AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365352987
Éditeur : Warum Editions (20/09/2017)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Une jeune Coréenne arrive en France. Déboussolée, elle tente de s’orienter et de s’intégrer au sein d’une petite ville, Angoulême.

Pour ne rien arranger, son apparence change du jour au lendemain : elle se retrouve avec une tête de chien à la place du visage, mais elle semble être la seule à remarquer cette mutation.

Au gré des rencontres et de son immersion dans la vie française, tr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Myriam3
  06 novembre 2018
Ecrit en parallèle de Je suis encore là-bas, de de Samid Dahmani ( le conjoint de l'auteure), ce roman graphique évoque les différences rencontrées par une jeune étudiante coréenne qui arrive en France. Outre le dessin, que j'aime bien, certaines questions que le personnage se pose sur sa place dans le monde, dans la société et sur son identité, une fois qu'elle est seule et anonyme, ont fait écho à des sensations que j'ai éprouvée moi-même dans des situations similaires dans le passé: quand on voyage, quand on n'est plus dans un univers familier, qu'est-ce qui nous définit encore? le voyage est aussi une opportunité pour se redéfinir, mais à quel point sommes-nous libres de le faire, quel libre-arbitre avons-nous pour nous réinventer?
Une jeune étudiante coréenne qui venait de lire ce livre m'a répondue, lorsque je lui ai si elle reconnaissait quelques situations: "je ne les reconnais pas, je les connais. C'est exactement comme pour moi".
Commenter  J’apprécie          160
MurielT
  17 septembre 2018
Je ne suis pas d'ici – Yunbo –
Eun-Mee est un jeune Coréenne du sud qui arrive à Paris pour apprendre le français, pour enssuite pouvoir étudier la bande dessinée à Angoulême.
Elle est tellement désorientée par tout ce qu'elle découvre et la différence de culture que lorsqu'elle se regarde dans une glace son aspect physique à changer. Elle se voit avec une tête de chien.
C'est une très belle BD, j'ai beaucoup aimé le graphisme. Les dessins sont en noir et blanc avec de temps en temps une petite touche de couleur qui fait ressortir certains dessins ou certaines scène.
J'ai trouvé l'histoire à la fois très réaliste mais aussi pleine de poésie et de tendresse et j'ai beaucoup compatis à la détresse de cette jeune fille.
Bd à lire sans plus attendre.
Commenter  J’apprécie          90
alouett
  20 octobre 2017
Eun-mee a l'impression d'être en cage. Elle s'ennuie à Séoul, elle tourne en rond et a obtenu l'autorisation de ses parents pour aller faire ses études supérieures en France. le départ est imminent et Eun-mee est euphorique à cette idée. Une nouvelle vie commence pour elle.
Elle quitte toutes ses petites habitudes familières, une dernière après-midi dans un café pour réviser son français, une dernière soirée avec ses amies, un dernier repas cuisiné par sa mère, un dernier au-revoir à ses parents et à son frère…
Très vite, elle est frappée par le décalage qui existe entre les deux cultures. Déstabilisée, elle parvient malgré tout à s'accrocher à ses études. Elle obtient la reconnaissance de son diplôme en France et cette équivalence lui permet de déposer un dossier à l'EESI (Ecole Européenne Supérieure de l'image) d'Angoulême. Au bout de quatre années d'études, elle constate qu'elle a toujours autant de mal à s'acclimater à la vie en France. La Corée lui manque mais après un séjour de deux mois en famille pendant la période des vacances universitaires d'été, elle constate aussi qu'elle a du mal à trouver sa place en Corée. Qui est-elle ?
Le déracinement soulève des questions qu'elle n'avait pas anticipé. le fait de ne se sentir à sa place nulle part lui fait perdre pied.
Sans misérabilisme, Yunbo raconte son parcours indirectement en se glissant sous les traits de Eun-mee. Elle retrace chronologiquement les étapes qui se sont succédées après son arrivée en France. de la difficulté de communiquer dans une autre langue à celle de comprendre les codes sociaux. du changement d'habitude en passant par l'envie de connaître une autre culture. Tout y passe plus ou moins facilement. Les petites victoires sur soi sont à l'égal des déceptions qu'il faut encaisser.
(...)
lire la chronique complète sur le site : https://chezmo.wordpress.com/2017/10/20/je-ne-suis-pas-dici-yunbo-je-suis-encore-la-bas-dahmani/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Vyandmyuniverse
  06 avril 2018
Eun-mee a l'impression que sa vie en Corée ne lui convient plus. Elle part en France dans l'espoir d'intégrer une école d'art. Mais Eun-mee est très vite frappé par le décalage qui existe entre les deux cultures. Déstabilisée, elle ressent les difficultés dues à l'expatriation : barrière de la langue, incompréhensions culturelles, difficultés à s'intégrer, mal du pays… La Corée lui manque, mais lorsqu'elle y retourne pour les vacances, elle découvre qu'elle n'est plus tout à fait la même et qu'elle a du mal à retrouver sa place en Corée. le déracinement soulève des questions qu'elle n'avait pas anticipées. Elle n'est plus à ça place ici, mais n'est pas non plus a ça passe là-bas.
Commençons par les dessins, car au final c'est la première chose qui nous saute aux yeux. Je trouve ses dessins très beaux, très fins. J'aime l'utilisation de touches de couleurs pour les souligner. Ainsi, le roman graphique n'est ni totalement en couleur no totalement en noir et blanc. Je ne serais pas l'expliquer, mais j'ai vraiment l'impression que ses dessins ont touché ma sensibilité personnelle.
Pour l'idée des deux bandes dessinées, je la trouve super intéressante et très originale. J'espère pouvoir lire « Je suis encore là-bas ».
Je trouve les thèmes abordés très intéressants même s'ils ne me touchent pas personnellement. Il est important pour moi d'essayer de comprendre ce que peuvent ressentir ces personnes de comprendre les possibles conséquences d'un choque culturel. L'auteur a travers son expérience illustre selon-moi de façon très juste le sentiment d'être coincé entre deux cultures, d'être étrangère partout, d'être toujours différentes. Elle nous montre la difficulté de la quête de soi quand on évolue dans une culture très différente de celle de son enfance.
J'ai apprécié le jeu de couleurs entre les paroles en français et celle en coréen. Elles permettent de garder l'ensemble du texte en une langue et donc ainsi faciliter la lecture mais différencient tout de même les deux langues.

Lien : https://lacultureestmoi.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Heleniah
  24 octobre 2017
Eun-mee est une jeune coréenne qui quitte son pays pour aller étudier en France. Mais malgré 6 mois de cours de français, l'arrivée dans ce pays étranger dont elle ne connaît ni vraiment le fonctionnement ni les coutumes. Mais après quelques temps, alors qu'elle croise son regard dans une boutique, elle se rend compte que son visage est devenu celui d'un chien…
Ce roman graphique raconte l'histoire d'une jeune expatriée qui n'arrive pas à se sentir à sa place dans ce nouveau pays. le dépaysement est bien plus important qu'elle ne le pensait, trouver sa place, ses marques, bien plus compliqué qu'elle ne le pensait. le risque de perdre son identité, ou en tout cas de ne plus savoir qui elle est, est de plus en plus présent. Heureusement elle rencontre Gabriel, qui l'aide, mais perturbe également ses plans.

Cette Bd autobiographique est le pendant de celle écrite par son compagnon dans la vraie vie. du coup, je serais curieuse d'avoir son point de vue à lui.
En tout cas, c'est une façon très sensible et très belle d'aborder un tel sujet. Elle me fait aussi un peu pensé à Entre ici et ailleurs, que j'avais également beaucoup aimé !
Lien : https://girlkissedbyfire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
BDZoom   22 septembre 2017
Expérience originale que celle de publier deux récits de voyage, ou plus exactement, deux récits de séjour à l’étranger, réalisés par deux personnes qui se connaissent bien et qui, chacun à leur manière, évoque le déracinement.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BoDoi   21 septembre 2017
Un double projet intelligent et audacieux, qui met des mots et des images sur un tourbillon de sentiments rarement abordés. Bravo.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
alouettalouett   20 octobre 2017
Ce matin, la curiosité, l’excitation et la confusion sont au rendez-vous. Tout m’intéresse : le paysage, les immeubles, les arbres, les odeurs. En Corée, j’étais la fille, la sœur, l’amie, l’étudiante qui aimait travailler toute la journée dans les cafés, manger dans les pojangmacha, discuter peinture ou cinéma et se promener dans la nuit des néons. C’était moi avant. Mais ici, qui suis-je ?
Commenter  J’apprécie          10
MurielTMurielT   17 septembre 2018
Avant, communiquer avec les autres n’avait pas vraiment d’importance pour moi...
parce que tout allait de soi.

Maintenant, c’est devenu la grande affaire de ma vie !
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
autres livres classés : expatriationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de YunBo (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
691 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre