AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782413028277
120 pages
Delcourt (13/04/2022)
4.47/5   190 notes
Résumé :
À cinq ans, la jeune renarde Yeowoo part vivre à la campagne chez son grand-père et sa tante. Rejetée par les siennes, une poule jardinière, Paulette, devient sa nouvelle voisine. Cette dernière n'a jamais pu pondre d'oeufs et considère la petite renarde solitaire comme son propre enfant. Avec son aide, Yeowoo mûrit, grandit et commence à apprécier la vie à la campagne, la vie tout simplement.
Que lire après Seizième printempsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
4,47

sur 190 notes
5
44 avis
4
12 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Quelle douceur du trait, quelle chatoyance des couleurs, quelle imagination dans l'exécution des détails ! Nous sommes sous le charme des aquarelles de l'autrice-illustratrice sud-coréenne YunBo (extraits disponibles via le lien ci-dessous). Avec elle, c'est tout naturellement que nous avons pris nos quartiers dans un pays peuplé d'animaux anthropomorphes. Rien que ce décor à mi-chemin entre forêt et village vaut vraiment le détour.

Dans l'une des petites maisons se noue un drame : la petite renarde Yeowoo brûle de fêter son anniversaire mais sa mère a visiblement la tête ailleurs et son père n'a rien préparé. C'est la dispute, puis la bêtise de trop. Les parents divorcent et Yeowoo est envoyée pour un temps indéterminé chez son grand-père et sa tante. Rongée par la colère et les doutes, la petite renarde devient difficile. Mais un jour s'installe dans la maison voisine Paulette, une poule adepte de jardinage qui prétend que chacun a en soi une fleur qui ne demande qu'à s'épanouir…

Sur près de 120 pages, on suit la croissance et la maturation de la jeune renarde confrontée à l'abandon de ses parents, la lassitude de son grand-père et l'étrangeté de sa tante. Il est question de solitude, d'amitié et de résilience. C'est fleuri et bien dans l'air du temps, mais ça n'en a pas moins plu à mon moussaillon qui s'est attaché à Yeowoo, a fondu de tendresse pour Paulette et s'est amusé des stéréotypes vis-à-vis des poules ou de la psychopathie puérile de la tante de 39 ans. Et la mue lente d'une fillette colérique vers une jeune femme qui s'ouvre au monde est émouvante comme un coquelicot qui déploie ses pétales…

Une jolie découverte printanière qui invite à prendre soin de la fleur qui germe en nous et à ne pas hésiter à cultiver l'amitié par-delà les différences !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
Commenter  J’apprécie          487
Une petite renarde va fêter ses 5 ans. Sa maman calme son impatiente à souffler les bougies.
Mais une dispute entre ses parents finit mal… maman part !
Son anniversaire tout juste passé, la petite Yeowoo est envoyée à la campagne chez son grand-père et sa tante, ce qui ne les enthousiasme pas plus qu'elle.
Elle attend que son papa vienne la récupérer, mais il ne donne que très rarement de ses nouvelles.
Yeowoo est triste et très en colère, ça ne facilite pas ses relations avec son papi et sa tante. Ces derniers ne savent vraiment pas y faire avec elle.
Pour ses anniversaires il n'y a plus jamais eu de gâteau, ni de cadeau… elle les "déteste"!
Heureusement, la situation va évoluer avec l'arrivée dans le village d'une gentille poulette au grand coeur qui a eu aussi son lot de problèmes.

Sur plus de 110 pages, entre album et BD, c'est une belle histoire poétique et triste à la fois.
Des planches aux cases irrégulières, aux ambiances couleur variées suivant l'humeur ou les lieux, de jolies aquarelles avec des personnages tout mignons.
Pour enfant mais aussi pour adulte, j'ai savouré cette émouvante lecture qui ne peut que séduire… à découvrir !
Je remercie sincèrement Babelio et les éditions Delcourt pour l'envoi de ce charmant album.
Commenter  J’apprécie          320
Alors qu'elle s'apprête à souffler sa cinquième bougie, la petite Yeowoo voit ses parents se déchirer. C'est la dispute de trop et le verdict de la séparation tombe, comme un couperet, sur la jeune renarde. Devenue encombrante aux yeux de ce couple qui n'est plus, son père décide de l'emmener, sans explications, chez son grand-père et sa tante, dans un petit village de campagne peuplé de renards. Il l'abandonne littéralement à cette famille vieillissante, pas préparée à s'occuper d'une enfant difficile car en colère et qu'elle ne connaît pas… Et malgré des promesses de retour aussitôt emportées par le vent, Yeowoo va attendre, en vain, que quelqu'un revienne la chercher…

Incompréhension, désarroi, colère et rage vont grandir avec la petite renarde au fil des années, en même temps qu'un terrible sentiment d'abandon ainsi qu'une sournoise culpabilité “Et je me demande chaque fois ce que j'ai fait de mauvais pour être ainsi, seule dans ce monde” (p.7) Jusqu'au jour où Yeowoo rencontre Paulette, une petite poule marginale, rejetée par les siens parce qu'elle ne pouvait pas pondre et venue s'installer dans ce village loin de ses semblables. de ces deux solitudes va naître une solide amitié et bien plus que ça…Paulette, passionnée d'horticulture, va aider cette petite pousse révoltée à grandir jusqu'à ce qu'elle puisse voler de ses propres ailes…

Mais que c'est beau, que c'est beau! Et je ne parle pas seulement de ces aquarelles sublimes et colorées qui illustrent merveilleusement cet album au format atypique! Même si wahou! Quel talent! Je ne connaissais pas du tout Yunbo, cette auteure-illustratrice coréenne et je découvre avec “Seizième printemps” des illustrations incroyables, pleines de douceur, de rondeur et de poésie. Elle fait preuve d'un réel talent pour transmettre des émotions. A peine refermée, j'ai déjà envie de me replonger dans l'histoire afin de mieux savourer la qualité du détail de chaque planche tant les décors sont foisonnants et riches, sans être surchargés.

Le choix des animaux pour personnages ainsi que la forêt pour décor apportent une touche de fantaisie parfaite pour un public plus jeune (même si, du haut de mes 35 balais, j'y ai largement trouvé mon compte!). Une fleur accompagne l'ouverture de chaque chapitre donnant le ton coloré des premières planches.

Sous ses dehors doux et poétiques, l'histoire de cet abandon est néanmoins terriblement tragique. Yeowoo fait partie de ces dommages collatéraux comme il en existe tant, mais son abandon au sens propre comme au figuré fait froid dans le dos! Néanmoins, le ton de la narration est juste, les personnages attachants et la philosophie de vie qui en ressort fait renaître l'espoir et apaise la colère car, même si on ne choisit pas sa famille et que l'on n'a pas toujours la chance de tomber dans un cadre aimant et sécurisant, d'autres rencontres peuvent jouer ce rôle et nous aider à grandir malgré tout. Personne n'est vraiment seul au monde, à moins de l'avoir décidé. En somme, un album remarquable sur l'amour, l'amitié et sur ce qui nous construit.
Commenter  J’apprécie          200
Je remercie chaleureusement les éditions Delcourt pour l'envoi, via net galley, de la bande dessinée : Seizième printemps de YunBo.
À cinq ans, la jeune renarde Yeowoo part vivre à la campagne chez son grand-père et sa tante.
Rejetée par les siennes, une poule jardinière, Paulette, devient sa nouvelle voisine. Cette dernière n'a jamais pu pondre d'oeufs et considère la petite renarde solitaire comme son propre enfant.
Avec son aide, Yeowoo mûrit, grandit et commence à apprécier la vie à la campagne, la vie tout simplement.
Seizième printemps est un très joli ouvrage.
Yeowoo est une petite renarde très touchante, dont la colère est émouvante. Elle est hyper triste, cela fait mal au coeur.
Sa rencontre avec Paulette va la faire grandir. Leur amitié va être importante pour toutes les deux.
Ce sont deux personnages forts, que j'ai pris plaisir à suivre.
Nous avons là une jolie BD, dont les illustrations sont magnifiques, avec des couleurs hyper belles. L'ensemble donne un ouvrage de qualité.
Seizième Printemps est une très jolie découverte, qui mérite cinq étoiles :)
Commenter  J’apprécie          262
Le jour d'anniversaire de ses cinq ans, Yeowoo, voit ses parents divorcer. Elle est envoyée chez son grand-père et sa tante, son père n'ayant plus le temps de s'occuper d'elle. Chaque année, au moment de son anniversaire, on suite la petite Yeowoo, souffrir de l'absence de ses parents, de l'absence de réponses à ses questions et une grande colère grandit en elle. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Paulette, sa voisine. Une grande amitié va grandir entre elles.
Gros coup de coeur pour cette bande dessinée coréenne ! J'ai beaucoup aimé les dessins de Yunbo : la nature très présente, les fleurs en début de chapitre, les têtes des personnages-animaux sont en douceur. L'histoire aussi est très touchante : une petite fille qui perd ses repères (parents, maison) qui grandit d'abord douloureusement mais ensuite avec un soutien, Paulette qui l'aide à trouver des réponses en elle. L'amitié entre renarde-poule montre l'acceptation au-delà des différences. J'ai trouvé très dur la distance que son père installe entre eux, ils deviennent des étrangers...
Magnifique ! Seul regret, j'aurais aimé faire encore un petit bout de chemin avec elle.
#NetgalleyFrance
#SeiziemePrintemps
Commenter  J’apprécie          240


critiques presse (6)
9emeArt
15 décembre 2022
A travers cette fable animalière, dessinée à l’aquarelle et proposée au format à l’italienne, Yunbo, artiste coréenne habitant en France, traite avec poésie des thèmes du rejet et de la solitude des personnes mis au banc d’une société trop normée ou encore de l’acceptation des différences.
Lire la critique sur le site : 9emeArt
BDGest
10 mai 2022
D’une grande justesse dans son propos et magnifique visuellement, ce Seizième printemps emporte par son cachet raffiné et sa poésie. Une très belle réussite !
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom
30 avril 2022
Avec un grand format à l'italienne, sous des dehors classiques, certains diraient vintage, « Seizième printemps » est une bande dessinée jeunesse moderne, ambitieuse et émouvante qui aborde des thèmes profonds.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario
26 avril 2022
Il y a beaucoup d’émotion et de générosité dans cet album de plus d’une centaine de pages qui raconte un quotidien qui peut être celui de tout un chacun. Si la BD parle des difficultés familiales, elle aborde surtout la question de la place de chaque être dans la société et du sens de la vie.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi
20 avril 2022
Par ses aquarelles à la fois d’une belle délicatesse et d’une grande précision, magnifiée par un grand format à l’italienne, cet album jeunesse atypique évoque à première vue les livres de Camille Jourdy.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Bedeo
19 avril 2022
Aussi poétique dans son thème pourtant difficile que moderne dans son aspect pourtant classique, Seizième printemps se voit être une révélation à saisir d’urgence.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Mes parents ont divorcé quand j'avais à peine cinq ans. Depuis, je pense souvent à cette période de séparation, surtout quand arrive mon anniversaire. Et je me demande chaque fois ce que j'ai fait de mauvais pour être ainsi, seule dans ce monde.
Commenter  J’apprécie          160
– Même si j'aurais préféré qu'elle fréquente d’autres renards et pas une poule !
– C'est fiable, ça, une poule ?
– En tout cas, celle-là semble avoir bonne réputation auprès de ses voisins.
– Ah ? En tout cas, de manière générale, moi, je n'aime pas les poules !
– Pourquoi ?
– Beh, c’est parce que... elles ont des têtes bizarres. Je ne comprends pas ce qu’elles pensent.
Commenter  J’apprécie          100
- Tu te rappelles, tu me disais que j'avais une fleur à l'intérieur...
- Bien sûr.
- Tu crois qu'elle est toujours là, en moi ? Et qu'un jour elle fleurira vraiment ?
- Ce jour-là, je te le promets, tu le sentiras toi-même, ma chérie.
Commenter  J’apprécie          20
Dans la vie, trouver quelque chose qu’on aime faire peut prendre du temps. Certains le trouvent rapidement, d’autres beaucoup plus tardivement.
Et toi, tu es encore très jeune, tu as le temps. Il faut juste expérimenter des choses nouvelles pour trouver celle qui t’épanouira, c’est tout.
Commenter  J’apprécie          10
Tu sais, Yeowoo, on ne peut pas passer de l'hiver à l'été sans passer par le printemps...
Commenter  J’apprécie          30

Video de YunBo (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  YunBo
Yunbo en interview pour planetebd com
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (290) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5279 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..