des thématiques choisies.
Alors que Trainspotting (probablement son roman le plus connu) traitait de l'addiction à la drogue, La vie sexuelle des soeurs siamoises se focalise sur l'addiction à l'image que l'on renvoie de soi, au sport, au sexe, à la bouffe… Toutes ces sujets qui font les gros titres de la presse féminine ou même sportive.
Tout se passe à Miami. Ville du culte du corps et du superficiel, mais aussi temple de la malbouffe. Pour illustrer son propos, on a d'un côté Lucy Brennan, coach sportive bi-sexuelle, obsédée par la performance et terrorisée à l'idée de vieillir et ne « plus pouvoir faire ou paraître ». de l'autre, Lena Sorrenson, une artiste en surpoids, névrosée et mal dans sa peau, manquant cruellement de personnalité.
La rencontre des deux femmes va donc donner de nombreuses étincelles pour finir par former un duo inattendu.
LIRE LA SUITE SUR MON SITE
Lien : https://emidreamsup.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mirabilia
  25 janvier 2018
Que se passe-t-il lorsqu'une coach qui déteste le gras et les gros se retrouve à devoir amincir une obèse vraiment persévérance dans l'art de s'empiffrer ? Un combat sans merci commence.
L'auteur de Trainspotting livre ici un roman sans pitié. Les commentaires de la narratrice ne sont vraiment, mais alors vraiment, pas tendres avec toute forme de surpoids. Ames sensibles s'abstenir, la méchanceté va emplir les pages ! Toute trace de gras est sévèrement critiquée et insultée. Avec un style, comme toujours chez l'auteur, bien trash. (« Danse, petit hamster obèse, danse ! »)
Lecteur : on aime ou on n'aime pas. Pas de juste milieu, il faut choisir son clan. Soit on est outré des propos tenus, soit on s'en amuse. Pour ma part, après un début qui fut un peu difficile à lire (d'autant que je pense qu'il y a quelques approximations dans la traduction), j'ai ensuite totalement adhéré à l'histoire et ai dévoré le roman sans ne plus pouvoir m'arrêter. Et on est loin d'imaginer les faits qui vont être narrés !
Bref, l'auteur nous scotche avec son style, nous surprend avec ses péripéties et nous fait rire (ou hurler d'horreur – selon les réceptions) avec les scènes narrées. de quoi passer un moment de lecture nécessairement inédit et original. Vous n'allez pas vous priver de cette expérience ?
Lien : https://chezmirabilia.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Brooklyn_by_the_seaBrooklyn_by_the_sea   27 octobre 2019
A présent, des termes tels que "Amérique", "Démocratie", "Liberté" et "Dieu" sont prononcés sur le ton de la moquerie et de la dérision, par des gens qui pour la plupart ont compris que ceux qui les utilisaient sans ironie ne cherchaient qu'à contrôler le reste de la population, ou à lui vendre des conneries.
Commenter  J’apprécie          82
MaPiccoloBubbleMaPiccoloBubble   29 avril 2017
" — Non, j'aime pas, j'adore, putain ! Il faut les pousser à se rendre compte à quel point leurs culs sont répugnants, et mon regard fait un tour de la table, et je reprends d'une voix plus basse, plus rocailleuse : — Mais j'ose espérer que vous avez bien compris que je plaisantais avec mon histoire de requins, et j'attends leur réaction.

— Bien sûr.... dit Valérie.

— ça coule de source, acquiesça Thelma.

— C'est vrai, j'enchaîne, — ce serait vraiment trop cruel d'exposer des animaux aux saloperies de toxines de ces corps gavés de malbouffe !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LucilliusLucillius   18 avril 2020
Plus ses yeux devenaient humides, plus ma chatte devenait aride. Relation tout ce qu'il y a de plus logique, putain.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Irvine Welsh (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Irvine Welsh
Cette année, dans le cadre de la programmation cinéma de Quais du Polar, James Grady présentait "Les Trois jours du Condor" de Sydney Pollack au Com?dia, Irvine Welsh "Trainspotting", Jérôme Leroy "Vanishing Point", Richard Price "Assurance sur la mort" et Philippe Jaenada "Laura" à l'Institut Lumière, Bertrand Tavernier "Dans la brume électrique" au CNP Terreaux, David Lagercrantz "Millénium" au Pathé Bellecour, et bien d'autres ! Retrouvez toute la programmation ici : http://www.quaisdupolar.com/wp-content/uploads/2013/06/QDP16_PROGRAMME-BD.pdf Vidéo réalisée par les étudiants de Factory.
autres livres classés : fitnessVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2128 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre