Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2290342483
Éditeur : J'ai Lu (2004)


Note moyenne : 4.03/5 (sur 508 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Histoire du futur, Cycle 02: Les robots, Tome 01

Susan Calvin est robopsychologue à l'United States Robots, Inc. Née en 1982, elle a aujourd'hui 75 ans. Ce livre relate ses souvenirs sur l'évolution du robot dans l'histoire humaine, depuis Robbie qui, en ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (48)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Dionysos89, le 27 mars 2013

    Dionysos89
    « Qui aime Fondation doit découvrir Les robots » me suis-je dit après avoir dévoré la plus connue des sagas d'Isaac Asimov. Ces volumes ne sont pas bien gros, pas bien chers : pas bien compliqué de se laisser tenter évidemment ! Porté par mon intérêt pour le film (vaguement adapté de ce premier recueil de petites histoires) « I, Robot », me voilà parti (et loin d'être arrivé, vu le nombre important de nouvelles et de romans qui constituent le Cycle des Robots) à la suite des fameux Susan Calvin, la robopsychologue, M. Robertson l'entrepreneur et Alfred Lanning, le scientifique !
    Ici, il est question, tout du long (et à travers des petites historiettes vaguement indépendantes qui peuvent rappeler le système des nouvelles au début de Fondation), de l'utilisation des fameuses Trois Lois de la Robotique qu'il est toujours bon de rappeler, c'est d'ailleurs le moment ou jamais :
    - Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
    - Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi.
    - Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.
    Malgré leur relative simplicité, l'auteur réussit à les décortiquer assez pour les mettre en situation de conflit, tant pour Les robots que pour les personnages, et même pour nous. C'est ce qui constitue le fond de chacune de ces nouvelles mises en recueil sous forme de récit journalistique et d'interview de Docteur Susan Calvin. de la gestion minière sur une autre planète à la potentialité d'élire un maire robot, en passant par la disparition mystérieuse d'un travailleur androïde, tout est matière à analyser plus en profondeur les relents de ces trois lois fondamentales, qui sont avant tout le reflet de la conscience humaine sur elle-même. C'est ce recul qui fait de ce recueil un ouvrage intéressant et qui introduit bien les principes fondamentaux de ce Cycle des Robots.
    Un recueil hétéroclite, mais nécessaire pour introduire le Cycle des Robots : ce premier tome permet de bien s'épancher sur les fondements des « Trois Lois de la Robotique » qui serviront dans toutes les productions d'Isaac Asimov (et ses disciples) dans ce monde d'anticipation. L'avantage est également de retrouver avec plaisir l'humour particulier de l'auteur et quelques bonnes idées comme une religion robotique lancée par un « prophète » sceptique au plus haut point. Honnête et utile pour la suite.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          4 41         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par fnitter, le 27 juin 2012

    fnitter
    Énième réédition du titre : "Les robots", publié en 1950 en VO et en 1967 pour la première fois en France.
    Il s'agit d'un recueil de nouvelles sur Les robots précédé d'une préface de l'auteur dont voici les titres :
    Robbie. Cycle fermé. Raison. Attrapez-moi ce lapin. Menteur. le petit robot perdu. Evasion. Evidence. Et enfin : Conflit évitable.
    Tout tourne autour des 3 lois de la robotique :
    1- Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.
    2- Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi.
    3- Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.
    Ces lois sont suffisamment floues pour permettre tous les développements et les risques de dérapage. Ce à quoi va s'exposer Susan Calvin, robopsychologue tout au long de sa vie, pour perfectionner Les robots, passant ainsi d'un robot nourrice à un robot président.
    Asimov fait partie des premiers, (en tout cas, c'est le plus connu), à présenter Les robots pour ce qu'ils doivent être : Des outils utiles à l'homme (et non de viles créatures destinées à se retourner contre leur créateur), outils bien sûr de plus en plus perfectionnés.
    Ces nouvelles, d'un charme un peu suranné, se lisent avec la plus grande facilité et le plus grand plaisir. Elle sont une introduction indispensable pour bien appréhender l'oeuvre « robotique » du bon docteur Asimov.
    La suite ici : le cycle des robots tome 2 Un défilé de robots
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 38         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par garrytopper9, le 01 juin 2014

    garrytopper9
    On m'a souvent conseillé cette lecture, moi qui aime beaucoup les histoires futuristes, qui ai notamment beaucoup aimé "I ROBOT " inspiré justement d'une histoire du cycle des robots, je dois dire que j'ai été agréablement surpris par cette lecture.
    Isaac Asimov traite avec justesse des trois lois de la robotique qu'il a inventé, et s'emploie pendant tout le roman, sous diverses petites histoires, a nous montrer les failles de son système.
    Le roman se déroule comme une longue interview d'une robot-psychologue qui raconte quelques-une de ses plus grandes aventures au travers d'une dizaine de récits. le tout suivant tout de même un ordre chronologique, et certaines histoires se reliant les une aux autres.
    L'exercice est brillamment réussi puisqu'on a le sentiment de lire plusieurs nouvelles, mais étant liées les unes aux autres soit par des personnages, soit par leur ordre chronologique cela donne une cohésion et ça constitue donc parfaitement un roman.
    A chaque chapitre (que l'on peut considérer comme une nouvelle) on mets quelques pages a comprendre la situation, a deviner ou l'auteur veut nous emmener. Mais une fois ces quelques pages assimilés, l'histoire démarre vraiment, et le final est toujours parfait. Les neufs chapitres ou nouvelles que constituent ce roman nous offrent des points de vues différents sur les trois lois de la robotique, a diverses époques. Certaines sont très futuristes, d'autre sont plus basiques, mais toutes traitent habilement les divers sujets abordés.
    Ecrit dans les années clinquantes, ce roman n'a pas pris une ride, je dirais même que pour l'époque, Isaac Asimov avait une vision assez juste de la société, et de son évolution.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 37         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Luniver, le 03 janvier 2012

    Luniver
    Bien qu'étant conçu comme un roman traditionnel (une robopsychologue qui raconte à un journaliste toute l'histoire de son entreprise), le livre est plutôt un recueil de nouvelle : une petite histoire à chaque nouvelle évolution du monde des robots.
    La première nouvelle est celle qui m'a le plus touché. Elle raconte la naissance des émotions et de l'empathie envers Les Robots, à travers l'histoire d'une petite fille qui s'attache petit à petit au robot domestique chargé de veiller sur elle.
    Les histoires suivantes se basent sur les fameuses trois lois de la robotique :
    Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
    Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi.
    Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.
    Malgré la clarté de ces trois règles, on se rend vite compte que la logique humaine et la logique mathématique ne se rencontre pas toujours. Les humains tentent alors de découvrir pourquoi un robot en parfait état de marche se comporte de manière totalement inattendue.
    La dernière nouvelle décrit le monde tel qu'il est devenu : les humains confient entièrement leurs problèmes aux machines, qui les résolvent pour eux. Ils n'ont alors qu'à appliquer les solutions sans réfléchir.
    Beaucoup de questions sont soulevées dans ce livre : où commence et où s'arrête l'intelligence ou l'être humain ? Quand les machines sont capables d'effectuer des raisonnements et des calculs invérifiables par les humains en un temps raisonnable, qui contrôle réellement qui ? Ces interrogations restent toujours d'actualité aujourd'hui : on ne peut être qu'impressionné par les capacités visionnaires d'Asimov.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par idevrieze, le 17 octobre 2014

    idevrieze
    Avant toute chose, je ne suis pas objective, c'est écrit par Asimov.
    Il y a des auteurs, même dans les vieux coucous (oui parce que souvent, on se dit que les auteurs de l'ancienne génération ont une écriture un peu vieillote), dont la plume se grave au fer rouge sur vos yeux. Il y a des styles littéraires, des manières d'écrire où vous savez que de toutes manières, peu importe l'histoire en fin de compte, vous allez aimer. Isaac Asimov, lorsque je le lis, je suis de suite de bonne humeur. Cela coule de source, c'est un raisonnement bien spécifique, une manière de présenter l'intrigue. Bref. J'aime cet auteur et c'est aussi grâce à lui que la science-fiction et moi faisons extrêmement bon ménage.
    Aussi, il faisait un peu froid, le chéri jouait à sauver le monde sur sa console (sous mes conseils, j'avais envie de lire) et je venais de terminer un roman. Les robots trainouillaient par là... Je me suis dit que c'était une excellente manière de passer sa soirée et en effet, parfois,un très bon livre vaut mieux que tous les films du monde.
    Et pourtant, on a tenté d'adapter le cycle des robots au cinéma avec le fameux I,Robot. J'ai aimé le film, autant vous le dire de suite. Mais le cycle des robots, c'est un pur caviar. C'est écrit par Isaac Asimov... Bref, je vais tenter de vous donner quelque chose de plus enrichi tout de même.....

    Un recueil de nouvelles qui s'inscrit dans la continuité.
    Et j'ai envie de vous dire qu'il n'y a que lui pour nous faire cela. Mais oui. Isaac Asimov prend le parti de nous mettre Susan Calvin, un grand ponte de la robotpsychologie qui va nous narrer, au truchement d'une interview quelques anecdotes de sa vie professionnelles. Vous avez deviné, chaque anecdote représentera en fait une nouvelle qui nous fera réfléchir sur les robots.
    Mais quelle réflexion. SA grande réflexion, bien sûr, sur les trois lois de la robotique. Je vous les énumère, même si c'est absolument pas nécessaire car tout le monde les connais, comme de bien entendu *hum* :
    - Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
    - Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la Première Loi.
    - Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.
    Et voilà, elles sont simples, ces règles qui nous garantissent une sécurité totale contre les robots et leurs débordements. Et pourtant, de ces trois petites règles vont découler des problématiques relatées bien entendu dans ces anecdotes. Cela démontre aussi que par rapport à trois malheureuses lois toutes simples peut apparaître plusieurs problèmes. Et c'est en cela que l'on doit aussi réfléchir lorsque l'on veut concevoir des robots.

    Un regard assez pessimiste sur la réalité aussi.
    Soyons clairs, nous parlons de robots affectueux, des robots qui réfléchissent, des robots spirituels. Mais l'humain dans tout cela ? Et bien les hommes sont parfois carrément infects dans ce recueil et je dois avouer que l'auteur prend ce tour de main magistral de nous faire préférer ses personnages robots par rapport à nos congénères humains.
    La réflexion est là aussi sur le fait que les humains sont tellement maléables qu'ils peuvent se faire contrôler (par des robots?) sans même s'en rendre compte. Sommes nous à ce point une espèce fragile pour qu'elle ait tant besoin d'assistance en tous genre ? Et même plus loin, je trouve ce recueil assez ironique car nous créons les robots mais nous en sommes aussi esclaves. Cela fait réfléchir sur certains pouvoirs divins.
    Sur ce, je vous dis à très bientôt pour un autre tome :)

    Lien : http://labibliodekoko.blogspot.fr/2014/10/le-cycle-des-robots-disaac..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          1 10         Page de la critique

> voir toutes (23)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Wiitoo, le 17 mai 2014

    - Supposez qu'il soit pris d'une crise de militarisme. Supposez qu'il soit en train de former une armée. Supposez qu'il entraine à des manœuvres militaires. Supposez...
    - Supposons que vous alliez vous mettre la tête sous le robinet. Vous devez avoir des cauchemars en technicolor.

    Commenter     J’apprécie          2 29         Page de la citation

  • Par Wiitoo, le 16 mai 2014

    Les jurons que Donovan murmurait à part soi devinrent soudain intelligibles lorsqu'il bondit sur ses pieds, ses sourcils roux au ras des yeux.
    - Alors, fils de minerai de fer, si ce n'est pas nous qui t'avons créé, qui es-ce ?
    Le robot inclina gravement la tête.

    Commenter     J’apprécie          4 23         Page de la citation

  • Par Dionysos89, le 15 mars 2013

    Susan, restée muette au séminaire, ne prit aucune part aux discussions sporadiques qui s'ensuivirent. Glaciale, commune et incolore, elle utilisait son masque d'impassibilité et son hypertrophie de l'intellect pour se protéger d'un monde qui lui déplaisait.

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la citation

  • Par Dionysos89, le 18 avril 2013

    - Tu es sûr que tu ne veux pas jeter un petit coup d’œil ?
    - Je l’ai jeté. Je suis venu, j’ai vu, j’en ai soupu !

    Commenter     J’apprécie          0 34         Page de la citation

  • Par garrytopper9, le 28 mai 2014

    Première loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.

    Commenter     J’apprécie          2 24         Page de la citation

> voir toutes (7)

Videos de Isaac Asimov

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Isaac Asimov


PUL Asimov et l'acceptabilité des robots
Résumé : Sous la direction de Jean-Pierre Béland et Georges A. Legault Isaac Asimov (1920-1992), écrivain américain qui a marqué la science-fiction, est mort...








Sur Amazon
à partir de :

1,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Le Cycle des Robots, Tome 1 : Les robots par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (1302)

> voir plus

Quiz