AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription

Hélène Hervieu (Traducteur)
ISBN : 2757821636
Éditeur : Points (10/02/2011)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Hasard ou destin? Steinn et Solrun se rencontrent en 2007 là où ils se sont séparés trente ans plus tôt. Ils reprennent par mails leur discussion philosophique où s'affrontaient deux conceptions opposées du monde : rationalisme de Steinn, le scientifique athée, et foi de Solrun, la mystique.
Leur séparation est liée à des circonstances tragiques. Sur une route de Norvège, ils ont renversé une femme avec un châle rouge et ont fait demi-tour plusieurs kilomètre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
jostein
16 septembre 2016
★★★★★
★★★★★
Lorsque le château des Pyrénées, avec pour couverture ce célèbre tableau de Magritte, est paru, je me suis ruée dessus. Curieusement, je ne l'ai pas lu de suite comme une friandise que l'on hésite à manger. Mon récent voyage en Norvège et peut-être le fait de savoir qu'un prochain roman de l'auteur viendrait prochainement en France ont forcé le destin.
La friandise n'avait pas passé la date limite de consommation et ce fut un pur régal.
Certes, certains pourront trouver ce livre empesé, voire ennuyeux puisqu'il s'agit d'une correspondance entre deux anciens amants. Mais, quelle matière!
« Notre conscience est-elle seulement un produit de la chimie du cerveau ainsi que des stimuli de cet organe – en incluant ce que nous appelons la mémoire- ou bien sommes-nous, pour abonder dans ton sens, des âmes plus ou moins souveraines, qui, ici et maintenant, utilisons notre cerveau comme maillon entre une dimension spirituelle et l'environnement matériel de ce monde. »
Steinn est un scientifique. Il croit en la cosmologie, l'astrophysique, les lois naturelles. Solrun a la certitude de l'au-delà.
Tous deux se sont connus lorsqu'ils étaient étudiants dans les années 70 et ont vécu cinq ans ensemble. Un accident et une divergence d'interprétation les ont séparés.
Coïncidence, hasard….trente ans plus tard, Solrun et Steinn se retrouvent au même endroit, un même jour, même heure, sur la terrasse de cet hôtel en bois où leur divergence était née.
» Ne me dis pas que c'est une pure coïncidence! Ne vois-tu pas que nous avons été guidés par une force supérieure. »
La preuve n'en est-elle pas cette image de femme d'un conte populaire, la femme aux airelles rouges.
Plus âgés, la conversation virtuelle entre les deux anciens amants est beaucoup plus constructive et intéressante. Qu'est-ce que la conscience? Existe-t-il quelque chose de divin?
Steinn déploie, avec brio, toutes ses connaissances sur l'origine du monde, le big-bang, les expériences qui prouvent parfois l'égarement des sens face aux phénomènes surnaturels.
» Contrairement aux animaux, nous cherchons souvent à trouver une raison cachée, par exemple le signe d'une destinée, d'une providence ou de tout autre principe directeur, alors même qu'il n'y a rien à chercher. »
Mais si le big-bang a créé la vie, » Est-ce que la conscience est un accident cosmique? »
» S'il existe quelque chose de « divin », il faut que ce soit pendant ou avant le big-bang. »
Solrun lui remémore tout ce qu'ils ont vécu trente ans plus tôt et en esprit réceptif lui parle de ses rêves prémonitoires.
» Je trouve plus facile de concevoir que deux âmes qui autrefois ont été très proches l'une de l'autre ont la faculté de communiquer à distance quand il s'agit de quelque chose qui les implique profondément sur le plan émotionnel. »
Steinn refuse de se laisser abuser par le paranormal ou la religion. Et sa mise en garde peut incessamment être rappelée.
» J'ai écrit que les conceptions religieuses peuvent être » utilisées à mauvais escient »…Pour les fondamentalistes – et il y en a dans tous les coins du monde- tout ce qui est écrit dans les vieux textes sacrés révélés constitue la norme. C'est la raison pour laquelle nous avons en permanence besoin d'une critique de la religion! »
Emportés par leur conversation, chacun en oublie parfois leur conjoint actuel, tant ce besoin de comprendre une histoire qui a marqué leurs vies est nécessaire.
Le fil conducteur de cette passion perdue donne un peu de « suspense » au débat. Qui a raison, qui a tort? Chaque lecteur y retiendra ce qu'il veut y voir.
Non seulement, le discours est passionnant mais le cadre m'a permis aussi de retrouver les lieux magiques récemment visités. Ceci a sûrement augmenté mon intérêt lors de la lecture.
Lien : https://surlaroutedejostein...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ulostcontrol_
09 avril 2015
★★★★★
★★★★★
L'histoire est assez simple et assez romantique, puisque Jostein Gaardernous raconte ici l'histoire de Steinn et Solrun : ils se sont connus, se sont aimés et se sont séparés. Alors que chacun a refait sa vie, ils se retrouvent des années plus tard dans un lieu qui a marqué leur histoire. Petit à petit, suite à ces retrouvailles, ils reprennent contact par mail : c'est un roman épistolaire 2.0 que nous propose ainsi l'auteur. Est-ce un hasard ou est-ce que cette rencontre était « écrite d'avance » ? Leurs démons refont surface, leurs conceptions différentes du monde s'affrontent dans leurs mails et ils redécouvrent les raisons pour lesquelles ils se sont aimés puis séparés.
Il y a pour moi deux dimensions dans ce roman, deux lectures possibles en quelque sorte. Dans un premier temps, on a l'histoire d'amour avortée de Steinn et Solrun. On s'identifie très facilement à eux, à leur histoire qui semble s'être arrêtée avec remous. On la devine d'abord à demi-mots, on lit entre les lignes de ce qu'ils veulent bien se dire et s'avouer, on comprend leur ressenti, leurs regrets, leur nostalgie. On comprend qu'ils idéalisent presque cette relation tout en la sachant impossible. On sent toute la spontanéité, tout le naturel de cette histoire, son côté pur et simple ; mais on sent aussi son impossibilité rationnelle, on devine qu'ils ne peuvent pas s'épanouir ensemble, que leurs univers voyagent en parallèle mais sans jamais se rencontrer.
Au-delà de l'histoire d'amour, vous l'avez peut-être deviné, il y a donc la confrontation entre deux conceptions de la vie et de l'univers, l'affrontement entre deux philosophies. C'est la « deuxième dimension » du roman. Si Steinn est croyante, se fie aux signes et a une vision assez symbolique de ce qui l'entoure, Solrun est beaucoup plus terre à terre et rationnel. Leurs échanges de mails vont petit à petit se concentrer autour de ces deux visions du monde, l'un va chercher à expliquer à l'autre pourquoi il pense ainsi et vice-versa, mais malgré toute leur bonne volonté, on sentira rapidement que ces tentatives de convaincre l'autre sont vaines, que chacun d'entre eux campe sur ses positions. Leurs discussions sont intéressantes -que dis-je, passionnantes !, j'ai adoré voir leurs deux visions de la vie, suivre leurs argumentations et voir deux visions « classiques » du monde s'affronter : l'une rationnelle, suivant une approche environnementale et expérimentale, et l'autre plus divine et mystique.
Ce qui rassemble ces deux dimensions, l'histoire d'amour et la confrontation entre deux visions du monde, c'est un événement qui leur est arrivé lorsqu'ils étaient sur la route et qu'ils se rendaient dans les montagnes norvégiennes, alors qu'ils étaient encore ensemble. Dès le début, on sait qu'il s'est passé quelque chose, mais aucun des deux ne semble vouloir aborder ce sujet le premier, tous deux semblent l'éviter, tourner autour, en parler sans le nommer. Cet élément met indiscutablement du suspens dans le roman, nous donne une bouffée d'air frais lorsque les discutions des héros nous semblent interminables voire indigestes : on revit, on redécouvre une deuxième histoire dans l'histoire grâce à cet élément plutôt mystérieux. La deuxième partie du roman se concentre alors plutôt sur la découverte de cet élément puisque Steinn va vouloir le re-raconter à Solrun pour essayer de le déchiffrer, de le comprendre...
Lien : http://ulostcontrol.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
juanilin
18 mars 2010
★★★★★
★★★★★
Trente ans après que la vie les ait séparés, les deux protagonistes se retrouvent sur le lieu de leur dernière rencontre. Hasard ou destin? Solrun (mariée, deux enfants) y voit un signe, Steinn (marié également, deux enfants aussi) une coïncidence. Troublante, certes, mais coïncidence tout de même.
Tout au long de ce roman épistolaire "nouvelle version" ils vont s'échanger des mails concernant leur vision respective du monde, et la vie qu'ils mènent actuellement loin l'un de l'autre. Solrun est une fervente croyante, Steinn un scientifique travaillant sur les causes du réchauffement climatique. On apprend rapidement qu'un simple détail, un curieux évènement les a changés chacun pour toute leur vie : l'apparition inopinée d'une mystérieuse femme portant un châle rouge...
Chacun, fermement convaincu de ce en quoi il croit, essaie de faire entendre raison à l'autre. Peuvent-ils avoir tous les deux raison? le style est dynamique, fluide, comme une conversation entre deux êtres se connaissant parfaitement. L'auteur du "Monde de Sophie" nous livre une nouvelle fois une réflexion sur la vie, ses buts, et sur le comportement des humains pour s'en dépatouiller comme ils peuvent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Jasonfrs
04 novembre 2013
★★★★★
★★★★★
Le Château des Pyrénées est un roman épistolaire et dialogique. Deux personnages, Solrun et Steinn, s'écrivent des mails tour à tour, après s'être aimé, et avoir rompu, trente ans auparavant.
Aujourd'hui encore, leur vision du monde diffère radicalement. Lui est adepte de rationalisme alors qu'elle ne peut envisager le monde sans spiritualité.
C'est donc forts de leurs trente années de recul qu'ils reviendront sur leur histoire agrémentée de commentaires sur l'existence, l'amour et l'univers.
Malgré certains temps morts par moment indigeste, Jostein Gaarder a su me plonger dans une intrigue à deux voix qui se dévoile peu à peu.
La narration qu'il choisit ne fonctionne pas toujours au mieux, mais on s'y retrouve finalement assez facilement sans forcément sombrer dans le stéréotype (ou même le manichéisme...) basique : la science contre l'ésotérisme.
Au final, les propos développés par Steinn m'ont plus facilement marqué. Les arguments qu'il avance m'ont paru étrangement plus ouverts et ils laissent la place à une réflexion personnelle, ce qui, à mon sens, diffère du fameux Monde de Sophie, où l'on se contentait d'un tableau d'ensemble de la philosophie (bien que je l'aie beaucoup apprécié).
Un récit original donc, à découvrir malgré ses quelques défauts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sebito
26 août 2012
★★★★★
★★★★★
livre peu intéressant, aucune théorie n'est vraiment développée, on ne voit pas très bien où l'auteur veut en venir
la forme du dialogue pour développer l'intrigue est complètement artificielle
l'auteur fait en permanence référence à des lieux norvégiens (donc si vous n'avez jamais été en Norvège, ça pose un léger problème...)
de plus, les discours scientifiques sont bourrés d'erreurs du type "l'homme descend du singe" alors qu'on apprend aux élèves actuellement à ne surtout pas dire ça...
ne perdez pas votre temps avec ce roman et relisez "le monde de sophie" du même auteur (qui, lui, est un excellent livre)
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Priscilla29Priscilla2904 mai 2011
Et si nous étions les seuls dans tout l'univers?
Quand j'étais enfant, ces questions m'obsédaient. Peut-être que l'univers grouille de vie, me disais-je en trouvant cette pensée stimulante. Puis l'hypothèse radicalement inverse me frappait: peut-être que la vie n'existe qu'ici et nulle part ailleurs? Et cette pensée était au fond tout aussi excitante. Dans les deux cas, le fait que j'existe n'en est que plus extraordinaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JasonfrsJasonfrs04 novembre 2013
Imagine-toi le dilemme suivante : tu te trouves devant une table où tu as le choix entre deux boutons. Si tu appuies sur l'un, tu mourras instantanément et tu n'auras pas droit à une autre vie après celle-ci, mais en revanche l'humanité et toute la vie sur cette planète continueront à vivre pour un temps indéfini. Pendant des générations et des générations, des fillettes sauteront sur les rochers de l'archipel, comme toi-même le faisais à la fin des années cinquante. Je crois t'y voir encore. Mais il y a aussi un autre bouton et, si tu choisis d'appuyer dessus, tu pourras vivre plus de cent ans. En revanche, et c'est bien là le dilemme, toute l'humanité et tout vie sur Terre mourront en même temps que toi.
Qu'aurais-tu choisi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JasonfrsJasonfrs04 novembre 2013
Ne te sens pas rejetée par mes propos. J'étais si heureux de te revoir que je me surprends à sourire tout seul dans la journée. Je ne crois pas que l'extraordinaire coïncidence de nos retrouvailles soit entièrement dépourvue de sens. Ces événements ont une telle importance que cela suffit en soi pour leur conférer du sens. Sans parler de l'influence qu'ils peuvent exercer par la suite.
Commenter  J’apprécie          00
juanilinjuanilin18 mars 2010
Nous pouvons nous plaindre de ne pas pouvoir être capables de tout expliquer entre ciel et terre (...) mais, jusqu'à nouvel ordre, nous ne pouvons que nous incliner.
Commenter  J’apprécie          10
juanilinjuanilin18 mars 2010
L'univers commence à ressembler davantage à une grande pensée qu'à une grande machine -James Jean
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature norvégienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
220 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre