AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782916402086
Éditeur : Materia scritta (01/12/2010)

Note moyenne : 4.71/5 (sur 141 notes)
Résumé :
n premier est le récit politiquement très incorrect de la brève rencontre amoureuse du narrateur avec une entraîneuse thaïlandaise. Mon deuxième une remise en perspective du tourisme sexuel de masse, assigné au rôle de vulgaire repoussoir par des élites libertaires qui n'entendent rien concéder de leurs privilèges érotiques. Mon troisième la critique mordante des humanitaires et autres croisés des forces du bien, démasqués comme les exécutants dociles des basses bes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
abazourdy
  25 octobre 2018
"Policeman, j'ai trouvé un fou" : ainsi François de Negroni intitule-t-il le postlude de son récit-essai-enquête. Les Tintinomanes auront reconnu la phrase par laquelle Tintin s'adresse à un sergent de ville, à qui il vient confier le pauvre Didi, victime du poison-qui-rend-fou. Et si nos rapports de classes n'étaient pas, eux-aussi, infestés par le poison-qui-red-fou, qu'on nommera selon les auteurs, aliénation, fausse conscience, réification ? C' est l'une des réflexions de ce livre, qui, partant du tourisme sexuel en Thaïlande, en vient à interroger en profondeur l'image qu'il renvoie de nos sociétés dites permissives.
Commenter  J’apprécie          60
dorhymen
  02 septembre 2019
Le touriste sexuel low cost, petit prédateur mesquin et inoffensif, ne sert-il pas de repoussoir providentiel à ces élites mondialisées en surchauffe libidinale, depuis les partouzeurs du show-business, jusqu'aux passagers du "Lolita express" ? Telle est l'une des leçons de ce livre qui débusque, derrière le discours moralisant des ONG, les enjeux de classe subtilement à l'oeuvre.
Commenter  J’apprécie          60
Fiasco
  22 octobre 2018
Au rancart Houellebecq. Ou Poupart, ou Orengo... On comprend bien, à travers la lecture de ce texte éblouissant,
comment le romancier français petit-bourgeois se trouve désarmé face à une réalité sociologique : le tourisme sexuel, dont il est à la fois le symptôme et le client. Rien à faire. Il n'a d'autre choix que l'autopunition esthétique. Mort à Venise, Mort à Pattaya.
Commenter  J’apprécie          60


Videos de François de Negroni (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François de Negroni
Vidéo de François de Negroni
autres livres classés : thailandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
511 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre