Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2075037388
Éditeur : Gallimard Jeunesse (2013)


Note moyenne : 3.92/5 (sur 119 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Que se passe-t-il quand on attrape une ratite ? Et quand on simule une crise d'appendicite ? Avez-vous jamais fumé du tabac de chèvre ? Vous a-t-on déjà affublé d'un costume qui vous donne l'air d'un employé des pompes funèbres pour vous rendre à l'école ? A travers le ... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (19)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par IreneAdler, le 10 février 2014

    IreneAdler
    Comme j'aime faire les choses à l'envers, je vins de lire la première partie de l'autobiographie de Dahl (la suite, c'est Escadrille 80)
    Nous découvrons une enfance heureuse et entourée, bien qu'orphelin assez tôt. La mère, Norvégienne comme feu son mari, reste en Grand-Bretagne avec sa nombreuse famille. le jeune Roald fut donc élevé comme la plupart des garçons de bonne famille : internat, écoles privées, sport, uniforme ridicule (souvent). La vie dans les années 1930 n'était certes pas tendre : châtiments corporels, opération à la maison, parfois sans anesthésie. Une belle mine à situations tragi-comiques et un beau répertoire de caractères. Il est assez drôle de deviner quel adulte réel a inspiré quel personnage de fiction.
    La vie de Roald Dahl, c'est comme un roman.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 17         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Nono19, le 29 août 2012

    Nono19
    Roald Dahl nous prévient, il ne s'agit pas d'une autobiographie ... si, en fait, mais pas une comme les autres.
    L'auteur nous raconte des parties de son enfance surtout et de son adolescence qui ont eu beaucoup d'importance pour lui.
    Nous le suivons de son enfance avec ses vacances en Norvège, son "opération" des végétations à ses années de collège gouvernées d'une main de fer par des maîtres assez stricts voire sadiques et violents.
    Roal Dahl semble avoir eu une enfance idyllique malgré la perte de sa soeur puis de son père en peu de temps. Et ceci grâce à sa mère qui parait être une femme très forte, portant à bout de bras toute sa famille et essayant de faire au mieux.
    La famille avait une situation financière avantageuse et Roald n'a manqué de rien.
    Ce qui m'a marqué ainsi que l'auteur visiblement, concerne la violence et la rigueur des écoles anglaises.
    Les châtiments corporels étaient utilisés comme mode de punition et certains en abusaient.
    Sans oublier l'humiliation qu'on devait ressentir quand à 14 ans, on devait abaisser son pantalon afin de recevoir des coups de canne sur les fesses.
    Je ne pense pas que ce type de maltraitance aidait les jeunes à mieux étudier, à se comporter correctement ou à devenir des hommes.
    Sinon j'ai aimé l'esprit facétieux de l'auteur, sa correspondance à sa mère et tous ces petits détails qui m'ont fait entrer un petit peu dans la vie d'un auteur pour enfants (notamment) que j'apprécie beaucoup.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par zembla, le 18 juin 2011

    zembla
    Ce livre n'est pas un roman et même s'il n'est pas a proprement parlé une autobiographie, c'est la vie de l'auteur de sa naissance (même un peu avant) jusqu'à ses 20 ans a travers des anecdotes qui l'ont fortement marqué.
    On y apprend que sa vie n'a pas été rose puisqu'il a perdu son père jeune, que sa vie dans les pensionnats britanniques a été très dure car les violences corporelles et les brimades étaient monnaie courante. On y comprend aussi son amour pour la Norvêge, pays natal de ses parents, qu'il utilisera dans son roman "Sacrées sorcières". On y voit aussi l'amour qu'il porte a sa maman et a ses soeurs et il nous les fait découvrir en insérant dans son livre des photos de lui, de sa famille et des écoles qu'il a fréquenté. Certaines anecdotes sont drôles ( on découvre ce qui lui a donné l'idée de "Charlie et la chocolaterie), d'autres émouvantes et certaines douloureuses mais jamais déplaisantes. Un livre pour nous faire découvrir la vie d'un jeune anglais de 1922 a 1936 dans un système scolaire très rigide et brutal. Quand on a finit ce livre, on laisse Roald Dahl combattre les allemands pendant la seconde guerre mondiale et on se demande par quel miracle il a pu finir par devenir un des plus grand auteur de la littérature pour enfants. La réponse se trouve peut-être dans la suite "Escadrille 80".
    Un très bon Roald Dahl. A partir de 10 ans.

    Lien : http://www.desgoutsetdeslivres.fr/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Shan_Ze, le 23 juillet 2013

    Shan_Ze
    Roald Dahl est connu pour être l'un des plus connus des auteurs jeunesse. C'était mon auteur préféré quand j'avais une dizaine d'années, je me souviens surtout de Mon Bon Gros Géant. J'avais envie d'en savoir plus sur l'homme qui m'a fait découvrir des univers fabuleux.
    Dahl parle de ses origines norvégiennes, de son enfance en famille et dans les écoles anglaises et des mœurs de l'époque… J'ai surtout apprécié les rapports avec sa mère ou ses camarades d'école et quelques anecdotes familiales. Les photos et autres lettres de Roald permettent de se faire une meilleure idée de l'enfance de l'auteur au début du XXe siècle. J'ai été conquise et j'ai plus qu'envie de lire la suite de cette « autobiographie » mais aussi quelques œuvres que je n'ai pas eu le loisir de lire quand j'étais plus jeune.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

  • Par Troisieme6, le 09 octobre 2013

    Troisieme6
    J'ai beaucoup aimé Moi Boy de Roald Dahl.
    L'auteur nous raconte sa vie avec tellement de vérité que l'on peut s'identifier au personnage de Roald Dahl.
    Au départ ,j'était un peu perdu mais au fil de l'histoire,j'ai réussi a reconstituer l'autobiographie de Roald Dahl.
    Les tragédies(la perte du bras de son père, puis sa mort quelque temps après et la mort de ses deux soeurs)m'ont beaucoup ému et les bêtises de Roal Dahl m'ont fait beaucoup rire.Je trouve ce livre réaliste et émouvent et je vais vous relever un morceau de mon livre qui montre ce que j'ai ressenti.
    Lels
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (13)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par PetiteNoisette, le 05 décembre 2010

    Le bruit courait que ces tics permanents, ces secousses de la tête, ces grognements étaient le résultat d'un traumatissme de guerre, mais nous ne savions pas exactement ce que cela signifiait. Nous supposions qu'un objet avait dû exploser tout près de lui dans un fracas terrifiant, le faisant sauter en l'air, et que, depuis, il n'avait plus cessé de sauter.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Nono19, le 28 août 2012

    Vous devez maintenant, j'en suis sûr, vous demander pourquoi j'insiste tellement sur les châtiments corporels à l'école. La réponse est simple: je ne peux pas m'en empêcher. Durant toutes mes études, j'ai été horrifié par ce privilège accordé aux maîtres et aux grands élèves d'infliger des blessures, parfois très graves, à de jeunes enfants. Je ne pouvais pas m'y habituer. Je n'ai jamais pu.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par PetiteNoisette, le 05 décembre 2010

    Oh ! le bonheur, la joie sans mélange de me retrouver enfin avec ma famille après toutes ses semaines de discipline impitoyable ! A moins d'avoir été pensionnaire dans sa toute petite enfance, il est absolument impossible d'apprécier les charmes de la vie en famille.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Lowra, le 13 avril 2012

    Une autobiographie, c'est un livre qu'on écrit pour raconter sa vie et qui déborde, en général, de toutes sortes de détails fastidieux. Ce livre-ci n'est pas une autobiographie. L'idée ne me viendrait même pas d'écrire pareil ouvrage.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par Nono19, le 28 août 2012

    Il faut être fou pour devenir écrivain. Celui qui choisit cette profession n'a qu'une seule compensation: une absolue liberté. Il n'a pour seul maître que son âme, et c'est là pour lui, j'en suis sûr, un motif déterminant.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (6)

Videos de Roald Dahl

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Roald Dahl

Théo lit un extrait de "Matilda" de Roald Dahl (Seuil, 2009) Dans le cadre de "A vous de lire !" © Des auteurs aux lecteurs, 2010








Sur Amazon
à partir de :
3,50 € (neuf)
3,38 € (occasion)

   

Faire découvrir Moi, boy par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (304)

> voir plus

Quiz