AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B000WUQ3KY
Éditeur : 10-18 (30/11/-1)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Il serait plus difficile encore de me prendre pour un guide, car moi-même, je ne sais quel chemin suivre. La jeunesse chinoise déjà ne manque pas d'"ainés" et autres "maîtres à penser": je ne suis pas de leur nombre et d'ailleurs ces gens-là ne m'inspirent pas confiance; en même temps, j'aurais horreur que mes écrits ne deviennent comme ces prétendus "hommes de bien" des sortes de monuments respectables.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
steka
  16 mars 2014
Lu Xun est le plus grand écrivain chinois du Vingtième siècle. Voilà une affirmation qui pourrait paraître pour le moins tendancieuse, voir carrément excessive. Pourtant, sauf découverte assez peu probable d'une oeuvre demeurée inconnue jusqu'à cette date, il se trouvera assez peu de monde en mesure de la contester sérieusement.
Lu Xun en aurait été lui-même le premier surpris et pour qui connait un peu le personnage, il en aurait même été fortement déçu car ce constat va tout à fait à l'encontre de ce qu'il espérait pour la Chine, pour son évolution. Mais le pessimisme que lui-même se reprochait constamment, qu'il considérait comme une sorte de tare accrochée à sa personnalité, comme un frein, s'est finalement révélé parfaitement fondé. La Chine du XXème siècle s'est démontrée comme un espace fort peu favorable à la création littéraire sous quelque forme que ce soit.
Pour qui connait la grande richesse culturelle passée du monde chinois, il a en effet quelques raisons de s'en surprendre. Après tout les deux précédents millénaires n'avaient eux-mêmes laissés qu'une place assez restreinte à la liberté des idées ; les dynasties impériales qui s'y sont succédées estimant toujours que la volonté de vouloir penser par soi-même était une manifestation extrêmement fâcheuse qu'il fallait restreindre à tous prix.
Pourtant, seule la bureaucratie totalitaire d'inspiration Orwellienne , qui prit le pouvoir en Chine quelque temps après la mort de Lu Xun, semble y être pleinement parvenue ; faisant table rase de la culture dans un processus de destruction permanent qui se poursuit encore aujourd'hui. Ne laissant place qu'à quelques balbutiements protestataires immédiatement réprimés.
Reste donc, quasiment comme seul rescapé de son siècle en Chine en tant que pensée autonome, Lu Xun ; qui à lui tout seul doit donc se faire la voix de cette détresse et d'une certaine manière du silence de tous les autres. Ne pouvant plus le faire taire, la domination en Chine s'est donc beaucoup préoccupé de le falsifier et de déformer sa parole dans ses Éditions d'État ; allant même jusqu'à lui faire faire, post-mortem, l'éloge du « grand timonier ».
Tentant de garder le contrôle jusque sur les différentes traductions parues dans le monde en les confiant à des affidés du système ; pour l'affadir et en retirer le potentiel subversif.
Il est donc difficile de découvrir le vrai Lu Xun, sa grandeur discrète derrière la statuaire officielle.
Ce petit recueil de poèmes en est l'occasion, traduit par Pierre Ryckmans/ Simon Leys qui, et ce n'est pas un hasard, fut aussi le premier en occident à dénoncer la vraie nature du régime maoïste. Partez à la découverte de Lu Xun, il le mérite vraiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
stekasteka   28 décembre 2014
Comme toutes les Églises, le Parti s'entend à la récupération des illustres cadavres; des hommes qui, vivants, pouvaient être quelquefois forts encombrants, deviennent une fois morts, embaumés et canonisés, d'un inestimable appoint pour l'édification des fidèles. Il y avait tout intérêt à faire oublier que Lu Xun était mort en état de révolte.
Commenter  J’apprécie          60
stekasteka   09 novembre 2012
Mais toutes ces contradictions qui peuvent heurter un témoin indépendant, ne posent aujourd'hui en Chine pas de difficultés sérieuses: dans un état totalitaire où, sur le modèle décrit par Orwell dans 1984, la mémoire collective reste perpétuellement susceptible d'altération et ne retient jamais que la dernière date des versions successives de l'orthodoxie, la manipulation des faits historiques n'est plus qu'une simple question technique: il suffit de retirer de la circulation toute la documentation existant sur le sujet en cause, et d'y substituer une documentation nouvelle, conforme aux dernières consignes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
stekasteka   29 décembre 2014
Traditionnellement, sitôt qu'un bureaucrate communiste tombe en disgrâce, sa carrière tout entière est réexaminée et présentée de façon à démontrer que, depuis le berceau, il fut toujours un traître contre-révolutionnaire.
Commenter  J’apprécie          60
stekasteka   08 avril 2013
Ainsi les badauds commencent-ils à s'ennuyer; ils sentent l'ennui qui les pénètre par tous leurs pores; ils sentent l'ennui surgi de leur cœur qui se met à exsuder de tous leurs pores, qui se répand à travers l'étendue désolée pour imbiber leurs comparses. Ils ont la gorge sèche, la langue raboteuse, le cou raide, tant et si bien qu'après s'être subrepticement entre-regardés, les voici qui lentement se dispersent; une telle aridité les envahit qu'ils en perdent le gout de vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
stekasteka   08 avril 2013
La façon la plus radicale de réduire un penseur, un écrivain, un artiste à l'insignifiance, est non pas de le proscrire, mais de le déifier.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Lu Xun (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lu Xun
Interview with Zhou Lingfei, Lu Xun's grandson
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
65 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre