AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782081349759
487 pages
Éditeur : Flammarion (01/10/2014)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Saint-Jean-d'Acre, 1203. Une nef génoise arrive à Marseille. Elle débarque un templier infidèle, une jeune veuve, un arbalétrier et un clerc en mission pour Aliénor d'Aquitaine. Cette dernière, à la veille de sa mort, a émis l'ultime désir de voir le saint linceul du Christ. Une lutte sourde s'engage autour de cette précieuse relique, qui échappe tour à tour à ceux qui la pourchassent. Certains souhaitent la posséder pour son caractère sacré, d'autres veulent s'en s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
denisarnoud
  25 octobre 2014
le roman se déroule entre 1201 et 1203 et nous fait voyager en Terre Sainte lors des croisades, puis en France pour se terminer à Rouen. Aliénor d'Aquitaine tour à tour reine consort de France puis d'Angleterre, vit retirée à Fontevrault. Entendant parler d'une relique exceptionnelle disponible à l'achat en Terre Sainte, elle décide d'envoyer une expédition pour l'acquérir. Le Maçon, jeune clerc érudit et à l'ambition démesurée prend part à cette expédition et profite d'une épidémie de peste sur le bateau pour prendre la tête de l'expédition. Il n'aura de cesse de prendre possession de la relique et de l'apporter lui-même à sa reine!

Cette expédition a lieu sur fond de guerre acharnée entre Philippe Auguste roi de France et Jean sans Terre, roi d'Angleterre, son vassal rebelle, fils d'Aliénor. La lutte va faire rage pour cette précieuse relique entre ceux qui la veulent pour des raisons religieuses et ceux qui, comme Jean Sans Terre souhaitent l'acquérir pour faire fortune ou asseoir leur pouvoir.

de retour d'une précédente aventure Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, héros récurrent des romans de Jean d'Aillon, se trouve à Marseille quand un bateau accoste, un bateau venant de terre sainte. Persuadé d'y trouver des hommes d'armes pouvant l'aider à regagner sereinement son fief, Guilhem guette le débarquement. Il engage plusieurs hommes dont l'un est porteur de la relique. La petite troupe est suivie par Le Maçon toujours déterminé à mettre la main dessus. Il attendra l'arrivée au fief de Guilhem pour attaquer le détenteur de la relique qui n'est autre que le linceul du Christ. Guilhem d'Usuel poursuivra l'assassin jusqu'à Rouen pour venger ses hommes.

Ce roman nous plonge dans une période troublée dans laquelle, comme souvent la religion, les symboles religieux, la superstition qui en découle, jouent un très grand rôle. Jean d'Aillon nous fait voyager d'escarmouches en batailles, à travers ce début de siècle, entre Terre Sainte et France. le lecteur est plongé dans cette période, il assiste à toutes ces aventures comme si il y était. Un roman passionnant au rythme haletant, une atmosphère politique et sociale superbement rendue, une attention permanente au détail voilà les marques de fabrique des romans de Jean d'Aillon qui encore une fois nous régale. Ce roman fait partie d'une série, mais nul besoin d'avoir lu les précédents pour apprécier l'histoire. Je découvrirai les autres aventures de ce chevalier troubadour avec un grand plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Moulinaie
  27 janvier 2015
Nous voilà plongés dans la vie brutale des gens du début du XIIIè siècle. La crasse, les poux, le froid, les voyages harassants, les supplices, les cachots. Vie quotidienne malmenée ou exaltée par la grande Histoire : les croisades, le commerce des reliques, la guerre entre Jean d'Angleterre et Philipe Auguste de France.
Au milieu de toute cette vie foisonnante et décrite avec talent, nous suivons une troupe improbable dans laquelle l'amour, la vengeance, le prestige et autres ambitions personnelles mettront à mal la fragile alliance de ces héros dans une quête commune.
C'est un gros travail de documentation de l'auteur qui fait apparaître de nombreux personnages historiques en respectant même leurs paroles rapportées par des témoins tout en ayant une trame romanesque et épique solide. Ceci fait de ce roman une lecture instructive et passionnante de laquelle j'avais du mal à m'arracher certains soirs!
A lire!
PS: ce roman fait partie d'un ensemble plus vaste mais dont on peut lire le tome sans avoir lu les précédents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Garoupe
  27 octobre 2014
Jean d'Aillon livre la suite des aventures de son héros Guilhem d'Ussel. Elles sont un peu plus réussies que les précédentes, dont je n'ai lu que « Rome 1202 », qui s'établissent comme suit :
de taille et d'estoc
• Marseille 1198
• Paris 1199
• Londres 1200
• Montségur 1201
• Rome 1202
Il faut déjà un bon quart ou un petit tiers, au choix, à Jean d'Aillon pour dresser le tableau général de son histoire, mettre en place les principaux protagonistes (hors la troupe de Guilhem d'Ussel) à savoir le clerc qui vire sa cuti et, grâce à de fortes prédispositions à l'emportement, devient brigand, l'ancien templier qui se trouve en possession d'une sainte relique sur laquelle lorgne notre clerc et Ali-i Sabbah, rafiq originaire d'Alamut, patrie des hassasseini ou hashischins selon les versions, en mission en France pour retrouver et punir le scientifique qui a volé de précieux documents dans la bibliothèque de la forteresse dont il vient.
Tout ce petit monde va croiser la route de Guilhem d'Ussel et se retrouver du côté de Rouen, au moment où le roi Philippe Auguste poursuit sa guerre contre Jean sans Terre en « bocages » normands.
Jean d'Aillon n'est pas avare de recherches historiques et le montre dans son livre avec moults précisions quant aux pédigrées des personnages réellement historiques, pléthores de références géographiques/historiques/politiques. Tout est archi-documenté. Un peu trop parfois et on a vite fait de se perdre tant les histoires d'alliances, de trahisons, de mésalliances, de haines, de jalousies ou de jeux de pouvoir sont complexes et tant les personnages de hauts rang sont tous plus ou moins liés familialement entre eux, plus ou moins cousins/oncles/tantes/nièces/frères/neveux les uns des autres.
C'est finalement par ce prisme là qu'il convient de lire ces livres, dans ce qu'ils ont de compte rendu d'une époque lointaine et mouvementée, dans ce qu'ils ont de témoignage de la vie de toutes les couches de la société, du plus humble au plus royal.
L'intrigue devient secondaire et n'est plus qu'un prétexte. Il devient alors délicat de la juger pour autre chose que cela : un artifice narratif pour habiller le véritable matériau du livre. Ma méconnaissance totale de cette époque ne me permet d'ailleurs pas de juger de la pertinence du trait de Jean d'Aillon. Toujours est-il que le roman est par trop ancré dans la réalité historique pour distiller à la trame narrative un souffle totalement échevelé et épique digne de Dumas, sans qu'il soit pour autant totalement absent.
Si on arrive à mettre de côté l'aspect didactique du livre, propre à ces récits historiques (et plus l'histoire est ancienne plus la didactique semble nécessaire), le caractère de Guilhem d'Ussel, aventurier au passé trouble, n'est pas sans attirer le lecteur dans ses filets et l'on se prend quand même à chevaucher avec lui, à tirer l'épée avec lui, à s'émouvoir avec lui, à se jeter dans la gueule du loup avec lui. Surtout dans les 80-90 dernières pages qui voient le dénouement approcher et l'histoire nettement s'accélérer pour un final plutôt « sportif ».
Lien : http://wp.me/p2X8E2-h7
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Wictoriane
  12 octobre 2014
1203. Alienor d'Aquitaine commandite une expédition pour Saint-Jean d'Acre où se trouve une précieuse relique qu'elle convoite avant de mourir. Son chevalier meurt en route mais le clerc qui l'accompagne décide de rapporter la précieuse relique à la Reine. En France, les troupes de Jean sans Terre guerroient de manière impitoyable celles du roi de France ainsi que les bourgeois des villes fidèles à Louis Philippe. A Marseille, Guilhem d'Ussel rentre de Rome en direction de son domaine et rencontre une veuve, un infidèle déguisé en templier qui cherche à se venger d'un vol, et un arbalétrier, qu'il invite à se joindre à lui et ses hommes pour voyager en sécurité. A peine arrivé dans ses terres, Guilhem repart vers Rouen sur les traces de ceux qui ont sauvagement tué ses gens. C'est également dans cette ville normande qu'est prisonnier Arthur, le duc de Bretagne, victime de son oncle Jean sans terre.
la suite :
Lien : http://lecturesencontrepoint..
Commenter  J’apprécie          30
Miguel33
  06 octobre 2014
Voici la suite des aventures de Guilhem d'Ussel, Chevalier troubadour. Jean d'Aillon livre encore un roman dense qui reste agréable à lire. Dans la première partie, l'auteur place, comme toujours, ses personnages. Au cours de l'histoire, on les voit interagir. le roman commence en 1201 pour se terminer en 1203. L'histoire est très centrée sur les personnages, les parties purement historiques sont moins nombreuses. Plusieurs intrigues se déroulent en parallèle, puis finissent par s'imbriquer. Elles ne sont pas compliquées à suivre.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.aupresdeslivres.f..
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
picturapictura   05 décembre 2014
C'est ainsi que Foulques tua son premier homme avant d'aider ses compagnons à achever les blessés, embrochés comme des oisillons afin de servir d'exemple. Il n'y eut pourtant aucun butin à prendre, car les bandits ne possédaient rien, sinon leurs épieux et des couteaux. Trois de leurs lames furent remises à Flore et aux deux autres femmes par Payen.
L'épreuve eut le mérite de solidariser la troupe. Les deux chevaliers parurent satisfaits du comportement de leurs hommes et ces derniers furent rassurés sur leur aptitude à combattre. Finalement, ce n'était pas difficile de tuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GrouchoGroucho   21 décembre 2015
.../...
- Ce n'est que justice, approuva Alexandre. Il n'appartient pas aux religieux de s'immiscer dans les affaires des rois ou des princes, ou de se mêler du gouvernement.
- Pourquoi ? [...]
- Le Seigneur n'a donné à l'apôtre Pierre d'autre puissance que celle qui doit s'exercer sur l’Église, répliqua Alexandre.
Commenter  J’apprécie          20
GrouchoGroucho   21 décembre 2015
Dès le début de l'islam, les musulmans se divisèrent sur le choix du guide - l'imam - qui succéderait à Mahomet. Après la mort du sixième imam, des fidèles choisirent Ismaël et prirent le nom d'ismaéliens. Cette proclamation entraîna une scission et la mise en place de deux califats, celui chiite et fatimide, du Caire, d'obédience ismaélienne, et celui, abbasside, de Bagdad, d'obédience sunnite.
En 1094, le califat du Caire fut marqué par un autre schisme.
.../...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GrouchoGroucho   24 décembre 2015
A mesure qu'il parlait, il voyait les sentiments du roi et de Mauluc se succéder sur leur visage : la curiosité, l'intérêt, la contrariété et enfin la colère en apprenant qu'il avait libéré Alaric contre du vent.
- Par le cul de Dieu ! Tu es un maître sot, Le Maçon ! intervint alors le roi, les poings serrés. Qu'on le mette à la giguedouille !
Commenter  J’apprécie          10
ScopaScopa   08 juin 2019
Je ne sais pas ce qui me déplaît le plus chez les chrétiens : leur crédulité ou leur idolâtrie !
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Jean d'Aillon (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean d'Aillon
Jean d' Aillon - Les chroniques d'Edward Holmes et Gower Watson .Jean d' Aillon vous présente "Les chroniques d'Edward Holmes et Gower Watson : Une étude en écarlate" aux éditions 10-18. Retrouvez le livre http://www.mollat.com/livres/aillon-jean-une-etude-ecarlate-9782264065490.html www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : https://www.facebook.com/Librairie.mo... https://twitter.com/LibrairieMollat http://www.dailymotion.com/user/Libra... https://vimeo.com/mollat https://instagram.com/librairie_mollat/ https://www.pinterest.com/librairiemo... http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ https://soundcloud.com/librairie-mollat http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre